AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Rencontre.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Jan - 3:59

Trop long ca, Tomohisa, bon pas aussi long que sont nom de famille mais bon. Soit! Fini les nom "royaux" et son nom de famille, mais pas question de l'appeler Tomohisa… Tomo sera très bien…

Quoi que si je pouvais éviter tout bêtement de l'appeler ca sera moins douloureux pour moi…

Il s'indigna que je sois assis sur son "royal postérieur", ben quoi? Fallait bien que je trouve une manière d'avoir son attention non?

Il gesticula dans tout les sens afin de me déloger de sur lui, mais j'étais bien accrocher, continuant de lire, ne faisant pas attention à ce qu'il me disait, souriant seulement à certaines de ses répliques.

Il arrêta de bouger et j'haussais un sourcil, il abandonnait? Comme ça?

Je déchantais bien vite quand il tendit les bras ne arrière en vue de me chatouiller et était hyper sensible ben… je sursautais, éclatant de rire, il bougeait en même temps, me faisant perdre l'équilibre.

Je me retrouvais allonger en travers du lit, la tête dépensant du matelas avec un Prince qui attrapa le livre que j'avais en main pour le maintenir hors de ma porter.

Je posais une main sur son épaule et me tortillais en tendant mon autre bras le plus possible pour attraper le livre.

J'affichais un grand sourire, me dandinant pour attraper le bouquin. Ca faisait longtemps que je ne m'était pas amuser comme ça et la partie enfantine de moi revint au galop.

Malheureusement se fut de courte durer quand la porte de la chambre s'ouvrit sur une servante.

Je jetais la tête en arrière pour voir ce qu'il se passait.

Oh oh…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Jan - 11:58

J'avais vu juste en pensant qu'il était chatouiller. Un point positif pour moi ça!
Il perdit l'équilibre et je me jettais sur lui, qu'une seule pensée en tête, prendre ce livre!

Je ris tout comme lui, a cette partie un peu enfantine. On se chamaillait un livre.
On aura tout vu.

Il essayait d'attraper le livre et je le tint hors de sa porté, le voyant de plus en plus se demener pour essayer d'attraper le livre.
Je ris, jouant du fait que j'abaissais la main, et puis la remontait quand il essayait de l'attraper.

Ca faisait longtemps tien que j'avais pas ris.

- Tu l'auras pas microbe. tu es bien trop minus!

Je ris et commençait a le chatouiller quand la porte s'ouvrit.
On arrêtait tout le deux d'un coup de bouger et regardait la personen entrer. Lui basculant sa tête en arrière et moi la relevant.

PUTAIN!!! Ma soeur! Qu'est-ce qu'elle fou là elle!
- Qu'est-ce que tu fou dan ma chambre toi? Et je pourrais savoir pourquoi tu t'es habillé en domestique?
- Et moi je pourrais savoir depuis quand tu es de ce bord?

Hein? De ce bord? Je baissais la tête vers Yuya, voyant qu'elle fit signe avec ses yeux.
Je regardais mon valet sous moi et regardait comment on était mis.

Le rouge me prit carrément d'un coup en voyant la position. J'étais pratiquement entre ses jambes et je le surplombais bien avec mon corps. J'étais complétment sur lui, nos visage un peu trop près si on se regardait tout les deux... Enfin bref, une position TROP PRES!!!!
Je réagis direct, me levant de sur lui et fit un bond pour m'éloigner.

- C'est pas ce que tu crois!!!
- Ah non? Et qu'est-ce que je crois? Tu abuses de ce petit agneau, salle tigre!?
- Mais non!!! Espèce de.... Putain mais tu vas arrêter tout tes idées! Je paries que c'est toi qui lance ce genre de rumeur sur moi avec des quiproquos comme ceux-ci! Je lui faiasit rien a ce....a ce.... Bref a mon valet!
- Tu bafouilles maintenant!
- RAAAAHHH!!!!


Là c'est clair, j'étais énervé. Et puis quoi encore. Moi? Couché avec ce gars? Cet agneau? C'est pas un agneau ce truc! C'est carrément un salle emmerdeur de pacotille! Le livre toujours en main, je le balançais de toute mes forces plus loin dans la pièce.

- Je t'interdis de dire ça!

Oups, je crois que je venais de faire peur a ma soeur là. Sa tête était tout surprise de mon emportement. Tantpis, elle l'a cherché!
J'atais pas de ce bord là. Pas encore! Même si dans notre temps c'était bien vu qu des Royautés soient bishonen. Je ne pensais vouloir l'être! Ca ne m'interesait pas!

Tout ce qu'on avait eu le malheur de faire c'est se chamailler un livre et se retrouver dans cette situation.

C'était de sa faute! Je le fussila du regard, lançant un regard noir de "C'est de ta faute crétin"

Je bouscula ma soeur sans ménagement hors de mon chemin, lui criant un gros "pousses-toi!" avant de sortir de ma chambre.

- Tu ferais mieux de le suivre je crois... Fais gaffe quand même.

Moi je criais dans le château de préparer mon cheval, allant dans le vestibule, mettre mon 'equipement'. C'était juste un protège coeur et des gands.

Quan dj'arrivais dans la cour, je criais encre une fois après des servants.
- Où est mon cheval!!

Certains arrivaient pour s'excuser car il n'était pas encore sceller. Putain, je l'aurais déjà fait moi.

Ils arrivèrent en courant avec mon cheval, sceller et tout. Je vis mon père arriver comme une furie, surment qu'il voulait me sermonner pour ce midi.

J'étais vraiment pas d'humeur là. Je mit mon dernier gand et courait vers mon cheval, attrapant les rênes, puis sautait sur son dos habillement. Je tirait directement sur les rênes pour le faire partir a toute vitesse dans la cours, passant a côté de mon père qui criait mon nom.

Je l'entendais crier a des gardes de bloquer le passsage de sortie mais j'étais pas idiot et eux savaient très bien que je savais passer outre leur barrière vu que je fonçais sur eux. Pouvant sauter. Mais il s se barraient du chemin, peur de recevoir un coup de sabot par moncheval et je passais très facilement hors de l'enceinte du chateau. J'arrêtais mon cheavl et souris moqueur vers mon père avant de partir pour faire un tour. Un denier regard aussi, juste pour voir si monvalet m'avais suivis ou pas.

Dans un sensj'aurais voulu que oui mais dans un autre non.
Il allait me payer le problème que j'avais eu avec ma soeur. Il allait morfler demain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Jan - 20:06

Il me dit que je n’attraperais pas le livre et je me démenais encore plus pour lui montrer que je pouvais y arriver, sauf qu’il me chatouilla, j’éclatais de rire, posant mes deux main sur ses épaules, serrant sa chemise entre mes deux poings serrer, me tortillant sous lui.

J’avais le souffle court a force de rire. Et je fus surpris de constater qu'il riait aussi. Et je en savais pas pourquoi, ca me remplissait d'une chaleur agréable.

Quand la porte s’ouvris et que je basculais la tête en arrière je ne remarquais pas tout de suite que c’était la princesse, si il ne me l'avait pas fait remarquer je n'aurais rien capté, je ne voyais quasi rien à l'envers aussi.

La réplique de sa sœur me fit rougir comme une pivoine et prendre conscience de la position dans laquelle on se trouvait, lui entre me jambes affaler sur moi, nos visage très proche, et moi accrocher à ses épaules les jambes replier pour avoir une meilleure facilité de mouvement.

Je regardais Tomo hésitant, déjà sûr de la crise de colère qui allait arriver… Et sa ne manqua pas… Il rougit, de colère ou de gêne? Avant de faire un bond et de s'éloigné de moi comme si j'avais la peste… Ben sympas…

Sa sœur le chercha, ce qui empira les choses… Moi un agneau? Arf‼

Il attrapa le livre que j'avais commencé à lui lire pour le balancer de 'autre côté de la pièce.

Je m'étais redresser, assis en indien, regardant la scène, impuissant. La princesse semblait surprise, je n'osais rien dire, de peur d'envenimé les choses.

Il me fusilla du regard et je me raidis, j'avais rien fait!

Il sortit de la pièce en bousculant sa sœur. Sœur qui me conseilla de le suivre, ce que je fis, sautant dans mes chaussures pour le suivre.

Je courrais a sa suite jusque dans la cours, quand il cria après son cheval je me figeais, non, non, non‼

Je n'osais pas bouger, quelque minute plus tard le cheval sceller arriva, je n'osais pas approcher.

Je n'avais pas peur, mais j'étais dégouté de ses bestioles, moins je les approchais, mieux je me sentais.

Le Prince monta sur son destrier d'une manière très agile… Il avait du talent…

Le Roi ordonna qu'on le bloque mais il réussit à s'en aller, quand je croisais son regard au loin je ne savais pas quoi faire.

J'espérais qu'il n'était pas trop trop fâcher…

Je restais dans la cours quelque minute, ne sachant pas quelle attitude adopter quand une tornade en jupon bleu me fonça dessus, se cachant dans mes jambe en pleurnichant.

C'était la mini-princesse.

-Qu'est ce qui se passe? lui demandais-je doucement en lui caressant les cheveux.
-Kazuko ne veux pas que je joue avec toi…. pleurnicha-telle.
-Kazuko?
-Princesse! cria une femme en arrivant vers nous en courant.

Je a reconnu comme la femme qui s'occupait de la mini-princesse.

-C'est elle Kazuko? demandais-je  à l'enfant agripper à mes jambes.
-Oui, renifla-t-elle.

La femme arriva à côté de moi, essoufflé.

-Veuillez l'excusez Monsieur, cette jeune demoiselle ne pensait pas à mal, elle voulais juste…
-Ca vous ennuie si je joue un peu avec elle? la coupais-je.

Elle me regarda avec des yeux incrédules alors que la mini princesse me lorgnais avec espoir.

Je pouvais tout à fait comprendre cette enfant, elle était curieuse, une fois qu'elle sera lasser de moi elle passera à autre chose.

-Je… vous… Vraiment? bafouilla la nounou.
-Oui! lui répondis-je avec un sourire éclatant. Vous avez surement plein de travail et mon maître et partis en ballade, je n'ai donc rien à faire, je peux m'occuper d'elle sans soucis.

Je sentis les bras de la mini-princesse se resserrer autour de mes jambes.

Kazuko s'agenouilla devant la fillette et lui souris tendrement… comme une mère… je sentis mon cœur se serré…

Je n'ai jamais eu droit à de l'affection moi…

Arrrf‼ Pas le moment d'y penser!

-Sois sage avec Tegoshiki-kun, ne?
-Hai! s'exclama la mini-princesse avec un grand sourire.

La jeune femme se releva, s'inclina devant moi, me faisant rougir, me remercia et s'en alla vaquer à ses occupation.

-Anooo…  hésita la mini-princesse.
-Oui? l'encoragais-je avec un grand sourire.
-Je peux t'appeler Yuya-chan?
-Je peux t'appelle "chibi-hime"?

Elle me regarda avec des yeux brillant, s'exclamant un grand "oui" plein de joie.

On joua à plusieurs chose ensemble.

On se dirigea d'abord vers sa chambre, elle voulait faire des bonhomme de boue mais dans cette robe la ce n'était pas possible.

J'eu une idée… pas la meilleur qui sois… la plus suicidaire surement… mais une idée quand même.

Je l'emmenais dans la chambre de son frère, ouvrant son armoire pour sortir une vielle chemise noir usée… qui ferait une robe parfaite pour chibi-hime!

Je lui demandais si elle acceptait que je l'habille, elle accepta avec un grand sourire.

Je la débarrassais de sa robe a froufrou bleu, l'oubliant sur le lit du Prince et lui enfila la chemise, la serrant à la taille par une ceinture tresser.

Je lui laissais ses collant, elle en avait d'autre de toute manière, donc si il y avait une paire d'abimé ce n'était pas grave.

-Tu sais… me dit-elle avec sérieux pendant que je l'habillais.Nii-chan il est pas méchant…

Je la regardais avec étonnement avant de lui faire un grand sourire.

-Je n'ai jamais dis que je le trouvais méchant… dis-je.

Un grand sourire joyeux éclaira son visage, mais je ne pu m'empêcher de la taquiné.

-Violant, arrogant, prétentieux, gauche oui… mais pas méchant.

Elle fit la même tête qu'un poisson tout juste sortit de l'eau et je lui fis un clin d'œil avec un sourire complice.

-Tu garde ça pour toi hein?
-Hai!

On partit ensuite s'amuser dans un petit bois bordant le château, toujours dans l'enceinte du château évidemment, je n'étais pas suicidaire!

On s'amusa quelque heure dans la boue,  rigolant comme des enfants… et c'était ce qu'on était.

Même moi, j'avais toujours mon caractère d'enfant, caché sous la maturité et le déshonneur de ma famille.

Je m'amusais follement et chibi-hime aussi apparemment.

Au bout de plusieurs heures elle décréta qu'elle voulait que je lui lise une histoire. J'acceptais avec joie si on allait se débarbouiller d'abord.

Elle acquiesça et on se dirigea tout deux vers une salle d'eau, faisant attention à ne pas se faire repérer…

On se débarbouilla le mieux qu'on pouvait avant d'aller vers la bibliothèque. Elle me demanda de lui lire l'histoire de Peter Pan.

On s'installa dans le grand canapé de la bibliothèque, j'avais à peine ouvert le livre que je me stoppais dans mes gestes.

-Yuya-chan, merci! s'exclama chibi-hime avec un grand sourire.
-De?

J'étais perdu là…

-Je me suis super bien amuser! En plus tu es comme moi!
-Comme toi? répétais-je.
-Oui! Un enfant! Tu es mon ami hein?

Je luis souris tendrement avant d'embrasser son front.

-Bien sûr, chibi-hime, qu'on est ami!

Elle se jeta sur moi, m'enlaçant, je lu rendis son étreinte.

C'était vrai, j'étais un enfant…

Je commençais ensuite a lire son histoire, elle s'endormit avant le quart, je la couvris avant de me diriger vers les étagères de la bibliothèque et de prendre certain livre.

Je pris de l'encre et des feuilles trainant et m'installa.

Je pris des notes pour les prochain cours à donner à Tomo, notant tout ce que moi je ne savais pas et que je devrais rechercher plus tard au coin de la feuille.

Au bout d'un quart d'heure Kazuko entra dans la pièce, légèrement anxieuse, mais son regard changea du tout au tout en voyant chibi-hime, il devint plus tendre.

Elle me regarda ensuite puis avisa ma tenu et ouvrit grand la bouche de stupeur.

-Oh mon dieu!
-Ce n'est rien, on c'est un petit peu amusé… tentais-je de la convaicre.
-C'était ca que Son Altesse la princesse m'avais dit que Himiko aurait besoin d'un bon bain et que je devais aller la chercher en avance avant diner…
-La princesse nous à vu? paniquais-je.

Oh oh… ca allait être ma fête. On avait pas le droit normalement de s'aventurer aussi loin sans garde… et ce n'était pas très royal d jouer dans la boue… j'étais foutu…

-Oui mais elle n'a rien voulu me dire…

Je souris… Ouf!

-Vous venez diner avec nous? me demanda la nounou.

Euuuh… plat épicé… sans moi!

-Non merci, je n'a pas très faim!
-D'accord, ne travailler pas trop tard!
-Ne vous en faite pas pour moi!

Elle s'inclina avant de prendre chibi-hime, ne faisant aucun commentaire sur sa tenue.

Une fois hors de la pièce je continuais à travailler, m'endormant sur les feuilles. Songeant juste maintenant que j'avais oublié la robe de chibi-hime sur le lit de Tomo…

Mmmmh… pas grave sommeil…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeLun 23 Jan - 21:12

Ce grand bol d'air frais encompagnie de mon cheval me fit un grand bien. Je me promenais un peu partout dans les bois, n'allant troploin, car je n'avais pas de quoi me défendre avec.

Je descendis de mon cheval un moment, pour pas qu'il s'épuise trop et marchait a côté de lui. Je restais un moment dans une pleine de verdure, moncheval se nourrissant de tout ses plantes délicieuse a souhait pour lui.

Moi j'étais allongé dans les herbes et regardait le ciel, rêvant de pouvoir voler de mes propres ailes dans cet espace.

Quand le ciel devint coloré, je déscidais de rentrer. Je serais sûrement arriver avant la nuit. Je remontais sur mon cheval et... Criais de douleur quand ma main droite se crispa sur une rêne. Je me pliait en deux, tenant ma main, essayant de respirer convenablement pour faire passer la douleur.

Le pourquoi j'avais changé avait un rapport avec cette main droite... Ma main 'était pas,n'était plus normal.
Après cet accident, mes parents n'ont rien vu et je leur en veux.

J'aitoujours caché ce problème et personnen 'était au courant, sauf le médecin.

Ma main droite était a moitié paralysé....

Je ne pouvais la bouger correctement, elle ne répondait pas a tout mes ordres, une force bien moindre et une sentation très minime.
Même avec cet handicap, j'ai appris a me débrouiller et j'étais bien plus fort que beaucoup de personnes dans certain domaines.

Personne ne savait pour moi, apart le médecin, qui m'avait soigner et me soigneais encore.

Ce que j'avais là était des douleurs imprévu. Ca me prenait comme ça, sans prévenir et ça durait un moment.
Je ne savaispas expliquer ce qu'il se passait ni la douleur.

Tout ce qu eje sais c'est que c'était pas agréable du tout et pire qu'une coupure fait dans des entrainements.
Mon cheval réagis a ma respiration difficile, en hinant. Je le rassura de mon autre main, lui de mandant de rentrer.

Il connaissait le chemin.
Après un petit temps, la douleur partit et je pouvais respirer a nouveau convenablement, ainsi que reprendre les ^renes et nous diriger au galop a la maison.

Quandj'arrivais, on m'entendit grace au sabot de mon cheval sur les pavés. Je descendis et laissait mon cheval ausoins des autres. La nuit était déjà tombé depuis un moment. Si je n'avais pas eu mon problème, j'aurais pu rentrer plus tôt.

Je rentrais dans le chateau et me dirigeait vite vers le médecin, quiune fois me voyant compris pourquoi j'étais là et que je ne voulais surtout pas en parler. Il vuoalit toujours parler de comment ça allait, si esa raideur s'aggravait. Mais je ne voulais rien entendre. Ni croire qu'un jour elle pourrait s'arrêter de bouger complètement.

Il me donnait un truc qu'il avait créer et je le pris avec omi pour le prendre dans ma chambre.

Une fos arriver, je vit que je n'avais plus d'eau dans ma chambre. Il faisait quoi ce stupide valet? Il avait rien fait de la journée ou quoi?
En parlant de valet? Il dors?

J'ouvris sa porte et remarquait un lit vide. Il était où cet idiot!

Je sortis, abandonnant mon médicament près de ma table de chevet. Oh!

Je me retournais et vis une robe sur mon lit. Qu'est-ce que.... C'est a ma petite soeur ça!

YUYA!!!!!!!!!!!!

Je savais que c'était lui. Qui d'autre oserait emmener ma soeur ici! Je déhambulait les couloirs a lrecherche de ce crétin abruti de merde!

Je donnais la robe a la dame de compagnie de Himiko puis demandait s'il n'avait pas vu mon valet.

Dans la bibliothèque? Un idiot qui étudiat? On aurait tout vu.

Je parti direction la biblio, près a dire ce que je pensais a ce crétin mais quand j'entrais, je le vis dormir sur un tas de livre.
Ma colère déscendis d'un cran et j'observais autour moi, les livres qu'il avait pris et tout.

- Peine perdu petit valet. Je connais déjà tout. Pensais-je

Je vis qu'il était couvert de boue et me demandait ce qu'il avait bien pu faire. Je voulais le réveiller mais dans un sesn pas. Il avaot l'air tellement apaisé.

Je caressais une meche de cheveux, la dégageant de son visage et.... Sans savoir pourquoi, effleura sapeau du bout des doigts.
Il était sacrément beau. On pourrait dire un ange.

Je secouait la tête remarquant ce que je faisais et me redressait. Je chouttais dans ce qu'ilétait assis

- Yah yah yah!! Lèves-toi fénéant! Yah!!

Je le secouait avec mes pieds, gardant mes bras croisés sur mon torse, le regardant de haut.

- Bien amusé? On se réveilles marmotte!

Je pris un livre et lui lançait dessus sans ménagement, là il va se réveiller completment!

- Aller debout! Va me chercher de l'eau au lieu de rester la a lire des trucs trop endormant!

Je me reoturnais déjà pour partir dans ma chambre mais me retournait encore ne fois lui lançant
- Tu as pas plus de 10 minutes pourm'apporter de l'eau, être propre. Ah aussi! Emmènes ma soeur encore une fois dans ma chambre et je te pends par les pieds pendant des heures.

Je sortis de la bilbiothèque me dirigeant vers ma chambre, pourpouvoir y dormir enfin.
J'avais encore un peu d'eau dans un verre et le pris, pour prendre mon médicament, qui me fera du bien j'espère.

J'abandonnais le sachet sur la table et me couchait dans mon lit, le sommeil, ouplutôt le sommeil engandré par le médicament et la souffrance 'fantome' comme disait le médecin, Car mêm si je sentaid pas souvent grand chose dans ma main, la douleur je ressentais, comme pour me rappeler mes erreurs, qu'elle était toujours là ma main meurtri et que je vivrais surement toute ma vie paralaysé.

Je m'endormis de nouveausous des pensées peu marrante come chaque nuit. Mon quotidien depuis toutes ses années.

Demain j'allais partir avec des personnes de mon père. cétait prévu mais.... J'irais autre part. Et j'emmenerais ce stupide valet aussi. Juste pour le faire chier. J'avais vu son problème avec les chevaux.

Je devais encore me venger non?
Bonne idée de le faire comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Jan - 3:05

Je sentis quelque chose de doux caresser mes cheveux, me faisant soupirer dans mon sommeil, le contacte se déplace jusqu'à sur mon visage.

Je devais rêver… rêvé d'un contacte doux, d'être apprécier par quelqu'un… Un rêve cruel pour le monde dans lequel je vis…

Le contact s'arrêta en même temps que je sentis ma chaise trembler, je ne voulais pas ouvrir les yeux, malgré les son incessant qui m'intimais de me lever.

Un cou sur ma tête, me réveilla direct. Je me redressais aussi vif qu'un ressort et le fusilla des yeux…

Il me dit que j'avais 10 minutes pour lui apporter de l'eau et que la prochaine fois que j'emmenais chibi-hime dans sa chambre il me pendrais par les pieds.

Arf, j'avais plus intérêt à recommencer.

I s'en alla de la bibliothèque et je lui tirais la langue, rangeant toute mes affaires avant d'aller chercher de l'eau pour qu'il puisse se laver, sauf que quand j entrais dans la chambre il dormait…

Enfoiré!

Je grognais pour la forme, tant pis, j'utiliserais moi-même l'eau!

Je me lavais en vitesse avant d'aller vers ma chambre. Je jugeais les rideaux qui rendaient la pièce vraiment très sombre et les arracha d'un coup sec, les envoyant dans un coin de la pièce.

Je m'allongeais ensuite, mais je me tournais et tournais et reretournais tant que je m'agaça.

Je décidais de faire une petite balade, ballade qui me mena vers la cuisine.

J'avisais le beau cake brut qui était déjà prêt et décidait dans faire une merveille.

Je commençai a faire la crème fouette, a préparer la ganache quand la cuisinière arriva.

Elle me sourit tendrement en me disant de faire attention à son bébé, la cuisine surement, j'acquiesçais vivement, elle s'en alla, me laissant la cuisine.

Au bout du compte j'avais créé une superbe gâteau.

e cake de base avait été couper en deux pour pouvoir metre la crème de beurre au chocolat en son centre, j'avais ganaché tout le contour avec du chocolat au lait, et fait des motifs de crème fraiche relever en neige sur le chapeau.

Il était beau et avait l'air bon.

Satisfait de mon travail je retournais vers ma chambre, je regardais le lit trente seconde avant de m'emparer de la couverture et de m'installer par terre, je en mis pas longtemps à m'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Jan - 6:56

JE me réveillais le lendemain, grognant de fatigue. Pourquoi je me réveilles maintenant? Je veux pas.
Mais bon, une fois réveiller, je ne savais rester sans rien faire a me prélacer. Je n'avais personne a caliner non plus comme mes parents ou ma soeur son doudou.Ma grande soeur?

Je veux même pas savoir

Je me levais et me dirigeait vers l'eau qu'il a du ramener et vit que l'eau était pas propre du tout. J'eu un petit cris d'horreur.
Il a été cherché l'eau où lui?

Je grognais encore plus et sortit ma tête fatigué en dehors de ma chambre. Je baillais fortement et arrêta une servante, lui demandant de me ramener de l'eau potable. J'allais boire ce truc moi.

Elle accepta et je rentrais a nouveau dans ma chambre et me dirigeait vers sa chambre.
Pourquoi il était pas encore debout? Non mais!

J'accionait le verou et entrait dans la pièce, encore beigné dans la nuit et le petit jour qui commençait a apparaitre.

- Valet! Ou est-ce que tu te AAAAHHHH!!

J'avas vu un lit vide et je me demandais où il était. J'aurais jamais pensé regarder où je marchais, pensant qu'un crétin embulant s'y était endormi.

Donc.... Bien entendu, je cognait la buole par terre et m'étalais de tout mon long a moitié sur lui et a moitié par terre.

La journée commençait bien tiens!!

- ABRUTI!!!!!! Qu'est-ce que tu fous par terre... EURK!!! Tu as vu dans quel état tu es!!!!

Ma colère avait fait place a du dégout et de l'horreur. Il était couvert de boue sur ses vêtements et apparament il avait essayer de se laver les traces sur le visage et le reste.

PUTAIN!! C'est pour ça que mon eau était dans cet état? Il l'avait pris comme bain ou quoi!!
IDIOT!! Je me laves jamais ici! L'eau qu'il devait m'apporter c'était pour boire dans la journée. GRELUCHE!!

- Lèves-toi! Et...

Je m'étais relever et je m'arrêtais dans ma phrase voyant les rideaux par terre.
Je visais avec mon doigt les rideaux et le regardait imcompréhensif. Qu'est-ce qu'il avait foutu?

Il était somnobule ou quoi?

Bref peut importe. J'attrapais son bras et l'emmenait a ma suite, une servante venant avec l'eau, je ne la salua pas et me dirigea illico presto vers la salle de bain.

- Je ne vais pas traîner un épouvante avec moi toute la journée!


Quand on fut arriver, j'ouvris la porte et le jeta presque a l'interieur, fermant après nous a clé.
- Je peux savoir ce que tu as fait pour être comme ça? Hier je t'ai dit de te laver avant de venir dormir non? Qu'est-ce que t as fait? Pas ce que je t'ai dit apparement! Alors maintenant... BAIN!

Je m'approchais de lui et attrapais ma chemise que je lui avais donner, essayant de pas toucher avec le reste de mon coeur ce truc dégue, mais que mes mains.

- Enlèves où je te...

Je souris sadiquement et le souleva deux secondes? du sols et le lança tout habiller dans le grand bain derrière lui.
- Oh pardon, je n'ai pas laissé l'occasion a sa Royauté valet de se déshabiller. Ah ben mince, sa Royauté est tellement pas désolé.

Je lui souris moqueur et le rejoignis, après avoir enlever mon haut., que je jetais plus loin. Je rentrais dans l'eau avec mon bas et m'approcha de lui pour lui enlever cette chemise qui allait rendre l'eau brune.
- Aller enlèves maintenant.

Je me collais presque a lui pour lui prendre la chemise avant de tirer sur les ficelles por détacher tout de es hanches. Jattrapais le bas et étais près a l'enlever.

Il allait prendre des bains très souvent! Moi je veux pas d'un servant puant. Eurk!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Jan - 10:25

Je me réveillais en sursaut en sentant quelque chose s'étaler  tout son long sur moi, j'ouvris vivement les yeux et rougis en remarquant qui c'était.

Bon sang! Mais il savait pas être plus tendre non?

Il gueula avant de me ire que je puais. Je ne réagis pas… je n'étais absolument pas du matin! Surtout quand j'avais peu dormis. Je fronçais juste les sourcils.

Rolalaa, qu'est ce qu'il était bruyant de si grand matin… roooh…

Il c'était relever, m'ordonnant de me le ver à mon tour et bugga sur les rideaux.

Oups… comment explique ca? Pas maintenant de toute façon, le matin j'étais aussi agréable qu'un Yorkshire…

Il se ressaisit et m'attrapa par le bras, je me laissant mollement faire, le regardant s'énervé d'un œil endormis…

Il m'emmena dans une pièce que je n'avais pas capter… Une salle e bain… donc pas de bain dans la chambre… a quoi servait la bassine d'eau alors?

Je tournais un regard mi-interrogateur, mi-endormis, vers lui.

Je ne répondis pas quand il me demanda ce que j'avais fait pour être comme ça, je ne me voyais absolument pas lui dire: J'ai fat une bataille de boue avec chibi-hime! Arf… c'était vrai que la princesse nous avait vu… Elle allait lui dire?

Autant préparer tout de suite mon testament… Je ne possède rien mais j'offre tout à…

Arf… pas de famille, pas d'amis… Ah! Je lège tout à chibi-hime!

C'était fou les délire dans lesquelles je pouvais me plonger le matin… je n'écoutais que d'une oreille ce qu'il me racontait, mais qu'est ce qu'il était chiant!

Déjà en temps normal ce prince n'était pas un cadeau mais alors quand je viens de me réveiller… Je veux une peluche…

J'irais en taxer une a chibi-hime tiens, si elle veux bien.

Je sursautais quand je sentis ses mains sur ma chemise et me raidi immédiatement, regardant vers la porte… fermer… évidement, salle de bain dans la chambre… pas 'esquive…

Sauf que plutôt que de me déshabiller il me sourit sadiquement et me souleva du sol en m'envoyant dans le bain… tout habiller…

L'eau me réveilla de suite. Ca réplique fut la chose de trop.

Connnard!

-Non mais ca va pas espèce de malade! Est ce que je te saute dessus pour te jeter à l'eau de grand matin moi? Non mais je vous jure, merci le respect!

Je me figeais ensuite de suite… oh oh…

J'avais pas le droit de parler comme ça, que je sois du matin ou pas…

Je le regardais avec des grands yeux choqués de ma propre audace… Pas bon ça… Certes le matin j'étai pire qu'un Yorkshire si on me laissait pas me réveiller à mon aise, en plus je ressemblais a un chien mouiller avec tout l'eau qui m'avais tremper, rendant les vêtements collant et mettant des mèche tremper devant mes yeux.

-Euuuh… je voulais dire… Que Sa Majesté daigne excuser mon excès de zèle mais il se trouve que n'était point du matin vous m'avez surpris en agissant aussi vivement, de plus il faut vraiment manquer d'esprit pour envoyer quelqu'un tout habillé dans un bain!

Bah, je m'en sortais pas trop mal pour un matin,  coucher le Yorkshire, sinon il va me le faire regretter, et j'étais encore mou, il me fallait un certain temps avant de me réveiller totalement.

Il enleva son haut et me rejoint dans le bain, je le regardais, abasourdis, complètement raide.

Non, non, non!

Il s'approcha de moi pour me retirer ma chemise, se collant presque à moi.

Je paniquais, tremblant légèrement, non, non, non!

Il détacha les ficelles tressées de mes hanches, et attrapa le bas de la chemise pour l'enlever.

Je posais vivement mais mains sur ses bras, l'empêchant d'aller plus loin.

Je me ressaisis quelque peu, il voulait juste que je me lave, rien de plus… n'est ce pas?

-Je… Je sais l'enlever tout seul Altesse, pourriez-vous… reculer un peu?

Malgré que j'essayais de me convaincre qu'il ne me voulait pas de mal… du moins pas ce mal auquel j'avais réussi à échapper durant toute ces années… Je tremblais légèrement mais gardais la tête haute. Essayant de ne pas montrer mon appréhension.

Si je restais face à lui il ne verrait pas mon dos, et les cicatrices à l'avant aurais pu être fait n'importe comment, elle était fine et presque toute transparente, ne se voyant quasiment pas grâce à ma peau très clair. Seul les lumières comme celle de bougis pouvaient les faire se voir, celle du jour non, en plus il ne faisait pas tout à fait clair, donc pas de soucis, il ne verrait rien, sauf si il regardait…

J'enlevais en vitesse le haut, le posant par terre. Laissant apparaître mon torse strier de fine cicatrice presque transparente à la lumière du jour et le bleu qui commençais déjà à partir sur mon ventre.

Un point positif dans le fat que je marquais vite c'était que ça partait aussi vite, j'avais une circulation sanguine très fluide, c'était pour ça, par contre des qu'on me blessait à sang je mettais du temps à cicatriser, comme le flux sanguin était trop fluide il n'arrivait pas à faire une croûte assez rapidement...

Ce qui expliquait pourquoi j'avais tant de cicatrice, comme mes blessures ne cicatrisaient pas assez vite elle se rouvrait, et la processus de cicatrisation recommençait... Me laissant de superbe marque!

Je regardais le Prince, j'espérais qu'il sorte pour me laisser me laver, mais si il ne voulait pas j'allais devoir faire avec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Jan - 16:08

C'est quand plus d'être un imbécile, il était d'un mou incroyable!

Quand je le jetais dans l'eau, ça réaction me surprenait et je le regardais sans un mot. D'abord surpris puis mon regard se changea en sadisme et je souris mauvaisement.

Il essayait de se rattraper mais trop tard. Il avait parler comme cela et j'avais tout entendu. J'enlevais donc ma chemise pour aller le rejoindre. Quand je m'approchait de lui je remarquais qu'il tremblait et me demandait si il avait froid.

Il repoussait mes bras quand je voulu enlever sa chemise et le regardait incompréhensif. Qu'est-ce qui se passe? Qu'est-ce qu'il avait?

Je reculais a sa demande et gardait une bonnee distance. Je savasi pas trop ce qu'il y avait mais bon. Je n'allais rien lui demander.
C'était pas mon problème.

Quand il eut fini, je l'attrapais par le cou, l'amenant près de moi. Je le tenais fermement
- Je t'avais pas dit de plus m'appeler Majesté ou tout ce qui était Royale!!?

Je tournais avec lui dans l'eau et commençait a rire. Je l’emmenais avec moi où le bain était plus profond, il pourra pas s’échapper. Moi je suis plus grand et la moitié de mon corps dépassait encore, lui beaucoup moins.

- Je devrais peut-être t’apprendre que l’eau a boire n’est pas a être utilser pour faire sa toilette jeune valet. Dis-je jettant de petite poussé d’eau dans son visage
En plus, a cause de toi ma soeur hier a mal compris la chose ! Tu va morfler gamin !


Je le soulevait, attrapant son bassin, mon dos torse coller au sien et le soulevait, me laissant tomber en arrière, nous plongeant tout les deux sous l’eau.

Une fois sous l’eau, je retournais la situation, le mettant sous moi et souris sadiquement. Je savais qu’il marquait vite alors.... Nyark !

J’attrapais ses cheveux dans ma main et planta mes dents dans son épaule. Je riais, et mon air s’échappait a cause de ça, m’obligeant a remonter a la surface pour respirer. Je l’attrapais tout de même par le bras pour l’emmener en surface pour pas qu’il se noies si jamais il savait pas nager.

Heureusement que l’eau était un amortisseur de tout, ma morsure n’avait pas vraiment été sauvage et je n’avait pas mordu pour y laissé mes dents quand même. J’étais pas aussi sadique.

Je mit mes cheveux trempé en arrière, hors de mon visage et souris vers lui.

- Ca va ? Pas pu la tasse ? Tu sais nagé en fait ?

Si il ne savait pas, aucun problème, j’allais le noyer ! Il apprendra bien vite a nager alors.

Je plongeait sous l’eau, eau qui chez nous les Royauté était couleur opaque. On ne voyait rien en travers donc, allez-y avec vos amis ou quoi et ils verront absoluement rien de vos attributs intime.

Sous l’eau je nageais et me lançait a l’aide d’un bord vers ses jambes, ou je donnais un coup non douloureux dans les genoux et attrapa un pied, tirant vers le haut pour le faire tomber.

Je ne sais pas pourquoi mais.. Je riais de nouveua comme un gamin.
-Alors valet ! Perdu ta langue ?

Ce serait drôle si il réagissait. Vraiment et si vraiment il ne savait pas nager... Aucun soucis, j’étais là. Je n’allais pas le laisser se noyer devant moi, ni boire la tasse.

J’avais des bras, des jambes, j’étais grand et fort, donc je savais très facilement le porter plus loin. Car bon, le bain était pas privé donc des personnes pouvait arriver.

- Viens avec. On va aller la derrière. C’est mieux.

Si il ne savait pas nager, je serais fixé puisque même moi j’ai que très peu pied. Je suis sur la pointe des pieds donc lui....gloupsgloupsgloups ?

L’endroit derrière collone était meiux. Il faisait chaud et c’était là d’où sortait cette eau donc comme un peu un truc a remous. Le pied en fait pour être relax. Là aussi il y avait de quoi se laver et sentir bon. Cachette perso.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Jan - 21:01

Quand j'eu fini de me déshabiller presque entièrement, gardant juste mon slip, il ne fallait pas exagérer, je restais d'une grande pudeur. Et puis me dévoilé totalement face à quelqu'un… très peu pour moi.

Par contre j'enlevais mon pantalon en le regardant, suspicieux, il avait un drôle de sourire qui ne me disait rien qui aille pour moi…

Il m'attrapa par la nuque et m'attira à lui, me rappelant que je ne pouvais plus l'appeler par des surnoms royaux.

Il nous fit tourner dans l'eau, je m'accrochais à ses bras, merde, il nous emmenait dans la plus grande profondeur et je ne savais pas nager…

Je m'accrochais du mieux que je pouvais à lui, me collant tout a fait contre lui.

Son rire me calmait légèrement mais ce n'était pas le top, si je me noyais…. ben je me noyais…

Il me jeta de l'eau au visage, me disant qu'i ne fallait pas utiliser l'eau à boire pour des toilettes.

-Qu'est ce que je pouvais en savoir moi? On ne m'a rien expliqué à part que je devais suivre un liste de chose et que je serais sous tes ordres! Et pour ta sœur c'est toi qui m'a sauté dessus! C'était pas ma faute!

Le fait que j'étais en terre, façon de parler, ennemie m'avais fait perdre mon beau langage. J'étais accrocher a lui comme a une bouée de secoure.

Il m'attrapa par le bassin me collant à lui, me soulevant. Il se laissa tomber en arrière, moi dans ses bras, je poussais une plainte avant de finir la tête sous l'eau.

Il inversa nos positions, se mettant au dessus de moi dans l'eau, j'étais paniqué et je ne voyais rien.

Il attrapa mes cheveux d'une main et je sentis quelque chose se refermer sur mon épaule, je glapis, le son étouffé par l'eau, il jouait à quoi la?

Il remonta à la surface, m'emmenant avec lui en m'attrapant par le bras.

Je refis surface et pris une grande bouffer d'air. Il riait!

Cette espèce de …. grrrrr! Riait!

Enfoiré!

Je le regardais, outré! Mais je fus encore plus outrer de la penser qui m'envahit en le voyant mettre se cheveux en arrière… Ce mec… Il était… Sexy!

Je me détournais de lui et regarda mon épaule ou j'avais sentit quelque chose d'incongru. J'ouvris de grands yeux, une marque de dents?

Il m'avait mordu? Mais…

-Mais ça va pas? Tu m'as mordu? Mais tu t'es prit pour un piranha ou quoi? D'abord tu me coule puis tu me mords? Tu veux ma mort? Abrutît congénital! Je ne sais pas nager! m'outrais-je, ne faisant pas attention à ce que je disais, trop choqué par la marque sur mon épaule.

Il plongea sur l'eau et je me figeais, l'eau était opaque, on ne voyait rien du tout! Je ne savais pas ou il se trouvait et je n'osais pas faire un pas de peur d'aller vers une profondeur.

Je sentis un coup dans mes genoux et une main tirer sur mon pied pour me faire tomber, je gardais tant bien que mal mon équilibre.

Je me remis le plus droit possible pour ne pas tomber, il riait en me demandant si j'avais perdu ma langue.

-Non mais tu es fou? Perdu ma langue? Rêve très cher! Tu n'es qu'un espèce de malade ingrat! Je sais pas faire un pas tellement j'ai peur d'aller vers la profondeur et de me noyé! Tu t'es prit pour qui? Merde quoi! En plus tu m'as mordu! Mordus‼! Tu te rends compte? Je marque hyper vite je t'ai dit, non mais tu as vu? Je marque déjà!

J'avais une note désespéré dans la voix, c'était comme si il m'avait marqué…

Héééééééé‼!

-Je suis a tes ordres mais absolument pas ta propriété! lui dis je dans un souffle, abasourdis.

Il me dit ensuite de le suivre derrière. Je le regardais suspicieux, c'était profond comment?

-C'est profond comment derrière? lui demandais suspicieux. Si j'ai pas pied, c'est sans moi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMar 24 Jan - 21:35

Je le laissais se déshabiller, moi je restais avec mon pantalon, que je mettais pour dormir. J'avais rien en dessous de toute façon.

Avec ce que je lui fit, il s'accrocha a moi et je me dit de plus en plus que l'eau et nager et lui c'était 'no'

- Moi qui t’ai sauté dessus? C'est qui, qui c'est installer sur le postérieur de son maître hein!

C'était de sa faute, un point c'est tout. S'il avait pas fait ça, je n'aurais pas essayer de le faire tomber et si il lisait pas ce foutu livre, je me serais pas précipiter sur lui pour attraper le livre.

Donc, c'était de sa faute. Point.

La façon dont il me parlait me surprenais de nouveau et me fit sourire. C'était très agréable. La première personne qui osait ma parler comme ça. C'était..plaisant. Mais en tout bon sadique que je suis, j'allais lui faire payer.

Aussi pourquoi je lui demandait s'il avait perdu sa langue. Je voulais savoir si il savait parler comme ça contre moi tout le temps.

- Oh bah mince alors. Je ne savais pas que votre peau était si tendre. Sinon j'aurais mordu plus fort.

Je lui ris moqueur. Et oui mon grand, ton petit maître est un salle joueur de nerfs. Et, j'arrivais toujours avoir le dernier mot. Ayant même parfois des réponses trop inattendues et idiotes, bouclant la bouche a mon interlocuteur.

Pas ma priorité? Ok, c'était la limite là.

J’attrapais son menton entre mes doigts et le regardait sérieusement dans les yeux.
- Tu sais qui tu traites d’abrutit congénital? Et a qui tu parles de cette façon?

J'attrapais ses cheveux avec ma poigne et le fit me regarder.
- N'oublies pas que je reste celui que tu sers. Et.... Continues a me parler comme ça. J'aime.

Je lui souris, détendant peut-être l'atmosphère. J'aimais beaucoup son audace a me parler comme ça.
- Pour ton audace, je vais être gentil et pas te faire un salle coup.

Je m'approchais encore de lui et en souriant, approchait juste mon visage. Je savais que comme il était audacieux et rebelle dans un sens Il n’allait pas reculer, comme la première fois.

- C'est trop profond pour toi, tu n'aurais pas pieds alors...

J'attrapais ses hanches entre mes mains et le soulevait, pour le placer sur mes hanches a moi. Je n'avais aucun arrière pensé. Ce n'était rien d'autre qu'une façon pour moi, d'aider quelqu'un qui savait pas nager. Un peu comme si c'était mon petit frère, que je protégeais et portais pour emmener vers un autre endroit.

- Hop, on y va!

Je tenais un bras sous lui, mon bras touchant juste ses fesses, ma main coincé sur mon ventre. Ma main non-valide. J'étais pas bête. Je commençait a marcher. Certes c'est lent dans de l'eau mais bon.

Bon là s'il décidait de descendre de mes bras, c'était pas de bol mais il coulera vu qu'il sait pas nager. Je commençais moi-même a devoir marcher sur la pointe des pieds et le tint plus haut dans mes bras, pour qu'il puisse rester bien au dessus de l'eau. Moi l'eau était jusqu’à mes épaules. Si lui était sur mes pointes, on verrait que son front dépassés je crois.

Je me concentrais sur mes pas et l'endroit où on devait aller. Je ne faisais pas vraiment attention au comment on était proche. Je n'avais rien comme pensé derrière donc. Quand j'arrivais a l'endroit, je lui fit signe de la tête.

- On y est. Tu peux avoir pied si tu te mets tout près du mur.

Je lâchais sa jambe droite que j'avais apparemment prise pendant notre avancé. Je le lâchais, gardant mon bras dans son bassin, le gardant contre moi, le temps qu'il trouve l'endroit où on pouvait marcher, enfin lui. Moi je savais marcher ici.

Je détournais mon regard de lui, gardant son corps contre le mien et tendit la main vers la source d'eau. C'était remouant et c'était déjà agréable.

Je le regardais avec un sourire. Je m'approchais un peu plus du mur pour l'aider a déposer ses pieds où il aurait pied. Bon il pourra pas beaucoup bouger vu que c'est pas large mais je suis donc, je sais le rattraper.

Je tendis une main vers le haut, me hissant a moitié hors de l'eau, faisant une traction pour aller chercher quelque chose plus haut dans un endroit cacher. Je relâchais tout, ayant un tube en main.

- Savon spécial Tomohisa. Ne le dis a personnes.

Je savais pas pourquoi j'étais comme ça avec lui. Une deuxième chose secrète que je partageais avec lu. Je pressais du liquide dans ma main droite et lui présenta ma main pour qu'il sente. C'était un truc spécial moi. Ce que mon meilleur ami me faisait.

Peut-être qu'un jour, Yuya le verra. On verra car... il était spécial. Son physique du moins.
J'entendis des personnes rentrer et me colla a lui, mimant de pas faire de bruit.

- Je veux pas qu'on trouve ma petite place alors... laves-toi dans le silence, ok?

Les chutes d'eau qu'il y avait, cachait nos bruits et je savais bien que ses gens partiraient bien vite. On serait de nouveau seul bien vite. Je me lavais discrètement, passant mes mains sous mon pantalon pour me laver a cet endroit aussi. Discrètement quand même.

Même si c'est mon valet, que c'est un mec, ça restait quand même un peu... hein! Vous avez compris.

Je faisais attention quand même a lui, on ne savait jamais si il avait besoin d'un appuis ou d'un bras pour éviter de tomber.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMer 25 Jan - 1:42

Je ne savais pas quoi répondre à sa réplique… Ouais… dans ce sens c'était ma faute… Mais y'avais d'autre moyen de récupéré ce foutu livre.

Je fis la moue, j'avais très envie de lui tirer la langue… Mais je ne voulais pas qu'elle soit coupé…

-Ma peau? Tendre? Hey! Je suis pas un foutu bout de steak! Et si tu mords plus fort tu risque d'entailler ma peau! Cannibale! m'outrais-je.

Il ricana, et j'eu un frisson. Aaaaaaaaaaarg‼!

Non son rire n'était pas agréable!

Quand je lui dis que je n'étais pas sa propriété il m'attrapa le menton et me regardais sérieusement droit dans les yeux.  Je soutins son regard, j'allais pas flancher face à lui, ca hors de question!

Il attrapa mes cheveux et me tira plus la tête en arrière. Je me figeais à ses parole, sentant la correction arriver mais mon air froid laissa place a un visage déformé par la stupeur, j'avais les yeux écarquillé et la bouche ouverte sur un petit "oh" inaudible.

Il sourit mais je n'avais qu'une seule chose en tête…

-Tu es maso en fais? lui demandais-je.

Ben quoi? Fallait bien être maso pour aimé se faire mal parler, non?

Il me dit que pour mon audace il n'allait pas me faire de salle coup et être gentil… Je devais être arrogant pour qu'il me fiche la paix?

Il se rapprocha de moi en souriant, je ne bougeais pas d'un pouce, le défiant du regard. Il me voulait quoi maintenant? Son visage était beaucoup trop près du mien, je devais lever le menton pour le regarder dans les yeux…

Il m'avoua que l'eau était profonde et que je n'aurais pas pieds, je le regardais suspicieusement… Il mijotait quoi?

Je le su quand il m'attira à lui ne m'attrapant par les hanche, me soulevant pour me porter, dans un reflexe j'accrochais mes mains à ses épaules, le regardant, terrifié. Il jouait à quoi là?

Il me dit qu'on y allait et je resserrais ma prise sur ses épaules.

-Non! Je blague pas, je ne sais vraiment pas nagé, s'il vous plait… suppliais-je en serrant mes jambes autour de ses hanches pour bien me fixer.

Il me tenait, un bras sous mes fesses et l'autre entre nous.

Il marcha vers le lieu qu'on voulait et je tremblais légèrement, regardant l'eau monté de plus en plus sur lui. Non, non, non… Je resserrais ma prise autour de ses hanche et passa mes bras derrière sa nuque, me rapprochant à lui, il était plus grand que moi donc si jamais il me lâchait, même sur la pointe des pieds je serais immergé…

Il allait pas me lâcher hein? Je lui laçais un regard suppliant.

Il me dit que si je me mettais près du bord j'aurais pied, lâchant une de mes jambes, l'autre suivit rapidement mais j'avais toujours mes bras fermement accroché à sa nuque.

Lui me tenait contre lui d'une main sur ma hanche.

Je me concentrais sur mes pieds, mordant ma lèvre alors que je tâtais le terrain de mon pied pour trouver un endroit moins profond.

J'étais totalement concentrer sur mes pieds, mes bras l'enlaçant fermement, comme une moule à son rocher… Il était en quelque sorte ma bouée.

Il nous rapprocha un peu plus du bord et j'eu enfin un endroit ou poser mes pieds, je soupirais de soulagement. Bon, en vu du tâtement,  et ben j'avais pas pieds sur une très grande surface, je n'avais pas intérêt à bouger de trop.

Il resta à une distance raisonnable de moi pour me rattraper au cas où je glisserais. Je m'étais détaché de lui mas gardais quand même une main sur son épaule, au cas ou.

Il se hissa en hauteur pour attraper quelque chose dans un renfoncement avant de me tendre un tube de "Savon Spécial Tomohisa".

Non, décidemment son prénom était beaucoup trop à rallonge.
J'acquiesçais quand il me demanda de le dire à personne.

Il mit une noisette dans sa main et me tendis pour que je sente.

-Umai! m'exclamais-je.

Ca sentait trop bon! Même si c'était subtilement différent de son odeur. Et non, je ne le renifle pas! J'étais accroché à lui, je n'y pouvais rien si j'avais sa délicieuse odeur dans le nez!

J'entendis quelqu'un entrer avant de sentir Tomo se coller à moi, me faisant signe de silence, j'acquiesçais doucement.

Il me dit qu'il ne voulait pas qu'on trouve sa place, tout à fait compréhensible, et me dit de me laver en silence.

La par contre je me figeais alors qu'il commença à se savonner, me tournant le dos, je me dis que j'aurais le temps de me laver ma partie intime pendant qu'il tournait le dos mais si jamais  il se retournait je serais mal… et je ne pouvais pas lui montrer mon dos.

-Anoooo… hésitais-je avant de prendre mon courage à deux mains. Vous pouvez restez tourné un petit moment? S'il vous plait... suppliais-je à vois basse.

Je posais ma main sur son épaule, comme ça j aurais le temps de le retenir une seconde si jamais il se retournait.

Je me nettoyais en vitesse les partie génital avant de le lâcher, de lui lancer un petit "c'est bon" tout gêné, et de commencer à me savonner le reste du corps.

J'étais rouge comme une pivoine… Franchement qu'elle idée de prendre un bain ensemble?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMer 25 Jan - 7:16

Entailler sa peau? Huhuu! Quel bonne idée dis donc.

Eh?

CANNIBALE? Il venait de me traiter de cannibale? Mais il va vraiment être noyer ce gars si il continues les insultes. Encore au début pas grave, mais là quand même.

Je lui lançais un regard noir et esayait de lui faire comprendre que le cannibal n'allait pas laisser passer ce truc.

- Maso? A ce que je sache tu ne pas pas frapper et je n'ai pas pris mon pied avec.

Je lui souris tout moqueur. Maso n'était pas le mot ici. J'avais juste apprécié qu'il me parle normalement et qu'il ose dire ce qu'i pense même si il ne devait pas exagéré.

- Et entre nous franchement. C'est qui l maso hein? Je crois que c'est une certaine personne qui parle pas vraiment selon l'étique des domestique et qui recherches une punition de son mâitre.

Je m'approchais de lui et hocha postivement de la tête pour lui dire 'oui mon vieux, tu vas etre punis a ma facon'
Mais pas maintenant, ce serait trop facile de le faier maintenant. Il s'y attends trop.

Quand je le pris dans mes bras, sa réaction fut un peu plus surprenante et je resserais ma prise sur lui pour lui faire comprendre que je le lâcherais pas. Au plus l'eau montait au plus il se comportait comme une sangsue.

- Relax, je vais pas te lâcher.

Je le regardais du coin de l'oeil et continuait mon avancé dans l'eau avant d'arriver au point où il fallait.

Quand je l'entendis me demander de rester dos a lui, j'allais me retourner mais sa main sur mon épaule me fit comprendre de pas le faire.
Bon... ok pour cette fois.

Quand je pu me retourner, je me retournais le regardant suspicieux.
- Tu cacherais quelque chose?

Je penchais un peu ma tête et je fis 'oh!' pointant son épaule du doigt.
- Ah ban mince, c'est vrai que tu marques vite dis donc. Fait voir ton autre épaule un peu. Oh! La rien pourtant...

Je fit pencher sa tête sur le côté, faisant semblant de chercher un tuc sur sa peau. Sans prévenir, je plantais mes dents dans sa peau de ce côté aussi et en me redressant lui sourit fier.

- Et ben voilà, maintenant tes épaules sont assortis grâce au cannibal qui, déolsé de te le dire mais, préfère de la chair humaine plus... mhh comment dire.... courbé?

Je souris, me laissant tomber dans l'eau, ayant l'eau jusqu'à mon cou. Je ris dans l'eau, mn souffle réant des bulles. C'était très drôle de l'embêter. J'adorais.

JE repris mon sérieux et me mit a côté de lui sur une sorte de mur qui ressort, que je prenais pour une chaise. On savait qu'il était là si on le savait, comme moi. Je m'y assis et j'avais l'envie de le taquiner encore plus et le prendre sur mes genoux tient. Je pensais que c'était peut-être u ne mauvaise idée.... Quoique.

Je l'attrapais sous ses bras et le souleva, l'ammenant a moi, passant bien entendu par l'endroit avec de l'eau profonde. Je le déposais sur mes genoux et le regardais, croisant mes bras.

- Tu sais vraiment pas nager? Tu veux que je t'apprennes un jour?

J'étais sérieux. Je ne bmlagquais pas. Etant connu comme rebelle, il devait se douter que j'étais un sorte de 'vagabond' donc tout moyen d'échapper a quelque cose était bon. Même traversser a la nage un lac donc... Comme fidèle valet qui devra être, il devra me suivre.
Et si il savait pas nager... problemo.

Oh? Il sait se battre? Monter a cheval?

J'allais peut-être faire un tour tient avec lui pour savoir si il savait monter sur un cheval. Ca promet d'être drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeMer 25 Jan - 22:46

Je me figeais quand il réagit à ma réplique sur son "masochisme", je palis, là j'avais été trop loin et son sourire moqueur genre "je vais me venger" me le fit bien remarquer. Je palis bien plus à sa réplique suivante.

Nooooooooooon, j'allais le regretter…

-Je… je ne… punis? demandais-je abasourdis.

C'était pas vrai, n'est ce pas?

Quand il me prit dans ses bras pour nous emmener vers les profondeurs et que je me serrais le plus possible contre lui il me dit qu'il n'allait pas me lâcher.

-Promis? demandais-je d'une petite voix enfantine.

Quand il se retourna quand j'eu fini de me laver il me demandait si je ne lui cachais pas quelque chose.

Je me figeais totalement, droit comme un piquet, blanc comme un mort.

-Pas vraiment… lui répondis-je d'une voix blanche.

Il eu ensuite une exclamation en fixant mon épaule que je regardais directement vu son commentaire. Arf‼

J'avais une belle marque maintenant!

Je fronçais les cheveux quand il me demanda de voir l autre épaule, normal qu'il n'y avait rien, il ne l'avait pas touché!

Il se rapprocha de mon épaule, la scrutant consciencieusement, puis sans prévenir il captura à nouveau ma peau entre ses lèvres me faisant glapir.

Je le regardais avec interrogation, je ne comprenais absolument pas ce qu'il voulait dire là… oubliant presque mon indignation sous ma curiosité.

-Courbé? lui demandais-je.

Il me sourit avant de se laisser tomber dans l'eau, j'eu une grimace, je ne pouvais pas faire un seule mouvement et lui s'amusais comme un fou…

Je le suivais des yeux, de moins en moins stresser, étrangement… sa joie de patauger dans l'eau m'apaisait…  

Il reprit tout un coup son sérieux, me faisant hausser les sourcils.

Je le regardais étonné quand il… s'assied dans l'eau?

Comment?

Je n'eu pas le temps de poser la question qu'il me prit par les aisselles et me souleva pour me ramener contre lui pour se rasseoir, me prenant sur ses genoux. Je remarquais tout de suite qu'en fait il était d'un un petit renfoncement lui permettant de s'assoir.

J'avais attaché mes mains autour de sa nuque et resserrer mes cuisses contre lui. Il voulait ma mort ou quoi?

Il avait les bras croiser et me regardais, me demandant si je voulais qu'il m'apprenne à nager.

Je le regarder avec des yeux grands ouvert. Il me proposait de m'apprendre quelque chose?

Je rougis, c'était bien la première fois qu'on me proposait quelque chose comme ça sans me demander quelque chose en retour…

Oh… Evidemment…

-Je devrais faire quoi en échange? lui demandais-je,l 'espoire dans mes prunelle ayant laissé place à la résignation.

Personne ne faisait rien pour rien, je l'avais appris à mes dépend, mon dos strier de cicatrice le prouvais bien…

Mon ancien maître m'avait rendu un "service" dont je ne me souvenais même plus, quelque mois plus tard il me demanda une compensation… que je ne pu pas lui offrir… Il me jeta dans un trou de guerre plein de barbeler…

Je ne pouvais plus accepter un service sans en demander directement le cout…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Jan - 8:33

Quand il me demandait 'promis?' je ne répondit pas et lui montrait que je lacherais pas en allant jusqu'au bout avec. J'étais pas cruelle non plus. Je veux bien que je sois désagréable, violant, brusque, hautain, parfois méchant dans mes gestes et paroles, mais je ne suis pas cruelle. Tout comme avec des phobies, je ne vais jamais mettre une personne fasse a ses phobies. C'est idem ici. Il savait pas nager? Alors j'allais pas le lâcher.

Quand je lui dmandait si il cahcait quelque chose, il se raidit et je fronçait les sourcils. Je m'approchais suspsicieux de lui, plissant les yeux, regardant dans les siens.

- Mhh.... Menteur.

On ne me cachait riena moi. Je savais voir quand quelqu'un mentait vu que j'en était un des meilleurs alors. On me la jouait pas. Je ne demandait plus rien, sachant que moi j'aimerais pas ça alors...

Il ne comprenait pa le mot 'courbé'? Je lui montrait avec mes mains des formes dans l'air. Une femme crétin!

Je me m'assis sur le petit 'tabouret'. essayant de pas penser u fait que c'était un abrutit pour pas comprendre et essayant d'oublier la curiosité que j'eus avec ce qu'il cachait.

Quand je le pris sur mes genoux, il m'attrapait et j'en ris. Un vrai gosse.
-Je t'ai déjà dit que j'allais pas te noyer crétin de valet.

Je regardait sa réaction au fait que je lu proposait de lui apprendre. Au début c'était de la surprise et un peu de joie peut-être mais son regard se transforma bien vite en résignation et... décue?

Il me demandait ce que je voulais en échange et je vis un peu rouge.
J'écartait mes jambes d'un coup le faisant tomber entre vu qu'il n'est pas a califourchon sur moi. Juste de quoi l'effrayer car je erfermais mes jambes direct.

- Yah! J'ai une tête a être quelqu'un qui propose des choses pour en demander en retour? J'ai déjà dit d'oublier ses putains de rumeurs sur mondos, ok? Si ma proposition te plait pas, dis-le. J'arrêterais de te faire chier. Et je ne suis pas tes autres maîtres qui ont dû surement faire cela. Alors, la prochaine fois que tu me compart a eux, ça va mal se terminer.

Je l'attrpait a nouveau sous les bras et inversa les rôles. Je le fit s'asseoir sur le sorte de tabouret et partit, poussant avec mes jambes contre le bord plus loin dans le bain ou bassin, c'est tellement grand que je savais pas quel nom donner.

Je partit sous l'eau, essayant d'oublier ce que mon coeur venait de crier a l'instant. Sous l'eau, je me mit un peu en boule, mes main plaquer sur mes oreilles. Je ne voulais pas entendre mon coeur, jene voulais pas. Je n'était pas sensible, non! Je ne l'étais pas!!!

Quand j'avais compris qu'il me comparais avec ses autres maîtres, mon coeur avait pincé désagréablement. Qui plus est, il devait surement croire a toute ses rumeurs sur mon dos. Je ne voulais rien de sa part. RIEN!!!!

Je ne devais pas m'attendre a quelque chose de sa part. Non... rien! Ce n'était qu'un domestique, un valet. Un autre qui me servait tout comme les autres. Il était juste différent sur la façon de parler, c'est tout! Rien d'autre!! Je revoyais la scène de son regard changeant quand je lui avais proposé et moncoeur se resserra, tout comme mes mains sur mes oreilles.

Je n'étais pas quelqu'un de cruelle. JE n'étais pas ce que tout le monde dit!!

Je restais très longetmps sous l'eau et quand l'air me manquait, je ne remontait toujours pas. Que pouvais-je faire? Rien. C'était déjà fini. Je remontait a la surface, mon coeur an ouveau sceller dans sa carapace et une fois debout, je remis mes cheveux en arrière soupirant. Quel piètre souverain je serais. Si j'en deviens un.

Je me retournais, jettant un oeil vers lui et soupira. Je me remit dans l'eau et m'approchait de lui tel un crocodile, avec juste le haut de mon visage (avec mon nez) hors de l'eau.

Je me mit entre ses jambes et le repris contre moi pour retourner a l'entrée. Il fallait peut-être pas rester trop longtemps dans l'eau. Je le fis en silence, sans dire un mot, regardant juste le point de destination. Une fois arrivé avec l'eau au niveau de mon ventre, je lâchais completement, continuant a marcher, me detanchant de lui pour sortir. Une fois sortit, je balancçais une serviette sur le sol pour lui et sortit trempé dans les couloirs.

Je voulais être seul. Des domestiques vint inquieter de me voir sortir tremper et je les repoussait, continuant a marcher vers ma chambre. Quand je fu arriver, je refermais la porte, me laissant aller sur celle-ci un moment, fermant les yeux.

Je n'aimais pas ce qui s'était passé en moi a l'instant. Et je ne voulais pas comprendre non plus. Ca devait cesser, c'est tout. Je me redressait allant vers ma garde robe et m'habillais parès avoir enlever mes vêtements trempé et de m'avoir essuyer.

Une domestique entra dans la chmabre et me dit que mes parents nous attendait pour le petit-déjeuner. Je regardais dehors et vit qu'il faisait déjà clair.
- Je vais arriver. Dites a mon valet qu'il aille directement a la salle a manger sans attendre.

Je me mit un moment sur mon lit, avant de reprendre des médicaments quotidien, caché sous mon lit. Je pris ce qu'il fallait en une fois et m'allongeait un moment pour retrouver mon humeur du matin. Ou de tout les jours. C'est a dire un salle con.

Une fois décidé a aller chez mes parents, je me redraissais et mit un gilet plus royal que hier. Ce n'était pas du 'je suis riche et je le montre' mais pas 'bout de chiffon' Je sortis, planquant mes cheveux en arrière et y mit un élastic, laissant des mèches tombé. Je savais que mon père aimait pas et c'est pour cela que je le faisais aussi. Plus du fait que mes cheveux était mieux attaché et que ma petite soeur aimait.

J'arrivais dans la salle, les domestiques ouvrant les portes pour moi, la têt haute, comme on me connaissait.

- Comme d'habitude tu arrives a te faire attendre, jeune homme.
- Comme d'habitude, arrêtez alors de demander pas présence dans ce cas là




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Jan - 21:08

Il me traita de menteur et je rougis, oui je mentais comme un pied, et alors?

Quand je lui demandais des précisions sur "les courbes" et il me dessina une silhouette féminine de ses mains…

Ouais… j'avais rien d'une femme... Enfin presque car il faut l'avouer mon visage n'est pas très très viril…

-J'y peu rien, réflex… marmonnais-je quand il se moqua de moi en me disant qu'il ne me laisserais pas me noyer.

J'avais du mal avec l'eau, depuis tout petit, j'avais su le cacher à mon ancien maître, je n'imaginais même pas ce qu'il aurait pu faire avec une donnée pareil…

Quand je lui demandais ce qu'il voulait en échange des cours de natation il carta les jambes, n'étant pas à califourchon sur lui je glissais, me rattrapant à sa nuque, me collant contre lui alors qu'il refermait vivement ses jambes.

Mon cœur battait à vive allure et ça devait surement se sentir vu que j'étais tout à fait collé à lui.

Sa "crise" de colère me surpris, me figeant. Mais avant que je n'ai pu dire un mot il inversa nos position, m'asseyant sur le muret, plongeant dans l'eau.

Je le regardais, impuissant, défouler ses nerf sous l'eau.

Je n'avais jamais cru au rumeur, je ne les écoutais même pas… Mais je comprenais sa réaction par rapport a la mienne… Mais je n'y pouvais rien, j'avais toujours été déçus de la gentillesse des gens riche… Toujours!

Je ne le voyais toujours pas remonter à la surface et m'en inquiétais.

Pris d'un instinct, plutôt suicidaire je l'avoue, je me relevais, prêt à aller le chercher même si je ne savais pas nager, je n'y pensais même pas au fait que je ne savais pas nager à l'instant, tout ce que je voulais c'était le revoir faire surface.

Alors que j'allais quitter le mur pour venir vers l'endroit ou il était je le vis refaire surface, je soupirais de soulagement, gardant ma main contre le mur mais baissant la tête pour ne pas lui montrer mes yeux angoissé.

Quand je vis la moitié de son visage se rapprocher de moi je lui laçais un regard anxieux, il m'en voulait beaucoup?

Il se glissa entre mes jambe et me reporta, je posais mes mains sur ses épaules, pas vraiment par manque de confiance, juste pour avoir un point d'appuis pour ne pas coller nos torse.

Après sa colère je me voyais mal lui faire un câlin involontaire.

Il avait le visage fermer et je n'osais pas lui dire ce que je pensais… Plus tard…

Une fois que l'eau lui arrivais au ventre il me lâcha, j avais pied donc je n'avais aucun soucis.

Il sortit de l'eau, je voulu le retenir mais je ne pouvais pas, je n'étais que son serviteur après tout…

Il jeta une serviette au sol et s'en alla, tremper.

Je sortis de l'eau a mon tour m'essuyant doucement, plonger dans mes penser.

Qu'est ce que je devais faire?

Je n'étais qu'un valet, je me devais d'être à sa botte, lui obéir…

Je fis la moue, je ne l'aimais vraiment pas! Il me faisait me poser trop de question!

Bon, je lui dirais ma façon de penser sur sa tirade puis je redeviendrais le simple domestique que j'étais. Le respectant… à ma manière.

Je regardais ensuite autour de moi… comment allais-je m'habiller?

Je ne me posais pas plus longtemps la question que je vis du coin de l'œil la tunique blanche de hier, avec un pantalon noir cette fois.

Je soupirais.

Soit! Je ressemblerais à une fille, c'était mieux que de se trimbaler les cicatrices à l'aire.

J'enfilais rapidement la tenue, passant ma main dans mes cheveux pour les plaquer en arrière.

Manquais plus que la poitrine et je pourrais être une vrai fille… Ou une robe bouffante a la poitrine…

Je sortis de la salle de bain et une servante m'accosta, hésitant deux seconde avant de me reconnaître, me disant que je devais aller directement à la salle à manger.

J'acquiesçais, me dirigeant donc vers la salle au repas.

Je toquais discrètement à la porte quand un "Entrez" m'accueilli.

J'entrais en m'inclinant respectueusement.

Deux choses se passa en simultané, le kyatement agaçant de la princesse disant que j'étais absolument magnifique, blablabla… et chibi-hime qui sauta dans mes bras.

-Yuya-chan!
-Chbi-hime!

Je la rattrapa dans mes bras, la portant sur ma hanche comme une mère le faisait avec son enfant.

Elle me serra dans ses bras et je souris.

Cette gamine, je l'adorais!

Je ne fis pas attention à la mine ahuri des personnes présente dans la pièce, berçant chibi-hime en balançant mes hanches de gauche à droite alors qu'elle commençait à me parler de combien cette tenue m'allait bien.

La porte s'ouvrit ensuite sur Tomo, le regard fière, la tête haute.

Je fus agacer de la penser qui traversa mon esprit à ce moment… il était trop cool!

Il répondit à la pique que lui envoya son père de la plus agréable des façons.

Chibi-hime lui fit un grand signe de la main.

-Nii-chan! s'écria-t-elle. Ah oui qu'il est tout mignon Yuya-chan habillé comme ça?
-Chibi-hime, s'il te plait… lui demandais-je avec un regard suppliant alors que je rougissais énormément.

Elle me fit un grand sourire avant de m'embrasser sur la joue et de descendre de mes bras pour aller vers son frère, lui sautant littéralement dessus.

-Nii-chan‼ Il faut trop que tu goûte le gâteau‼  Il est trop bon‼ Y'en à jamais eu des comme ça ici, s'il te plaiiiiiiiiiiiiiiit‼! Goûte! Goûte! le supplia-t-elle.

Sur le coup j'eu une énorme doute. Je dirigeais mon regard sur la table et rougis encore plus.

Qu'est ce que MON gâteau faisait ici?

Non, non, non‼ Il ne pouvait pas gouter ça!

Je mordis ma lèvre, fixant mon regard sur Tomo, attendant sa réponse.

Je ne savais pas pourquoi mais je sentais que j'allais être déçus si il disait que c'était mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeJeu 26 Jan - 22:11

Je rentrais dans la salle et regardait mon père comme d'habitude. Je me souviens dans le temps, j'étais proche de lui et de ma mère aussi. On avait un lien assez fort mais tout a basculé très vite quand il devint aveugle de colère et de tristesse avec ce drame qui nous toucha, nous et notre Royaume, causant une guerre sanglante pendant plus de quatre ans.

Je n'avait jeté un coup d'oeil a Yuya et n'y fit plus attention. Ma petite soeur m'appelait et je la regardais, regardant mon valet habillé comme il le devait. Je lui souris, hochant de la tête. Elle n'avait rien fait, je ne devais être méchant.

Elle coura dans mes jambes et je mit a son niveau, elle me serrant dans ses bras, s'appuyant d tout son corps sur moi.
Elle me demandait de goûter un gâteau que je regardais a mon tour.

- C'est vrai. C'est rare d'avoir droit a cela. Mais je ne vais pas en manger, je...
- Nii-chan s'il te plait!!
- Himiko, arrêtes de toujours insister. J'ai dit non, je ne veux pas go...
- S'il te plait!!!  Je suis sur que c'est un ange qui a fait ça! C'est trop bon! please!!


Je soupirais et me redressait. Elle m'emmena vers la table et me donnait un bout, que je pris en bouche.
Je hochais positivement la tête au fait que le gâteau était bon. Je me retournais vers sa dame de compagnie,  lui faisant signe de s'occuper d'elle. Je agressais doucement ses cheveux alors qu'elle mangeait avec envie le gâteau mystérieux. Jamais on faisait ça ici. La cuisinière était le genre de créer des choses d'ancien traditions. Pourquoi aurait-elle fait ça? Sauf si ce n'était pas elle.

Je me retournais vers Yuya et le regardait que très peu, passant a côté de lui pour aller m'asseoir tranquillement sur ma chaise. Je ne dit bonjour et tout le monde mangeait, habitué de mes discours tellement long... Ironie quand tu nous tiens, dirais-je.

Je mangeait comme d'habitude, sous le regard de mon père, car je mangeais encore et toujours avec ma main gauche. Je voyais la main de ma mère sur celui de mon père pour le calmer et l'éviter de dire quelque chose.

C'était fort silencieux, silence qui fut briser par ma petite soeur.

- Ne ne? Pourquoi je n'ai pas d'autres frères?

J'allais amener de la nourriture vers ma bouche mais m'arrêtait en chemin. Ca durait deux seconde tout au plus avant de continuer ce que je faisais. Je ne regardais rien

- Mais enfin, pourquoi poses-tu cette question tout d'un coup?
- Je me souviens d'un garçon qui jouait avec moi quand j'étais vraiment toute petite.
- Comment ça chérie?
- Il ressemblait a nii-chan. Je n'ai pas eu d'autre frère?
- Tu dois confondre avec un jeune domestique ma belle. Nous n'avons jamais eu d'autre fils.


J'arrêtais de manger, regardant mes baguettes a leur mots. Ma soeur réagit direct, regardant mes parents. J'étais fou de rage en ce moment. Comment osait-il!!!! Ma mâchoire se crispait et je mordis sur mes dents. Je lâchais mes baguettes qui firent un bruit sur mon sassiete. Je regardais mon assiete, un rage m'envahissant.

- Comment osez-vous... Comment osez-vous dire cela.

Je restais très calme mais ma voix était rempli de haine. Comment pouvait-il dire a ma soeur qu'elle avait rêver d'avoir un autre grand-frère. Le drame qui a fait éclater une guerre, est la mort de mon frère ainé. Il est mort dans le Royaume ennemi, tuer en traitre sur un place publique. Il était mort pour nous, notre Royaume sous la traitrise du peuple voisin. Comment pouvait-il oublier qu'il s avaient eu un autre fils! Celui qui devait regné sur le Royaume!!

Ma soeur commençait une phrase pour me calmer mais je fit un mouvement brusque. Je me levais d'un coup.
- Ne me touches pas!!

Je lançais un regard noir de haine vers mes parents, qui n'osait même pas me regarder. Combien de temps allaient-ils cachés ça a ma petite soeur. Qui le découvrirait surement tôt ou tard en étudiant l'histoire de notre Royaume! Comme ce Royaume a éclater en morceau quand quelqu'un trahit la plus grande pacte, créant un chaos dans les deux Royaume voisin.

Je me dirigeait déjà vers la sortie avant que mon père ne m'arrêtes
- N'oublies pas que tu dois aller dans le village voisin. Sois prêt a temps.

Je n'oublierais pas. Je continuais ma route et criais dans le couloir le nom de Yuya. Je n'allais pas l'attendre indifinement et il avait interet de faire tout ce que je lui dis.

J'appelais un gardien, lui disant de sceller les chevaux, qu'on partait tout de suite. Je marchais rapidement, essayant de faire passer tout sur le sol. Je tournait dans un couloir et me retrouva par terre sans m'y attendre.
- Oh bonjour petit pi. On passe sans dire bonjour maintenant a son médecin.
- Putain mais ça va pas non! Et si j'avais frapper ma tête par terre!
- Oh je sais bien que tu n'aurai eu le coup vu que tu es fortiche pour pas que cela arrive. Alors? Où en es-tu pour tu sais quoi.
- Fichez-moi la paix!
- Pi ! Il ne t'en reste plus beaucoup, viens me rendre visite le plus tôt possible. Il faut garder ça a l'oeil.
- Je vous emmerde.
- Oui je sais, et j'adore.


Je continuais mon chemin, grognant contre ce putain de médecin. Il pouvait pas se comporter comme un médecin normal non? Toujours a l'emmerder aussi ave cma main. Qu'il me fiche la paix! Je savais que je ne'avais plus beaucoup de médicament et cela voulait dire, aller chez lui et faire check-up complet de l'état de ma main et ses reflexe. Je voulais pas. Je ne voulais pas pensé a ce probleme tout les jours et voir que par moment elle s'aggravait sans raison pour être mieux des mois après.

Enfin dans un sens, il avait réussi a me calmer de la haine que j'avais eu. J'allais être plus calme quand même. Je l'étais. La colère sourde était partit pour laisser place a mon caractère quotidien. L'emmerdeur de retour et un peu plus chauffé que d'habitude. Foutu matiné! Je rentrais dans ma chambre et me changeait vite fait. Préparant quelque chose apporté par les couturières pour Yuya. Il avait interêt a se dépêcher.

J'attendis qu'il apparaisse dan sma chambre pour lui dire de se dépêcher d'enfiler ses vêtements en 5ieme vitesse. J'ouvris un coffre face a mon lit et y sortit mon arme, le mettant sous mon bras.
- On y va!

Je sortit de la chambre, accélérant le pas. Je voulais sortir d'ici au plus vite. Je mit mon sabre dans mon dos, place très peu habituel. Tout le monde portait cela a ses hanches, moi pas. Et j'avais mes raisons. Ce n'est pas pour cela qu eje me battais moins bien, au contraire.

- Tu sais monter a cheval?

Lui demandais-je arrivant dans la cours, les chevaux sceller et les cavaliers en scelle.
- Si tu ne sais pas, faudra que tu apprenes vite, sinon tu restera très souvent en plan.


Les gardes arrivèrent et m'aida a faire tenir mon sabre, pendant que je mettais mes gants. On allait être un bon moment en vadrouille. Et pas forcément pour ce qu'on mon père voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Jan - 1:06

Je fis la moue quand il fit tout pour ne pas me regarder, abrutit! Je me sentais inutile là… surtout quand il sourit à chibi-hime sans me regarder.

Mais merde! C'était quoi le souci? Je n'aimais pas être ignoré, mon côté capricieux qui ressortait.

Je fus légèrement soulagé quand il refusa mais ce soulagement s'en alla vite fait quand il accepta enfin, sous les arguments de chibi-hime.

Un ange? Je n'avais rien d'un ange! Mais je n'allais pas casser ses rêves… Surtout si elle aimait ce que je cuisinais… je pourrais lui faire des cookies demain tien! Si la cuisinière à mit mon gâteau je en vois pas pourquoi elle ne mettrait pas d'autre préparation…

Je me figeais quand Tomo pris un morceau en bouche.

J'avais peur… qu'il n'aimait pas? Ridicule!

J'étais ridicule!

-Tu vas bien Tegoshiki-kun? me demanda la princesse.
-Bien sûr Altesse, ne vous en faites point pour moi… lui répondis-je en me courbant respectueusement.

Je regardais du coin de l'œil Tomo avaler une boucher de mon gâteau et sentis mon ventre se serrer sous l'appréhension.

Il ne fit qu'un signe de tête, me frustrant, il était bon ou pas?
Raaaah‼

Il fit un signe à Kazuko pour qu'elle s'occupe de chibi-hime.

Il se retourna ensuite vers moi avant de me nier à nouveau, passant à côté de moi pour s'installer à table, je pris place a côté de lui, place de valet oblige, les poings serré.

J'avais horreur qu'on m'ignorait‼

Tout le monde commença à manger, sauf moi… Trop d'épice, je jouais avec mon riz, déplaçant les grains avec mes baguettes.

Un silence pesant régnait sur la pièce mais il fut vite briser par chibi-hime avec une question… surprenante.

Je me figeais… Non… ne me dites pas qu'elle… ne sais pas?

Je laissais tomber mes baguettes sur la table, regardant le roi et la reine avec un regard accusateur, malgré moi.

On ne mentait pas à un enfant!

Jamais!

J'entendis les baguettes de Tomo tomber à son tour sur la table et lui jeta un discret regard avant de me figé totalement.

Sa voix était basse, remplis de rancœur et de haine, j'en tremblais tellement il avait l'air menaçant à l'instant.

La princesse essaya de le calmer alors que chibi-hime regardais la scène, n'y comprenant rien.

Son regard se fixais dans le miens et j'y lu toute les questions qu'elle se posait, qu'elle me posait

"Je te raconterais" mimais-je avec mes lèvres.
"Yakusoku?" mima-t-elle à son tour en levant le petit doigt.
"Yakusoku, fis-je en levant à mon tour mon petit doigt, lui offrant un sourire rassurant.

Entre amis et enfants on ne mentait jamais… C'était une règle!

Je n'avais pas suivit la scène entre Tomo et sa famille, trop fixer sur mon amie.

Je refis attention quand le prince s'en alla, m'appelant comme un chien.

Contrarier, je le suivis tout de même, faisant un au revoir à Himiko.

J'arrivais après lui dans "notre" chambre. Il était énervé… Et je pouvais le comprendre…

Il me désigna des vêtements, m'aboyant de les mettre.

Je ne répliquais pas.

A ma place… Je devais rester à ma place…

Pendant qu'il prenait une arme j'enfilais directement la chemise, abandonnant la tunique de sois sur son lit, puis enfila le pantalon.

Oui, ordre bizarre, mais pas question qu'il voie mes cicatrices!

Il m'aboya ensuite qu'on y allait. J'inspirais un grand coup avant d'expirer doucement, non, on ne tue pas l'héritier du trône…  

Il place son arme sur son dos, allant en vitesse vers a cours. De loin je vis des gens porter la même chose mais à leur hanche…

Baaah, chacun son truc, je n'y connaissais rien en arme…

Quand on approchait je me bloquais directement.

Non!

Non, non, non, non‼

Non, je ne savais pas monter à cheval et non je n'apprendrais pas! Ces bêtes étaient terrifiantes! Surtout si votre maître vous faisait passer pour un lièvre pour que ses bêtes vous cours après.

Je restais à au moins cinq mètre de lui alors que les garde le préparait a monté, près à jouer la femme qui dit juste au revoir à son mari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Jan - 7:13

Il m'obéit au doigts et a l'oeil et je trouvais ça très drôle. Il osait pas me contredire apparement. Et pas de replique non plus? Quel gachis, enfin je vais pas me plaindre, surtout que dans peu de temps il refera surface sa langue pendue.

Quand on arrivai dans la cours, il s'arrêta un moment de marcher et je me retournais que brièvement pour voir ce qu'il faisait.
- Amènes-toi putain. J'ai pas que ça à faire. Tu sais monté a cheval ou pas? Bah de toute façon je m'en fou, tu apprendras très vite crois-mo!

J'avais remarquer son tin blanc et dégouté pour ces bêtes mais pour l'instant c'était pas trop trop mon souci de savoir pourquoi. Je partais très souvent avec lui et si il veut être un bo n valet, il devait me suivre partout, toujours. Je montais sur mon cheval et deux gardes attrapèrent Yuya par les bras et le soulevait pour le mettre sur mon cheval. Je tendis la main et attrapa la sienne pour le faire monter, aidé des gardes qui le soulevait. Et ben voilà, maintenant il était sur un cheval et pas question de descendre.

Il va vite comprendre qu'il a pas interet.
- On y va!

Je donnais un coup de pied a mon cheval et il partit au galop de suite, suivant des cavaliers partit au moment même où j'ai dit qu'on y allait. La mon valet n'avait pas interet de descendre si il vuolait pas se tuer. Mon cheval se mit au galop directement et je le dirigea convenablement.

Toute la patrouille, ainsi que le conseiller, on démbulait les rues, dégagés par les commerçant qui nous avait entendu et savait bien qu'on ne s'arrêtait pas trop. Tout autour de moi, il y avait des gardes ou chevalier comme d'autres appellent. Ils étaient là pour si jamais quelque chose tournait mal ou autre. Le conseiller, lui, avait été envoyé par mon père pour s'ocduper d'une affaire.. Et mon père voulait que j'aille avec pour pouvoir le faire plus tard. Je m'en contrefoutais.

On entrais dans les bois et là; la cadence se fit un peu plus dur, vu les monté, les zigzages et les descentes. Je faisais attention a la route mais aussi a mon valet derrière moi. Après un moment, je vis un chemin de loi, que je connaissais bien. JE souris. Désolé père mais je n'irais pas a votre truc! On y arrivait bientôt et je a voix haute, pour que seul mon valet l'entende et pas ceux autour de nous.

- Accroches-toi bien!

Ca allait secouer un peu. Quand le moment arrivait, je tournais dans le chemin sans grier gare et tout le monde était pris au dépourvu. Le chemin avait presque fait un 70grade. Donc tourner très fort. Mon cheval avait hiniser un peu mais je continuais. J'entendis des chevaux derrière moi et grognait; Pourquoi il me suivent? De toute façon c'était trop tard.

- Accroches-toi!!

Je fit alle mon cheval hors du chemin et le fit sauter au dessus de plein de tront. J'eus un réflexe de vouloir entourer mon bras autour de ses hanches en mettant mon bras derrière mais c'était une mauvaise idée. Mon cheval allait plus vite et personnen ne nous suivit, ayant perdu notre trace. Je fis arrêter mon cheval de galopper, le laissant aller au pas dans la fôret.

- Tout va bien la derrière?

JE retournais ma tête pour voir un peu mon valet. Fallait pas qu'il s'évanouisse non plus. On y était presque.
- Tu sais où on va hmm? dis-je a mon cheval tapant sur son encolure.
On continuait a marcher un moment et une lièvre sortit des buissons, effrayant mon cheval qui fit un écart. J'étais bon cavalier donc je pu maitriser mon cheval directement, lui donnat un petit 'oooohhh, tout doux'.

- Tu vas finir par éffrayer la demoiselle sur ton dos derrière moi.[/b] lui dis-je puis tournait la tête regardant duc oin de l'oeil mon valet. [b]Ca va? Toujorus vivant le microbe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Jan - 20:59

Il remarqua que je n'avançais plus et m'ordonna de venir avec lui. Il me demanda si je savais monté et j'hochais vivement négativement de la tête, il me dit ensuite qu'il s'en foutait, que je devrais apprendre.

Non‼!

Non, non, non‼!

Je ne voulais pas! Je ne m'approcherais pas de ses bestioles‼!

Sauf que deux gardes m'attrapèrent pour m'installer derrière lui.

-Non mais ca va pas?! paniquais-je. Hors de question‼! Lâchez-moi bordel‼ Je vais faire un malhaise‼

Ils ne m'écoutèrent pas quand j'approchais de mon bourreau et de sa bestiole infernale il m'attrapa la main pour me hisser derrière lui.

Je voulu descendre d'un bon mais il mit directement en marche sa bête.

Je passais mes mains autour de sa taille, me collant contre lui de toutes mes forces, même si j'en avais pas beaucoup.

-Non… gémis-je en calant ma tête contre son dos, fermant fermement mes yeux.

Je rouvris les yeux qu'au bout d'un moment, mes mains toujours accrocher à sa taille, et remarquais qu'on était au village.

Je remarquais certain chevalier de mon ancien maître qui avaient voulu jouer avec moi et cacha mon visage comme je le pu sur le dos de mon bourreau.

Si ils me voyaient… Ca allait mal se finir…

On passa dans un bois et je me mis à gémir d'inconfort avec les chemins, me collant toujours plus à lui, tremblant légèrement.

-Qu… quoi? demandais)je dune voix blanche quand il me demanda de bien m'accrocher.

Quand je sentis le cheval faire un embarder violente je gémis encore plus en serrant mes mains sur sa chemise.

Mais qu'est ce qu'il me faisait là? Il voulait ma mort ou quoi?

J'étais pétrifié!

Il me répéta de m'accrocher et je passais mes main en dessous de sa chemise qui me faisait glisser accrochant mes mains à mes poignets, me collants autant que possible à lui.

Le cheval faisait trop de truc pas… stable! Je me sentais sauter dans tout les sens.

Au bout d'un moment le cheval calma son pas, se remettant au trot.

Je ne répondis pas quand il me demandait si ca allait, le cœur au bout des lèvres.

Il battait d'ailleurs à milles à l'heure.

Je gémis encore quand le cheval fit un écart.

-Bon sang… nooon….!

J'étais mort de trouille!

Je ne réagis pas à sa réplique sur le "demoiselle", ni à sa question si j'étais toujours vivant…

Une demoiselle microbe, j'étais gâté!

-J'irais mieux les deux pieds au sol et cette chose à au mois cinq mètre de moi, murmurais-je difficilement.

Je voulais déscendreeeeeeeuh‼

Le pire, c'était que je ne pourrais pas y arrivé seul, je ne savais même pas ou on était…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Jan - 21:30

Il avait donc peur de monter sur un cheval?

Je ris quand il menaçait les gardes, prenant les rênes convenablement pour ensuite l'aider a monter.
Il s'accrochait fortement a moi, me faisant rire encore plus. Je l'ai ma revanche finalement.

J'entendis toutes ses plaintes dans mon dos et essayait de ne pas rire a haute voix. C'était très mignon dans un sens.
Je fis marcher mon cheval, un rythme bien non pour lui?

Quand mon cheval fit un écart je l'entendis et je ne pu m'empêcher de rire.
J'étais bon cavalier, il ne craignait rien. Je savais contrôler mon cheval. Même le faire se cambrer ou chotter ... Oh!!!
Une idée ça!!!

Il me dit qu'il irait mieux pieds a terre et très loin de la bête. Je poussais avec mon talon sur un endroit sur mon cheval et celui si frappait l'air avec son cul, nous faisant sauter un peu, enfin moi pas vu que j'ai l'habitude tout ca.

- Un cheval a des oreilles et ressent tout ce qu'on pense. Il réagit en conséquence a ce qu'on lui fait. Et cette bête comme tu dis, a un nom. Son nom est 'yume'

Je continais la route doucement avant d'entourer un bras autour de sa hanche, remettant mon cheval au galop pour sauter au dessus de quelque chose et continuait de galopper jusqu'à une étendue qu'on connaissait bien. C'était notre petit coin de paradis.

J'arrêtais mon cheval et défis sa poigne autour de moi.

- Aller on y est. Tu vas pouvoir descendre.

Je passais ma jambe au dessus de l'encolure de mon cheval vu que je pouvais pas descendre normalement, vu qu'il était derrière moi. Une fois a terre, je caressais mon cheval, tapottant son épaule et enlevait mes gands, avant de tendre les bras vers lui.

-Aller viens.

Quand il fut descendu, je retournais vers mon cheval, l'emmenant vers un arbre, ou j'attachais son mord et enlevait la scelle pour lui alléger le dos et le ventre avec cette sangle serrer. Yume se couchait directement, se roulant dans l'herbe et je ris a cette vue amusé. Elle était drôle quand elle faisait ça. Comme quoi, tout le monde aime se rouler pour soulager son dos ou des chatouilles.

Elle s'arrêtait et restait coucher sur le côté, regardant dans notre direction. Je me retournais vers lui et me mit dans son dos, enlaçant son bassin pour le rapprocher de Yume.

- Elle te fera rien,vient.

Je pris sa main dans la mienne et la tendit en avant. Je donnais un tape dans ses genoux pour les faire plier et l'obliger a être a genoux près de mon cheval. Yume bougeait juste sa tête, regardant ce qu'on faisait et je lui souris, avant de déposer la main de Yuya sur son ventre.

-Regardes... Tu sens son coeur battre? Sa chaleur qui s'émane d'elle? Ses muscles puissant?

Je fit glisser sa main sur mon cheval, lui faisant découvrir la douceur d'un cheval.

- Un cheval ne ferait de mal sauf si il y es contraint. Si tu le respectes, il te respectes. Sois doux et il le sera. Sous agressif et il le sera pour se défendre. C'est un animal très intelligent. Et très sensible. Tout ce que tu penses, elle le ressent. Tu peux lui parler a coeur ouvert, elle comprendra car tu penses très fort a ce que tu dis.

Yume fit un mouvement de tête et bougeait ses jambes qui était près de nous et je ne bougeais pas.
- C'est vivant, c'est donc normal qu'elle bouge.

Je me redressais et l'emmenait avec moi pour éviter que si je le lâche il se lève trop brusquement, créant une panique chez elle. Je pris les affaires qui était accrochés sur la scelle et les installa un peu partout. Un repert a moi, crée par moi avec la nature. Tout avait un place. J'essayais de défaire le noeud qu'un imbécile de garde avait fait mais avec mon problème j'arrivais pas trop a l'enlever.
-Tu veux bien venir m'aider a enlever ce truc'

J'allais pas me trimballer avec ce sambre dans mon dos toute la journée. Alors, qu'il fasse son boulot de valet pour une fois et m'enlèves ça.

- Tu veux essayer quelque chose de magique?

Je m'accroupis près de Yume et m'installais a moitié sur elle. Je m'allongeait sur mon dos et déposait ma tête sur son cou, regardant les nuages. Je le regardais ensuite, tendant gentiment la main, l'invitant. Yume l'invita aussi en relevant la ête, la secouant. Elle l'appelait en fait.

- Quand un cheval fait cela, c'est qu'il t'appelle alors, viens au moins lui faire plaisir. C'est rare qu'on peut faire ça avec un cheval tu sais. Profites-en, viens. Vien près de moi.

La chaleur de mon cheval était merveilleux dans le cou et le début du dos, et la vue sur le ciel magnifique.
- On va rester ici pour la nuit alors, j'espère que tu n 'as pas peur de dormir a la belle étoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeVen 27 Jan - 23:15

Il se moquait de moi!

Espèce de… grrrrr‼ Ce n'était pas drôle!

Quand je lui dis que je me sentirais mieux a terre et loin de la bête, ladite bête fit un mouvement me faisant sauté et geindre.

Non! Non, non, non‼

Je fermais très fort les yeux, essayant de ne pas penser à ses chevaux qui me couraient après…

Tomo me dit que les chevaux pouvaient tout ressentir, qu'ils réagissaient en conséquence de ce qu'on lui faisait, il me donna son nom… Yume…

J'avais quand même peur! Enfin, ça se rapprochait plus de la peur de la douleur à cause de ses bête que la bête en elle-même, mais le final restait le même, j'avais la trouille et je en voulais pas me détacher de la seule chose qui avait fait que je n'avais pas encore perdu connaissance…

Lui…

Le cheval continua sa route au pas de trot, me rassurant légèrement, je me figeais en sentant la main du prince s'enrouler derrière ma hanche, le cheval repartant au gallot, je serrais mes bras sur son ventre, naoooooon, j'aimais pas ça, mais alors pas du tout!

Le cheval s'arrêta enfin et il me fit lâcher prise autour de lui, me disant qu'on était arrivé et que je pourrais descendre… sauf qu'il descendit seul du cheval et que moi je ne savais pas faire un mouvement.

Non!

Je le regardais, paniqué, accrochant mes mains à la selle.

Il caressa son cheval avant d'enlever ses gants et de me tendre les bras, me disant de venir.

Je ne me le fis pas répété deux fois, sautant dans ses bras. Il se détacha de moi pour s'occuper de la bête et j'en profitais pour me mettre à l'écart, loin de ses sabots dévastateurs.

Être piétiné par un cheval pouvais vraiment être traumatisant.

Je m'appuyais sur un arbre, les observant, il avait l'air d'y tenir à son cheval…

Il vint me chercher, me prenant par la taille pour m'approcher de la bête, je freinais des quatre fers comme je pouvais mais il avait beaucoup plus de force que moi. Il me dit qu'elle en me fera rien.

Ben voyons, fait-toi écrasé par un cheval, on en reparlera après!

Il me prit par la main et me fit m'approcher.

-S'il vous plait… chouinais-je.

Il me tapa l'arrière des genoux pour me faire tomber dessus sur le sol, le cheval bougea et j'eu un mouvement de recul.

Et si il se relevait pour me courir après maintenant?

Il me força à poser ma main sur le ventre du cheval, je tremblais.

C'était vrai, je sentais son cœur battre sous ma main, sa chaleur… Par contre les muscles, j'eu un frémissement d'horreur.

Pas de muscle, pas de course.

Je jetais un regard inquiet à mon maître.

Sur le coup je ne me reconnaissais pas, j'aurais déjà du m'enfouir à toute jambe…. Ce n'était pas normal, je n'aimais pas le fait que je lui faisais confiance… j'allais le regretter… encore…

Il me fit glisser ma main sur l'animal, je me laissais faire, c'était… doux?

Je regardais un peu mieux le cheval, passant outre ma peur, essayant de rester logique…

Si elle se relevait...  Je lui jetterais Tomo dessus et m'enfouirais a toute jambe, il aimait tant les chevaux!

Il m'expliqua la façon d'être d'un cheval et je fronçais les sourcils, sursautant quand elle bougea. Il me dit qu'elle était vivante et que c'était normal qu'elle bougeait.

-C'est faux… ca ne fait qu'obéir aux ordres, écrasant un domestique si on le lui ordonnait… murmurais- je tout bas d'une voix éteinte, caressant tout de même avec hésitation son ventre.

Il nous fit nous redresser en douceur et nous éloignant du cheval, ce que je fis avec joie!

Il commença à créé un camp… Pas mal!

Il me demanda ensuite de l'aider à défaire le nœud de son armes, il savait pas le faire ou quoi?

Je m'approchais de lui et commença à défaire le nœud.

Il me demanda ensuite si je voulais essayer quelque chose e magique.  

Il s'installa a moitié sur son cheval, regardant le ciel avant de refixer son regard sur me mien et de me tendre la main, le cheval fit aussi un mouvement de tête et il m'expliqua que c'était une invitation.

Je sondais le regard de mon maître, vérifiant qu'il n'y avait pas d'entourloupe, que je ne risquais pas ma vie…

Apparemment non…

J'approchais, hésitant, attrapant sa main.

Je posais juste mes fesses à côté du prince, évitant de toucher le cheval.

-Elle va pas se lever ou nous écraser hein? demandais-je angoissé.

Dans mes moment de peur mon côté enfantin ressortais tout de suite, montrant tout ce que je pensais, par mon visage ou mes yeux.

Il me demanda si je n'avais pas peur de dormir à la belle étoile.

Je jugea le ciel, enfin, surtout ce que les arbres laissaient voir du ciel… Pas de soucis, de là la lune éclairerais assez bien l'endroit ou nous étions.

Par contre, demain, pas de lune, pas question qu'on reste dehors, quitte à ce que je pique une crise!

Quand il faisait noir je préférais être dans un endroit clos ou personne ne pouvais m'atteindre et me toucher…

-Non, c'est chouette… de dormir à la belle étoiles… c'est beau les étoiles… dis-je sans réfléchir, regardant le ciel avec des yeux brillant.

J'aimais regarder les étoiles, ca me rendait heureux…

Par contre, je devais vite remettre mon masque de serviteur, sinon je ne pourrais pas m'empêcher d'agir comme l'enfant que j'étais… Et malheureusement, quand j'avais mon attitude comme ca… je ne tenais pas ma langue… Mais ca, pas seulement quand j'avais mon attitude d'enfant.

Quand j'était en colère aussi, sauf que c'était différent, j'avais une langue de vipère en colère et une honnêteté stupide en étant enfantin…

Je fermais les yeux et me recomposa un visage neutre, évitant toujours d'entrer en contact avec l'animal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeSam 28 Jan - 7:04

C'était très drôle de le voir se mettre a une distance pas possible de mon cheval. Très drôle. Mais dommage pour lui je pouvais être un vrai emmerdeur si je le voulais.

Quand j'allais le chercher, il freinait avec ses pieds pour pas avancés et je ris tout près de son oreille, vu que ma tête était a côté pour voir où j'allais.
- Arrêtes ça serre a rien`; Tu vas juste l'effrayer.

Et quand un cheval a peur mah oui, c'est assez donneur de trouille. Yume aussi pouvait avoir peur, comme toute personne mais ce n'était pas si grave enfin, si vous vous ne vous trouviez pas juste a côté.

Quand il me suppliait, je tournais un peu la tête pour voir son visage et serra mon emprise autour de ses hanches, essayant de le rassurer.J'étais là donc tout va bien.

'Obéir aux ordres? Ecraser un domestique? Quoi?!!!' Quel monstre pourrait faire ça? C'est immonde. Un cheval n'était pas de nature mauvaise, sauf si quelque chose n'allait pas dans le cerveau. Mais les maîtres, eux pouvait être mauvais.

Ce qu'il me dit après s'être installer a cote de moi me fit rire un peu, mais je le contenait et a la place, lui lançait un truc pour lui faire.
- Bouger elle fera, c'est normal, c'est vivant. Ecraser?? Mhhh.. Faut voir. Si elle veut se rouler elle peut nous écraser.

J'attrapais tout de suite son bras, rouvrant les yeux et je ris a haute voix.
- Je déconnes. Elle nous écrasera pas. Bouger elle fera.

Je me rassis, étant a son auteur et caressais les jambes de mon cheval qui soupira bruyamment du côté de yuya. Oui, j'avais pris la place près des jambes, on ne sait jamais qu'elle bouge et le cogne sans faire expres.

- Un cheval ne voit pas ce qu'il y a ici, sous lui. lui dis-je montrant son torse. C'est un angle mort donc si on reste là, il faut faire part de sa présence en touchant ses jambes ou son cou. Alors il bougera pas, sauf si il veut t'embêter car des chevaux sont très joueur. C'est comme un chien mais en beaucoup plus grand.

Je me retournais pour le regarder et lui souris.
- Tu e dois pas avoir peur de ces animaux. Je ne dis pas que certains ne sont pas méchant mais ça c'est comme nous être humain. Et parfois, nous humains, on les forces a faire des choses qu'il ne veule pas. Par example marcher sur quelqu'un. Ils ne le feraien jamais. Pieteiner ils font qand c'est un serpent ou parce qu'ils sont forcé a marcher sur quelque chose qu'il veule éviter, alors ils essayent de mettre leur pied autre part. Mais leur cerveau n'est pas aussi bien que le notre et comprendront pas qu'en bougeant c'est pire.

Je trouvais ça dommage qu'il s'en méfie.
-Oh! Attends regardes!! Yume? Kiiiisu

Mon cheval relavait la tête mit sa tête près de Yuya. Et du bout de ses lèvres, touchait sa peau, bougeant toujours ses lèvres dessus.
- La preuve. Chez eux, un bisous, c'est mordre l'autre, gentiment bien sur, mais c'est comme une gratouille. REgardes, elle ne fait que t'effleurer avec ses lèvres. Caresses la.

Je souris et tapais fortement sur son épaule, faisant claquer sa peau. Elle ne sentait pas trop ça. Je vis ses jambes remués et je me dis qu'il fallait se lever maintenant.
-Bon, faut se lever là!

Je melavais vite et attrapai sa main pour l'aider a se relever. Yume, une fois nous hors du chemin, se relava rapidement du sol. Je m'approchais d'elle et souleva chacune de ses pieds pour voir si quelque chose n'y était pas accroché. Je n'avais pas peur et je savais qu'elle donnerais pas de coup. De toute façon, je le verais car une cheval secou sa jamabe avant d'essayer vu que vous lui tenez la jambe.

-Va donc faire tonboulot de vlet. Va chercher du bois, sec de préférence.

Je ris et m'occupait de ma monture avec soins, lui donnant tout ce qu'il lui fallait, brossant un peu.
J'allais chercher de l'eau dans un petite rivière, lavant les mains par la même occasion.
Je revins a mon endroit avec de l'eau et des fruits trouver dans un buisson.

Je pris de quoi faire un feu et en crée un avec de petite bout de bois, attendant qu'il arrive.
Il n'allait pas faire chaud cette nuit et la nuit va vite tomber. Toujours quand un orage arrive pour un lendemain. Ca va faire du bruit demain soir. Ahlalala.

Quand il revint, je mit des bouts de bois encore dedans, pour que le feu soit plus grand et m'installais a côté, rechauffant mes mains froides due a l'eau.

- Ne? Parles-moi un peu de toi. Que veux-tu dire par piétiner u domestique? Est-ce que ça t'es arrivé chez ton ancien maître?

Je voulais saoir qui s'était pour qu'à la prochaine lui faire payer dans un fête. J'aimais pas trop cette barbarie. C'était dangereux les sabots d'un cheval. Fallait faire attention. Et en plus ils avaient du forcer les chevaux a coup de cravache ou autre pour marcher sur quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Jan - 11:56

Je me figeais quand il me souffla à l’oreille que j’allais effrayer son cheval…

Cheval effrayer= cheval encore plus dangereux.

Je déglutis me laissant entrainer vers la bête tout en posant mes mains sur celle du prince, j’avais besoin d’une accroche…

Quand elle me dit que elle voulait rouler elle nous écraserait je pris peur, et me préparais à me lever pour partir le plus vite loin de cette bête sauf qu’il m’attrapa par le bras, se moquant de moi.

-Si vous pouviez avoir l’amabilité d’évité de rire de ma frayeur je vous en serais redevable ! grognais-je.

Il flatta les jambes de l’animal qui s’ébroua, me faisant sursauter.

Il me montra l’angle  mort du cheval, son torse, m’expliquant qu’il fallait lui montrer notre présence sinon elle ne pouvait pas savoir qu’on était la.

Un cheval… un chien…

-Le jour ou les chiens mesurerons cette taille je me jetterais dans le canal même si je en sais pas nager ! m’exclamais-je.

Un cheval… comme un chien… Bon sang !

Il m’expliqua que je ne devais pas avoir peur… Oui mais je n’y pouvais rien… Mais c’était vrai qu’elle… Yume… N’avais pas l’air dangereux… Comparer au cheval de cet homme…

Je frissonnais d’horreur en grimaçant.

Je sursautai quand le cheval approcha sa grosse tête de la mienne… toute petite la mienne… Et posa le bout de sa bouche sur ma joue, je n’osais pas bouger, sauf que j’attrapais le bras de mon voisin, pour garder contenance.

Il m’expliqua que ce l’était qu’un baiser et m’intima de la caresser. J’approchais timidement ma main de sa tête pour la caresser, gardant mon autre main serré autour du bras de Tomo.

Il lui tapa ensuite l’épaule te me dit qu’il fallait se lever, je ne me le fis pas dire deux fois le laissant m’aider à me relever.

Mon cœur battait à cent à l’heure.

Yume se leva et le prince se mit a vérifier ses sabots. Un soucis ? Je regardais la scène en penchant  la tête.

Il m’envoya a la pèche au bois et je grognais, comme si je en savais pas qu’il fallait des branche sec, le nombre de fois que j’avais du dormir a la belle étoile, franchement !

Je m’aventurais donc dans les bois, furetant  un peu avant d’accomplir ma tâche. J’aimais bien les bois… depuis que j’avais passé ma première nuit chez mon ancien maître dans une forêt je me sentais plus à l’aise, sauf quand il n’y avais pas de lune ou quand il y avait de l’orage…

Je me souvenais d’ailleurs d’un de mes orages qui fût particulièrement éprouvant…

Je m’étais encore une fois échapper avant qu’il ne profite de moi physiquement et il c’était énerver, m’avait enfermé dehors pour toute la nuit, il ne savait que j’avais une trouille carabiné des orages.

Il pleuvait des cordes et je n’avais rien pour m’abriter, je m’étais donc mit en boule dans un coin de la cours, tremper, terrifié et complètement démoralisé.

Je me réveillais trois jour plus tard avec une fièvre de cheval, soigner par un médecin anonyme vu que mon maître ne voulais pas amener le médecin officiel qui pourrais lui faire avoir des ennuie.

J’avais déjà vu ce médecin, c’était lui qui s’occupaient de moi de puis tout petit… et il m’énervait en même temps que je l’appréciais…

Il ne s’était jamais apitoyer sur mon sort comme les autres serviteurs, c’était même lui qui m’avait appris à tourné les belles phrases en moquerie ou insulte indétectable… mais c’était aussi lui qui connaissait tout mes secret, mes malheur, ma vie d’avant, et mes blessure, tout… Donc de ce point de vue la j’étais heureux de ne jamais le revoir…

Et puis son “ma bouille d’ange“ ou  “mon angelot déchu“ me tapais sur le système !!

Je reviens enfin de mon maître, un sourire aux lèvres, ce médecin m’avait aidé dans beaucoup de domaine, sans lui j’aurais déjà fini au fond du lit de mon ancien maître… et je n’aurais pas été qui je suis…

Il prit les morceaux de boit que j’avais apporté et les jeta dans le feu qu’il avait allumé, il approcha ses main pour les réchauffer.

Je m’installais de l’autre côté du feu… Je devais me ressaisir, il était l’enfoiré de prince que je devais servir, pas un potentiel ami, en plus il m’avait fiché la trouille avec son cheval !

Je me figeais à sa question… Merde, j’avais laissé échapper une connerie !

-Point d’inquiétude mon prince, ce ne sont que des racontars de couloir qui m’on donner peur de ses bête… Rien qui n’ai avoir avec moi...

Je fixais le feu pour qu’il ne voit pas que je mentais, j’étais vraiment pas douer pour le mensonge.

Je frissonnais au souvenir de se cheval me poursuivant, et étant encore très jeune, je ne faisais pas le poids, j’avais été rattrapé et piétiné, plusieurs os briser et broyer, c’était la première fois que je rencontrais ce foutu médecin… j’avais 10 ans.

Il fut la première personne a me prendre pour ce que j’était, un enfant… et la première et dernière personne qui avait vu mes larmes.

J’avais été trahis par mon ancien maître qui m’avais fait croire depuis 4 ans que tout irais toujours bien, que si je me comportais comme un adulte je n’aurais jamais aucun soucis… et c’était ce que j’avais fait, apprendre a faire le ménage, le linge, la cuisine, tout, en un an je savais tout faire mieux que les domestique à sa botte à ce moment là. J’étais traité en adulte, personne ne me voyais comme un enfant.

A ce moment seul le bonheur de mon maître m’importait… Puis il y a eu ce jeu.. la chasse au lièvre… ou j’avais le rôle du lièvre…

Plein de chose aussi désagréable m’était arrivé après ca… mais le médecin était là… me soignant avec patience, supportant mon mutisme, parce qu’après mes première larme je n’avais plus rien afficher comme expression sur mon visage…

Avec patience il m’avait fait devenir “moi“.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Jan - 12:38

Face a son mutisme envers ma question, je regardais le feu tranquillement, et lui dit
- Tu sais, me mentir est la chose la plus débile qui soit. Je ne supportes pas me mensonge et de toute façon ça e sert a rien, je le verrais car... Après tout, le plus grand menteur du Royaume, c'est moi.

Je me levais, frottant mon pantalon et repartir vers mon cheval, seul ami que j'avais en fait. Me mentir? Mauvaise idée. Je haissais les mensonges. Quand quelqu'un me mentait, je le voyais car après tout, j'étais le plus grand dans ce domaine. Je mentais depuis des années a tout le monde, je savais caché ma vrai existence.

Je caressais mon cheval, lui faisant du bien a la tête, entre les yeux.
- Bon! On va t'apprendre un truc. Debout, tu va faire du cheval!!

Je ne préferais pas rester sur des choses tristes. Et puis, mieux valait pas y penser pour ne pas se sentir déprimé. Et ce qui est fait, est fait.
Je me dirigeais vers lui et attrapais son poignet, le levant.

Je le tirais de force avec moi vers Yume, où je pris ses rênes pour l'emmener avec dans le mac. On marchait un petit moment avant d'y arriver. C'était un paradis ce petit lac. Fallait le trouver car il était caché par beaucoup de choses autour. Même une petite cascade.

Arrivé tout près je lâchais les rênes et me retournait vers Yuya.
- Bon, si tu montres ta peur, le cheval va faire des bêtises car il aime jouer, ok? Alors, essaye de faire confiance a la bête sous toi et ça ira. En plus, l'eau amortira tes chutes situ tombe ok? Et je sui slà aussi.

Je le retournais face au ventre deYume, qui buvait tranquillement regardant du coin de l'oeil ce qu'on faisait.
J'attrapais les rênes pour si jamais elle décidait de partir et me collait a lui pour lui expliquer quoi faire.

- Bon, on va commencer sans scelle, comme ça tu peux sentir le mouvement du cheval sous toi. Attrapes sa crinière pour emplacer les rênes. Je pris ses mains et les déposas où il fallait. Plies ta jambe droite et a trois, je te soulève et tu mets ta jambe de l'autre côté. Pre^t 1-2-3!

Je contais très vite pour pas lui laisser le temps de dire non. Je soulevais son corps avec sa jambe, le soulevant assez haut pour qui'l puissa facilement s'installer Une fois dessus, Yume redressa sa tête et voulu partir. Je la retins directement avec les rênes.

- Bon, mets toi a ce niveau-ci car là tu es sur ses reins et c'est pas agréable pour un cheval. Lui dis)je p oussant son cul ver sl'avant. Maintenant, tu te tiens a la crinière. Tu peux tirer, elles auraont pas mal. Sauf si tu lui arraches hein. Serres les jambes autour d'elle, sans trop serrer sinon tu tombes. Et.....C'est parti.

Je l'avais aider a comment se mettre et comment aire pour ester dessus. A lui de trouver son équilibre et le reste. Je pris les rênes et tirait dessus pour faire avancer Yume qui me suivit direct en trottant légèrement. J'allais moins vite pour qu'elle marche et que lui sente plus les mouvement.

- Sens comment son dos bouge a chaque pas et suis le mouvement avec ton bassin. Tu sauteras moins dessus.

Elle entrait dans l'eau avec moi, froide!!!!! Bon bref, on s'en fou. Je tirais plus et elle me suivit. Je lâchais les rênes et couraait dans l'eau ce qui eu comme effet que Yume me suivit en trottant et galopant pour m'attraper aussi. Je voyais qu'elle faisait attention a Yuya sur son dos, vu qu'elle ne se cambrait pas comme d'habitude. Je fis attention aussi, tout en jouant un peu avec mon cheval, allant dans tout les sens,pour que yuya trouve un équilibre quand le cheval tournait ou autre. J'arrêtais ma course et Yume vint vers moi, me donnant des bisous. Je ris et regardait yuya sur son dos.

- Ca va? Tiens.

Je lui passait les rênes, et mit ses mains comme il fallait dessus. La rênes passant entre le petit doig et l'annuaire et le reste tenu par les autres doigts. Je lui explqiauti comment tourner. Tirer un petit peut la rêne vers la gauche ou vers la droite tout en décollant un peu sa main vers la gauche ou la droite, gardant l'autre main bien fixe.

- Vas-y. Diriges-là maintenant. Forces là a obéir a tes mains et pas aller là où elle voulait.

Je recourais loin d'eux et Yume se mit directement a galoper pour me suivre.
- Tires sur les rênes pour la faire ralentir!!

Je m'arrêtais un moment regardant par où je pouvais aller et alla jusqu'à ce que l'eau aille jusqu'au jambe de mon cheval. Ca démarche était plus dur et éclaboussait tout au passage.
Je ris car elle secouait la tête pas contente.

- Aller, diriges là vers le bord! Je vous suis.

J'attendais un moment pour pas recevoir de coup de pieds par elle et le suivit. C'était pas si dur que ca de diriger un cheval. le plus dur c'et rester dessus. Arriver au bord, je siffla.Yume releva la tête très haute et galoppait sur place.
Je courais vers elle et elle releva plus la tête. Bon c'est vrai ça peut faire flipper mais je lui avait appris a faire ça pour me faciliter la tache. Je courrais vers elle et attrapais une rêne avec sa crinière et saute derrière Yuya.

Je me collais a lui et passait mes bras a côtés de ses hanches pour attraper les rênes qu'il tenait. Je donnais un coup de pied a Yume qui se mit directement a galoper dans l'eau, nous aspergeant d'eau et je ris. On galoppait un moment, et j'aidais Yuya a pas tomber car le galop s'était le plus dur sans scelle.
- Pour qu'elle galope. Tu mets un pied en arrière et l'autre tu la laisse devant. Et tu donnes un coup de pied en même temps.

Je lui montrais en poussant avec mes propres pieds les siens où il fallait. Je redonnais un coup de pied car elle ralentissait et fit avec elle tout le tour du lac dans l'eau avec Yuya.
Elle secouait la tête l'eau qui lui tombait dans la figure et après un petit moment, j'arrêtais le cheval, nous faisant sortir de l'eau. Je descendis du cheval et lui rexpliquait comment faire.

- Penches toi en avant, tient toi a sa crinière ou au rênes et balance ta jambe gauche par dessus elle, et laisse toi tomber a terre.

Je restais près de lui pour l'attraper avec mes bras. On était mouillé et nos chevilles était assez froides. Le sol avec les cailou assez dur et ca pouvait faire mal au pied l'attérisage quand les pieds etait froid.

- Remercies là en frappant amicalement son encolure.

Je le fis, caressant son épaule sans me détacher de lui, restant derrière presque coller.
- Ca te dit d'aller voir ce qu'il y a derrière les chutes d'eau?

C'était très profond certes mais j'étais là donc, je pouvais très facilement le porter. J'aimais bien être avec lui et cela me troublait un peu quand même.
Mais je voulais lui faire voir les merveilles qui existent dans mes petits coin. Je ne sais pas pourquoi mais tant pis. Autant un peu profiter qu'on est là et qu'il n'est pas un valet comme un autre.

Je sentais une émotion forte due aux penses de mes endroit ou j'etais bien et j'eus juste le temps de retenir le changement de couleur dans mes yeux. Pas la peine qu'il le voit je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitimeDim 29 Jan - 19:23

Même en ne sachant pas mentir on pouvait capter les mien, de mensonge… Bon à savoir qu'il était bon menteur, je ne me laisserais pas avoir par de belle parole…

Mais bon… maintenant plus question de lui mentir, je l'enverrais sur les ronces de but en blanc.

Il se releva et se dirigea vers Yume…

Etrangement… j'arrivais à lui donner un nom… à "l'accepter"… du moins un peu… grâce à ce prince…

Mais je n'étais pas sûr que ca marche sur tout les chevaux… Arf!

Il me demanda de me lever pour m'apprendre à monté…

Hors de question‼ Sans moi! Absolument pas question!

Sauf qu'il en décida autrement, il s'approcha de moi, m'attrapa par le poignet et me fis approcher son cheval.

-Je ne pense pas que ça soit une très bonne idée, Altesse, bafouillais-je

Il attrapa ensuite les rênes de Yume et nous conduisis tout deux vers un lac que je n'avais pas vue, bien cacher par les fougères.

Je regardais ce petit coin de paradis avec des yeux brillant, c'état magnifique, incroyable…

-Splendide… commentais-je inconsciemment, regardant cette étendu d'eau comme un enfant découvrant la neige.

Il m'expliqua de ne pas montrer ma peur pour ne pas lui donner envie de jouer. Mais il était fou?

Bon, je devais garder mon calme et le traiter comme le prince qu'il était… Enfoiré‼

-Vous… vous plaisantez, n'est ce pas mon prince? Vous ne pouvez décemment jouer avec mes peurs tout de même… Surtout si l'animal risque de se rebeller…

De plus je ne voulais pas tomber à l'eau, elle devait être glacer‼

Il me retourna face à son cheval, attrapa les rênes et se colla a moi pour m'expliquer comment procéder.

Je tremblais mais écoutais bien, il était décidé à me faire monter de gré ou de force donc autant de pas avoir de bête accident.

Il posa mes mains ou il le fallait et compta pour que je monte comme il m'avait expliqué, je comptais me rétracter mais il compta très très trop vite et me força à monter, me soulevant, pour ne pas rester bêtement en hauteur je me hissais sur la croupe de l'animal.

Un fois installé, l'animal releva la tête et je vis Tomo attraper en vitesse les rênes.

Quoi, quoi, quoi?

Il me dit que je devais m'installer plus vers la cambrure de son dos que sur ses reins, me poussant par les fesses…

Je me figeais fortement à ce contact tout sauf agréable pour les mauvais souvenirs que ça amenait…

Je m'efforçais tout de même de l'écouter, je ne voulais pas avoir de soucis avec Yume.

J'attrapais délicatement sa crinière entre mes doigt, ca devais à peu près faire comme quand on tirait sur des cheveux non? Je resserrais légèrement mes jambes pour ne pas perdre l'équilibre.

Il attrapa les rênes du cheval et le fit avancer, j'essayais de garder l'équilibre sans pour autant trop serrer mes jambes ou arracher sa crinière.

Il me dit que je devais suivre le mouvement pour moins sauté, ce que je tentais et… ben… je trouvais ça … apaisant en soit…

Quand on passa dans l'eau je repliais légèrement mes jambes, non mais! Je voulais pas attraper la crève!

Les mouvements était différent, plus lourd… je serais complètement en confiance que je m'endormirais à l'instant!

Sauf que l'autre abrutit se mit à courir, suivit de suite par son cheval, je serrais un peu mes main sur la crinière en fermant les yeux, ça me faisait trop penser à ce jour la…

Sauf que je du vite rouvrir les yeux pour ne pas perdre l'équilibre vu toute les déviations qu'elle faisait, j'étais hyper concentrer, les sourcils froncé et un morceau de lèvre mordillé.

Il me tendit ensuite les rênes, me montrant comment les tenir, comment dirigé.

Il s'encourut loin de moi, vite suivit par son cheval, il me dit de tirer sur ses rênes pour la faire ralentir, ce que je fis et Yume n'avais pas l'air contente, elle secouait la tête, faisant rire Tomo.

Ca m'énervais de penser ca mais… il avait un magnifique rire…

Il me dit de la diriger vers le bord, ce que je fis.

Ce qui était pratique avec moi c'est que j'étais un très bon élève, sinon je ne pourrais pas faire la moitié de tout ce que je savais faire, et donc que si je me concentrais bien je pouvais très vite apprendre… Et comme j'étais concentrer je ne pensais quasiment plus à ma peur.

Je n'avais pas trop de mal pour rester en équilibre sur Yume suivant son mouvement de mes hanche, par contre je sentais mes muscle de mes cuisses souffrir… j'allais bien dormir ce soir!

Quand Tomo siffla, le cheval releva la tête et se mit à galoper, je me penchais sur elle, pour ne pas perdre l'équilibre, sur le coup, j'eu peur et je fermais les yeux.

Mais étrangement et d'une manière tout a fait agaçante, ma peur s'envola quand je sentis son torse se coller a mon dos.

Nan! Je ne pouvais pas lui faire confiance! Ni moralement ni physiquement, j'allais encore être déçu.

Il passa ses bras de part et d'autre de moi pour me prendre les rênes, il fit galoper le cheval dans l'eau, ce qui nous aspergea, je n'arrivais même pas à être en colère a cause de ma peur et de son rire dans mon dos.

Il m'expliqua comment galoper et je me dis que ca ne me servirais jamais à rien… genre moi j'allais galoper? Ben voyons!

Il continua ses explications, me disant comment descendre.

Je fis comme il me dit et me laissa glisser, sauf qu'une fois a terre se fus le coup de trop pour mes pauvre cuisse, je perdis l'équilibre en arrière, heureusement qu'il était la, j'étais coller à son torse.

-Pardon, marmonnais-je.

Je me décollais de lui, il me dit de la remercier, le faisant lui-même ne se collant à moi. Je caressais doucement et avec réserve l'encolure.

Il me demanda si je voulais voir derrière la chute d'eau.

Je me retournais vivement vers lui, le regardant avec des yeux émerveillé.

On savait aller derrière une chute d'eau?

Wow, ca devais être beau!

Je perdis mes bonnes résolutions de garder mes distances, mon caractère d'enfant revenant au galop et lui attrapa un bras, le regardant avec des yeux d'enfant lumineux d'espoire.

-Je peux? Vraiment?

Je ne pensais pas une minute qu'une cascade c'était dans de l'eau et que je ne savais pas nager, c'était pour ca qu'il fallait surveiller les enfants, ils étaient attiré par plein de chose et ne faisait jamais attention à ce qui était dangereux.[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Rencontre. - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre.
Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REGLES !! :: Archives :: Sujets à Ignorer-
Sauter vers: