AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amour observatif.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Amour observatif.   Sam 11 Fév - 17:35

- Haha!!! Maintenant tu n'auras plus le choix mon vieux! On a fait le pas pour toi!
- Ouais! Cette fois tu pourras pas donner une excuse trop débile pour ne pas y aller.
- Arrêtez de l'embêter les gars! Alors Pi, tu es content du cadeau? Tu verras, ils vont pas te lâcher, ils vont même t'y traîner si tu n'y vas pas.

J'étais bien moi avec ce truc dans mes mains. Mes amis était venu vers moi avec une enveloppe, disant que c'était un petit cadeau. On venait de sortir d'entrainement et on était partit manger un morceau ensemble dans un bar a ramen. Avec un ami aussi, vraiment un bon ami. Ils m'avaient offert cette enveloppe avec des grands sourires sur leur tête et déjà fier.

J'avais eu un peu de stress pour l'ouvrir. Ça sentait le coup foiré. J'avais ouvert, un peu forcé et j'y avais vu ce ticket. Ce billet pour être exact. Un billet pour aller voir un chanteur, acteur mondial. Un gars très doué et tellement admiré par tout le monde.

Tegoshiki Yuya !

Oui. J'étais un garçon, fan d'un autre garçon avec beaucoup de fans féminin. Ce garçon m'avait captivé dé la première fois que je l'avais vu a la télé. Je ne vais pas en parler ici car c'est trop long mais... Je ne faisais pas que l'admirer comme les autres fans. C'était bien autrement. J'étais amoureux de lui. Mais ça que moi le savait.

A chaque concert qu'il donnait, mes amis me poussait a aller le voir mais j'inventais des excuses pour ne pas aller le voir. Pas d'argent alors que j'avais un bon compte, pas de temps alors que je créais justement pour que mon excuse soi valable, trop loin ne voulant pas prendre train, malade alors que je pétais la forme pour des entrainements. Enfin, tout pour ne pas aller le voir. Maintenant, qu'ils m'avaient acheter ce billet et même le train et tout et des tickets taxi pour me laisser le choix sur le transports en commun, j'étais dans l’obligeance d'aller le voir.

Qui je suis? Je m'appelle Yamashigawa Tomohisa. Ou comme surnom Yamapi ou Pi. Je suis encore étudiant a l'université en Économie marketing. Je suis également basketteur. J'adore ce sport depuis petit. Et sans me venter j'étais doué. Des fans oui on peut dire que j'en avait mais c'était plus des filles qui bavait sur les beau mecs. Oui j'en étais un. Je tenais cette beauté de ma mère. Belle femme qu'elle est. Je m'en vente oui sur la beauté de ma mère. Elle est vraiment belle. Ce que personne ne savait trop dans mon entourage c'est que j'étais amoureux de ce grand Tegoshiki Yuya, malgré sa taille par rapport au moi. Je n'étais pas homosexuelle, ni hétéro. Je n'avais jamais trop eu quelqu'un que j'aimais. Lui était le premier et le restait.

J'avais une photo de lui dans ma table de nuit. Tout souriant. Quand je n'allais pas bien, avait un coup de blues je regardais sa photo et tout allait bien. Je suis quelqu'un de joyeux et d'aimable. J'aide mon prochain comme je le peux sans exagéré, mettant des limites. Je suis quelqu'un de modeste. Je ne me vente pas beaucoup même si je sais que je suis doué dans certains domaine. La cuisine par exemple. Des ramens surtout, appris par mon ami en face de moi tient. Je l'aidais si il avait besoin d'aide dans son petit restaurant. Gratuitement car aidé un ami n'a pas de prix et puis, lui était là aussi pour moi si j'en avais besoin.

Bon et bien, je n'ai plus le choix maintenant. Aller a son concert ce soir. Ils m'accompagnaient jusque chez moi et un ami attendait, celui du restau ramen pour m'y accompagner. Je ressortais habillé un peu moins vêtements décontractés mais pas chicos. Vêtements que je n'aimais pas beaucoup.

Me voilà avec d'autres dans cette sale... IMMENSE ! Ils avaient des Uchiwa (éventail) avec sa tête dessus, des bâtons lumineux, plein de choses a son effigies et je me sentais u n peu seule en fait. Le seul sans m'exciter sur ma chaises, criant en voyant quelque bougé derrière un drap sur la scène.

Mon cœur battait fort quand les lumières s'éteignit. Il y avait des tambours et tout, les filles et les mecs criant a se péter la voix, a s'évanouir alors qu'il n'était pas encore là.

Mon cœur refit un bon quand le drap s’effondra pour laisser place au concert et lui qui fit une apparition de sous la scène, sautant vers le haut. On va dire que je faisais tâche dans tous ses gens excité. Je restais tout simplement a le regarder, lui, ses yeux, son visage tout de lui. Imprimant tout ce que je voyais. J'avais une bonne place. 3 ou 4 ième rang. Tout prêt mais dans un sens pas assez pour le toucher ou autre. JE restais tranquillement dans ma chaise, mains en poche et le suivait tout du long des yeux.

Il était magnifique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Dim 12 Fév - 23:45

J'étais surexcité, encore une salle pleine! C'était jouisif!

J'avais plein de fan et je le savais, ça me rendais heureux de voir que d'un simple clin d'œil je pouvais toute les faire tomber!

-Je veux des ramen! Massu! m'exclamais-je en cherchant mon montage son et ami des yeux.

J'étais légèrement capricieux, mais rien qui aille jusqu'à l'excès.

J'avais eu une vie très facile, à huit ans je m'étais retrouver sur une scène avec d'autre enfants pour "la meilleurs vocalise junior" et j'avais gagné sans aucun soucis, ramassant contrat après contrat, et pas seulement pour le chant, je m'étais aussi construit une carrière dans le cinéma, les dramas, et chose que peu de personne savait, seulement mon meilleure ami en fait, je jouais du piano.

J'étais un gars extravagant, ne manquant pas de culot,  j'étais plutôt bien foutu même si j'étais gaulé comme une femme, j'avais un caractère entier, disant tout ce que je pensais sans pensé au conséquence, un peu sadique sur les bords, très moqueur et ironique.

-Ben il est ou Massu?! m'exclamais-je à un technicien.
-Toilettes, me répondit-il simplement en continuant de s'occupé de ce qu'il devait faire.
-Merci! m'exclamais-je en me dirigeant vers les WC.

J'ouvris la porte et rentrait dans la pièce qui abritait plusieurs cabine de toilettes.

-Massu? T'es tomber dedans? lançais-je.

J'entendis un juron ainsi qu'une plainte… qui n'avait rien de masculin.

Oh oh… Il prenait du bon temps?

Un sourire sadique s'afficha sur mon visage.

-Neee, Massu, j'ai faim… tu m'avais promis que tu me ferais gouter à un délice… lançais-je d'une voix sensuelle.

J'entendis un hoquet de stupeur, n'appartenant pas à mon meilleur ami, et un soupir lasse, de mon meilleur ami cette fois, avant d'entendre le son d'une gifle suivit d'un "Goujat!" très galant qui me fit ricaner.

La porte s'ouvrit et la jeune femme, plutôt banal cela dit en passant, je crois que c'est une qui occupe le poste de guichet pour le concert, me toisa avant de s'en aller la tête haute.

-C'était pas cool ça Tego, me lança mon meilleur amis en bouclant sa ceinture.
-Rooh, ca va, t'a rien perdu, en plus j'ai faim! Je veux mes ramen! Tu m'as promis que ceux de cette ville était un pure délice!

Et ouais, j'avais dit la vérité, mais j'était tellement douer pour tourner les mots que ca portait souvent à confusion.

-Ce soir, après le concert!
-Mais euuuh! boudais-je en croisant les bras.
-Punition, tu m'as empêché de prendre mon pied, et puis ton concert commence dans 10 minutes, prend ton mal en patience!

Je lui tirais la langue avant de me dirigé vers la scène, passant devant le grand rideau, souriant en entendant le fan en furie derrière.

Qu'est ce que j'étais fière!

Je lançais un sourire heureux à mon meilleur ami qui me fit signe du pousse que ca allait commencer.

Le rideau se leva et j'apparus devant mes fans qui hurlais leur joie de me voir.

Après les formules d'introduction je me mit à chanter alors que les fan se déchainaient.

Sauf que mon regard fut attirer par une masse inerte, quelqu'un qui criait pas, qui ne bougeait pas, qui m'écoutait juste…

A l'entracte je me dirigeais vers mon meilleur ami et lui désignais le gars, magnifique cela dit en passant, du doigt, lui disant qu'il n'avait pas bougé d'un millimètre depuis le début.

Il regarda vers le public et écarquilla les yeux.

-Quoi? Quoi? QUOI? m'excitais-je en secouant son bras.
-C'est… bugga-t-il.
-C'est? insistais-je en le secouant encore.
-C'est Yamashigawa Tomohisa,  un champion de basket d'université, je suis fan de son équipe, ils sont trop fort, putain!

Je le regardais, un sourcil haussé, du basket?

-Fan?
-Façon de parler, je les regarde jouer, ils sont douer, vraiment…
-Quelle université?
-Hein? Mais Tego, t'aime pas le sport! s'exclama-t-il.
-Reprise dans 10 secondes! s'exclama le technicien lumière.
-Quelle université? redemandais-je.
-D'accord, on en parle autour des ramen tantôt, assure pour la suite! s'exclama-t-il en me poussant vers la scène.

Je retrouvais mon sourire et terminais mon concert, regardant souvent vers ce Yamashigawa… Il m'intriguait, vraiment!

A la fin de la représentation je saluais mes fans et présentais tout les membres de l'équipe technique.

J'adorais mon métier.

Je laçais un dernier regard à Yamashigawa avant de suivre mon meilleur ami pour se changer et puis aller au resto de ramen.

Une fois installé je lui demandais à nouveau le nom de l'université qu'il me donna sans détour, me demandant pourquoi je voulais savoir.

-Je veux le rencontrer, sa m'a trop intriguer son comportement!

Il leva les yeux au ciel, ne cherchant pas plus loin, j'étais impulsif, il le savait, ce ne servais a rien d'aller au sens contraire de moi.

Je rentrais ensuite vers l'hôtel qui m'avait été donné, je comptais m'installer dans cette ville mais je n'avais pas encore trouvé d'appartement à mon gout, donc je restais à l'hôtel, baaah, j'avais de l'argent de toute façon!

Je m'endormis sans souci, demain j'irais à l'université de Yamashigawa!

Je m'endormis avec son regard en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Lun 13 Fév - 10:10

Je ne bougeait pas, l'observeant en silence. Ou pas vu qe plein de filles et de mecs hurlait a me taper les tympans et a couvrir sa voix qui chantait cristallinement.

Je me demandait comment sa vie de tout les jorus devait être, si il avait des amis sur qui compter comme moi, si il pouvait sortir avec des amis, des vrais qui n'était aps là pour son succes ou autre. Comment était sa famille, comment il était derrière ses sourires, derrière ses faits et gestes en face des caméras d'émissions. Etait-il pareil ou pas?

Aimait-il se qu'il disait dans les livres ou autre? Toute des questions que quelqu'un de normal ne devrait pas penser.

Moi oui.

J'observais son visage sourire, se tordre par l'effort d'une note, des gouttes de sueurs coulant sur son visage avec la chaleur des spottes sur lui et avec ses costumes. Il devait avoir fort chaud.

Ca façon de bouger des hanches sur quelque danse, pour faire crier et mettre les filles en extase ne me laissait pas tout a fait indiférent. Mais jene le montrais pas. Il était hypnotyque. Quand il regardait vers moi, je le regardais dans les yeux sans faire un muvement, gardant mes mains dans mes poches, ignorant les filles a côtés de moi qui sautait et criait.

Ses yeux était les plus hypnotiques chez lui. Un mystère y était caché malgré ses sourires et j'aimerais bien le découvrir un jour.

Le concert se terminait et je me levais tranquillement pour aller a la sortie, allumant une clope pour le stress que j'avais eu a supporté.

Mon ami ramen était là. Il me sourit et je lui ressourit.
- Alors? Tu as aimé?
- Oui, beaucoup. Merci
- Alors racontes. Il est comment?
- Comme sur les photos qu'on voit partout mais... Je le trouves toujours autant intéressant.
- Roooh!!! Mon pi d'amour est grave amoureux!!!
- Arrêtes!!
- Quoi? Personne nous entends de toute façon!


Oui c'est vrai personne nous entendait on était seul mais quand même. Il était le seul a savoir ce que je ressentais vraiment pour ce grand chanteur. Et le seul am'aider quand j'avais un coup de blues pensant que jamais nos chemins se croiseront comme je l'espèrais. Au moins, j'ai pu le voir de très près et c'était suffisant pour moi.

On rentrait ensemble, je logeais chez lui et on discutait ensemble autour de ramens de ce soir là. Merveilleuse soirée, excpeté mes tympans que je ne entais plus ou bourdonner horiblement.

Le lendemain, on se séprait, moi allant dans mon unif et lui travailler. Je lui avait promis de passer ce soir pour l'aider. Une soirée VIP s'organisait chez lui et il avait besoin dem ains d'oeuvre. J'acceptait volontier de l'aider. En plus, il disait que j'attirais la clientèle avec ce tablier noir sur mes hanches.

Quel idiot parfois hein. Mais je l'aodre. Jamais a critiquer, jamais a vous regarder de travers. Un gars vraiment gentil.

Aujourd'hui cours toute la journée et entraînement après. Journée chargé en perspective. Mais j'étais remonté a bloc grace a avoir vu son sourire en vrai.

Mes autres amis me taquinait toute la journée sur le fait que j'ai du y aler grace a eux ou a cause d'eux ça dépend de la vision de la personne. Ils étaient trop fièr de leur coup et je les remercia quand même. Un de mes amis, mimant un mélodramatique tombaeg dans les pommes a mon merci. C'est vrai, je ne dit pas souvent merci ou autre, enfin, parler en général n'était pas beaucoup dans mon caractère.

C'est du au fait que chez moi, je ne parlais pas beaucoup avec ma mère. On a pas le choix. Elle est sourde. Donc on parle avec les mains.

MAis ça personne sauf Koyama (ami ramen) le savait. Je n'aimais pas trop qu'on me demande de parelr le language des signes devant tout le monde ou le fait que les gens me prenne en pitié. Ma mère était commeç , c'est tout. Je n'avais pas honte d'elle, pas du tout.

J'aimais ma mère comme elle était et le premier a faire une remarque désobligeante, il rencontrait mon poing de plein fouet. Et j'en ai de la force, croyez-moi.

La moitié des cours était déjà passé. J'étais dans ma classe a grifonner sur un papier des notes rater la smaine dernière. Tout le monde devait un peu manger ou était dehors a profiter du beau temps. Je restait a l'intérieur, regardant vaguement mes feuilles, mais plus mes amis en train de faire les idiots en pleine classe. On se serait dit au lycée. Même la classe y ressemblait mais c'était agréable. Au moins, on voyait que même adulte on pouvait s'amuser comme on voulait. Que l'âge ne justifiait rien.

Je ris moi-même a leur bêtise et leur jetait un bic a la tête. Des filles était présente, des 'fans' de notre équipe de basketball. Des pots de colle auxquel je ne faisait pas attention. Je leur jetait des papier choffoner et ils firent semblant de mourir, me faisant rire.

- Vous êtes trop con.
- Ouais mais au moins on te fait rire, Tomo la superstar des boules.
- Eh! C'est quoi ce surnom trop sous-entendues!
- Sous-entendues? Nous? Naaaaannn!!


Je leur rejettais des stylos dessus riant. Je m'arrêtais après, reperenant les stylos qui me rendirent, reprenant leur sérieux pour discuter calmement, pendant que je regardais dans mon sac près de la fenêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Lun 13 Fév - 19:03

J'avais passé une nuit reposante, moi qui était un vrai fainéant je me levais directement a 10h! Un vrai prodige!

J'étais surexcité, j'allais revoir ce gars qui m'avait tant intrigué au concert!

Je me préparais en vitesse… enfin, quand je disais en vitesse… Je pris quand même une bonne heure.

Une fois près je me dépêchais, me faisant survire directement par deux gorille, je n'avais pas le choix, Massu avait insisté, tu vas à l'unif, tu prends tes garde du corps…

J'avais directement céder, il était bien capable de me retenir chez moi…

C'est donc d'un pas guilleret que je me dirigeais vers son université, beaucoup de gens se tournais sur moi et regardais les deux impressionnant gars qui me servait de garde du corps.

Une fois devant l'université, j'accostais une fille avec un sourire pour lui demander le numéro de la classe de Yamashigawa Tomohisa et elle me répondit avant de presque s'évanouir. Je la laissais en plan, allant vers ca classe. Mon cœur battait de plus n plus fort.

Quand j'arrivais je le repérais directement, les eux mastodonte bloquèrent l'entrer de la porte alors que je m'avançais en sautillant.

Il était plonger dans son sac, plusieurs regard se tournèrent sur mon passage.

Je m'installais sur son banc, passant mes jambe de part et autre de lui sur sa chaise, posant mes mains entre mes jambes pour avoir un appuie.

Je lui offris un grand sourire.

-Salut beau brun! Tu te rappel de moi? T'as pas  pété un mot au concert, tu n'as pas aimé?

Je tournais la tête de côté, le regardant en souriant.

Il était trop waw en plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Lun 13 Fév - 19:32

J'entendis des chuchotements derrière moi et des petits gloussement. Quand je me retournais je vis deux jambes m’encercler, que je regardais avec interrogation avant de lever mon regard vers la personne qui m'adressait la parole. Il avait un toupet ce gars de s'asseoir comme ça en face de...

Oh!..... Je fit un petit bug là. Je regardais la personne face a moi, restant collé sur le dossier de ma chaise.

Lui? Qu'est-ce que.... Pourquoi il était là!
Mes yeux n'exprimait pas beaucoup de surprise car je regardais son visage de la même façon qu'au concert. LE détaillant, essayant de voir plus loin que ce qu'il montrait.

Alors comme ça il avait remarquer ma présence? Moi? Il m'avait remarqué? Je fut super content et mon cœur fit une embarder.

Euh... On était fort proche là non? Je fit glisser mes yeux de haut en bas sur lui, refixant mon regard sur ses yeux. Comment il savait où j'allais a l'école?

Il était... magnifique. Vraiment. Je pouvais voir ses grains de beauté de tout près. Je ne pétais pas un mot, regardant juste lui en entier, regardant dans ses yeux pour voir au travers. Il est hypnotisant. Vraiment.

J'entendis mes amis exploser de rire, attirant mon attention. Ils se tenaient le ventre en rigolant. Haha! Très drôle les gars!

- Essayes pas vieux! Tu n'entendras pas sa voix de si tôt!

Ils se frappèrent dans la main, se tordant de rire. C'est pas drôle, je les fusilla du regard et remit mes mains dans mes poches. ...... Comme au concert. J'eus un rictus au rire de mes amis qui mimait une tombement dans les pommes des plus dramatiques d'une vrai fan en chaleur. Ils étaient vraiment con.

C'est vrai je dirais rien. Comment pourrais-je alors que la personne dont je suis 'fan' et était follement amoureux était devant moi, venu ici dans cet école pour moi.
Je regardais la foule qui se cumulait dans les couloirs et soupirais en fermant les yeux. Il était quand même con pour venir ici, dans une unif a découvert. Tout le monde l'avait reconnu et toute la nouvelle avait circuler donc, tout le monde au courant que le grand le splendide et blablablablabla comme tout le monde se ventait, Bon, que LE Tegoshiki Yuya était là.

Mes amis remarquait aussi la foule et je fit glisser ma chaise en arrière, me levant en prenant mon sac. Je passait par la fenêtre, sautant tranquillement et partit direction, salle de sport.

Je devais pas rester près de lui. Quand mes amis me rejoignaient aussi sautant par la fenêtre, une frappe sur l'épaule me fit courir avec eux rapidement vers la salle, nous battant en fait pour arriver avant l'autre. Même si il était là, je devais pas changer de comportement. J'étais qui j'étais.

On arrivait dans les vestiaires et on se changeait dans les rires.
- Putain Pi! Tu as fait fort quand même. Tu l'as laissé en plan dans la classe! T'imagines, le beau Tegoshiki qui fait le chemin pour toi dans cet école, qui t'a remarqué dans la salle de concert. Franchement, tu aurais pu lui dire bonjour non?
- Vous savez très bien qu'il n'a pas sa place ici et puis vous avez vu les fans déjà a la porte non? Impossible de passer pour aller a l'entraînement. Aller mauviettes, préparez-vous et foutez-moi la paix.


On se changeait, pris notre bouteilles d'eau et nous dirigeais tout en jouant a nouveau en se taquinant vers la salle. Je ris beaucoup avant d'entrer sur le terrain notre manager nous réprimandant de jouer comme des gosses. Je ris, caressant le bas de mon nez. J'avais ce tic
depuis petit.

J'arrêtais une balle envoyé par un gars et les cheerleaders s'entrainait aussi plus loin. C'est vrai, j'aurais pu dire quelque chose quand même au lieu de partir sans un mot tel un voleur. Mais il était vraiment là pour moi....wow! Ça fait plaisir et j'avais mon cœur heureux. Je garderais cette image dans ma tête, lui de si près.

WOW!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Lun 13 Fév - 21:56

Je tournais la tête vers un des gars qui me dit que je en décrocherais pas un mot à ma cible et le regardais avec interrogation avant que…

Avant que ma stupide proie ne se carapate par la fenêtre… Il m'avait boycotté!

Oh le… GRRRR!

Là, j'étais pas contant! Je me redressais avec une moue boueuse et sortis mon gsm tout en me dirigeant vers la sortis suivis des deux molosses.

-Mon adorable emmerdeur?
-Il m'a nié! Il c'est barré!  Il a même pas ouvert la bouche! Et ses camarade m'ont dit que je devais pas attendre qu'il me parle! Massu‼ m'excitais-je tout seul.
-Maintenant que tu le dis… Je ne l'ai jamais vu parler durant les match…
-Il est muet?! m'exclamais-je.
-Tu veux que je te sorte sont bilan de santé en plus? me demanda sarcastiquement mon ami.Tego, je ne suis que son équipe de basket, le reste, c'st pas mes affaires, je ne comprend  même pas c'est quoi cette lubie maintenant!
-J'te laisse j'vais voir un match de basket! Ja!
-Mais tu n'aime pas le sport!

Je raccrochais,  et me dirigeait vers la salle de sport, mais d'abord, un petit passage déguisement dans ma voiture.

Je rentrais, elle démarra, faisant croire que je m'en allais, mais je descendis plus loin, en ressortant transformer, mes cheveux blond avait laisser place à une tignasse acajou, un grosse pare de lunette sur le nez et des vêtements genre "bon élève".

J'arrivais au gymnase et m'installais, le match avait déjà commencer mais je ne pigeait rien, mais je l'avait répéré, jouant avec… un ballon… J'allais pas dire jouant avec grâce, je en trouve pas un sport gracieux!

Quelqu'un s'installa à côté de moi, et je tournais la tête, sautant dans les bras de mon voisin en le reconnaissant..

-MASSU! m'exclamais-je, tout contant.
-Tu n'aimes pas le sport, j'allais pas te laisser seul, ricana-t-il en me frottant le dos.

Je me redressais et le regardais avec une mou boudeuse.

-Menteur! Tu veux juste regarder un match!
-Aussi! Joignons donc l'utile à l'agréable!

Son sourire était énorme et communicatif, le match ne m'intéressais pas, en fait je comprenais pas, je m'endormis presque, Massu s'excitant, gardant toujours mon regard fixer sur le beau brun…

J'avais quelque heure à récupéré moi…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mar 14 Fév - 7:10

Comme d'habitude beaucoup de personnes était là pour nous voir jouer. Je donait le meilleur de moi-même tout comme mon équipe, se chamaillant par moment quand qulqu'un avait fait un but, dans un sens pour le féliciter.

Je ris beaucoup, c'était dans ma nature, enfin presque toujours. Je pouvais rester sérieux comme la tout à l'heure avec Tegoshiki Yuya. Mon coeur battait fort et je trouvais cela bizarre. Quand mon regard fut attiré par une personne dans le gymnase.

Un rouquin et un autre a côté qui le retenait pour pas tomber. Il dormait mais... QU'EST -CE QUE!!!!!
Je reçu une balle et je l'évita de justesse de en pleine tête, la rattrapantavec les mains,tombant comme uncon par terre. C'est pas vrai! Maisi l était tenasse. Il vuolait tant avoir pourquoi j'étais pas venu?

Je fit semblant de rien et me concentra sur le match, mettant la paté aux autres. Une fois le match terminé, notre équipe dansait, pas moi. J'aimais pas trop et puis je veux pas avoir l'air d'une cloche. Une fille vint vers moi avec un essuie et me parlait. Je lui souris avant qu'elle ne parte avec ses amies plus loin.

Les deux autres la en-haut était toujours là. Je fit signe a quelqu'un qui me passait un ballon et me mit face a eux. Ils étaient un peu presque tout seul quand même. Je fit signe a celui a côté de lui de pencher la tête pour par recevoir la balle.

Je lançait alors la balle contre ce roux qui dormait dans un gymnase au lieu de dans son lit. Je n'avais pas ménagé ma force. Mes amis commençaient a rire, reconnaissant pas du tout la personne.

Je souris a leur exclamation que ça ne me ressemblait pas de violenté quelqu'un. Je m'abaissais pour prendre ma bouteille d'eau et bu pendant que mes amis appelaient la personne a côté de Yuya.

Je regardais vers eux, de la même façon qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 3:30

Je m'endormais de plus en plus, ca m'intéressais pas le sport, pas que j'étais nul… au contraire… Mais j'aimais pas quoi!

Je ne le regardais même plus malgré l'attraction plus que fort qu'il exerçait sur moi, la preuve, je suis déguisé au milieux d'un troupeau de fan dangereuse…

Je sentis Massu se décaler un peu et un truc foncé sur moi, j'ouvrit directement les yeux et rattrapais la balle… qui faillit me faire tomber à la renverse, putain la force de shoot! J'étais qu'un jeune homme sans décence… Ou presque…

Tout le monde ricanais alors que mon beau brun buvait, c'était lui qui?

Grrrr!

Massu me lança un regard moqueur avant que les gens en bas ne l'appel, lui proposant de jouer.

-Non sans façon… je préfère regarder, répondit-il avec son merveilleux sourire.

Quoi?? Une chance de montrer à ce gars qu'il faut pas me marcher sur les pieds?

Pro ou pas, je pourrais au moins lui tenir tête un moment.

-On y va Massu, je vais les défoncé! grognais-je en fixant mon beau brun.
-Vocabulaire! Et puis mauvaise idée sinon…
-Je te jure tu m'accorde pas ça, la jolie interim pourra aller se chercher du boulot ailleurs avant que tu ne puisses prendre ton pied! le coupais-je.

Il se redressa, attrapant le ballon de mes mains pour se diriger en bas, grommelant un "menace" qui me fit sourire alors que je le suivais jusqu'au terrain pour faire face a mon beau brun.

-Je suis peu être pas pro mas je peu au moins te tenir tête, Yamashigawa!

Je lui lançais un sourire fier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 7:40

Mes amis furent deçu que le gars disent non et sans trop comprendre, il déscendit quand même tout vif, le roux le suivant.

Je le suivit du regard pendant la descednte des gradins. Il prononça mon nom, ce qui me fit arrêter de boire et regarder un peu surpris. Il connaissait mon nom? Comment? Je regardais son ami, et comprit qu'il devait être un fan de basket donc, que c'est lui qui connaissait mon nom. Un peu deçu que ce ne soit pas lui qui l'ait trouvé tout seul mais c'est déjà ça. Il était interessé par moi, le drôle de personnage qui avait pas bouger de la soirée lors de son concert. J'ai cru être bien caché par les fans en hystérie devant, a côté et derrière moi mais apparement pas.

Mon air surpris changea en un plus rieur repensant au fait qu'il croyait savoir me tenir tête. Je le provoqua en buvant sans le quitter des yeux et vida ma bouteille que j'écrasait dans ma main avant de jeter.

- WOOOUUU!!!!!! Il connait même ton nom le beau au bois dormant roux.

J'eus un rictus et mit ma main sur ma hanche, tendant le bras et lui arracha la perruque.

- EEEEEEHHHH!!!!!!!!!!! Tegoshiki!!? Alors toi tu? TU es qui? Et Pi! Tu l'avais reconnu!!?

Je hochais positivement dans la tête, mimant 'b-a-k-a' et leur lança la peruque.
- Bah mince alors. Bon ça vous dit un petit match?

Moi je les laissais discuter en préparent mon sac. Ils décidèrent des équipes, le 'roux' ou plutôt Tegoshiki dans l'équipe adverse de moi. Certains pleurait car il s étaient contre mio et ça me fit rire. Je touchais mon nez comme d'habitude et leur fit signe que le match sera fait dehors. Mimant le mot 'dehors'. Il firent un grand OK avec les mains et les lèvres et prit leur affaires, pour se diriger vers la sortie déjà excité. Pas tout les jours qu'on jouait avec une star dans le groupe.

Je fit signe aux 2 'nouveaux' de nous suivre, prenant mon sac aussi. On se dirigeait vers le terrain dehors, ou l'air frais faisait du bien. On se mirent tous sur notre terrain.

Arbitre en place, celui qui voulait pas perdre sachant déjà que le jeu allait être fort. Je me mit au milieu pour quand il la lancera, attraper. Ils me mirent le plus grand aussi et je ris, attendant.

La balle en l'air le grand sauta direct mais j'attendis 2seconde avant de a mon tour sauter, l'utiliser comme apuie et taper la balle dans mon camp. Le grand tombait et je ris l'aidant quand même a se redresser. Notre meilleur atout contre une équipe petite. Vu sa grandeur il arrivait toujours a attraper la balle mais pas avec moi. Je suis rusé aussi.

Le match commençait et je me donnais a fond, bousculant par moment le dit Tegoshiki, le mettatn par terre. Je ris en haussant les épaules.

Je fit de même quand je lui lançait la balle dessus. Oups, pardon.

Ca m'amusait de voir le vrai lui a l'oeuvre. Des personnes s'était un peu regrouper pour vior le match qui se déroulait. 2 personne connu l'un contre l'autre. Tegoshiki et moi, Yamashigawa. Enfin, lui bien plus évidemment.

Son ami était dans mon groupe, ce qui le réjouit apparement. Mes amis se donnèrent a fond et riaient beaucoup.

Pour eux, Tegoshiki était une personne normal de leur âge. Pas une star mondial, connu comme jamais des femmes et des mecs. Non, juste un camarade. A mes yeux... aussi mais plus encore. Je l'observais tout le temps pendant le match. Le résultat était d'office connu, mon équipe gagnant. Normal. Mais le plus important c'est de participer et de voir ce qu'il a dans le ventre.

N'est-ce pas?

Le match fini, j'avais poussé une dernière fois Tegishiki a terre sous les rires et les pleures de mes amis au résultat du match. J'avais a nouveau marquer, restant sur mon terrain. Oui, désolé, une petite chose de ma botte secrète. Je tirais de très loin et faisait pratiquement touours mouche.

Je le regardais amusé et frotta sur mon nez, mon petit tic là. Mes mais sautèrent sur moi fou de joie et j'essuyais la chaleur sur mon fornt soulevant mon maillot pour ne pas le faire avec mes mains. Je me dégageais de leur trop plein d'energie et lui tendit la main, souriant.

- Bien défendu pour un amateur.

Je lui sourit amusé. La première fois que je lui parlait tient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 8:52

Il m'ignora… gestuellement, car son regard ne me lâchait pas d'une semelle.

Je grimaçais au surnom qu'on me donnait.

-Pas ma faute si le sport c'est ennuyant! m'exclamais-je en haussant les épaules.
-C'est pas parce que toi tu n'aimes pas que c'est ennuyeux tu sais? me lança mon meilleur ami.

Je lui jetais un regard noir, voulant dire: Va au diable Massu.

E il comprit vu qu'il ricana! Enfoiré!

Tomo, tiens j'utilise un surnom moi… baaah, c'est plus court! Donc Tomo me défia du regard en continuant de boire.

J'aurais été une fille j'aurais trépigné sur place, kyakyatant sur sa beauté.

Il arracha ensuite ma perruque et je fis la moue, j'étais quand même content qu'il m'ait reconnu.

Il mimait… Ne parlant pas… Muet? Apparemment.

Le match commença, et mon équipe se fit battre à plate couture… D'ailleurs je me retrouvais souvent les fesses à terres parce qu'IL me poussait sans cesse. Tricheur! On à pas la même forcé physique!

A la fin du match j'étais à nouveau les fesses au sol, grimaçant, je voyais mon traitre de meilleur ami se fendre la poire à cause de ça…

Il allait me le payer!

Tomo frotta son nez et j'eu presque un kyakyatement, c'était trop chou‼!

Il me tendis la main et… me parla…

J'étais sur le cul, dans tous les sens du terme.

Haaaan‼! Il c'était foutu de moi ou quoi?

J'acceptais sa main… Mais pas pour me lever, pour le faire tomber sur moi, un fois qu'il fut à califourchon sur moi j'approchais dangeureusement mon visage du sien, le regardant les sourcils fronçer.

-Tu parles en fait! m'exclamais-je. Je t'ai cru muet!

Je tournais un regard tueur sur Massu, gardans toujours sa main dans la mienne.

-Tu le savais?
-Non, me répondit-il avec un haussement d'épaule. Moi c'est le match qui m'intéresse, pas les joueur, je l'avais juste jamais entendu parler, mais bon là il faut se dépêcher, tu as trois appart à visité si tu veux pas finir à l'hôtel!

Arrrf, j'avais oublier… Monde cruelle.

Je retournais mon regard sur mon beau brun, le fixant dans les yeux.

-Tu veux bien me donner ton numéro? Je veux me venger! lui dis-je avec un sourire.

Mensonge, je voulais juste le revoir, me venger n'était absolument pas dans mes plan!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 9:43

Il se défendait bien pour un petit bout d'homme qui ne fait que chanter, danser te acter pendant ses journées. Très intéressant.

J'aimais beaucoup le fait qu'il se relevait a chaque fois sans trop broncher ou crier que c'était injuste comme j'aurais supposé qu'il fasse. Mes amis aussi soufflait au fait que je ne menageait personne mais me retenant quand même. Et il le savait. Disant d'ailleurs qu'il préferait m'avoir comme équipier qu'adversaire.

Ils étaient impressioné aussi que ce ptit bout se défendait bien.

Il prit ma main et me surprenant, il me tira en avant au lieu de se lever. Je tombais vers l'avant, les genoux a terre a califourchon sur lui, nos visage un peu trop.... prooooooooooooooooooche!!

Fallait pas oublier que j'étais amoureux de ce gars. J'ouvris mes lèvres de stupeur et lke regardais dans les yeux.

- J'ai jamais dit que j'étais muet. Je n'avais rien a dire, c'est tout.

Bah quoi c'est vrai. Que voulez-vous dire a un gars comme lui. Il était beau, époustouflant, connu, craquant.... Enfin bref,je savais pas quoi dire.Imaginez je me fait passer pour un con.

Je l'aimais. Je profitait quand même de la vue, le fait qu'il se retourne vers son ami Masu, si j'ai bien entendu le nom, pour le regarder dans les moindre détail. Sa peau humide de sueur, ses cheveux collant dans sa nuque, ses rides formé par la 'frustration' et .... tout de lui.

Sa chaleur de sa main ,sa douceur qu'elle avait, la rudesse du a la force qu'il avait. Un homme vraiment auquel je ne ^peux plus resister. Je l'aimais de plus en plus.

Il me sortait un peu de ma léthargie amoureuse pour me demander mon numéro.

EH? Quoi!!?

J'écarquillais les yeux a sa demande qui me surprit. Il voulait mon numéro!?

Mes amis se mirent a rire et je les regardait un peu perdu. Je devais faire quoi?
- 555-926247

EEEEEEHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!! Pourquoi ils lui donnaient mon uméro! Bande de !!!!!
Oh my god! Il avait mon numéro maintenant. Je me retournais sur lui la bouche grande ouverte et super surpris.

Pourquoi il voulait mon numéro! Venger, mon cul! Il aime pas le sport. Je me relevais, l'ammenant avec moi debout et le regardait un peu gêné.
- Je ne vois pas trop pourquoi tu voudrais te venger. Tu n'aurais pas beaucoup de chance face a moi.

C'était vrai. J'étais un bon joueur. Ah mais! Roh quel idiot! Maintenant j'avais donné une réponse positive au fait que c'était mon numéro. Il aurait pu prendre ça comme une blague et moi comme un idiot je dis un truc qui fait comprendre que c'est effectivement mon numéro.

A l'aide.

- Bon c'est pas tout Tego mais on doit partir nous aussi. C'était sympa et a la revoyure!

Mes amis m'attrapait par les épaules et m'emmenait déjà plus loin direction douche je suppose. Je me retournais encore une fois sur lui. J'oublierais jamais ce moment. Je ne me faisaisp as de fausse idée. Il n'appelera pas. Trop occupé.

Au revoir Yuya. Je me douchais sous les rires de mes amis parlant encore et encore de Tegoshiki. Même en classe, et la fin des cours je partit chez mon ami Koyama.

Je l'aidais a préparer son restau pour les heures de dîner et lui expliquait tout ce qui s'était passé. Et ce que j'avais ressenti.
- Pi... JE veux pas briser tes rêves hein mais tu n'espère pas de coup de fil j'espère?
- Non non. Je sais bien que ça n'arrivera pas. Mais au moins, je l'aurait vu une fois et de très près. Je peux mourir en paix!
- Arrêtes tes conneries et boulottes!


C'est vrai, je dansais plus que je ne travaillait. JE me mit sérieusement au boulot et les cleints arrivaient. Je mit tablier et chemise comme obligation oblige dans le restau et me mit a travailler d'arrache pieds pour mon bon ami. Que ferais-je sans lui hein.


Dernière édition par Yamashigawa Tomohisa le Sam 13 Avr - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 10:12

Je fis la moue quand il me répondit qu'il avait rien à dire.

-Un "salut" c'est pas la mort, si? lui dis-je avec un sourire taquin.

Ses amis me dirent son numéro à la volé et heureusement que j'avais une très bonne mémoire, il était enregistrer dans ma tête, et vu sa réaction c'était pas un faux.

Je lançais un sourire éclatant, tout contant alors qu'il nous relevait.

-Y'a pas que sur un terrain de sport que je peux me venger, y'a d'autre domaine beau brun musclé! je lui fis un clin d'œil.

Ensuite ses amis l'embarquèrent, je lui fis un signe de la main, je l'appellerais ce soir…

Arf, déjà accro?

Baaah, pas grave!

Ce fut au tour de Massu de m'embarquer de force visité les potentiels appartements… Qui n'étaient pas à mon gout… Aaaah, à ce train la j'allais me trouver sous les ponts.

-Tu es vraiment difficile! soupira de désespoir mon meilleur ami.
-Je sais ce que je veux, c'est tout! maugréais-je.
-Comme un beau brun d'a peu près 1,75m? me demanda-t-il malicieusement.
-Tout à f… eeeeeeeeeh‼!

J'avais pas l'habitude qu'il me joue des coups en traitre comme ça!

-Je me disais bien que c'était ça vu qu'il n'y avait pas eu de catastrophe pour que tu fasse du sport, ricana-t-il.
-Il me plait?
-Yuya, si il ne te plaisait pas tu n'aurais pas bougé ton cul de fainéant pour le voir et encore moins fait du sport!
-Il me plait donc?
-Oui!
-Oh!

Je me plongeais dans mes pensées alors qu'il m'emmena chez lui, car lui habitais la ville contrairement à moi et mes éternelle hotel.

Et moi? Je lui plaisais?

Oui je n'étais pas difficile, je ne réfléchissais jamais loin en fait, suivant juste mes pulsions… Baaah, demandons à Massu!

-Tu crois que je lui plait?

Il me regarda avec de grands yeux avant d'exploser de rire.

-Que veux tu que j'en sache? Mmh? Je suis pas dans sa tête à ce que je sache! On se matte un film et on sort manger?
-Ca marche! Je veux des ramen!

On se mata donc un film avant que l'on se prépare à sortir.

Massu avait repéré un truc qui avait l'air sympas et voulais y aller, ce qu'il fis, mais avant de manger je voulais appeler mon beau bun.

C'est donc en entrant dans le bars, mon portable à l'oreille, que j'entendis une sonnerie de gsm, je tournais mon regard dans la direction du son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 10:29

Il y en avait du monde dis donc. Je comprends pourquoi Koyama m'avait appaelé au secours. J'avais jamais vraiment vu ça. Je servais et préparais les amuses-bouches aussi vite que je le pouvais, ramenant tout en salle, tout en cuisine et vice versa.

J'étais tellement occupé et même Koyama qu'on avait même pas le temps de dire 'ouf' ou de boire un peu. Bon heureusment, l'heure de pointe était passé donc le monde devrait se clamer.

Je venais de déposer un bol de ramen sur une table quand mon portable sonnait. Je m'excusait en attrapant mon prtoable. Euh.... C'est quoi ce numéro? Je connais pas. Le plateau en main je fronçais les sourcils. C'était qui?

J'allais décroché, avançant vers le contoire quand mon regard fut attiré par une silhouette debout a l'entrée. J'allais dire 'bienvenue', rangeant déjà mon protable dans le tablier et resta en mode bug.

Qu'est-ce que.... Qu'est-ce qu'il fait là! Je le vit avec un portable a l'oreille et le mien toujours sonné. Je regardais mon portable qui je sortais rapidement et puis lui. C'était lui qui?

Oh mon dieu!

Je me précipita dans la cuisine, endroit où il pouvait pas venir sauf si il était mal élevé et Koyama me regardait incomprit.
- Qu'est-ce que tu as ?
- Te...te... tegoshiki!
- QUoi?
- Il est là! Il est dans ton restau de ramen et il m'appelait a l'instant même!!!
-Tu as besoin de vacances toi.
- Je rigoles pas Koyama! Regardes par toi-même!


Il regardait par l'ouverture et resta figé aussi.
- Oh putain! Une célébrité dans mon restau! Ca va pas non! Il va ramener la fouole encore plus! Bon c'est pour les affaires mais quand même! Va l'accueillir! Et mets le loin des regards! Au comptoir par exemple.
- Quoi? Mais koyama!!!!


Pas de bol pour moi. Mais pourquoi ilétait là!! Bon je suppose pour manger mais... naan! Ca faisait trop là! Mon coeur battait super fort et sortit après Koyama qui les invita au comptoir derrière un mur. SNIF!

Je sortais et allait me mettre a mon travail. Je me dirigeais vers eux, l'observant a nouveau. Il était trop beau! J'en pouvais plus ou plutôt mon coeur n'en pouvait plus.
- Que le monde est petit malheureusment. Qu'est-ce que je vous sert?

Je regardais mon carnet et pas eux attendant une réponse. J'osais même plus le regarder par peur que mon coeur s'arrête pour de bon de battre.

J'osais quand même levé les yeux et tombais directement sous son regard... Qui m'hypnotisais.
- Dis donc, la raclée que j'ai t'ai mit ta donén autant faim ou tu veux te venger là où je trvaille?

Oups, mon caractère provocateur avait fait surface. Désolé. Je te testais dans un sens et puis c'était bien. Il était un gars normal avant d'être connu.
- Tu sais que tu risque une foulé de fans hystérique pareil qu'à ton concert te tombant dessus ici?


Dernière édition par Yamashigawa Tomohisa le Sam 13 Avr - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 10:43

Je regardais Tomo qui me regardais d'un air stupéfait avant de s'enfouir vers la cuisine.

Je laissait mon bras retomber, regardant la scène avec effarement alors que mon gsm continuait d'émettre l'appel.

-Je pense que tu peux raccrocher, il t'a vu, ricana mon traitre de meilleur ami.

Mais… Mais… C'était quoi cette réaction?!

Haaan, mon orgueil en prenait un coup là… C'était un rejet, non? Il n'avait pas envie de me voir?

J'allais pour faire demi-tour mais Massu me rattrapais déjà alors que Tomo s'approcha de nous.

Ca phrase me blessa un peu, je détournais juste le regard, faisant semblant de lorgner la salle.

-Deux ramen porc, lâcha mon ami un peu sèchement.

Arf, non ca allait pas le faire ça… Je lu lançais un regard suppliant et il capitula en soufflant.

Dieu que je l'aimais!

Par contre, ses phrase suivante me piquèrent à vif, qu'il me plaise ou non j'allais pas me laisser marcher sur les pieds! Et le sourire sardonique de Massu me fit comprendre qu'il avait capter et qu'il en m en empêcherais pas.

-Je ne savais pas que tu travaillais ici et non, ce n'est pas pour ma "raclé" comme tu dis que je me nourrie, je suis un être humain quand même! sifflais-je.

Sa seconde réplique me fit ouvrir grand des yeux avant que je en rabatte une capuche sur ma tête, sifflant un "merde" alors que Massu se marrait!

-Rooh, c'est bon, toi t'a pas de souci mais moi ca av être un problème si on me reconnais, et pas seulement pour moi mais aussi pour le resto, donc tu te la boucle! gromelais-je.
-Ne sois pas de si mauvaise humeur, la tout de suite tu trépignais de l'appeler…
-Masuda! m'écriais-je en le regardant avec de grand yeux avant de rougir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 11:03

Un être humain? Oh ben ça par exemle. J'avais pas vu.

Il mit sa capuche comme reprenant conscience qu'il était le grand Tegoshiki Yuya qui était très connu et adulé. Il se chamailla un moemnt avec Masuda et j'entendis qu'il vuolait trop m'appeler. Huhuu!

Je partis donner la commande leur donnant un thé ensuite. Je pris de grosses lunettes et un cassequette et retournais le voir.

J'arrachais sa capuche et attrapis son visage pour qu'il me regarde. Je lui mit les lunettes ainsi que la casquette. On le reconnaitra pas comme ça. Je souris fière de mon relookage et regardais dans la sale le sgens mangeait tracilos. Par de fan en vue.

Je m'puuyait sur ma main, sur mon coude sur le comptoir et le regardait un regard moqueur et un sourire tout autant. Séducteur aussi oui si vous voulez.
- Alors comme ça tu peux plus te passer de moi... Yuya.

Je lui souris amusé et regardait après Masu comme un demande de permission. Il mangeait les gyozas que j'avais apporter regardant la scène avec amusement.

- T'aurais-je... Hyptnotisé au concert par le fait que je bougeais pas? Ca doit être dur non qu'un mec comme moi s'excite pas en te voyant chanter et danser.

Provoc gentil quand même. J'étais pas là pour le blesser rien. Je mordis ma lèvre inférieur en souriant amusé. J'entendis Koyama derrière moi faire un 'oouuuhh!!!' a ce que je dis avec un sifflement, comme comptaissant par la pique que j'avais lancé. Et aussi pour me faire comprendre a moi que j'était déjà excité en le vaoyant mais pas dans le même sens.

Il frappa sur mon cul et je me redraissais d'un coup.

- EH!
- Va faire ton boulot au lieu de draguer!
- Koyama!!!!


Je le fusilla du regard comme suppliant de se taire. Grrrrr! Saleté! Je pris mon plateau et repartir dans la salle, le regardant une dernière fois, sachant pas trop si il mer egardait pas avec ses lunettes noir de chez noir.

Je ramassais et servais les autres bols restant, puis me remit derrière le comptoire et coupa des fruits rapidement pour un dessert. J'etendis la cloche et me retournait pour prendre la commande qui était près. C'était pas ce qu'ils avaient commandé. Je regardais en m'abaissant Koyama et il me murmurait un truc a l'oreille auquel je soupirais.

- Tenez en attendant votre plat. Koyama veut manger avec vous. Il y tient.

Je reaprtit a mon occupations leur donannt les yakitori, le sgyozas et les tempuras que Koyama avait prépare pour eux.

Les clients partaient petit à petit assez rapidment et bientôt seul des habitués et nous restait. Je n'avais pas arrêter de le regarder, de lefroler là où je savais il était chatouiller selon les revue pour le taquinner. Koyama sortit enfin de sa cuisine s'étirant grandement.

- Alors la vedette. Qu'est-ce qui t'ammène ici? Et pourquoi suis-tu mon protegé pi d'amour, qui meurt rien qu'à te voir?
- KOAYAMA !!!
criais-je au fond de la salle.
- Tais-toi l'ours! Je cause adulte! Alors? Fais pas attention a l'autre là et Racontes-moi tout mon petit.

Il regardait amusé MAsu, comme y trouvant un allié de taille. J'acourais avec le plateau rempli, le déposant fortement sur le comptoir le fusillant du regard comme "mais tais-toi !!!"

Il rit, levant ses mains en l'air comme "j'ai rien fait j'ai rien dit". Tantôt il allait encore dire ce que je pensais de Yuya a voix haute! Clochard!


Dernière édition par Yamashigawa Tomohisa le Sam 13 Avr - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Mer 15 Fév - 20:31

Tomo nous apporta du thé et je lui souris, j'aimais bien ici, c'était sympathique.

Je buvais donc le thé en parlant planning avec Massu, en plus d'être technicien il était aussi mon manageur, pratique!

Je sentis ma capuche m'être arracher alors que mon visage était attrapé entre des main chaude…

Je regardais Tomo avec interrogation et l me mit une paire de lunette noir mouche sur le née et une casquette sur la tête. La c'était sur, personne ne me reconnaîtrait!

-Merci! m'exclamais-je avec un grand sourire.

Il s'appuya ensuite sur son coude sur le comptoir, posant sa tête sur sa main alors qu'il me regardait … moqueur?

Je rougis à s réplique, fusillant Massu des yeux.

-Absolument pas! Juste que tu m'as intrigué, rien de plus! répondis-je en rougissant.

J'haussais un sourcil, il voulait jouer? Jouons!

-Oui c'est étrange, c'est comme si tu faisais partie des décors, bien, que si c'était le cas je te lorgnerais toujours!, pour ce qui est de l'excitation je peux m'en charger si il le faut!

Koyama siffla dans mon dos, me faisant rougir.

Koyama l'obligea à ranger les des trucs avant de lui dire d'aller bosser pour ensuite nous rejoindre,

Je rougis à ses question mais l'envoya balader, pas ses oignon..; sauf que Massu était une vrai pipelette et qu'il semblait fort enthousiasme.

-En fait, Yuya à flasher sur ton employer dans la salle de concert et c'est rare qu'il s'interresse à quelqu'un donc il a voulu voir plus loin et nous voilà! s'exclama-t-il.
-Te me le paiera.. lui grommelais-je, rouge de gène.
-Oh, je me venge juste pour la standardiste, susurra-t-il malicieusement.

Je plongeais mon visage dans mes bras croisé… Rooooh! C'était pas ca qui allait me faire perdre la face!

Je me relevais direct et envoya un sourire charmeur à Tomo, je le connaîtrais de gré ou de force, il me plaisait et pas qu'un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Jeu 16 Fév - 5:41

S'en charger de mon excitation?

- Je demande a voir.

Lui dis-je souriant, avant de partir en salle travailler. C'était intéressant ce qu'il se dérouillait.
Il saurait m'exciter? Mouais, je crois pas non. Enfin pas dans le sens où moi je pensais. J'étais pas qu'un fan, j'étais amoureux.

Quand je revins avec le plateau, j'entendis ce que Masu disait a propos de Yuya et sa réaction me fit comprendre que c'était vrai.... Il a flasher sur moi? Intéresser? Dans quel sens disait-il ça? Flasher et intéresser dans quel sens? Juste une curiosité ou.... comme moi j'avais flasher et était intéressé par lui?

Je me penchait sur le comptoir bougeant vers Koyama le bordel pour qu'il le range ce qu'il fit avec un grognement pas content.

- Alors comme ça.... Celui qui fait partie du décor comme tu dis, t'a fait flasher? Je suis intéressant? Comment ça? Dis-moi

Je souris charmeur, le regardant de haut en bas (ouais bon ici c'est de haut a ventre car le reste est caché par le bar) je léchais ma lèvre inférieur, la coinçant entre mes dents pour mordiller et lui enlevait les lunettes lentement.

Il n'y avait presque p lus personne et puis, on avait déjà mis la pancarte fermer. Koyama voulait s'occuper de ses invités de marques.

Koyama me cria dans la cuisine et je l'aidait a rapporter les ramens.

- Bon appétit! Même si pour Yamapi se sera encore meilleur vu qu'il est de bonne compagnie.

Je le fusilla du regard voulant lui dire de se taire en déposant les ramens devant eux.
On mangeait nous aussi quand Koyama sortit une connerie monstre qui me fit presque m'étrangler.

- Dis-moi Yuya, ça te dit de voir sa chambre a l'autre là? Tu verras, tu pourras trouver une belle photo sous.....

Je l'attrapa plaquant ma main contre sa bouche et m'excusa auprès d'eux pour l'emmener de force dans la cuisine. Il tendait les mains pour demander de l'aide comme peur de ce qu e j'allais lui faire.

Une fois rentrer dans la cuisine
- Mais puré pourquoi tu fais ça!? C'est quoi le but!
- Que tu t'approches de lui plus intimement.
- Mais Koyama, c’est bien toi qui me répétais de pas me faire des idées.
- Oui je sais. Vous pouvez très bien être amis aussi et puis, par ce que j'ai entendu, tu ne le laisses pas indifférent.
- Mais il est hétéro Koyama.
- Bah toi aussi, ça t'empêche pas de l'aimer lui


J'abatit ma main contre sa bouche et regardait derrière moi. Espérons qu'il n'ait rien entendu! Pitié!!

- Tu veux bien ne pas en dire trop s'il te plait. Si j'ai une chance de l'avoir a mes côtés en tant qu'amis je veux pas le faire fuir, ok?

Il hocha de la tête et je relâchais sa bouche. On repartir dans la salle, prenant du saké avec comme excuse de notre absence. On en servis des petites tasses a tout le monde continuant a manger, Koyama discutant avec Masu. Ils s'entendaient bien, cool. Moi j'osais pas trop dire quelque chose.

J'étais intrigué par lui et mon cœur s’accélérait toujours. Qu'avais-je pu faire pour qu'il soit là aujourd'hui? Me faire un cadeau des plus beau. Sa présence.


Dernière édition par Yamashigawa Tomohisa le Dim 14 Avr - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Jeu 16 Fév - 10:38

Il demandait à voir? Chiche! Mon sourire le fit bien comprendre, et Massu me regarda, intriguer.

Ben oui, je n'avais pas l'habitude d'être intéressé par quelqu'un, mais je voyais aussi un avertissement dans ses yeux, j'étais peut-être une star mais je restais un gosse de 21 ans, si je me prenais un mur ca allait faire mal.

Mais qui ne tente rien n'a rien non? Et puis je n'étais pas encore sûr du pourquoi du comment, juste je voulais être à ses côté un bon moment.

Il repartit travailler, raaah, il allait poser ses magnifiques fesses qu'on puisse discuter un peu?

Il revint quand j'étais à moitié affaler de gène sur la table, il se pencha sur la table en poussant Koyama.

Je me redressais en lui en lui envoyant un sourire charmeur, autant tenté le tout pour le tout non?

-Yep, tu m'as totalement subjugué, t'as pas bougé d'un iota, c'est frustrant tu sais, j'ai l'habitude d'être applaudi et tout et toi tu bouges pas d'un cil, j'ai pas pu détacher mon regard, en plus tu es vraiment pas mal du tout! J'ai donc décidé que je voulais en savoir plus! Surtout qu'à part la recherche de l'appart j'ai cinq mois à rien faire! m'excitais-je.

J'allais pouvoir passer du temps avec lui!

-Quatre mois… susurra mon meilleur ami en continuant de manger, me regardant, moqueur…

Raaaaaaaaaaah! Je fis la moue, ben quatre moi c'était pas mal, non?

Je fus totalement captiver par ce morceau de chaire chaude sortant de sa bouche pour s'humecter sa lèvre inférieur avant de coincer cette dernier entre ses dents, j'aurais bien aimé la délivré d'un doigt et pourquoi pas… de mes lèvres?

Je me secouais la tête, j'avais de drôle d'idée parfois moi.

Il enleva mes lunettes et je pu le regarder en couleur, ouais ben avec des lunettes aussi froncé je voyais tout en noir et blanc! Je lui souris doucement, le lorgnant à mon tour.

Vuiiiii, il était vraiment bien foutu!

La réplique de Koyama me fit encore plus sourire.

-Moi aussi je me trouve en très bonne compagnie, dis-je en regardant fixement Tomo.
-Subtil… se moqua Massu en pouffant légèrement.

Je rougis, ben oui, j'étais pas forcément quelqu'un de très très subtil mais bon, ca allait pas le faire fuir hein?

Je fus directement intéresser par la proposition de Koyama mais il ne pu pas finir qu'il se retrouva bâillonner par la main du beau brun et qu'ils partirent vers la cuisine.

-Tu va tenter ta chance?
-Ma chance? demandais-je, pas sur de comprendre.
-Il te plait, juste?
-Juste.
-Et lui n'a pas l'air contre non plus, donc, tu va tenter ta chance?
-Et si je me prend un mur?
-J'te ramasserais à la petite cuillère après avoir fini ma mousse.

Je ricanais et il me suivit bien vite, Massu était comme un frère pour moi, j'adorais lui faire des coups bas mais je serais toujours là pour lui, et l'inverse était aussi de rigueur.

Ils revinrent avec du saké, oups, pas d'alcooooool‼!

Massu lui était tout à fait pour et je ne voulais pas me rendre ridicule en refusant.

Je ne tenais pas l'alcool…

Massu et Koyama parlaient sans cesse, de vrai moulin à parole…ils c'étaient bien trouvés.

Moi je ne savais pas trop quoi dire, et pareil pour lui… Arf, ca allait pas avancer comme ça!

Au deuxième sake je sentis mon corps s'engourdir tout à fait ainsi que ma langue se délier.

-Neeeee, Tomooo, tu voudrais sortir avec moi? Pas amoureux hein, pas tout de suite du moins, mais diné et puis ben on verra car tu ma plaifffch…

Une main c'était abattu sur ma bouche. Celle de mon meilleur ami.

-C'est une invitation au resto, lâcha-t-il à Tomo avec un sourire moqueur pour moi.

Huuuuu, j'avais l'esprit embrouillé là… Je ne sais même pas ce que j'aurais pu sortir si il ne m'avais pas arrêté… Ah si! Qu'il me plaisait et que je voulais plus si affinité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Jeu 16 Fév - 10:53

- subjugué hein? dis-je me penchant plus en avant vers lui et son visage très tentant, ou plutôt ses lèvres, ou les deux m'enfn bref. Je suis pas mal hein? Comment ça? Je mit un doigt sous osn menton caressant juste son cou, souriant très charmeur. Dommage, je ne bougerais pas d'un cil pendant tes 4mois, tu seras tout seul, oh le pauvre.

Je m'étais éloigné d'un coup, m'éloignant corps et tête de lui pour être derrière le comptoir a nouveau. C'était peut-être un peu de séduction mais il y avait un 'stop'. De 1 il est hétéro et de 2 je voulais pas me bruler les ailes et en sortir meurtri. Non, je garderais le petit souvenir de notre rencontre précieusement et irait mourrir en paix dans la montagne le jour venu.

On bu et mangeais tranquillement, moi je suivis leur conversation car je savais pas quoi dire. Mais il interompit le silence entre nous, d'une voix.... assez saoul.

J'ouvris légèrement la bouche a son comportement, haussant un sourcil. Il était saoul? C'est une blague? Koyama me regardait de la même façon, perdu qu'il soit si vite HS. C'était pas un saké fort pourtant. Même pas du tout.

Sortir avec lui!? Mes baguettes restait en suspent au dessus du bol. Koyama disait plus rien non plus et on sortait de notre torpeur quand Masu intervint en cachant sa bouche pour pas qu'il parle.

- Tient, un déjà vu. Pratique comme méthode pour empêcher quelqu'un de dire une connerie.

Rah! Mais tais-toi Koyama! Eh? Une connerie. Je regardais Masu. Il allait dire quoi!!? Je veux savoir maintenant!

- Euh... D'accord... dis-je en acceptant le dîner Mais... il voulai dire quoi avan que tu l'empêches de finir?

J'étais curieux certe, ça m'intriguait du coup.
Et si il était pompette l'autre, ils allaient rentré comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Ven 17 Fév - 1:03

Il se rapprocha encore plus en répétant le mot que j'avais prononcé, ses lèvres vraiment très proche des miennes, il suffirait juste d'un mouvement malencontreux et je pouvais l'embrasser.

Il posa un doigt sous mon menton et caressa jusqu'à mon cou, me faisant frémir.

Je fis la mou quand il me dis que je devrais être seul pour ces quatre mois.

Pas cool!

Je ricanais bêtement à la réplique de Koyama, yep, j'allais surement laisser une bêtise, heureusement que mon Massu d'amour était là!

Je sautais de joie quand il accepta de diné avec moi, vite rattrapé par mon meilleur ami qui me força à me rassoir.

J'avais la tête qui tournait…

-Rien du tout! D'ailleurs on doit s'en aller, Yuya te rappellera pour fixer la date et l'heure et…
-Massuuuuu, viens dormir avec moi! le coupais-je.
-Non merci, je te ramène juste, une superbe blonde m'attend, tu sais celle que tu as fais fuir dans les WC?

Je fis la grimace, au moment de dire au revoir, j'embrassais Tomo sur la joue et fis un signe de main à Koyama.

Je fus ramener sans aucun soucis à la maison ou il me coucha directement avant de s'en aller.

Il me plaisait bien le Tomo, et pas qu'un peu, j'attendrais avec impatience le jour ou on ira au resto!

C'est sur de belle pensée comme ça que je m'endormis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Ven 17 Fév - 6:47

Je regardais tout comme Koyama la scène entre eux un peu perdu mais bon. Il s'en allèrent et on les accompagna jusqu'à la porte quand Teogshiki me donne un bisou sur la joue. J'écarquillait grandement les yeux face a ce geste et les regardait partir de yeux tout grand.

Koyama me tappa l'épaule, comme pour dire 'non tu rêves pas' et 'aller courage vieux'. Tegoshiki était vraiment quelqu'un de spécial. Et l'avoir rencontré aujourd'hui plusieurs fois dans la journée.... Mon coeur était comblée. J'aurais de beaux souvenirs, je le sens.

J'aidais Koyama a ranger et faire toute le superflu de vaisselle, laissant le reste pour le plongeur demain. On prit congé et je rentrais chez moi.

Quand je rentrais, je déposais mes clefs et fermait la porte avec le loquet. J'enlevais mes chaussures et tambourina contre le mur. Ma mère arriva toute souriante.

Je lui dit bonjour, dans son language. Elle secouait sa main aussi et me demandait si ça allait. Je hochais la tête, lui répondant que ma journée n'avait pas pu être meilleur qu'aujourd'hui. Ce qui lui fit presser de me demander ce qu'il s'est passé.

J'étais fatigué alors je lui dit une autre fois, car mon lit m'appelait a grand bras. Elle comprit et me fit la bise, avant que je ne monte dans ma chambre, qui était au grenier. Une sorte de mezanine rien que pour moi. Grand certes. La place pour chambre et bureau. Je me plains pas.

Oui, ma mère est sourde. Voilà pourquoi je ne parles pas beaucoup non plus en dehors de ce qu'il faut. Je parlais avec le language des signes avec ma mère donc, pas besoin de mot. Bien sûr je pouvais parler par moment, elle lit sur les lèvres mais il faut bien articuler et la regarder quand vous parlez.

Je n'aime pas trop que les gens savent car ils auront pitié et cela je ne veux pas trop. Ou ils meposeraient plein de question de comment je l'appelais quand j'étais dans la maison, ce qu eje fais en tapant sur un mur. Elle ressetnait les vibrations très fort donc, elle pouvait savoir que j'étais là et puis une mère sait tout. Et elle ressent ma présence ainsi que des codes de frappes qu'on a mit au point au fil des années, comme un jeu au début.

J'allais dans ma chambre et me mit directement en tenue de 'sommeil'. Pantalon jogging et parfios rien au-dessus, paarfois un t-shirt. Je grimpais dans mes couvertures, sortant la photo de Tegoshiki de sous mon oreiller.

Je caressais la photo et sourit bêtement. Je l'avais vu... Il était venu pour moi. C'était magnifique et je ne pouvais rêver mieux. Jamais j'aurais cru qu'un jour je puisse le voir un jour en chair et en os juste devant moi et même lui parler ou le toucher....

Le rêve.

Je m'endormis la vision de lui sur mon banc en train de me fixer en demandant si je m'étais ennuyer au concert.

Belle et érotique vue dans un sens. Mais il était tellemetn beau que je m'endormis, sourire sur les lèvres a l'idée qu'il puisse me rapppeler vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Ven 17 Fév - 19:31

Je me réveillais comme une fleur le lendemain matin, je tournais la tête à gauche et eu un sourire victorieux en voyant mon ours de meilleur ami endormis à mes côté.

J'aurais pu j'aurais dansé la lambada, mais mauvaise idée, je l'aurais réveillé et il était très irritable au réveil!

J'avais réussi à le convaincre de rester‼

La blondasse 0 le super chanteur 1

Que la vie était belle!

Je m'assois et m'étira, repensant à ma soirée, a part quelque parole échapper elle c'était super bien passée!

Je m'étirais en poussant un bâillement qui fit grogner et se retourner Massu.

Je ricanais, jetant un coup d'œil au réveil… Wow… première fois que je me levais si tôt de moi-même!

7H!

Je me levais ensuite, attrapant un short et un T-shirt que j enfilais au dessus de mon boxer.

Je me dirigeais ensuite vers la cuisine en sifflotant, joyeux, je commençais à préparer du café, songeant que mon beau brun avait accepté un rendez vous avec moi!

Je ressentais une attirance incroyable vis-à-vis de lui, si au début il m'intriguait juste, maintenant il me plaisait!

Je me figeais en songeant qu'on n'avait pas convenue d'un lieu ni d'une date.

Shit! Il allait pas se défilé hein?

J'attrapais mon portable et composa son numéro.

Il allait répondre hein?

Première tonalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Sam 18 Fév - 6:44

J'arrivais presque pas a dormir.

Je me réveillais, me rendormais, me réveillait, me rendormait. Me tournait dans tout les sens a croire que ce Tegishiki hantait mon sommeil.

Je m'étais levé pour boire, pour manger une petit quelque chose, tout ça pour savoir dormir.
Même regardé un peu télé mais vite arrêter. Rien de bien.

Pourtant j'avais réussi ' m'endormir facilement hier soir. Pfff!

Je trouvais enfin une place et était prêt a m'endormir sérieusement quand j'entendis au loin mon portable sonné.

Nan.... Putain c'est pas vrai! Je pouvais jamais dormir!!

Je me relevais difficilement et attrapais mon portable, un appel inconnu de nouveau.

Rah! MAIS!! C’est qui? Et pourquoi a une heure pareil? Je pouvais encore dormir 2heures!

- Moshi moshi?

Je répondis endormi et un petit peu énervé. J'aimais pas être réveillé. Oh que non! Surtout une heure aussi tôt.

Il y en a qui travaille le soir hein! Bande de.... Respirer, faut pas s'énerver. Bon c'était qui? Je frottais mes yeux attendant une réponse de l'autre côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Tegoshiki Yuya

avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Dim 19 Fév - 14:55

Deuxième tonalité.

Naaaaaaaaan, il allait quand même pas me laisser un vent?

Troisième tonalité.

Je le jure il me laisse un vent je viens le chercher par la peau des fesse.

"Moshi Moshi"

Je faillis lâcher le téléphone, mince, il avait une voix sexy au téléphone…

-Euuuh, oui c'est moi… Euuuh…

Mince, j'étais bien là, qu'est ce que j'allais lui dire? "Salut c'est Yuya, tu te rappel? C'est toujours ok pour le resto?"



En fait… à peu de chose près c'était ça…

-C'est Yuya… Euuuh, hier on c'étais dis qu'on allait diner ensemble et… euuh… ben quand est ce que ça t'arrangerais?

Je me sentais bête, comment je pouvais perdre mes moyens au téléphone truc de dingue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yamashigawa Tomohisa
Admin
avatar

Messages : 210
Date d'inscription : 28/12/2011

MessageSujet: Re: Amour observatif.   Dim 19 Fév - 15:50

J'entendis un 'euh' qui m'aurait énervé mais je reconnu sa voix. Mon énervement s'envola bien plus vite que d'habitude, en fait non elle s'était évaporé en une seconde, rien qu'à l'entente de sa voix.

Il dit que c'était lui en s'appellant lui-même 'Yuya' alors que seule les personnes intimes pouvait s'appeler comme ça ici dans notre culture.

Je lâchais mon gsm qui se fracassait sur le sol, faisant un boucan pas possible. J'avais lâcher mon gsm au fait qu'il n'avait donc pas oublier que j’exitais et le fait qu'il devait m'inviter au restaurant.

Je repris connaissance quand même au fait que le bruit m'avais fait sursauter.
Je lâchais un grand 'MERDE' avant de plonger carrément sur mon portable, le reprenant contre mon oreille.

- Moshi moshi!!!! comme si il était plus au téléphone je dit plus fort allo. Je... oui oui! Euh...salut

Roh mais quel con!! Je pouvais pas avoir plus d paroles intéressante a dire moi non!! Crétin!

- Euh je... Désolé mon gsm m'a échappé des mains.

Je me levais de mon lit, failli tomber avec le drap qui se tournait autour de mon pied et je jurait. J'allais attraper mon pquaet de cigarette et j'ouvris la fenêtre, alant m'asseoir avec une fesse sur mon balcon.

- Tout me va pour moi. JE... et bien du momen que je peux te revoir... yuya.

Je ris un peu silencieusement, touchant mon nez de nouveau et attendit d'entendre sa voix a nouveau.

J'aurais bien voulu le voir déjà la maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toru-no-sekai.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour observatif.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour observatif.
Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)
» un amour de chat
» Produits dérivés... ou comment se ruiner par amour pour Jane
» L'amour en trois dimensions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REGLES !! :: Archives :: Sujets à Ignorer-
Sauter vers: