AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Rencontre.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMar 17 Jan - 20:48

Une furie? Une ouragan? un troupeaux?  Je sais pas quel mot on veux bien m'accorder en ce moment mais ... Je m'en fou!
Mes crétins de parents viennent de m'appeler, non, le mot est pas juste. Vienne de me convoquer, non plus. Ils m'ont FORCE avec des gardes tout partout a venir les voir tout de suite. Bon, les soldats étaient déjà plus autour de moi car mes parents ont su comment me faire venir. notamment me priver d'un certain truc. Mais ce n'est pas pour ça que je suis comme un fou en train de marcher jusque la salle de Trône où mon père et ma mère devait m'attendre surement.

Non pas a cause de ça. Il osait!! Ils osaient me donner un... VALET!!! Non, DAME DE COMPAGNIE  a moi!!!!! Ça n'allait pas se passer comme ça. Déjà que j'en avais viré plein, tous partit de leur plein gré ou pour faute grave, inventer ou une faute créer intentionnellement par moi. Tous n'y échappait pas alors... Pourquoi, je dis bien POURQUOI ils m'en donnait un autre qu'y allait aussi retourner pleurer dans les jupes de sa mère. Et surtout!  Mais surtout le point qui me faisait chier au plus haut point!!! Je pouvais pas le virer!!!!

- Essayez de vous calmez.
- La ferme! Dégagez!
- Seigneur.
- Dégages!

J’entrais en grand fracas dans la pièce, ouvrant a la volée la porte et regardait mes parents, au bout sur leur trône.

- Comment osez-vous me donner un autre abruti de 'dame de compagnie'
- Bonjour a toi Tomohisa
- Répondez a ma question!
- Mon enfant tu...
- Cessez de m'appelez comme ça mère. Vous n'en avez aucun droit. Maintenant répondez a ma question. Pourquoi vous me donnez un autre de ses stupides personnes qui me sert de 'dame de compagnie'!
- Calmes-toi maintenant.
dit mon père me faisant me taire. D'abord ce n'est pas une dame de compagnie mais un valet. Regardes donc dans les ivres ce que ça veut dire.
- Je sais ce que c'est merci. Valet et dame de compagnie c'est la même chose pour moi.
- Ouais... Sauf que l'un est une femme et l'autre un homme.
- Ouais comme tout les autres qui ressemblait a des troles?
- De toute façon, tu n'as pas le choix!


Je voulais encore dire quelque chose mais mon père se levait, surplombant bien entendu tout le monde. Tu pouvais pas être moins grand non? Grrr... Il m'énervait quand il faisait ça. Je croisais les bras et le défia du regard. Alors? C'est qui ce satané 'valet' que je devais avoir a ma botte.
Je souris déjà sadiquement. J’allais m'amuser a le faire déguerpir aussi. J'avais déjà hâte de le faire pleurer.
Mais surtout de quoi il avait l'air pour que ma mère sourit si fièrement au fait que j'ai dit 'troles' des autres prétendants.

- Pourquoi vous riez?
- Pour rien mon enfant.


Je grimaçait au surnom. Je ne suis plus son enfant. Mais je retins mes paroles, voyant ma grande soeur a ses côtés. Manque plus qu'ele me frappe la bodybuildée là!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMer 18 Jan - 0:01

J'allais sortir de la pièce ou mon destin avait été scellé mais je fis un énorme bon de côté, de justesse, pour évité la porte qui s'ouvrait avec fracas contre le mur. Je grimaçais au bruit qu'elle avait fait.

Un jeune homme, vraiment beau je devais l'avouer, et visiblement en colère s'avança vers le roi et la reine d'un pas furibond, me snobant totalement, je n'étais même pas sûr qu'il m'avait vu d'ailleurs.

Je fronçais les sourcils en comprenant que "l'abrutit" c'était moi.

Alors c'étais lui le prince à qui on m'avait ordonné de cirer les pompe? Ca allait être joyeux tien! Son ton arrogant m'exaspéra tout de suite.

J'avais été appelé quelque heure auparavant pour devenir le "valet" du troisième fils des nos gouvernant royal, j'avais tout de suite accepté, c'était une façon vraiment très subtil de me rapprocher de la cours et de retrouver l'honneur de mon nom.

Sauf que je n'avais pas prévu que "légèrement rebelle, arrogant, un petit peu grossier, et un chouya difficile" était en fait un monstre d'arrogance, un adolescent en pleine crise de rebellions, avec un langage exécrable et une attitude beaucoup trop fière… Mon pire cauchemar, comme j'allais faire pour lui cirer les pompe en souriant?

La manière dont il remballa sa mère m'intrigua un petit peu, mais je m'en désintéressais immédiatement en l'entendant parler de moi, me donnant le nom de "stupide Dame de Compagnie"… Je palis de colère, je savais que beaucoup me confondait avec une fille, mais jamais sans m'avoir vu!

Salle gosse!

Je serrais les poings quand il insinua que je ressemblais à un troll…. J'allais l'égorgé…

Calme… Caaaaaaaaalme… On inspire, on expire… on ne tue pas son boss… Comment j'allais faire sinon pour retrouver mon honneur?

Quand la tension fût a son maximum et qu'un blanc pesant s'installa je m'autorisais à montrer que j'étais là… et bien décidé à rester.

Je m'avançais vers lui, m'inclinant bien bas.

-Votre Altesse, je me relevais, droit comme devait l'être les servant. Laissez moi me présenté, Tegoshiki Yuya, votre… Valet. Je suis enchanté de faire la connaissance d'une personne.... aussi agréable que vous…

Je souris d'un faux sourire. Ironie quand tu nous tenais...

Alala, je ne l'aimais déjà pas… Ma vie allait être un enfer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMer 18 Jan - 6:55

Je vis ma soeur sourire auusi et fronça les sourcils. Qu'est-ce qu'elles avaient? J'entendis derrière moi, un 'votre altesse' et je me retournais voyant que c'était a moi qu'on parlait.
Je me retournait vivement et regardait la personne qui était intervenu. C'était.. QUOI!!!!! Lui mon valet!!! C'était une blague!!!! Je lui fit comprendre tout de suite avec un regard que je ne l'aimais pas.  Agréable? Moi? En plus de ça c'est un faut-cul!

Je me retournais vers mes parents, dont ma soeur et ma mère rigolait un peu entre eux. Mais elles vont arrêté oui! Il y a un truc de drôle là?. Nan alors arrêtez!
Je les regardais et ouvrait la bouch epourleur dire ce que je penses.

- Vous rigolez j'espère? Certes, pour uen fois j'ai pas a faire avec un trol bien au contraite mais lui, c'est une dame de copagnie! Et le mot est faible. Putain, vous rigolez? Je souffle et il s'envole vers l'autre Royaume.

C'et vrai quoi. Ce gars, plus agé que moi devait me servir de valet alors que je lui donne une petite pichenette et il s'écroule en mille morceau!

- Tu ne sais pas la meilleur, prince.
- Quoi? Encore quelque chose de pire que d'avoir une demi famelette a mes côtés?
- Oui... Cette famelette comme tu dis... Il n'a absoluement pas ton âge.
- Je sais, tout les valets que j'ai eu était plus agé et lui aussi et alors?
- Et bien c'est là où ça devient drôle. Il a 5 ans de moins que toi.


Gros bug là. 5 ans d emoins donc.... plsu jeune... donc moi être âgé... don cmoi avoir comme valet un tout jeune...

- QUOI !!!!!!!! hurlais-je, faisant exploser ma mère et ma soeur de rire.   C'est pas drôle! Vous me donnez un gosse comme valet! C'est pas moi qui doit m'occuper de ce... l   je me retounrais une demis conde vers le gamin en question puis de nouveau vers ma mère qui le regardait attendri. Ah bravo dis-je pour moi-même, m'énervant tout seul

Ma mère tendit la main vers ce mome, l'invitant a aller vers elle.
- Mon fils, ce garçon est très bien pour toi. Tegoshiki, je compte sur vous, ne? N'oubies pas que tu n'as aucun droit de le virer. Ce pouvoir nous appartient

Elle se levait avec mon père et quittait la pièce nous disant juste qu'il nous laisait ici, pour faire ample conaiscance. Ma soeur les suivit et jetta d'un ton aumsé un 'courage'  à... je sais pas si c'est a moi ou a ce mome. C'était quoi son nom déjà. Tego... un truc que je connaissais je crois...

- Tegoshiki, c'est ça?

Je me retournais vers lui, le détaillant du regard de haut-en-bas. Ce n'étais absolument pas un trole cette fois mais un mome qui ressemblait a une fille! Je m'approchait de lui, tournant autour pour le détaillé profondément. Il est pas mal comme gamin. Un cassecruote? Non merci. Je l'aimais déjà pas.

- Donc comme ça tu es mon valet maintenant hein? J'ai déjà un conseil a te donner, enleve se sourire hypocrite de ton visage. Ca marche pas avec moi. Agréable, mo? Tu verras vite que ce n'est pas le cas.   Je m'arrêtais dans son dos, et murmura dans son oreille  Je vais te rendre la vie infernal, prépares-toi.

J'allais m'asseoir sur les marches sous le trône et le regardait rien a foutre.
- Je te préviens aussi. Je suis très, très difficile. Dis-moi non une fois a n'importe quoi, je te brise de mes propres moyens, compris?

J'atis sérieux. Je savais briser un homme très facilement avec force ou pas mais avec lui un autre moyen aussi sera des plus éfficace pour le briser. Je n'aimais pas ce moyen là mais je n'hésiterais pas pour qu'il me foute la paix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMer 18 Jan - 7:30

J'entendis la reine et la princesse rire, se son était vraiment agaçant… elles étaient royal? Et la retenue royal dans tout ça, elle est ou?

Je tournais les yeux de côté, plutôt que de les lever en l'air, quand il dit que je n'avais rien d'un troll… merci, trop aimable…

Bon d'accord, j'étais assez fluet mais pas au point qu'il "souffle et m'envois de l'autre côté du royaume". Je grinçais des dents, gardant toujours mon sourire. Cause toujours "Votre Altesse Royal"… tu m'intéresse…

Il explosa quand on lui dit que j'étais plus jeune que lui… ben oui mon gars, y'a des gens apparemment plus intelligent que toi dans ce royaume… Pauvre de toi, va tu t'en remettre?

La reine tendis la main vers moi, je m'avançais, la pris et lui fis un baisemain, l'inclinant comme le devait un serviteur.

Elle quitta ensuite la pièce avec le roi et la princesse, nous laissant seul pour "faire connaissance"… Garder le sourire, garder le sourire, garder le sourire,…

Il m'appela, me demandant confirmation pour on nom.

-Oui Votre Altesse c'est ça.

Garder le sourire, être agréable, garder le sourire, être agréable, mais il allait arrêter de me tourner autour comme on lorgne un morceau de steak oui?

Être aimable, garder le sourire, être aimable, garder le… pas d'hypocrisie? Parfais!

Mon sourire se fana laissant place à un visage sans expression.

Olala, j'avais peur, je tremblais de partout… Bouhouhou… Ben voyons, essaye de m'intimider, tu y arriverais presque!

Je me tournais vers lui, lui montrant mon visage neutre. Il se dirigea ensuite vers les marches menant au trône, s'y installant, me regardant, me menaçant encore.

Alalala, mais qu'est ce qu'il me faisait peuuuuuuuuuureuh!

-Oui Majesté, je suis votre valet, dis je en m'inclinant à nouveau. Mais pas seulement, je serais aussi votre précepteur, avec tout le respect que je vous doit je ne pense pas que vous aurez besoin de me… briser? Serait-ce le terme que vous aurez utilisé? Soit, vous n'en aurez point besoin, je ne compte pas vous porter préjudice, juste vous instruire au devoir de la cours, par contre je ne peux vous promettre de ne jamais dire non, je déteste les brocolis.

J'esquissais un sourire discret qu'il ne pouvait voir qu'en regardant bien vu que j'étais toujours incliné.

Mensonge évidemment, je ne détestais aucun aliment, mais juste le plaisir de le contredire.

Je me redressais, lui faisant face avec mon visage neutre.

Alors? Verdict? Ma vie serait-elle un enfer? Apparemment oui, il me faisait bien comprendre avec son regard tueur qu'il ne m'aimait pas… Tant mieux! Pas besoin de jouer au faux-cul!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMer 18 Jan - 7:50

- Tegoshiki murmurais-je pour moi... Déjà entendu ce nom... continuais-je réflechissant.

J'arrêtais de penser quand j'entendis ce qu'il était aussi.  

Mon quoi? wowowowowow!! Minutes papillon! Il est mon quoi !!!!!!!!!!!
C'et pas vrai mais c'est pas vrai!  Je fermis les yeux, mordant sur ma lèvre pour pas m'emporter. Je vousj ure ses parents j'allais les..... Je pris mes mains ensemble et les secoua, imitant le fait d'étrangler quelqu'un.

C'est bien. Je voyais enfin son vrai visage et il jouait carte sur table. Intéressant ce petit. Il me tenait tête dans un sesn. Les auters auraient continué a sourire comme des abrutis. Ok, premier test passé. Son cas était très intéressant et je souris sadiquement, me laissant aller sur mon bras, sur la marche plus haute que moi.

- Mon valet... je ris amusé et regardais son corps Dans un sens j'ai été bénis d'avoir quelqu'un de qui ne ressemble guère a un trole et qui plus est... jeune.
Par contre, m'apprendre dse choses, toi? On verra bien, je sais beaucoup de chose déjà et... Je te le dis déjà, j'adores faire chier mon monde alors... Il se peut que je fasse semblant de ne pas connaitre la 'matière' que tu me donneras...valet.


Je souris sadiquement et lui lançait un regard de défis. Ca allait petre très drôle. J'eux un rictus quand il dit qu'il ne me dira pas toujours oui, car il détestait les brocolis. Vraiment intéressant ce mome;J'aime bien son culot.
Je me levais et me dirigeais vers lui, le regardant de nouveau de haut en bas et fit une grimace de dégout.

- Tes vêtements datent de quand? Mille ans?


J'attrapais sans douceur son bras, sans lui briser quelque chose au maigrichon ici ni a lui faire des marques sinon j'allais avoir des nouvelles de ma soeur, et le tira a ma suite, sortant de la salle de trône. Tout de suite, dse domestiques suivaient pour demander si j'avais besoin de quelque chose et je les envoyait balader comme d'habitude avec un "foutez moi la paix". Je rentrais dans une pièce et l'y jetta avant de fermer laporte derrière nous.

- Seignuer prince.
- Oh ça va. Occupez vous de ce torchon là. Qu'il ne me fasse pas honte quand je sort avec lui dehors.
- Oui tout de suite mon seigneur prince.


J'allais m'installer a une table et le temps qu'elles s'occupe de lui derrière ce rideau, je m'occupais a chipotter ce qu'il me tombait sous la main. Oh! une araignée. Je la pris sur ma main et la fit danser sur mes mains. J'entendait des chuchottement derrière le rideau et sourit amusé. Elles parlaient surement du fait qu'il allait souffrir avec omi, racontant ce que j'avais bien pu faire avec les autres avant lui. Bah, je m'en fou. Je sens que j'allais m'amuser avec lui. Beaucoup même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMer 18 Jan - 20:24

Je me raidis quand il dit avoir déjà entendu mon nom. Non! Ce nom à été banni du royaume, personne n'en parlais plus! Ma famille avait tout de même trahi le roi!

Il s'énerva quand je lui dis que j'étais aussi son précepteur et je ne pu m'empêcher d'esquissé un sourire moqueur, que je masquais bien vite, il mima d'étranglé quelqu'un et je m raidis un peu plus… il n'était pas violant… Si?

Baaah, un peu plus de cicatrice ou un peu moins…

Je regardais de côté quand il me dit que je n'étais pas, un troll, je faisais toujours ca, ce geste exprimais plus la gène que l'agacement mais j'avais très vite réussi à l'utilisé quand j'étais agacé, ca faisait moi arrogant.

-Que sont Altesse Royal ne se méprenne pas sur mon jeune âge, je vous prie. Avec votre grand savoir vous pourrez comprendre plus vite ce que je vous apprendrais. Et quant au faite que vous… ennuyer galamment votre monde ou que vous simulerez ne pas connaître certaine chose, il n'en changera rien de mon programme, je suis sûre qu'avec votre intelligence vous irez loin….

Et paf dans les dans! Non je en me moquais pas de lui, je n'oserais jamais, j'adorais ma façon de tourner les phrases, il ne pourrait jamais rien dire contre

Bien sûre que non je ne mettais pas en doute son intelligence, pas du tout…

Olala, j'allais surement en voir de toutes les couleurs, mais le jeu valait la chandelle.

Je ne cillais pas face à son regard de défi.

Il s'approcha de moi et me lorgna de haut en bas. J'étais un morceau de viande ou quoi?

Non mais oh!

Je regardais à nouveau de côté à sa remarque sur mes vêtements…  Mais quelle Royal Enfoiré! Tout le monde ne nait pas dans l'or comme lui!

-Encore une fois, avec tout le respect que je dois a Sa Royal Magnificence, tout le monde ne sort pas de milieu aussi aisé que vous. Et malheureusement aucune nouvelle garde robe n'a été en ma disposition, je suis donc au regret de vous informer que vous ne me verrez  surement jamais avec autre chose que ses souillon.

Il m'attrapa sans douceur par le bras, me faisant traverser le palais, envoyant bouler chaque domestique qui lui proposait de l'aide.

Non mais qu'elle sale gosse!

Il nous emmena dans une pièce, m'y jetant et nous enfermant dedans. Je me détendis instantanément quand je vis qu'on n'était pas seul.

Ouf, j'avais eu peur. En temps normal j'étais plutôt douer pour me sortir des situations embarrassante ave mes ancien maître mais je ne savais pas pourquoi, je sentais que ca allait être plus difficile avec lui…

Il ordonna à deux servantes de s'occuper de moi, me traitant de torchon.

Elles m'emmenèrent derrière un rideau, me demandant d'enlever mes vêtement, ce que je fis sans traîner, plus vite se serais passé, mieux je me porterais!

Elles me regardaient bizarrement… avec pitié… ou compassion?

-Quoi? demandais-je.
-Non rien… Juste que…En fait, c'est que… Faites attention à vous! me dit la première femme.
-Pardon? m'étonnais-je.
-Le prince n'est pas un tendre, et vu votre gabarie... il risque de vous meurtrir physiquement... se lança l'autre.

Elles s'inquiétaient pour moi? Pourquoi?
Je les regardais avec des yeux grands ouverts.

-Je peux demander pourquoi vous me dites ça?

Elles rougirent toutes deux.

-C'est que… vous avez l'air tellement fragile…
-Je ne le suis pas, la coupais-je.

Je lui souris gentiment.

-Merci de vous inquiéter de ma santé, gente dames, mais ça ira pour moi.
-Vous ne comprenez pas! C'est homme est foncièrement mauvais! Il n'hésitera pas à vous briser juste pour passer le temps!
-Baissez la voix Milady, si vous ne voulez pas que Son Altesse vous châtie, et garder vos langue, jacasser ne vous apportera que des ennuie, et puis aucune personne, du moins de cette âges là, est foncièrement mauvaise! Il a encore le temps de changer! Il est peut être cupide mais je ne pense pas que son arrogance cache de la pourriture!
-Vous vous tromper seigneur, cette homme la vous fera du mal quoi qu'il arrive!
-Suffit, s'il vous plait, je voudrais parler d'autre chose que de ma futur condition s'il vous plaît bien!
-Bien sûre mon seigneur, nous allons prendre vos mensuration pour vous faire une garde robe, en attendant je pense que ces vêtement là vous conviendrais à merveille!
-Merci.

Elles me tendent des vêtements blanc… super j'aurais encore plus l'air d'un enfant… ou d'une femme vu la coupe de cette chose.

Je soupirais, me déshabilla en leur tournant le dos, ignorant leur exclamation de surprise à la vue de mon dit dos strié de cicatrice.

J'avais vécu des choses pas très glorieuse, mais absolument rien dont j'avais honte!

Elles prirent mes mesures, ensuite je m'habillais de cette tunique blanche et du pantalon blanc chinois qui allais avec.

Je grinçais des dents à leur cri admiratif et à leur "trop mignon".

Super! J'avais l'air de quoi moi encore? En plus le seul miroir de la pièce se trouvais près du prince…

Je respirais un grand coup avant d'ouvrir le rideau, me fixant sur mon reflet dans la glace.

Je ressemblais à une femme… J'allais me pendre!

Je n'osais pas croiser le regard du prince, attendant ses raillerie et préparent une ou deux réplique à lui envoyer!

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (imagine en plus court (au dessus du genoux) et avec un pantalon blanc)[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMer 18 Jan - 21:33

- Mais c'est que mon valet a une langue très bien tourné. Vous avez peut-être un don pour parlez la langue 'vieille' comme j'aime la nommer. Votre façon de parler est assez démodé pour moi. Je le regardais ma tête appuyer sur ma main et sourit amusé, avant de me redresser, digne comme un prince le devait Veuillez très cher essayer de ne pas utiliser trop souvent ce vocabulaire qui ne m'est agréable a entendre. Mes oreilles pourraient commencé a bourdonner et je pourrais hélas devenir bien plus mauvais que d'habitude. Veuillez donc, je vous prie, ne point utiliser ce language souvent? Ou si vous persistez a tenir ce language envers moi, je serait contraint a faire comprendre qu'il n'est point positif pour vous de me contredire.

Je grimaçait au comment il m'appelait 'sa royale magnificence' et le regardait avec un regard noir. Ose encore m'appeler comme ça, stupide valet. Et je vous jure que vos jours seront compté auprès de moi. Je l'emmenais vers cette pièce tellement calme, a part les chuchotement et les froissement des vêtements.

Je jouait avec l'araignée et quand le rideau s'ouvrit levait la tête vers lui. J'eus un moment de petit bug. Habiller comme ça il était bien mieux qu'avec ses torchons trop dégueux, qui voyait déjà son âge. Il était bien beau en fait. Je me levais, l'araignée en main et la mit sur une des filles qui criait automatiquement.

- Pour les choses dîtes a mon sujet. Retournez donc travailler et laissez-nous. Seul.

J'en avais fait pleurer une et la regardais avec rien a faire. Je m’en foutais qu'elle pleurait. Ces personnes parlant dans mon dos était mon plaisir le plus pour les faire pleurer. Les blesser même. Ces gens ne savaient rien et ne méritait pas non plus de savoir quelque chose.

- De plus, je ne vous ait point demandé d'en faire une femmelette encore plus qu'il ne l'était. Mais... C'est bien mieux que le torchon qui lui servait de cache-peau.


Je ramassais un truc sur une table que des filles mettait dans leur cheveux et souris sadiquement. Je me mit devant lui, jouant avec.
- Pas bouger le valet.

J'entourais mes mains autour de ses cheveux et remontait ses cheveux d'une main, me reculant pour le regarder. Je me mordis les lèvres, lui lançant un regard pervers sur tout son corps, souriant amusé. J'allais drôlement m'amuser avec lui.
- On ne peut mieux.

Je ris lui jetant l’élastique et attacha mes cheveux en l'air.

- Ramènes tes fesses blanches! Je te montre ta chambre.

Je souris mauvaisement, ouvrant la porte, le tenant pour qu'il vienne. Quand il allait passer, je lâchais la porte sur lui. Commençant a partir plus loin. On arrivait dans un étage plus haut et j'ouvris ma chambre.

- Ceci est où je résident. Tu devras t'occuper de nettoyer la chambre, mes vêtements, me réveiller les matins, si tu oses, et... tu verras. Ta chambre est là.


Je pointait une porte du doigt, une porte caché bien évidemment. Je l'ouvris, montrant comment ça marchait ici et ouvrit le mur-porte. Sa chambre était pratiquement aussi grande que la mienne, la moitié peut-être. En tout cas, c'était confortable.
- Tu as le privilège d'avoir une chambre comme celle-ci, accoudé a la mienne. Ou de la malchance, c'est toi qui vois.

Je lâchais la porte, le laissant regarder sa chambre s'il veut et retournais vers la mienne, pour y ramasser un truc, qu'il ne devait pas voir.
- Je me changes, si ça te déranges pas. De toute façon, t'as rien a dire

J'enlevais ma 'chemise' et défit la ceinture a la taille. J'enfilais une autre chemise, grise, et resserra la ceinture au dessus.
-Je te fais visiter?

lui dis-je main sur la taille, le regardant amusé. On pourrait presque dire que c'est moi le valet et lui le prince la façon dont on était habillé. Mais je m'en foutais. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeMer 18 Jan - 22:37

Parler autrement? Arf, soucis… j'allais devoir me concentrer, je parlais comme ça naturellement… enfin… j'y avais été forcé…

-S'il gré  A Votre Majes… Si vous voulez je parlerais… normalement… me rattrapais-je.

Je sentais que j'allais être muet moi… En plus, plus difficile de rendre des phrases insultantes politiquement correctes… Arf!

Je le connaissais depuis à peine une vingtaine de minute que je ne le supportais déjà pas.

Dans la salle de couture il mit l'araignée avec laquelle il jouait sur l"'épaule d'un des deux filles, la faisant crier. Il leur ordonna de nous laisser seul, leur disant qu'il ne leur avait pas demandé de me transformé en femmelette…

Je t'emmerde Sa Royale Enfoiré!

La fille était paralysée… Elle n'arrivait pas à bouger alors que l'autre c'était déjà fait la malle. Une phobie? Je pris délicatement la bête lançant un sourire encourageant à cette pauvre fille qui s'en alla dare-dare, je savais qu'est ce que c'était qu'avoir une phobie…

Je posais ensuite la bestiole sur l'armoire.

Du coin de l'œil je le vit prendre quelque chose et me figeais. Il foutait quoi la?

Il se mit devant moi, jouant avec l'élastique, m'ordonnant de ne pas bouger. Je lui lançais un regard noir, me laissant faire.

Il me tint les cheveux en queue de cheval, certaine mèche tombant devant mes yeux et me lorgna… d'un regard que je détestais sentir sur moi…

Je ne réagis pas à son commentaire, attendant, fixant le sol.

Il lâcha l'élastique et attacha ses cheveux. Il m'ordonna de ramener mes "fesses blanches" pour me montrer ma chambre…

Je t'en foutrais moi des fesses blanches…

Il me tint la porte jusqu'au moment ou j'arrivais…

Heureusement j'avais prévue le coup… trop prévisible, dommage, il faudrait faire mieux!

Je le suivis jusque dans une chambre… royale… trop grande… trop luxueuse… trop riche… Il la désigna comme la sienne, il me cita les taches que je devrais accomplir… Banal…

Il pointa ensuite un pan du mur avant de pousser dessus… une porte secrète…

J'étais gâter bon sang! Whouhou! … Ironie…

Je tournais les yeux de côté quand il me dit que j'avais la chance/malchance d'avoir une chambre communiquante à la sienne.

Je regardais ma chambre avec dépit… trop grande… Je n'allais pas pouvoir dormir…

Je ne me retournais pas quand il me dit qu'il allait se changer.

Je me reretournais qu'au moment ou il me proposa de me faire visité, je le regardais de haut en bas…

Il voulait pas changer ses vêtements avec moi non? On allait me prendre pour sa concubine… ou sa maîtresse… au choix…

-Est-ce que sa Seigneurie permettrait que je mette d'autre étoffe  pour … euuuh…

Arf‼ Pas parler comme çà! Ca allait être compliqué… Bon… réfléchir… parler comme un manant…

-Vous me permettez de mettre d'autre vêtement? Je ne voudrais point qu'on me prenne pour la concubine de Son Altesse.

Oui ben non, je n'y arrivais pas, tant pis, je subirais ses foudres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeJeu 19 Jan - 11:48

Je souris satisfait quand il me dit qu'il allait parler normalement. Et bien voilà qui est mieux.

JE souris amusé quand je le vit aider la jeune fille sur qui j'avais mit l'araignée. Oh oh oh petit. Tu viens de faire quelque chose que tu n'aurais pas du devant moi.

J'attrapais ses cheveux, tirant sa tête en arrière et le surplombait puisque j'étais plus grand.
- T'avises plus de rendre ce genre de service. Je ne suis pas encore assez fou pour foutre une araignée sur quelqu'un qui en a les phobies Alors... Je tirait encore plus sur ses cheveux et attrapa son menton avec mon autre main, lui lançant un regard noir. Recommences et tu verras.

Je le lâchais d'un coup et je trouvais cela dommage qu'il avait paré mon coup avec la porte. Mais je n'en fis rien remaquer et avançait plutôt dans le chateau vers mes quartiers.

Je tiquais a son mutisme et le regardais un sourcil relevé.
- Il y a un problème avec ta chambre?

S'il souhaitait plus médiocre, il y avait pas. J'avais choisis ma chambre, étant celle qui restait la plus petite. Les autres chambres faisait deux fois la mienne. Je préferais ce qui était 'petit' et qui pouvait être confortable. Je me tournais, servant un verre d'eau et me retournait tout de sutie quand il me demandait des autres vêtements. Il se moque là?

- Je ne vois pas pourquoi il te prendront pour cela. Tu n'as guères de poitrine et aucune forme de femme. Et désolé de te décevoir mais la réputation d'avior comme cocubinne un homme ne m'interesse pas trop. Même si j'en ai une autre sur ce sujet là.

J'avalais toute l'eau encore dans le verre et je repnsais au réputations que j'avais. Certes, beaucoup me traitait de monstre sanguinaires de chair. Des filles dans mon pieux a milier? Rumeur, fausses! Le fait de briser la vie d'un mec en lui faisant quelque trucs pas net... moitié faut. Je n'aimais pas qu'on me contredise ou m'énerves dans un certain sens, alors je leur faisais regretter a ma manière ce qu'ils avaient fait ou dit.
Je déposais le verre, avlant le tout et me dirigeait vers une armoire où je sortis une ancienne chemise noir.

- Si ça te gène tant, je peux ou bien déchirer un peu se que tu portes dis-je m'approchant de lui tel un félin avec sa proie Qui aura l'air d'être moins une chose de concubinne soit...

Je m'approcha de son visage, me penchatn un peu en avant, puis.... Je lui jetta en pleine figure la chemise dans son visage.
- Dépêches, j'ai pas que ca a faire.

Je l'attendis déjà contre la porte, le regaradnt, bras croisés. La porte-mur était fermé, pas moyen de l'ouvrir donc il devra se déshabiller ici. Bizarrement je voulais le faire chier bien plus que d'autre personne. Commençons par cela. Je me demande quel corps il avait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeJeu 19 Jan - 19:48

Avant de sortir de la chambre il agrippa mes cheveux, me tirant la tête en arrière me regardant de haut… Logique, j’étais plus petit !

Il commença  apprendre la parole, disant qu’il n’était pas assez fou que pour jouer avec les peur des autres… Mouais… peut-être que ce n’était pas phobique chez cette fille mais quand même… Même avec un peu de lumière je restais terrifié face à l’obscurité… Il tira plus fort sur mes cheveux, je grinçais des dents pour ne pas exprimer ma douleur, c’était que ca faisait mal ça !! Agrippant mon menton de son autre main, me lançant un regard noir.  Il me menaça ensuite, me disant que prochaine fois que je faisais ça je verrais…

Rolala… j’étais mooooooooooooooort de peur !

-Aucun Mon Seigneur, elle est parfaite. dis-je d’une voix vide quand il me demanda si il y avait un problème avec la chambre…

Bien sure qu’il y avait un problème ! A quelle volume devait résonner un orage dans une aussi grande chambre ? Arf, j’avais déjà des frissons d’avance !

Il me tourna le dos pour se servir à boire mais se retourna vivement à ma demande. D’un côté j’avais envie de sauter de joie… Wouhou !! Je ne ressemblais pas à une fille !

Mais d’un autre… Qu’est ce qu’il me faisait ch*er !

Il me parla de réputation… Tien ? Il y avait des rumeurs sur lui ? Je devrais m’informer !

Il vida son verre d’une traite avant de se diriger vers son armoire. Je restais droit comme un "I" au milieu de la pièce, ne bougeant pas, le suivant juste des yeux.

Je ne vis pas ce qu’il prit mais je faillis avoir un mouvement de recul lorsqu’il s’approcha de moi comme un félin. Je n’avais pas le droit de ciller ! Il me dit qu’il pourrais déchirer la tenue que je portait pour avoir moins l’air d’une concubine.

Il plaisantait hein ? Il n’allait pas déchirer une si belle étoffe parce que je ne voulais pas être pris pour sa maîtresse ?

Il rapprocha nos visages et je serrais les mâchoires, mordant ma joue, pour ne pas avoir de mouvement de recul.
Il me jeta ensuite une chemise  noir au visage, me disant de me dépécher.

Il s’appuya sur la porte, bras croisé, attendant que je me change… C’était une blague ? N’est ce pas ? Il n’allait pas rester la a me regarder ?

Je jetais un coup d’œil vers ma chambre… Porte fermer et je n’avais pas vue comment l’ouvrir… Chiotte !

Je soufflais discrètement de dépit, priant pour qu’il ne le vois pas… Tant pis, j’allais devoir me dénuder devant lui.

Je me mis face à lui, les cicatrices sur mon torse beaucoup moins voyante, il fallait avoir une très bonne vue pour les voir, par contre celle dans mon dos étaient bien pire, on les voyait même dans une ambiance sombre.

Il était de toute manière pas assez proche de moi pour voir les cicatrices sur mon torse ! Et il faisait trop sombre !

J’enlevais la tunique chinoise, la faisant glisser sur le sol avant d’enfiler la chemise, ne le regardant à aucun moment. Ensuite je m’abaissais pour ramasser la belle étoffe blanche. Je la pliais puis la posais sur un meuble, je rejoins ensuite mon emmerdeur Royal.
-Je suis prêt, Mon Prince, je vous suis…

Je le regardais droit dans les yeux, attendant qu’il me guide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeJeu 19 Jan - 21:29

J'aimais sa façon de de faire face, sans ciller, sans bouger, sans reculer. J'adorais et je sourit satisfait. Point positif pour lui, il allait pas partir de si tôt. Son attitude m'attirait. Très intéressant.

Il se mit plus de face a moi et j'aurais cru que par timidité il aurait tourné le dos comme beaucoup de gens ferait. Il n'y avait que deux possibilités a cette réaction.

1. Il était très 'rebelle' et me défiait en me faisant face
soit
2. Il cachait quelque chose.

Intéressant! Vraiment intéressant. Je souris sadiquement et rempli d’intérêt.
Une fois changé il vint vers moi, disant qu'il était prêt.

- Presque...

Je souris approchant mon visage de nouveau du sien, aimant voir sa façon de me défier en ne bougeant pas. Je posais mes mains sur ses hanches et partit vers l'arrière, tirant sèchement sur une cordelette. Cordelette qui serait au bassin une corde, pour que le tissus fasse pas sac de pomme de terre.

- C'est mieux comme ça.

Je lui sourit moqueur, tapotant son épaule, hochant positivement de la tête.
- Aller amènes-toi

J'ouvris ma porte et le laisse l'honneur de me suivre marchant a mon rythme. Je lui montrait les salles importantes pour lui et les autres pour moi, où il me trouverait souvent. Voir: chambre, salle de trône, bibliothèque, médecin et... CUISINE!!!!!!
Dernière pièce que je lui fit visiter. J'ouvris la porte, la tenant en l'invitant a entrer.

- Je t présente la cuisine du château. Où tu mangeras, tu viendras chercher des plats pour moi et les autres si il demande, ou tu te reposeras pendant les pauses, rare, avec moi.
- Et si tu veux le trouver quand il doit aller voir son père.


Pourquoi elle ne s'était pas tus elle? Je me retournais vers elle, la fusillant du regard, réprimandant par les yeux ses paroles. C'est malin, maintenant il savait ou venir me chercher quand je ne venais pas au trône quand mon père le demandait.
- Je te présente la chef de la cuisine.
- Bonjour petit!
dit elle en se courbant pour aller attraper ses mains, où je frappais dessus
- Pas touches. Bon on y va. Et tais-toi a mon sujet.

Je poussais mon valet dehors, regardant la chef cuisinière pour lui montrer de rien dire de plus sur moi. Non mais.
A peine sortit et on tombais sur des gardes... Que je connais par cœur maintenant.
- Quoi?
- Veuillez-nous suivre votre altesse.
- Nan.


Je pris le bras de mon valet le tirant pour partir mais ils se mirent devant.
- Votre père vous demandes au trône, votre altesse et son royal valet.
- Royal valet? Valet de mon cul ouais. Qu'est-ce qu'il veut?
- Ce n'est pas dans mon devoir de me mêler de cela mon altesse. Veuillez-nous suivre.
- Je redis... nan.


Je partais déjà, passant a côté d'eux quand j'entendis qu'il élevait la voix
- Votre sœur nous a confier qu'elle viendrait vous cherchez si vous venez pas de vous-même.

Je m'arrêtais net dans le couloir, retournant ma tête pas content du tout. Je grimaçait et regardait fâché mon valet, essayant de lui faire comprendre qu'il devait pas m'emmerder. Je partit dans l'autre sens, vers le trône. Je leur marmonnait un 'soulevez le gosse pour qu'il suit' avant de partir déjà vers ce foutu trône. J'entendis les gardes chuchoter a nouveau dans mon dos. Tout le monde va s'y mettre? Juste parce qu'il a l'air fragile le salle môme?
Arrivé près de la porte j'ouvris en grand fracas a nouveau cette porte, mes parents parlant, en vêtements normales. Je fermais directement les portes, faisant entrer mon valet violemment dans la pièce.

- Déjà violent mon fils.
- Occupez-vous de ce qui vous regardes. Que voulez-vous?
- Mangez ensemble.


Eh? C'est une blague hein!! Mangez avec eux? A ça non! Hors de question.
- Tomo... Une fois. Tegoshiki? Venez donc près de nous et partagez notre repas.

STUPIDE SŒUR !!! Elle l'avait al botte le salle gamin. Je mit mon bras sur le côté, empêchant mon valet d'avancer. Je restait près de la table, regardant défiant mon père du regard. Qu'est-ce qu'il comptait faire dans mon dos eux? Quand les domestiques arrivaient, je vis des... brocolis.

- Petit problème... Mon valet.... Yuya n'aime pas les brocolis. Salut!!
- Minutes! Il y a d'autre chose manger alors... assis.


Grrrr..... Foutu jours, oui plusieurs, où elle m'avait mit a terre. Elle avait une force de dingue. J'entendis la porte s'ouvrir et ma petite sœur arrivait, courant direct dans mes jambes. Je baissais la tête et elle tendit les bras. Je voulais bien la prendre mais je ne pouvais pas. Enfin si mais non. Je mit une main sous une de ses essèles et mon autre main... rien. J'entourais son corps pour la soulever et la donnait a sa 'dame de compagnie'
Je fit signe avec ma tête a Yuya d'aller s'asseoir. Autant faire un petit effort pour ma petite sœur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeVen 20 Jan - 1:19

Il me contredit en disant que j'étais presque prêt… Hein? De quoi?

Il rapprocha à nouveau son visage trop près du mien… encore une fois je ne cillais pas. Il posa ses main sur mes hanches et je retins de justesse un frisson d'horreur, je détestais être touché!

Heureusement il ne fit que tirer sur les cordelettes pour resserrer la chemise. Il me dit que c'était mieux comme ca, m'ordonnant de le suivre avec un sourire moqueur en me tapotant l'épaule.

Une fois qu'il eu le dos tourné, je laissais un soupire exaspéré sortir de ma bouche, le suivant bien docilement.

Il me montra plusieurs endroit que je m'efforçais de retenir, quand on arriva au cuisine.

On fut interrompu par une femme assez jovial mais je ne fis pas plus attention que ça à leur discutions, je lorgnais le gros cake qui n'attendais qu'à être décoré.

J'adorais la pâtisserie! La faire et la manger, je regardais donc les ustensiles et le gâteau avec des yeux brillant avant de reporter mon attention sur le prince qui me présenta la femme comme état la cuisinière, elle voulut me prendre les mains mais se fit arrêter d'une claque par le prince, il lui ordonna de pas me toucher et ensuite à moi de le suivre.

Il me poussa dehors avant de nous figer devant des garde qui, semblait-il, nous attendait.

On était convié à les suivre mais le prince me pris par le bras pour nous éloigné, sauf que les gardes insistèrent.

Je grinçais des dents quand il me surnomma "valet de son cul"… élégant… vraiment!

Il était bien près à nous emmener quand un des gardes nomma sa sœur. Il se figea et me lança un regard fâché.

Ben qu'est ce que j'avais fait?

Mon regard ne changea pas et je ne descellais toujours pas mes lèvres. Je ne voulais pas l'énerver plus qu'il ne l'était déjà.

Il me lâcha, partant dans l'autre sens, ordonnant au garde de me soulever, me traitant de gosse…

J'avais l'air d'un gosse? Espèce d'abrutit Royal!

-Pas la peine de ma "soulever" dis-je avec un petit sourire au garde. Je sais très bien suivre la cadence.

Et c'est ce que je fis, j'écoutais discrètement leur conseil quant à la conduite à adopter avec le prince, les envoyant bouler poliment.

Bon sang! Tout le monde prenait ce monstre d'arrogance pour un monstre sanguinaire!

Rolala, qu'est ce que j'avais de la chance… Au pire j'aurais quelque cicatrise en plus… Mais le jeu en vaux la chandelle… Je retrouverais l'honneur!

Arrivé devant une porte, l'enfoiré Royal l'ouvrit brusquement, l'envoyant claquer contre le mur. Il m'agrippa et me jeta violement dans la pièce. Je récupérais tant bien que mal mon équilibre avant de m'incliner devant tout ses gens royaux.

Je me relevais, écoutant ce qu'il se passait jusque quand la reine nous proposa de manger avec eux.

Pardon? Oui mais non! Je ne pouvais pas mangé avec la famille royale!

Malgré mon trouble intérieure je restais de marbre à l'extérieure.

La princesse me proposa de venir m'installer, je jetais un regard a "mon maître", car il ne fallait pas oublier que je devais être à sa botte à lui, malgré les autres ordres Royaux c'était lui qui devait passer en premier. C'était une consigne que m'avait bien fat comprendre le conseillé Royal.

La décision du prince, et seulement de lui, pouvais me faire bouger.

J'eu vite une réponse quand il me barra le route avec son bras, je tournais mes yeux de côté.

Rolalala, mais qu'elle attitude puéril!

Des domestiques arrivèrent avec des… brocoli et je sentais la catastrophe arrivé…

Ca y est… c'était fais, je ne pourrais plus jamais manger de brocoli de ma vie… Arf!

Le prince allait se tirer avec moi mais sa sœur l'en empêcha à nouveau, lui ordonnant de s'asseoir…

Je souris sincèrement. Quelle femme! J'aimais quand les gens avaient du caractère, c'était beaucoup plus plaisant.

La porte s'ouvris derrière nous et je vis une petite fille avancer en courant vers le prince, tendant les bras dans l'espoir d'un câlin…. qui lui fût rendu à moitié.

Il la souleva pour la donner à sa nourrisse. La jeune princesse rouspéta un peu.

Il m'ordonna d'aller m'asseoir, j'inclinais la tête, lâchant un "A vos ordre Majesté", me dirigeant vers un siège près de la place que devait normalement occupé le prince.

-Je veux qu'il me donne à manger! ordonna la mini princesse.

Plaît-il?

Je me tournais vers le prince, je n'obéissais qu'à ses ordres, lui demandant d'un regard que faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeVen 20 Jan - 18:22

- Enlèves ce sourire débile de ton visage ou c'est moi qui te l'enlèves.

Lui lançais-je énervé. Pas la peine qu'il en rajoute. C'était déjà assez dur moralement de se faire attraper par a sœur alors que c’est vous l'homme dans l'histoire. Alors, STOP. Tout de suite le sourire.

Je détournais mon attention de sur lui quand ma sœur venait. Mes sœurs était tout pour moi. C'était les seules de ma famille a qui je tenais. MA petite sœur bien plus car elle n'avait pas pu voir mon changement ni le pourquoi. Elle était trop petite. Elle n'avais que deux ans ou moins. Je la pris tant bien que mal vu mon problème... La gardant juste le temps d'un bisous discret sur dans ses cheveux avant de la passer a sa dame de compagnie, qui la reprit directement.

J'étais un peu plus calme, ne voulant pas lui faire peur et les domestiques nous servait a manger. JE regardais juste une tâche sur la table, bras croisés, attendant que le Roi, mon père, nous dit de manger. Ce qu'il fit.
Je pris les baguettes et mangeait le riz déposé et un peu de viande.

Quand ma sœur demandait d'être nourris par mon valet, je levais les yeux enfin de mon bol. Quoi?
- Tu sais manger tout seul, alors manges et tais-toi.
- Mais je veux!
- On a pas toujours ce qu'on veut, manges!
- Mais...!


Je lui lançais un regard sérieux et elle se tu, boudant en mangeant toute seule comme une grande. Manque plus que ça que mon valet lui donne a manger. Je regardais rapidement vers lui, ne lui adressant plus une attention pendant le repas. Je savais que mon père me regardais et je décomptait déjà le moment où il me ferait une remarque.

- Utilises ta bonne main pour manger! Tu es prince, n'oublies pas.

Bingo! Oui, j'utilisais ma main gauche pour manger. Les familles royaux, c'était très mal vu d'utiliser la main gauche, connu comme indigne. Jamais compris mais on s'en fou. Tout le monde arrêtais de manger, les domestiques restant calme d'un coup. Oui, il sentait la foudre arriver. Je levais mon regard vers mon père, reprochant plein de chose et en colère.
Je pris mes baguettes et attrapa provocateur un bout de viande, et mit une bouchée en bouche. Je le défia du regard et jeta mes baguettes plus loin, me levant sans permission, brusquement, faisant sursauter ma petite sœur et sortit de la salle.

- Encore....

Ma sœur le dit a voix haute, avant que je ne passes les portes. Je savais que c'était contre mon père. Une fois les portes fermé, je courais autre part. Un endroit où il viendra pas me chercher. Puisqu'il connaissait pas cette planque là. Ouais... bon Ce foutu valet oui mais on s'en fou. Je l'avais laissé là-bas. Il savait bien quoi faire. Je crois pas que c'était la première fois qu'il était a la botte de quelqu'un. Il savait quels travaux il devait faire.

J'entrais dans la pièce et allait direct dans mon petit coin, fait pour moi par mes soins. Dans la cuisine, la femme cuistot me regardait avec un sourire, sachant déjà ce qui s'était passé. Je grimpais agilement a une poutre d'où sortait des bout de bois et me mit en haut, dans la 'réserve' d’antan. Maintenant c'était un sorte de.. étage vide. J'y avais mit des sacs de tout genre, créant un petit coin sympa pour y rester un long moment. J'avais vue sur la cour, dont l'écurie, où je pouvais m'émerveiller sur ses belles créatures. Qui n'est autre que les chevaux. C'était les seules choses vivantes qui ne jugeait pas et qui comprenait leur maître, leur ami.

J'entendis la cuisinière m'appeler et je passais juste ma tête, regardant ce qu'elle voulait. Je l'aimait bien, elle ne jugeait pas. Elle restait gentil et était la seule a ne pas parler négativement sur mon dos. A vrai dire, je venais toujours me réfugié ici depuis que j’étais petit quand je me disputais ou voulait être tranquille en séchant les cours trop nuls.

- Tiens. Tu as surement pas mangé.

Je la remercia et me pencha, tout mon corps du haut, pendant dans le vide. De quoi lui faire peur tellement souvent avant. Maintenant ça lui fit plus rien. J'attrapais le petit panier et retournait dans mon petit endroit. Endroit qui plus est était merveilleux. Je pouvais cacher pas mal de truc entre les lattes et si je devais me cacher, j'avais accès ou combles du château, m'y cachant le temps qu'on arrêtes de me chercher.

Je me laissais aller sur un sac de riz et déposa le panier sur la petite appuis de fenêtre, regardant dehors. Elle m'avait donner du pain, du jambon et des fruits. Ce qui était très bien pour moi. Je demandais pas plus. Pas tout le tralala. Même si je montrais ça aux autres. Un pur rebelle quoi. Tout pour faire chier ses pauvres gens qui était bien trop inconscient et qui s'occupait que de leur petite personne.
Ahlalala.... Je voudrais bien être un cheval. un de ses cheval sous mon aile. Ils étaient bien nourris, bien soigner et bien tout court. D'ailleurs, il en sortait deux, surement pour une course ou autre plus loin dans un autre village dans le Royaume. Belle bête que vous êtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeVen 20 Jan - 20:06

Je tournais les yeux de côté à son ordre, rendant mon visage à nouveau sans expression.

On s'installa pour manger et je regardais tout ses plat avec indifférence… à l'extérieure, à l'intérieure je me demandais qu'est ce que c'était que tout ces truc! Il y avait juste les brocolis qui me faisaient envie… sauf que je n'avais pas le droit… monde cruelle!

Quand la mini-princesse ordonna que je lui donne à manger son frère lui répliqua qu'elle savait manger toute seule.

Pas faux…

Je pris le bol de riz devant moi et commença à manger… ignorant son bref coup d'œil vers moi. C'était… trop épicé… La viande, le riz, tout était trop épicé, on ne goutait plus la matière première… Dégeulasse. Mais je mangeais quand même pour ne pas faire mauvais genre.

Je levais les yeux de mon plat quand le roi fit une remarque que je ne compris pas.

J'observais la main qu'utilisais le prince pour manger et haussa légèrement un sourcil.  Quel était le problème? Il mangeait de la main gauche et alors?

Ah! Juste… c'étai vrai que les gens de la royauté voyais d'un mauvais œil le fait d'utilisé sa main gauche…

Il n'y avait pas un bruit, tout le monde c'était arrêter de manger…. sauf moi… je regardais la scène en amenant mes baguette à ma bouche.

Le prince défia le roi en amenant un morceau de viande à sa bouche avant de jeter ses baguette et de quitter la table et la salle.

-Encore… souffla la moyen-princesse.

Je la regardais avec interrogation

Elle me fit un petit sourire.

-Savez pourquoi nous vous avons choisis malgré votre jeune âge? me demanda-t-elle.
-Je l'ignore Votre Grâce.

Qu'est ce que je pouvais en savoir? Je n'étais pas médium. C'état surprenant d'ailleurs qu'ils m'ont choisis, je n'avais pas une réputation de petit serviteur soumis…

-Vous représentez… Enfin… Votre façon d'être, votre caractère, le fat que vous ne gardez pas vos paroles dans votre poche, tout ça nous à fait prendre notre décision.

Euuuh… d'accord… Heureusement que j'avais toujours un visage sans expression sinon on aurait pu me comparé a un poisson fraîchement sortie de l'eau…

En fait… Il cherchait juste quelqu'un pour que le grand méchant prince passe ses nerfs?
Mais que la vie est belle!

-Mais ce n'est pas pour l'énerver que nous vous avons choisis, me fit-elle. Nous espérons que vous arriverez à le faire redevenir ce qu'il est vraiment…

D'accord, on parle en message codé dans la famille royal? Car  il est autre chose qu'un C*n prétentieux royal?

-Je ne comprends pas tout à fait ce que vous voulez dire par là, mais je ferai de mon mieux… Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, dis je en m'inclinant.
-Mais bien sur mon bonhomme, tu ne manges plus?
-Je suis repus, bonne appétit vos royautés.

Je m'inclinai à nouveau avant de quitter à la pièce.

C'était trop pas bon‼

Bon ou est ce que j'étais? Dans le grand couloir menant à la salle à mangé… Huuuum, ou était passé mon Royal emmerdeur?

Huuum… aucune idée, en tout cas, moi j'avais faim. Dooonc, direction la cuisine, je  pourrai me préparer un truc sans toutes ses épices qui tuait le gout premier des aliments.

Je retrouvais facilement le chemin, j'avais un bonne mémoire donc pas de soucis.

Quand j'entrais la cuisinière ma fis un énorme sourire auquel je répondis instantanément, perdant mon masque d'indifférence.

-Et bien mon chou, tu es beaucoup plus mignon ainsi qu'avec cette mine renfrogné que tu te trimballe. Qu'est ce qui t'amène dans cette humble cuisine?

Cette femme me faisait penser à ma nourrice quand j'étais plus jeune, et c'était agréable.

-Dans un premier temps j'aimerais savoir si je peux utilisé la cuisine pour me sustenté, lui dis-je.
-Tu parles toujours comme ça? s'étonna-t-elle.
-Je n'eu point le choix, apparemment cela ne veux disparaître, dis-je en haussant des épaules.

Elle me souris tendrement avant de désigné sa cuisine.

-Je t'abandonne mon entre, je revins dans 10minutes.
-Je ferais attention.

Elle m'abandonna, je me dirigeais vers une creux dans le mur qui permettait de garder les aliments frais et pris deux œuf de poule ainsi que des morceaux de jambon fumé.

Je mis fit donc une omelette au jambon fumé en chantonnant doucement. J'adorais chanté mais j'évitais de le faire en publique, j'avais une voix cristalline féminine et déjà qu'on me prenait souvent pour une fille…

Une fois mon plat fait je m'installais pour manger, savourant les saveurs des matières premières.

Quand la cuisinière arriva je lui demandais ou était "Sa Majesté Royal". Elle pouffa avant de me désigner un renfoncement en hauteur dans le mur.

Je rougis, nan, il n'était quand même pas la depuis que j'étais arrivé… Arf!

Je fini en vitesse mon plat avant d'essayer de le rejoindre.

Oui, essayer, car je m'agrippais mal et que je glissais.

Je me sentais tomber, je fermais les yeux, attendant le choc en serrant les dents, mon cœur battant vite sous la peur de la chute qui me donnerais surement mal au rein pendant un moment!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeVen 20 Jan - 20:48

Je regardais la cours, entendant quelqu'un entrer pour manger surement. J'écoutais pas la conversation car ça m'intéressait pas. Mais alors là pas du tout.

J'entendis le feu crié et sentais l'odeur d'aliments, fraichement préparé. Et une voix s'élever. Elle était envoutante, belle a mes oreilles.
Je fermais les yeux soupirant, écoutant juste le son de cette voix.

J'aimerais tellement pouvoir aussi chanter comme je le voulais quand j'en avais envie.

Mais après un moment, je voulais savoir qui s'était donc je m'approchais du bord. Près a lancé une remarque, connu seul par moi, "qui es la casserole qui chante là?" Même si j'aurais montré ma cachette dans un sens. Je m'approchais du bord et entendit la voix de mon valet.

Merde pas lui!! Manquait plus que ça! OUST! Sale rat!!
J'allais repartir quand j'entendis la cuisinière faire un petit cris et eu juste le temps de tourner la tête pour voir que ce... con de merde d'idiot de valet, avait essayer de monter et qui montait comme un pied en plus.

Il va se casser la gueule si il continue. BINGO!
J'étais tout près du bord et j'eus un réflexe... banal? bref... Je sautais d'où j'étais, comme un cascadeur en fait. Sorte de saltaut en fait. J'attérit et le rattrapa juste a temps dans mes bras.

La cuisinière était toute surprise et je regardais mon valet exaspéré.

- Crétin! Tu veux te tuer ou quoi?

Depuis le temps que j'avais un certain problème, mon corps réagissais tout seul de comment faire pour pas me faire mal ni me faire prendre ni autre. Mon bras avec cette stupide main était dans son dos et l'autre sous ses genoux.
Je lâchais ses jambes, tenant juste le haut de son corps, le temps qu'il ait ses pieds sur terre.

- Montes pas si tu sais pas.

Je le regardait accusateur et réprimandant. Je le dépassait et remontait par la même poutre agilement, sans difficulté.
Jamais je vais avoir la paix.

- Dis-moi, c'est toi aussi qui chantait comme une casserole la tout de suite?

J'étais debout sur mon étage et le regardait de là. J'étais encore plus grand. Très drôle. J'entendis des vois dans le couloir et grognait d'énervement.
-Jamais la paix. Montes toi!

J'avais pas voulu qu'il monte mais pas le choix vu que c'était mon père qui venait. Une corde était a la poutre mais il était pas assez grand. Je lui montrais la poutre que j'avais utiliser du signe de tête hâtif, lui disant de se dépêcher. Je me mit près de cette poutre et lui tandis la main.

J'attrapais hâtivement sa main quand elle arrivait a mon niveau et le tira vers le haut. C'était qu'il était plus léger que je ne pensais. Je crois que j'ai jamais soulevé quelqu'un aussi vite. Je gardais sa main dans la mienne et le tira direct vers mon endroit derrière les sacs, le tirant contre le sol.

- Pas un mot ou je te démolis, vu?

La porte s’ouvrir et mon père demander si la cuisinière m'avait vu. Heureusement, elle était de mon côté et déniait m'avoir vu. JE restais discret, ne bougeant pas, gardant la main de mon valet dans la mienne pour le tirer vers le bas si l'envie lui prenait de se lever et faire part de notre présence. Une fois partit, la cuistot chantonnait, ayant dans ses paroles la phrase "c'est bon, les œufs sont prêts"  Notre petit code secret pour dire que le danger partit. Danger = père.

Je lâchais la main de mon valet et retournais a ma fenêtre, continuant a manger en regardant dehors.
Certes, mon calme était briser par ce valet de merde, mais si je le regardais pas, ni lui parlait, c'était comme s'il n'étais pas là.
- Prince?

Je tournais la tête vers l'endroit où la voix venait. La cuistot. D'où j'étais on pouvait juste le mur en face et au dessus de la porte. Si on s'approchait du bord, on voyait toute la cuisine, tout très bien. Bel endroit pour espionner car personne regardait vers le haut.
Je me levais et m'approchait du bord, couchant sur mon ventre et attrapait ce qu'elle me tendit.
- Merci.

Je mit le morceau de pain que j'avais en main en bouche et regardait l'autre panier. Oh! Des cakes. Cool!
Je retournais dans mon antre, ayant oublier deux minutes qu'il était là lui. Quand je le vit, je grimaçais mécontent. La cuistot se remit au boulot de d'habitude oubliant notre présence.

-Tiens. Prends en aussi.
Je lui poussait le panier dans les bras et me remit sur ma place, regardant dehors. Mes beaux chevaux étant toujours là.
Dans un sens, j'étais pas si concerné qu'il sache mon coin a ce valet. Il était différent des autres. Agréable dans un sens. Mais je ne réfléchis pas et continuait a manger le pain avec le jambon qu'elle avait donner.

Je tendis un morceau sur un couteau, hochant la tête.
Traduction = T'en veux? Prend! Sers-toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeSam 21 Jan - 0:18

Je me sentis rattraper de justesse, comme une princesse par… le prince arrogant, découvris-je en ouvrant les yeux.

Bon sang!

Il me lâcha les jambes, gardant sa main dans mon dos… j'avais eu chaud!

Je ne fis même pas attention à ses commentaire acerbe, pas envie, la j'essayais de réorganiser les battements de mon cœur qui étaient partit au galop.

Il me dit de ne pas monté si je ne savais pas. Il me snoba ensuite pour remonter je le suivit des yeux avant de regarder la cuisinière qui haussa les épaule en signe d'impuissance.

Il me regarda en me demandant si c'était moi qui avais chanté. Je rougis.

-Non, c'était une domestique qui passait par là.

Je regardais un point derrière lui en mentant, je ne savais pas mentir quand je regardais la personne dans les yeux, si je regardais la personne dans les yeux et que je tentais de mentir, aucun son ne sortait de ma gorge, me rendant muet, j'avais donc trouvé le truc de regarder un point derrière la personne à qui je parlais pour ne pas qu'elle le remarque ou de me détourné la personne ou tout bêtement de regarder ailleurs. Il fallait vraiment faire attention si on voulait remarquer ce détail.

Des voix se firent entendre et le prince m'ordonna de monter.

Je le regardais de travers avec un sourcil hausser.

Non ms il avait pas capter mon premier essaie infructueux ou quoi? Pourtant c'était lui qui m'avait évité un mal de rein atroce!

Il me désigna un poutre de la tête et je soupirais, mince, j'allais vraiment devoir jouer au singe… J'allais descendre comment après?

En entendant es voix se rapprocher encore plus je me décidais enfin à monté, a mes risque et péril…

Il se mit près de la poutre et me tendis la main, j'hésitais vraiment à avoir un contact physique avec lui mais…

Avec les voix qui se rapprochait pas le choix, j'approchais ma main  la sienne, et il me l'attrapa vivement, et me tira avec un facilité déconcertante vers le haut. Je fus légèrement étonné du contraste de nos deux peaux.

J'étais si pale que ca?

Il garda ma main emprisonné dans la sienne avant de me plaquer couché par terre derrière des sacs, me menaçant de me démolir si je parlais. J'approuvais de la tête.

Le roi entra, demandant à la cuisinière ou était l'idiot qui me plaquait par terre,  elle lui répondit qu'elle ne l'avait pas vu.

Je voulais me redresser pour regarder ce qu'il se passait mais ma main était toujours prisonnière de la sienne, je ne voulais pas en perdre l'usage.

Il me lâcha quand la cuisinière se mit a chanté, s'accoudant à la fenêtre et manger … Tien? Code secret?

Je me redressais et la cuisinière appela le prince, il se détourna de la fenêtre pour se diriger vers la cuisinière, il s'allongea a plat ventre pour attraper un truc que la cuisinière lui tendait.

J'ouvris grand les yeux quand il l'a remercia. Oh? Royal arrogant était poli? Intéressant!

Je remis mes cheveux en place, sous la chute puis sous le plaquage ils s'étaient tout ébouriffé.

Il revint vers moi, un bout de pain en bouche, quand son regard croisa le mien il grimaça et j'abandonnais ma tignasse, tournant les yeux de côté.

Désolé Sa royauté, mais tout seul je ne pourrais pas descendre!

Il mit le panier dans mes bras ne me disant que je pouvais aussi en prendre. Il se remit devant la fenêtre, regardant à nouveaux dehors. Il me tendit un morceau du bout de son couteau.

Okey, je me sers c'est ça?

Pour plus de facilité je m'installais à côté de lui à la fenêtre, regardant les chevaux dans la cours, grimaçant.

Mon ancien "maître" m'avait traumatisé de ses bêtes là…

-Merci, lui dis-je en référence à ma chute.

C'était la première fois depuis plusieurs heures que je lui adressais la parole. Pas ma faute, je ne le trouvais pas sympathique ce gars là!

-Par contre si vous pourriez avoir l'obligeance d'être plus délicat quand vous m'agripper d'une manière ou de l'autre à la main ou ailleurs, ou attraper moi la ou ça se vois pas, je marque assez vite vite, lui dis-je avant d'enfourner un morceau de cake brut en bouche.

Je disais ça car je voyais déjà ma main, blanche normalement, devenir rosé.

Je fermais les yeux quand le morceau fut dans ma bouche. Miam! Un vrai délice. Je souris, rouvrant mes yeux qui étaient surement brillant.

De ce côté-là j'avais gardé mon côté enfantin, j'adorais la pâtisserie.

J'imaginais déjà comment le rendre meilleure avec de la crème te de la ganache chocolaté.

Des que j'aurais un instant de libre ce soir je viendrais faire un cake garnit!

Je savais que je ne risquais rien, ce soir c'était la pleine lune, pas d'orage et une clarté presque totale, pas de phobie!

Je reregardais les bêtes cavalé dans la cours et détournais vivement le regard avec une grimace.

Peut-être qu'elle n'y pouvait rien mais moi j'en avais peur de ses bestiole!

Je dirigeais mon attention sur le prince, me détournant de cette vision. Mon esprit taquin reprit le dessus et je ne pu m'empêcher d'asticoter le prince.

-Alors comme ça Sa Royal Majesté fuis Son Royal papa? Pas très crédible pour quelqu'un qui veux se montrer rebelle. En tout cas, votre sœur est charmante, j'ai adoré sa façon de nous invité à diner ainsi que votre joie à accédé à sa demande.

Il c'était littéralement écrasé devant elle oui! Je souris en reprenant une bouchée de cake.

Je m’apprêtais à engloutir encore une boucher quand je m'arrêtais net dans mon geste, quelque chose me revenant à l'esprit.

-Au fait, quand Son Royal Altesse voudrais commencer les cours? Je suis à ses ordres donc c'est à vous de proposer, mais je doit cependant vous informez que vous ne pourrez pas y échapper. Je dois, certes, écouter absolument tout vos ordres mais je doit respecter les consigne de base.

Et oui... C'était lui le "maître", je accomplir le moindre de ses caprice. Mais j'avais les consigne de base à respecter:

-Rester à ses côté en toutes circonstance (ouais, même si il est entourer de chevaux dans le noir au milieux d'un orage, vision cauchemardesque, je devais mordre sur ma chique et le suivre comme un bon petit toutou)
-Le conseiller dans les choix important
-Lui donner des cours
-Obéir à tout ses ordres

Dire que la dernière consigne était dure était un euphémisme... Heureusement je n'avais aucune contrainte de silence... J'aurais pété un câble sinon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeSam 21 Jan - 14:46

- Une domestique? Mon cul. La porte s'est pas rouverte. Il y a que toi qui est rentré. Et tu t'es même fait a manger. On me caches rien, tu le comprendras très vite.

Quand il me regardait avec une grimace a mon, 'montes' Je sentais de l'énervement.
- Dépêches merde. Bon a rien!

Ouais bon, je savais pas en quoi encore il était bon. Mais pour moi, je l'aimais pas. Il savait même pas monter ici sans se casser la figure. Vraie femmelette! Moi même avec mon handicap j'y arrivais très facilement. Comme une araignée.

Je n'avais pas vraiment remarquer qu'étant derrière ses sacs, essayant de pas faire de bruit ni de l'éviter qu'il se lève, on était un peu trop proche. Quand il vint s'installer près de l'appuies de fenêtre, je mordis juste dans un bout de pain et fronça les sourcils. Qu'est-ce qui fout? C'est ma place. Je tendis les jambes et le poussait en le fusillant du regard.

Il n'a qu'à rester où il était! Je l'ai pas inviter ici. Mais bon, je pris sur moi grognant voyant bien qu'il allait pas bouger ce sale.... GRRRR...
Quand il me dit merci, je le regardais une seconde et reportait mon attention dehors, continuant a manger du pain.

Le prendre moins brutalement? Il marquait vite? Je tirait le morceau de viande pour en arracher un bout et me pencha en avant, tendant les bras. Je pinçais sa peau sur sa clavicule, juste pour l'emmerder. Il marquait vite? Bien , je lui en donnerais des marques alors.

Je souris fier et sadiquement a la grosse marque je venais de lui faire, riant tout bas. Ha! J'allais m’amuser un peu.

Je regardais mes chevaux dans la court tranquillement et quand il me parlait de 'fuite' de mon 'royal' père. Je fronçais les sourcils, le regardant méfiant a ce qu'il allait dire. Fais gaffe a ce que tu va dire saleté. Moi? Rebelle? Qui a dit ça un jour?

Je marmonna dans ma barbe très bas
- Qui as dit que je voulais faire l rebelle crétin.

Fallait qu'il soit très sensible de l'oreille pour m'entendre ou être très près de ma bouche surtout que le jambon était sur le bout de ma bouche près a y entrer, regardant de nouveau dehors, essayant d'oublier ce qu'il venait de dire.

Je le vis ne pas regarder et les chevaux ou avec dégout et je ris intérieurement. Il allait devoir les approcher ses bébêtes qui le dégoutes. Surtout que j'adorais être en leur compagnie. Huuhuuuuuu Je vais m'amuser! Ils m'ont donnée un jouet pas un valet!!

Je me retournais très rapidement vers lui quand il parlait de ma sœur qui avait réussi a me faire rester, surement qu'il avait compris que j'osais ne dire 'non'. Je le fusilla du regard pinçant mes lèvres commençant doucement a m'énerver là.

Je me redressais vivement et pinçait des deux mains plusieurs endroit sur sa peau, hâtivement et très rapidement.
Je me remit contre mon mur et lui lançait:

- Fais gaffe a ce que tu dis minus!

J'étais capable de le faire tomber d'où on était un coup de pied au cul.

Quand il me parlait des cours, je tirait la langue dégouté sans le regarder.
Cours? De lui? Dans les rêves les plus fou! C'est hors de question que je regardes un seul cours devant lui....

Quoi que.... Je souris sadiquement, essayant de cacher mes idées qui me vint. Huhuuu.... Il va morfler a m'apprendre quelque chose.

- TEgoshiki-san!!! Les cours sont ici.

Mon visage se décomposa quand ma cuistot, mon alliée normalement, cirait a mon valet qu'elle avait les cours près d'elle. Non!!!!!! Je le regardais puis le bord, où ma cuistot devait se tenir juste en dessous. J paries que tout était dans un panier. Je regardais les deux a tour de rôle. Il allait pas y aller hein? Si il le faisait, j'allais me précipiter vers la cuistot ou le plaquer par terre, l’empêchant grandement de bouger et de me donner des cours de merde!
Des cours que je connaissais !

Je le regardais défiant d'y aller. Oses pas microbe u tu vas morfler!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeSam 21 Jan - 20:04

Je fis la moue, bon, il m'avait prit en flagrant délit de chant… et alors? Il avait qu'à se boucher les oreilles!

-Que son Altesse agrée de bien vouloir m'excusé d'avoir heurté ses oreilles, mais si Elle voulait tellement se protéger des sons nocif, Elle deviendrait sourde… Ou muette!

J'esquissais un sourire. Si il devenait muet il ne s'entendrait plus parler, ce qui serait un soulagement pour ses oreille mais aussi pour celles de son entourage! Les miennes en l'occurrence.

Ralala ma phrase était tellement bien tournée que même si il comprenait mon message caché (la ferme) il ne pourrait rien me dire contre.

Raaah, que je remercie mon ancien maître de m'avoir forcé à parler comme ça!

Quand je m'installais à côté de lui à l'appui de fenêtre il tendit les jambes pour me pousser mais a part me faire basculer sa manœuvre ne servait à rien… Je ne bougeais pas d'un centimètre, répondant à son regard noir par un regard moqueur.

Quand je lui dis que je marquais vite il me pinça à la clavicule, me faisant glapir.

Je regardais une belle marque rouge apparaître sur ma peau. Je soupirais en la cachant avec les pans de la chemise.      

Super! Il allait s'amuser à me marquer… Sale gosse‼!

Il marmonna quelque chose je ne compris pas totalement, j'avais une très fine ouï mais il fallait pas exagéré, je ne relevais donc pas, ne comprenant pas l'entièreté de sa phrase.

Quand je parlais de sa sœur il se releva pour me pincer a plusieurs endroits, j'eu un mouvement de recul, mais restait à ma place.

Il m'ordonna de faire gaffe à ce que je disais.

-Que sa Majesté m'excuse, je ne pensais pas que parler de sa si adorable sœur le mettrait dans une telle colère, je pense qu'elle serait peiné d'apprend l'état dans lequel vous vous mettez quand on la mentionne …

Une menace? Même pas, je ne comptais en aucun cas parer à la Princesse, mais je ne sais pas… L'emmerder verbalement c'était trop marrant!

Quand je demandais pour les cours la cuisinière m'appela, me disant que les cours étaient ici.

J'eu un sourire taquin en voyant son visage se décomposé.

-Mais c'est formidable, n'est ce pas mon Prince? Vous allez pouvoir me montrer les connaissances dont vos anciens précepteurs m'ont parlé et dont il avait l'air tellement désabusé! m'enthousiasmais-je. J'aimerais tellement voir ce dont vous êtes cabale derrière cet air… tellement détacher? hésitais-je avec un sourire moqueur.

Traduction: tes anciens profs m'ont dit que t'était con, jy ai pas cru, je suis sur que tu dois pas être qu'un arrogant prétentieux.

Je m'avançais prudemment vers le bord avant de me mettre à plat ventre et de lancer  un sourire éclatant à la cuisinière qui me tendait un panier remplis de livre.

Bien accrocher à un morceau de boit, j'avais un peu le vertige, je tendis le bras pour attraper le panier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeSam 21 Jan - 20:54

Je le fusilla du regard a sa phrase plus que... osé!! Hautain envers un prince! Comment osait-il?
- Que son humble valet l'excuse d'avance si un jour il doit lui arracher la langue de ses propres main.

Je lui souris moqueur. Tu n'auras pas le dernier mot. C'est peine perdu. J'ai de l'expérience. Et je pouvais même dire des conneries ÉNORME pour te clouer le bec minus.

Je lui souris encore plus fière quand il glapit. Trop drôle! Je lui souris et tapais des doigts l'un contre l'autre, imitant des pincettes.
J'allais jouer au crabe souvent! Je le sens.

Quand il parlait de ma sœur, je le regardais avec attention, comme si il me comptait une histoire. En fait j'en avais rien a faire du tout. Je croisais les bras et avec mon pied le secouait au niveau de la jambe.

- Yah yah yah! Je crois que tu as mal compris la personne. Ma sœur est tout sauf tendre, crois-moi. Peiné? Laisses-moi rire. La grosse bodybuildée au corps de nymphe? Dans tes rêves. Essayes un jour de lui dire non, tu verras, tu valses par la fenêtre illico presto. Même si tu pèse 1tonnes.

Elle serait vraiment capable de briser n'importe qui cette fille. Avec un étonne j’exagérais pas. Je paries qu'elle a des gênes de troles ou de.... d'ours en elle. Je sais pas comment elle a reçu ça mais... Elle était pas normal. Je plains son futur mari. Le pauvre.

Il me défia avec ses paroles là? J'étais pas un idiot fini non mais! Bien au contraire. Je vais te le prouver tu vas voir. Je vais juste te faire chier encore plus en me faisant passer pour un idiot fini!!

Il allait vers le bord et je criait en moi-même NOOOOONNNN

Je me précipita sur lui, m'accrochant a ses hanches, me hissant sur lui. J'attrapais ses cheveux avec ma main... pas intelligent ça! Ça faisait mal. J'avais tiré légèrement, ses cheveux m'échappant et changea vite de main, attrapant se cheveux avec mon autre main, tirant dessus pour relever sa tête. J'attrapais son autre bras tendu vers le bas, le tirant vers la haut.

- Oses pas saleté! Je suivrais jamais de cours d'un salle gosse de 5 ans de moins que moi! J'ai pas a recevoir des cours de toi! Compris? Barrez-vous vous!
- Ah non. J'ai pas de barre pour me barrer désolé.


Elle jeta le panier sur l'étage, et je suivis le trajet du panier jusque sur l'étage, c'est pas vrai! Elle était contre moi maintenant?

Je le poussais, lâchant tout ce que j'avais pris chez lui et me précipita vers les livres.
Je suivrais pas de cours, un point c'est tout. J'attrapais le panier et était prêt a le balancer plus loin quand j'entendis la porte s'ouvrit. Je lâchais le panier et me laissais tombé contre le plancher.

Mais c'est pas vrai! Ils vont tous faire chier aujourd'hui merde!

NON! Ce con de valet était encore là a plein vue. Je rampa doucement vers lui et attrapa son pied le tirant en arrière.
- Putain ramènes-toi!

Je le tirait un peu plus vers moi et me mit sur lui, mettant mon doigt devant ma bouche, l'intimant a rester silencieux.
Il disait une chose et je le frappais. Ma main un peu.. bizarre diriez-vous était sur lui et mon autre me tenait un peu lever pour pas l'écraser quand même inconsciemment.

Je le regardais et fit un geste de la tête, l'intimant a me suivre derrière les sacs. Là on sera tranquille.
- Allez viens!

Où on était, on pouvait nous voir. Si on reculait un peu, on nous verra plus et surtout derrière les sacs, où j'avais fait mon antre. J'attrapais sa chemise et tirait dessus, pour qu'il suive le mouvement.
Bon peut-être partir d'ici un jour non?

Bah! Lui il peut se casser! Je voulais pas de lui ici. Il portait la poisse!
- Va faire emmerder quelqu'un d'autre tu veux? Je peux déjà plus te voir, porteur de malheur!

C'est vrai quoi! 2 fois déjà que j'ai failli me faire prendre ici. Jamais en toute ma vie j'avais eu ça!
-Saleté de gamin.

Je mit le capuchon de ma chemise et croisais les bras, me couchant sur l’appui de fenêtre, lui laissant aucune place; Tu veux t'asseoir? Va sur les sacs. Car si tu me pousses, je te balance par l'étage direct dans le niveau plus bas.
Je voulais pas le voir! Alors quoi de mieux qu'une capuche devant les yeux, mes yeux fermé et me coupant a tout contact.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeSam 21 Jan - 22:22

J'ouvris grand des yeux à sa menace, bon j'avais entendu pire, mais bon, c'était pas agréable.

-Si Son Altesse Royal décide de m'extraire la langue de ma cavité buccal qu'Elle fasse attention au dent qui l'habitent, sais on jamais, un mauvais réflexe est si vite arrivé…

Traduction: Va-y essaye, jte mord! Grrrr!

Maaah, on allait jouer longtemps comme ça, c'est qu'il était bon joueur, il ne serait pas si agaçant ça deviendrait une vrai partie de plaisir!

Quand je glapis après qu'il m'ait pincé, il souris et joua au crabe de ses doigts. Je fis la moue, c'est que ca faisait pas du bien, mais je n'avais pas le droit de répliquer… physiquement du moins… J'allais le faire chier avec mes paroles, on allait bien s'amuser!

Quand je remis sa sœur sur le tapis il croisa les bras, et me poussa de sa jambe.

Je souris à ses paroles, moqueur.

-Ce me semble qu'il serait encore plus malheureux si jamais vos mots doux tomberait à ses oreilles, elle risquerait de vous démontrer sa gratitude face à temps d'éloge… ricanais-je.

Traduction: Si jamais elle apprend ce que tu viens de dire tu passeras surement à la casserole vu comment tu me l'as décrit mon coco!

Je ne comptais pas me frotter à la princesse de toute manière.

Quand je tendis le bras pour prendre le panier il se jeta sur moi, je gémis de douleur cette fois, et oh! J'avais pas des muscle en béton moi!

Il m'attrapa les cheveux de la main droite, sans pression. mes cheveux glissaient entre ses doigts, ca aurais presque pu être une caresse, et je frémis sous ce contacte si peu singulier avant de me figé quand il m'agrippa la tignasse de son autre main, serrant cette fois. Il me tira la tête en arrière et me monta le bras.

-Que Votre Altesse daigne pardonner mon obstination, mais avant d'obéir à vos ordres j'ai une liste de devoir à accomplir! sifflais-je difficilement entre mes dents vu qu'il était toujours sur moi.

La cuisinière lança le panier à l'étage et il me poussa, je geignis.

Mais aï-euuuuh‼! Espèce de grosse brute!

Je me relevais difficilement.

-Comme Ca Royauté Impérial l'a fait remarquer, j'ai 5 ans en moins qu'elle, donc beaucoup moins de muscle, par contre je compense bien en intelligence. Dons Sa Grace aurais-t-elle l'obligeance de ne pas me casser en morceau et de me prouver qu'elle peut-être plus intelligente que brute? sifflais-je.

Il attrapa le panier, près à le relancer avant de le laisser tomber et de se coucher sur le plafond.

Je e regardais avec incompréhension, il se passait quoi là?

Il rampa jusqu'à moi et me tira à lui par le pied.

Je retins de justesse un gémissement de douleur en voyant que la porte était ouverte.

Il fois qu'il m'eut attiré totalement à lui il se mit sur moi, posant un doigt devant ma bouche. Je reculais le plus possible ma tête pour qu'il n'y ait aucun contacte entre mes lèvres et lui.

Il avait une de ses mains posé sur moi et étrangement, je ne ressentis pas le poids de son corps sur le mien.

J'acquiesçais doucement de la tête, le regardant droit dans les yeux.

Trop près, il était beaucoup trop près.

Il me dit de le suivre en me désignant les gros sacs.  Il m'attrapa par la chemise pour me presser, il tira trop fort, je tombais sur lui, je me relevais vivement en rougissant, bafouillant un "désolé" audible que pour nous deux.

Il me demanda gentiment de disparaître et je niais  ses répliques.

Il mit son capuchon et croisa les bras se couchant sur l'appui de la fenêtre, prenant toute la place.

Je soupirais, j'attendais que la cuisinière se mette à chantonner pour ramasser les livre qui c'était éparpillé par terre.

WTF? Il étudiait vraiment des c*nnerie pareil?

Bon sang…

Je m'installais en indien devant lui, lisant des passages de ses livres.

-Anooo… hésitais-je incrédule. -Tu étudie vraiment ça? Mais moi je connais ça depuis mes huit ans!

Je ne fis pas attention au fait que je le tutoyais, laissant le jeu de côté, trop choquer. On le prenait vraiment pour un abrutit en fait? Ou il l'était vraiment.

-Votre Altesse n'a point d'autres sources d'apprentissage? Je trouve celle-ci très basique, sauf si Son Altesse ne connais pas encore tout els secret de ses livres?

Ben on savait jamais, peut-être qu'il était vraiment bête?

Je me frottais le ventre en grimaçant. Tien? Pas normal ça. Je soulevais discrètement la chemise et regarda mon ventre plat, sans aucun abdo apparant. Regardant la belle marque rosé/violacé qui s'étendait.

Je jetais un coup d'œil la ou je m'étais mis sur le ventre plus tôt et vu un petit tas de je ne sais quoi… surement que quand le prince c'était affaler sur moi le petit rebondissement avait du s'incruster dans ma peau.

-Mais c'est pas vrai! Crebleu!

Je caressais doucement mon ventre avant de rabaisser ma chemise te de déclaré d'une voix froide:

-Si Sa Majesté veux bien être attentif, je vais commencer à vous récité l'histoire de votre pays, d'après la marque vous vous êtes arrêté à il y a 500 ans, très glorieux pour un futur Roi que de ne pas connaître les activité récente de son royaume, faute de l'instructeur ou de l'élève? Soit, commençons.

J'ouvris le livre, toujours assis en tailleurs devant lui, près à lire se foutu livre que je connaissais par cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeDim 22 Jan - 9:16

- Wow, j'ignorais que man humble valet savait mordre sauvagement. Un piranhas dîtes-moi. Intéressant. Faudrait alors que je fasse part de vos intensions et vous cuire comme dîner. Car, ici des piranhas sont très appréciés par leur gout.

Je lui souris attendant ses autres paroles qui me faisait rire. Il avait un grand culot de me parler comme ça. Enfin surtout de me défier.
Il n'avait pas froid aux yeux, s'était agréable.

Quand il me parlait de ma sœur, mon sourire partit et j'attrapais son visage avec une main.
- Il y a des limites valet. Tâches de pas les dépassés ou ce n'est pas ici a la casserole que tu passeras mais plutôt dans une chambre ou personne ne viendra t'aider, vu?

Je le regardait méchamment et sérieusement. J'étais capable de cette monstruosité quand on allait trop loin dans le mauvais sens. Un seul déjà avait laissé des plumes derrière lui mais pas encore dans ce sens là. Lui? Des coups? Ça ne lui fera rien, j'en suis persuadé. Les autres oui.

Quand je sautais sur lui, il gémit de douleur me faisant sursauter un peu. Eh! J'étais pas si lourd que ça sacrebleu! Il me dit qu'il avait une liste avant de me faire obéir et je lui crachait al a figure de les oublier et de faire passer mes ordres en haut de liste.

Quand il me fit par de son âge je grognais encore. La ferme! Quand je le fis glisser vers moi, me mettant sur lui, je lui sifflais entre les dents:
- Ne t'ais-je pas dit d'arrêter de parler comme ça aussi? Alors fais le ou je te balance par l'étage a coup de pied! VU!

Quand je le fit venir jusque derrière les sacs, ce con arrivait encore a se casser la gueule sur moi. Je me retournais vivement, énervé et près a lui dire un truc avant qu'il me dise désolé. Mon énervement partit je continuais, l'aidant a venir. Quel salle idiot

Quand il me parlait des livres, je ne regardais que très brièvement.

Je m'en fou! Voilà pourquoi le niveau est si bas.

Quand il insultais je sais quoi ou qui je m retournais haussant un sourcil. Ouais.. il marque vite le petit. Son ventre avait déjà un bleu. Pourquoi d'ailleurs? Je l'avais pas frappé pourtant.

Je me détournais de lui et le nia COMPLETEMENT quand il me parlait que je devais connaître l'histoire de mon Royaume.

Va te faire gentiment ou pas faire voir ailleurs, stupide valet des mes deux!

J'entendis la cuisinière chanter un son et je compris qu'il fallait qu'on se barre vite fait, qu'on avait juste le temps de descendre car ils allaient revenir.
- On s'en va!

Je me levais et sautais comme la tout de suite du rehaut. Je me retournais et regardais vers le haut, attendant que ce stupide valet de merde daigne descendre.

- Tu va te dépêcher oui, Royal valet de mon Royal cul!

La cuisinière fit attention a la porte et regardait aussi présent vers nous, intimant a se dépêcher.
Je vais le tuer ce valet!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeDim 22 Jan - 18:28

Poisson? Il mangeait des poissons ici? Kyaaaaa!

Je le regardais avec des yeux brillant, changeant mon attitude du tout au tout.

-Vraiment? On mange du poisson ici? demandais-je d'une voix suppliante, le regardant d'un air enfantin qui me revenais de temps à autres.

Quand il para de me faire regretter mes paroles dans une chambre je palis affreusement, déglutissant durement.

Non… Il ne pouvait pas?

Je tremblais légèrement, tant pis, je devrais rester sur mes gardes, je ne pouvais pas le laisser me faire du mal comme ça, les coups je supportais mais ça… J'y avais échappé de nombreuses fois avec mes maîtres précédent, je trouvais toujours un moyen de me défilé, mais avec lui quelque chose me disais qu'il n'y aurait pas d'échappatoire… Je devais donc me tenir sur mes gardes… car je n'aurais d'autre choix que de subir…

J'eu une frisson d'horreur.

Surtout que son regard n'avait pas l'air de plaisanter.

Quand je lui dis que je devais respecter une priorité d'ordre il me cracha que je devais oublier les autre et que je ne devais que lui obéir. Je retrouvais  mon répondant.

-Que Sa Majesté daigne m'excusé mais les ordres sont les ordres, Elle remarquera très vite à quel point je peux être fidèle aux ordres, pour ce qui est de mon langage je ne peux vous promettre de changer dans l'immédiat, ayant été habituer d'un bien désagréable manière à parler ainsi il me faudra un certain temps d'adaptation pour retrouver un langage rustique perdu dans la douleur!

J'avais sifflé tout ça sans réfléchir, sous la colère, non mais!

D'abords, je respectais tout les ordres sauf certains, un de mes maître m'ayant ordonné de me laisser prendre sans riposte, je l'ai, bien entendu, envoyé sur les roses, sinon je respectais tout les ordres, même ceux mettant ma vie en danger.

Comme jouer au lièvre avec un cheval par exemple… Arf, mauvais souvenir.

Pour mon langage, j'avais été habitué à coup de coup de latte à abandonner ma façon de parler rustique pour approcher de la noblesse, je ne m'en plains pas, j'étais maintenant capable d'insulté un homme sans qu'il ne s'en rende compte.

Je mordis ma lèvre pour ne pas en dire plus. Sous la colère, et la peur, j'étais une vraie pipelette.

Par contre je jetais un regard anxieux en bas de la grange… Ca faisait haut ça…

Pendant que je regardais ses cours il me dit qu'on s'en allait et sauta souplement en bas.

Il me regarda, énervé et je ne pu que lui retourné un regard perdu et apeuré alors qu'il me demanda de me dépêcher.

J'hochais négativement doucement de la tête, le fixant dans les yeux.

-Je peux pas… murmurais-je tout doucement.

J'avais peur du vide, pas au point de me paralysé mais bien au point de m'empêcher de sauté…

Il allait me laisser là… ou me tuer… au choix… En tout cas, rien de très joyeux pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeDim 22 Jan - 18:58

Son regard était tout autrement d'un coup! J'eus une expression d'horreur et approchait mes jambes de moi, éloignant tout de lui.
Il était bien trop bizarre! C'est quoi ce gars! Il es pas normal putain!!

Je le sentais trembler entre mes mains quand je le menaça de le violenter bien autrement que par des coups.
Bien! Au moins, le message est passé et il va réfléchir avant d'agir.

Je lui lançait un regard pour lui faire comprendre qu'il ne devait pas essayer de me mettre a bout. De ne pas m'obliger a aller jusque là!

Pas changer dans l'immédiat? Changer la façon de parler dans la douleur?
Bah! Je n'en ait rien a faire!

- Tant que tu changes ta façon de parler, c'est bon. Mais que ça dure pas 50 ans! Sinon moi aussi je vais t'apprendre a parler autrement! Avec moi, sans personne autour tu me parles normalement, et cesse de m'appeler Majesté ou autre titre de Royauté!!! Dans des cérémonie ok, mais pas autre part ok! N'oses pas!

Quand je lui dit de se dépêcher de sauté de la en-haut, je lit sur ses lèvres qu'il ne pouvait pas. Mais c'est pas vrai!!!! Il va me faire chier encore longtemps!!!!
- Tu as deux secondes pour être ici, en bas a mes pieds ou je te jure tu va pas pouvoir t'asseoir pendant 3 semaines!

Je lui botterais le cul! Il a deux secondes pour venir ici!
Je voyais dans ses yeux quelque chose et je su qu'il n'allait pas y arriver. "Mais c'est pas vrai!" dis-je énervé et désespéré.

J'allais le faire descendre comment moi? Sauté avec lui fans mes bras était impossible. Je regardais partout et vu la corde a la poutre! BINGO!

- Regardes la corde en face de toi! Attrapa là,assis-toi sur le bord et lâches-toi ! Je te rattrapes. Ai confiance!

Je me mit en dessous et tendit mes bras vers le haut et attrapa son pied tirant dessus. Non il n'allait pas y arriver. Il aurait trop peur.
- Bon assis-toi au bord et fais ce que je te dis.

J'attendis qu'il s'assied et quand il le fit, j'attrapais une de ses pieds, tirant dessus pour l'emmener a moi. Je savais comment faire pour pas que sa tête cogne derrière. Quand il tombait, je mit mes bras et le réceptionna dans mes bras, le gardant près de moi.

A peine une ou deux secondes après réception, quelqu'un entrait dans la cuisine. Juste a temps purée. Il nous prenait juste pour ceux qui venait pour manger un petit quelque chose dans la cuisine.

Je regardais Yuya, le fusillant du regard. A cause de toi crétin on a failli se faire prendre et adieu ma planque! IDIOT!!!
Je le lâchais et grognai t mécontent. Je partit de la cuisine, m'en foutant si il était derrière moi ou pas. Et puis quoi encore? Je le détestait déjà de plus en plus.

- Crétin !

Je déambulait les couloirs sans faire attention aux personnes que je bousculait ou croisait. Je voulais me barrer de lui et je marchait assez vite pour essayer de semer tout le monde qui essayait de me suivre, prenant des chemins bizarre pour juste aller dans ma chambre. Une fois arriver, je rentrait dans ma chambre et me jeta directement sur mon lit.

Je me jetais dessus, ventre sur le matelas et fermais les yeux. Une main sous mon visage et l'autre près du coussin. Je veux l'oublier!!!!! Je ne l'ai JAMAIS rencontré, je n'ai JAMAIS vu sa tête, JAMAIS rien eu a faire avec luiiiiiiiiiiii!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Oublier ce crétin prétentieux!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

Tegoshiki Yuya

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeDim 22 Jan - 20:23

Quand je m'enthousiasmais pour le poisson il rapprocha ses jambe vers lui, s'éloignant de moi avec une moue d'horreur que je lui rendis avec un regard noir.

Fourte Monsieur Le Prince! J'ai le droit d'avoir des excès de joie non?

Je me renfrognais, il allait arrêter de me les casser avec ma façon de parler ouais? Je ferais des efforts c'est tout!

Il m'ordonna de lui parler normalement et d'abandonné les noms "Royalement Polis" comme je les appelais.

-Très bien… Yamashigawa-sama… marmonnais-je.

Quand il me dit que j'avais deux seconde pour être près de lu je le regardais encor plus désemparé.

Non, vraiment, je ne pouvais pas… Il sembla le remarquer  puisqu'il sembla s'énerver.

Il me dit de m'accrocher à la corde et de me laisser glisser…

Je m'installais tant bien que mal comme il me le disait… bizarrement son "aie confiance" me mis un peu en confiance, étrange vu comment je l'appréciais…

Je regardais vers le sol.

Non vraiment… Impossible. Même si il c'était mis en dessous de moi et tirais légèrement le pied.

Je lui lançais un regard désolé.

Je me rapprochais du bord selon ses ordres, sentant mon cœur battre la chamade.

Mes pieds pendaient dans le vide…

D'un coup il attrapa un de mes pied et tira dessus, me faisant tomber dans ses bras, j'étouffais un cri d'angoisse, attrapant sa chemise entre mes doigts, ne voulant pas le lâcher de suite.

Mince! Il allait falloir que j'arrive à battre mon appréhension du vide!

Une seconde après qu'il m'ait réceptionné il s'écarta de moi, des gens entrant dans la cuisine pour prendre à manger.

Il me fusilla du regard, me lâchant et me traitant de crétin avant de s'en aller.

Je le suivis à toute vitesse, évitant toute les personnes que lui bousculais, me faisant le plus petit possible.

Une fois dans la chambre je soufflais, il était allongé sur le ventre et je fis la moue.

Ce n'était pas come ça qu'on allait étudier!

Je pris un livre que j'avais eu le temps d'embarquer avec nous et jugea la pièce pour voir ou je pourrais m'installer…

Je fixais mon regard sur son postérieur.

Ben pourquoi pas? Il n'avait pas l'air inconfortable en tout cas.

Je grimpais sur lui en vitesse, me mettant en indien sur ses fesse.

-Bien, je vais avoir droit à toute votre attention!

Je plaçais mes pied, que j'avais déchaussé, de façon a ce que si il bougeait je resterais stable.

Je commençais donc ma lecture du livre qui comptait l'histoire de son pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
Yamashigawa Tomohisa

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitimeDim 22 Jan - 20:40

Yamashigawa-sama? EURK!!! Je fis une moue de dégout et le regardait dans les yeux.

- Non! Pas ça! Tomohisa! To-mo-hi-sa! Pas Yamashigawa! Tomohisa! J'ai un prénom, autant l’utiliser! TOMOHISA.

Je fis des gestes, certes un peu 'de trop' de dégout remurmurant le nom qu'il m'avait donner. OUH!! C'était encore pire que les noms royales. Frisson de dégout.

Bon, ok, ce sera le seul a m'appeler par mon prénom mais je m'en fou. Je voulais pas entendre mon nom de famille sortir de sa bouche.
Tout sauf ça!

Bizarrement, la façon dont il m'avait attraper quand je l'ai réceptionner, je ne sais pas... C'était bizarre.

Quand j'étais dans ma chambre,je l'entendais un peu essoufflé et je souris. Il savait pas suivre le petit? J'allais trop vite peut-être pour ces petites jambes?

Mon sourire s’effaça bien vite et j'ouvris d'un coup mes yeux fermer plus tôt!

Je rêve là hein! Il venait pas de s’asseoir sur... sur... MOI!!!!!!

Je retournait mon visage et je le regardait choqué
- Mais qu'est-ce que.... YAH!!!!!!

Je le criais dessus, lui montrant qu'il y avait une erreur dans ce qu'il faisait. il voyait pas qu'il était assis sur un humain qui plus est son maitre!!! Un peu de respect! C'était quoi ça comme valet!!

- Je te signales que je suis pas une chaise! Et mon Royal postérieur n'est pas fait pour qu'un putain de valet minussien vienne s'installer dessus! Dégage de là!

Il s'en foutait putain! Il commençait la lecture et je commençait a bouger sous lui, essayant de l'éjecter.

- Mais tu vas te lever oui!! Je vais t'éjecter par la fenêtre si tu continues a... Mais arrêtes de lire!!! JE t'ais rien demander!!!

Il continuait et j'arrêtais de bouger un instant, fermant les yeux puis, tendit mes bras en arrière, pour le chatouiller au côtes.
- Je t'ai dit que... tu allais... te bouger.. de là!!!! Valet de mon cul... ouais bon là c'est clair mais bref! Barres-toi de sur moi!!!!!!!

C'est que c'était pas facile de faire ça. Je m'appliquais a le chatouiller et bougeait a nouveau dans tous les sens pour le faire se dégager de mon postérieure.

Je connaissais l'histoire de mon Royaume par cœur. Je connaissais même ce qu'il n'y était pas écrite dans les livres.
Mais une chose est sur! Il va se barrer de sur mon cul!!

J'arrivais un moment a le déséquilibre et en profita pour me retourner sur moi même, le propulsant plus loin sur mon lit.

Je me redressais vite fait, et m'allongeait de tout mon long sur lui, tendant le bras pour attraper ce putain de livre qu'il lisait et qui me cassait le cul! J'allais le lui faire bouffer l'histoire de mon Royaume moi!! Juste un petit tendement de bras et je l'attrapais ce livre!

- Donnes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Contenu sponsorisé




Rencontre. Empty
MessageSujet: Re: Rencontre.   Rencontre. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REGLES !! :: Archives :: Sujets à Ignorer-
Sauter vers: