AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fugue en terre étrangère

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 13 Fév - 19:58

Je ris dans ma tasse quand il comprit que c'était un thé.

- J'allais pas te faire un remède si tu sais pas faire de thé. Tu risque de tuer tout le monde. Pour te récompenser, regardes je te montre un truc

Je pris un verre d'eau et bougeait mes doigts faisant sortir l'eau, qui volait autour de lui comme une danse. J'étais magicien avant aussi, et c'est aussi mon secret pour que me remèdes était efficace et que mes plantes vivaient si longtemps. Je fit des hauts et des bas et fit tomber l'eau sur ma plante a l'entrée
Je me remit sur ma chaise avec le thé dans mes mais et le regardais me bouder quoi....2 minute tout au plus auquel je profitais du silence avant de fermer les yeux quand sa voix refit surface dans la pièce. 2minutes. Voilà, c'était le record d'aujourd'hui.

Il me parlait de la façon et tout de régner. Je le compris, comprenait sa peur.

- Dis-moi. Tu dois connaitre les façon pour renverser des princes non? Mort ou donation du trône ou le peuple choisis. Fais-moi confiance, le peuple est très fort et se ferra entendre. Pour savoir régner, ça s'apprend mais surtout il faut écouter son cœur. Je déposait en me penchât vers lui, ma main sur son cœur. Cette main rempli de fer, de cicatrice et de ce tatouage qui était la preuve de la malédiction et sa progression. Pour ce qui est de mon contact, fais-moi confiance. il te coupera pas la gorge, il t"étouffera au pire ou te referait le portrait vu a ce que ton père a fait chez lui mais, il est digne de confiance. Tu verras le jour venant.

Je bu ensuite mon thé, trop parler! Je hais ça dis! La nuit commençait a tomber et me dit qu'il était temps pour moi de partir.
- Tient, lis ça et dors. Des buches sont là si t'a froid. A demain matin.

Je mit une bonne cape chaude et cachait mon visage, partant de la maison, le laissant seul dans ma demeure. A peine sortit je sentis ma peau changer et mes yeux se transformant. Le vampire était de retour. Je traquais une proie, buvant son sang. Je ne tuais jamais les animaux. Il me donnait juste un peu de sang pour que je puisse survivre. Même si le sang humain était mieux pour la force et ma santé.

Je restais près du lac, jetant des cailloux dans l'eau et jouant avec. Mon pouvoir de magicien. Je contrôlais l'eau. Moi le vampire contrôlait l'air. Le plus puissant des élément et le plus dangereux. LE vent pouvait couper toute personne en mille morceau. Pouvait balayer l'eau plus loin, arrêter un feu, faire obéir la terre sous ses coups de vent qui pouvait le faire voler.

J'avais besoin de.... Pour contrôler totalement.... Je devais avoir un calice. Une personne qui me donnerait plus de force que quiconque. Mais je n'en voulais pas. Privé un humain d'une vie humaine normal non merci. Car, on ne tuait pas le calice mais notre poisson y était quand même et c'était douloureux. Beaucoup d'humains en sont morts d'ailleurs.

C4est pour ça que je n'en voulait pas. La nuit était bien belle. Mon oiseau vint près de moi et je souris.
- Belle nuit n'est-ce pas? Ça fait longtemps.

Je caressais sa tête. On pourrait dire un Phoenix mais il était bleu et gris. Il s'envolait après un moment me laissant seul a observer l'eau, que je fit faire des jeux, des belles arabesque et de belle forme. Mes yeux dorés, visible dans la nuit pouvait être prit comme ceux d'un loup.

Je regardait en face, regardant la lune y refléter. Je fit bouger l'eau dans un cercle, avec des filets sortant pour venir m'entourer et d'autre chose. Tout ça avec des mouvements de bras. Les éléments était nos amis et des merveilles du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 13 Fév - 20:52

Je lui tirais la langue quand il me dit que si je savais pas faire de thé j'allait tuer tout le monde.

-Même pas vrai d'abord! grommelais-je, boudeur.

Ensuite il me montra un truc… Incroyable! J'étais captivé, je regardais l'eau danser autour de moi avant d'aller vers une plante pour l'abreuver.

-Extraordinaire… murmurais-je. Tu es vraiment quelqu'un extraordinaire, incroyable!

Je me tournais vers lui pour lui sourire.

-Merci de m'avoir montré ça, j'peux t'embrasser? demandais-je avec humour.

C'était le genre de petite attention qui me mettait du baume au cœur…

Je perdis mon sourire quand il me parla à nouveau de prendre le royaume. Non, je ne pouvais pas, seul je n'y arriverais jamais… Je rougis quand il posa sa main sur mon cœur, je l'attrapais et jouais avec.

-C'est impossible pour moi, je ne suis rien et tout seul… j'avais la voix briser mais me repris vite. -Changeons de sujet, tu me montrera d'autre jeux d'eau ou d'autre préparation?

Il me donna un livre, me disant de lire ca et de dormir, qu'il y avait des buches si j'avais froid…

-Prend soin de toi! m'écriais-je quand il s'en alla.

Il ne faisait pas froid, même plutôt chaud en fait…

J'avais sommeil en plus, contre coup de la fièvre.

J'enlevais moi haut, le pliant pour le poser sur la table avec le livre et me glissais sous les couvertures.

Sauf quand j'étais malade, j'étais une vraie bouillotte durant mon sommeil, donc je ne me couvrais qu'à moitié ne passant la couverture que sur la moitié de mon torse.

C'est des questions sur l'héritage plein la tête que je m'endormis, heureusement l'odeur d'herbe autour de moi me fis penser à ma mère et mon sommeil fus paisble…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 13 Fév - 21:13

Je rentrais a l'aube, mes monstruosité revenant. Je rentrais dans la maison et le feu était déjà éteint. Il faisait pas chaud, quel idiot. Un prince bien seul en fait. Je caressais ses cheveux doucement, dégageant son visage de mèches.

Je remit une buche dans le feu et utilisa mes dons pour allumer rapidement le feu.

- Toujours occupé avec tours de magicien a ce que je vois.

Je sursautais grandement et me levait directement. Il était déjà là!! Le médecin de l'autre Royaume, celui de Yamashigawa. Je déglutis un moment et il vit mon malaise.

Kazuya dormait toujours dans mon lit.... Si le médecin le voyait.... AIE AIE AIE !!!!
Je lui montrait le panier avec tout les remèdes dont celui de Tomohisa qui était plus fort. Quand il se retournait je courait vers mon lit pour mettre une couverture sur lui pour le cacher, me mettant assis sur mon lit avec une autre couverture.

- Bah... Tu dors toi? Et depuis quand? J'ignorais que des créature comme toi avait besoin de dormir aussi.

Je mit ma main sur la bouche de Kazuya, le retenant de dire quelque chose si il se réveillait, mon bras l’empêchant de se lever. MERDE!! C'était le mauvais bras. Mon tatouage qui bougeait. Aujourd'hui une pétale allait tomber! C'est pas vrai!

- Je dors aussi oui. Si tu .... n'as plus rien a faire tu peux partir. J'ai du travail qui m'attends.
- Que caches-tu?


Je déglutis. Il fallait pas qu'il le voit. Kazuya était en terre ennemi! Il s'approcha et je me raidis, pressant plus ma main sur la bouche de Kazuya. Pitié qu'il se taise!

- Akakuro... Que caches-tu sous tes couvertures.

Non! N'approches pas. Mes yeux devint dorés et je le dissuadait d'avancer.  Le feu se fit plus fort avec le vent que je fis souffler.
- Va-t-en maintenant. C'est une propriété privé ici. Tu ne peux rien me faire, ni a ceux qui sont sous ma protection dans MA demeure!

Il s'arrêta et me regardait avec son éternel sourire chiant.
- Bon si tu me menace comme ça c'est que tu dois tenir a la personne caché sous ce drap. Bon aller salut! Les malades attendes. A toute Aka!

Je soupirais de soulagement, lâchant prise a tout sur lui. Putain quel frayeur!
Il aimait son Royaume et détestait l'autre Royaume et tout les descendant pourra voir causé une peine horriblement douloureuse a son souverain, son ami.


Dernière édition par Akakuro Jin le Lun 9 Sep - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 13 Fév - 22:19

J'entendis du bruit mais trop pris dans mon sommeil je ne réagis pas, sauf quand je sentis quelque chose me recouvrir et un poids s'abattre sur moi.

Outch‼

J'allais répliquer mais une main se posa sur ma bouche.

D'accord, me taire, pourquoi?

Quand j'entendis une voix différente de Jin je compris, oups, invité surprise…

Par contre sa main me couvrais une partie du nez, donc j'avais du mal à respirer, en faisant des mouvements donc imperceptible je posais ma main sur celle de Jin et la caressa pour lui faire comprendre d'un peu lâcher la pression si il voulait pas que je tombe raide.

Je remarquais un tatouage sur son bras et passa le doigt dessus, on aurait dit qu'il était vivant… Waw…

La voix de Jin se fit menaçante, en même temps c'était bien des menaces qu'il jetait donc… je me figeais, arrêtant de caresser son tatouage.

La personne partit en disant qu'il devait tenir à moi.

J'ouvris de grands yeux. Il tenait à moi? Un sourire idiot prit place sur mes lèvres.

Il soupira en me lâchant et je me relevais, l'enlaçant.

-Tu tiens à moi? Kyaaa! Ca me fait trop plaisir!

Je le délivrais de mon étreinte et m'étirait. Haaaan, faisait un peu frisquet maintenant, mais j'étais en pleine forme.

Je me levais du lit et me tournais vers lui.

-Je peux aller ou me rafraîchir? lui demandais-je.

Près de "mes" terres il y avait une rivière mais ici je ne savais pas du tout.

J'eu un frisson, la brise matinal était fraîche… Brrrr.

J'attrapais mon haut et le réenfilais avant de me retourner vers Jin, attendant sa réponse avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Mar 14 Fév - 8:11

Je grognais face a son étreinte, essayant de me dégager. Grrrr! Il est chiant.
- Je tiens pas a ce que ta tête soit coupé dans ma demeure idiot! Devrais-je te rappeler que tu es en terre ennemi?

Je me relevais pour partir loin de lui et caressait mon bras qu'il avait touché. Quel idiot, il avait réveillé l'arbre. Il fallait pas touché ce truc. Mais bon....

A quoi bon.

- Tu trouveras de quoi te laver derrière la cheminé.

Il y avait un grand tonneau déjà rempli d'eau qui était rechauffé grace a la cheminé. J'étais pas devenu con avec le temps donc je savais inventé des trucs pour avoir chaud et pas des blancs glacé. Même si mon coeur était de glace, ma peau pas. Enfin pas la journée, la nuit c'est une autre histoire.

Je lui tendit une serviette, montant dans ma bibliothèque pour trouver de quoi faire ou de quoi l'intéresser. Il pouvait être chiant en fait. Mais ça me faisait de la compagnie.

Je trouvais un livre intéressant et facile et descendis avec, mettant tout ingrédient sur la table. Je mangeais un bout de pain que le médecin avait ramené en guise de payement ainsi que bien d'autre nourriture, que je rangeais dans mes armoires. L'autre allait tout me bouffer alors que je devais tenri 2 semaines avec aussi peu.

Je pris un livre sur les Royautés et le déposait aussi tout en buvant mon thé, mes jambes replié sur moi -même. Il allait apprendre, un point c'set tout. Il était prince et il le sera toujours donc, autant le préparer comme ses frères. Surtout qu'il n'a pas l'air con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Ven 17 Fév - 23:14

Il essaya de se défaire de mon étreinte et je fis la moue, ben quoi? Il aimait pas les câlins?

Je posais ma main sur ma gorge en poussant un "gloups" sonore.

A non ! Pas ma tête, je réfléchissais peut être pas beaucoup mais elle m'était utile‼

Il se leva et s'éloigna de moi… peut-être qu'en fait il ne m'appréciait pas du tout? Je détournais la tête en faisant une grimace. Arf!

Ben si il m'aimait vraiment pas ben… Ben j'essayerai qu'il m'apprécie… et si ca marche pas… j'allais pas m'imposer… Manque plus que ce soit lui qui me coupe la tête…

Arg!

Derrière la cheminé?

Pas de bain froid?

Kyaaaaaaaaaaaaa‼!

Il me tendit une serviette et monta pour aller à sa bibliothèque.

-MERCIIII! lançais-je avec bonne humeur.

N'étant pas d'un naturelle pudique… Je me déshabillais rapidement en chantonnant une chanson que ma mère n'arrêtait pas de me fredonner durant mon enfance.

Il descendit entre temps, posant un livre sur la table et mit des ingrédients.

Je détournais mon regard de lui, continuant de chantonné tout en me lavant. Une fois fini je me séchais sommairement.

Mais… je n'allais quand même pas mettre les mêmes vêtements?

J'attachais la serviette autour de mes hanche et m'approcha de lui puis chercher son regard des yeux.

-Jiiiiiiiin, tu as des vêtements à me prêter? Teuplaiiiiiiiis!

Je lui fit la moue la plus mignonne de mon répertoire avec des yeux larmoyant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Sam 18 Fév - 7:13

La chanson qu'il fredonnait me fit repartir en arrière. Dans mes souvenirs loin maintenant.

Ma rencontre avec cette petite fille magicienne, ma rencontre avec elle quand elle fut grande, nos étreintes amicaux rien de plus. Ce qu'elle m'apprit sur la vie humaine,

Nos actions envers l'autre Royaume, sauvant le dernier Prince. Celui qui se fit mortellement blesser o presque. Voyant son frère se faire tuer sous ses yeux d'enfant.

Ma transformation en être hideux, mes mauts face a la terre, mes promesses envers elle si douce si attentionné envers ses fils, surtout un.... lui je crois.

Son arrêt de mort, sa supplication de lu pardonner, de l'aider a partir plus vite sans douleur. Sa mise au bucher, sa mort.... LA fin de l'amour envers le Roi de tout le Royaume. En tuant cette femme il s'est mit tout le monde a dos.

Il se trimbalait en serviette!!! Putain! Il était de un canon mais bon! Un peu de descence, je suis un vampire qui a des pulsion quand même!

- Placard a gauche.

Reponse au vêtements. Je cachais mes yeux avec une mais, dans un geste désespéré face a son comportement puéril. Il devait vraiment apprendre les bonnes manières cet idiot!

MAis... il devait cessé cet enfantillage avec moi. Enfin pas tout le temps mais... Ne rien faire qui me rappelle sa mère.

- Tu auras tout le Royaume derrière toi.... Ta mère en est la preuve. PErsonne n'a accepter sa mise a mort. Elle de nature douce et vicieuse en fait.... J'aimerais que tu ne fasses rien qui face penser a elle ici. Je ne vais pas dire que son souvenir me face vraiment plaisir.

Désolé Kazuya mais je ne supportes pas son souvenir,a lors tu devras faire avec. Je déposais le livre lui montrant d'un mouvement de tête.
- Lis et apprends. CA t'occupera Prince casse-pied.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Dim 19 Fév - 19:44

-Merci! m'exclamais-je en niant le fait qu'il se cachais les yeux.

Hey! J'étais pas si laid que ça!

Je me dirigeais vers son placard et l'ouvrit, j'en sortis une tunique étrangement familière… Ma mère portait presque le même truc mais en plus féminin quand je faisais la cueillette des fleurs avec elle…

(http://robeschinoises.fr/images/vestes-pour-femmes/Veste-Chinoise-Traditionelle-Pour-Femme-Soie-Noire.jpg => Ca sans manche et un peu plus long)

Je l'enfilais rapidement avec un pantalon de la même couleur. Je souris, ca faisait longtemps que je n'avais pas été aussi… à l'aise dans un vêtement!

Je perdis mon sourire à ses racontars, faisant la moue.

Je ne voulais pas diriger, je ne ferais que mettre le pays dans la merde! Et puis c'était ma mère, pas ses fils, qui était adulé!

Par contre pour le reste…

-Pardon, je en le fais pas exprès, je suis comme ça, je peux pas changer comme ça... Mais je essayé de faire un effort pour toi car je t'aime bien, dis moi juste quoi, car je ne me souviens pas de tout sur elle et que j'agis naturellement comme ça…

Il déposa ensuite un livre me le montrant, je m'approchais et faillis tomber sur le cul.

Il se foutait de moi?

Pfff!

Je me tournais vers lui avec un grand sourire, ne réagissant même pas au "Prince casse pied".

-Désolé, vraiment mais j'ai pleiiiiiiiiiin de truc de prévu, je reviens demain vers midi! Bye!

D'un mouvement rapide je me rapprochais de lui pour l'embrasser sur la joue avant de m'en aller vers la porte, la franchissant rapidement, dédaignant totalement le livre.

Je marchais un peu jusqu'à la rivière avant de la suivre en aval, pour rejoindre le village de mon royaume.

Aujourd'hui était le jour ou je leur rendais service, personne ne savais qui j'étais et ca me permettais de me sentir un peu moins mal vis-à-vis de leur situation…

Je fus accueillis comme à chaque fois, avec le sourire et des parole amical.

Entre découpage de buche, réparation de toit, cueillette, transport d'eau, toute ma journée passa très vite, je me dirigeais donc vers le dernier endroits ou je devais aller, a la boulangerie pour l'aider le lendemain matin.

C'est donc mort de fatigue que je m'écroulais dans le lit… repensant à Jin et à sa journée.

Je rêvais même de lui, le voyant au fourneau me préparer un truc et me souriant… avec des dents pointues. Waaaw, je me faisais de ses délire moi parfois!

Le lendemain je me réveillais hyper tôt, après que j'eu fait tout ce que je faisais je saluai le village qui me rendit ma salutation. Je me dirigeais ensuite vers chez Jin, heureusement que j'avais une bonne mémoire.

Je toquais avant d'entrer, tonnais un "Je suis rentrer!" en le cherchant des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 10:31

CE qu'il mit me fit sourire derrière ma main. La coïncidence de ce vêtemetns était amrrant. Je portais cela quand j'ai sauvé avec elle Yamashigawa. Elle venait de le faire avec moi, on était assortit. Un vêtements que j'aime beaucoup mettre.

- Ta mère était aimé par beaucoup de personne, j'en faisais partie un jour. Mais maintenant c'set différent alors évites de me faire penser a elle.

Sinon je pourrais m'enerver facileemnt. Faillis lui dire ça ausi mais autant pas qu'il sache peut-être. Que sa mère était une sorcière, qu'elle avait crée l'être immonde que j'étais, qu'elle était parti lâchement.

Je l'aiamis beaucoup sa mère mais dans un sens, je n'avais toujours pas pardonner l'apparence qu'elle m'avait donné sans raison.

Quand il s'eclipsa, je réagit trop tard et je m'étais précipité vers la sortie et soupirait en le voyant partir. Il est vraiment étrange. Tellement de gens donnerait tout pour règner, lui pas. Et fuir était pas la solution. Il tenait ça de son père par contre, de sa mère aussi quadn elle voualti pas faire face a un truc qu'elle savait capable de faire mais qu'elle avait peur.

Une petite fille têtu et très capable de beaucoup de chose. Mais une chieuse de première. Comme lui quoi. Sonportrait craché mais en masculin.

JE fermais la porte et m'occupait de créer mes potions, poison et autre. Car oui, herboriste est ausi crée des poisons par moment. Pour les plantes, les insectes et même d'autres pou tuer. Mais rare était ceux-là. Quoi que si un con comme Kazuya buvait le poisson pour plante il mourrait quand même.

Quand la nuit vint, je me baladais dans la fôret, ne me nourrissant pas. J'avais pas faim avec cette lune si peu eclatante.

Je rentrais fort tôt, il allait quand même pas rentrer donc no souci. Il me verra pas comme ça. Dans un sens heureusement que j'étais rentré plus tôt. J'eus une visite plu squ'innatendue.

Et heureusement que l'autre était pas là, ça aurait fait des étincelles. Yamashigawa était venu me rendre visite, trempé comme un idiot qui a foncé comme un malade dans la plui. Et il y avait de quoi être énervé. Il avait donc un nouveau valait depuis 2semaine et il l'avait presque violé. Wow! Il avait de l'importance le petit. Bien plus qu'il le pensait et je lui dit de but en blanc. Faut pas tourner autour du pot.

J'avais lu dans sa tête car il est pas très bavard donc c'est poru cela que je sais tant de chose. Mais au moins ma déduction lui fit se la boucler et réflechir. Je l'invitais a dormir dans mon lit à croire qu'on allait me le voler un jour. Je vais devoir en faire una utre avec toutes ses visites chez moi. Je fit accentuer le feu avec mon pouvoir, tot naturellement. Lui il trouvait pas cela impressionant comme Kazuya. Il était simpliste, très chouette.

Je domris un bon moment et me réveillait quand mon corps changeait d'apparance. Je soupirais et me levais. Pi partit très tôt aussi.

Grace matiné pour un autre jour. Une journée de lune qui sera bientôt là d'ailleurs. Je pourrais au moins me promener dehors sans souci de monstre.

Je me rafraichi avec une bassine, avec de l'eau froide oui. Enfin, rechauffé avec le feu mais pas pour dire que c'était bouillant. J'étais en pantalon et torse nu, mes cheveux mouillé que je venais de rincer.

Mon corps était couvert de toutes ses cicatrices et tatouage partout. Dans mon dos j'avais des drôles de formes aussi comme tatouage. Comme si la meldection, lse paroles y était inscris dans ses arabesque. Plus sur ma hanche, un vrai tatouage que j'eus d'elle. Un signe qui pouvait vouloir dire vivre mais aussi néant et destruction. J'avais demander ce signe pour la deuxième signification. Un vampire était la destruction et je voulais me détruire aussi depuis que j'avais ce corps hideux.

Je regardais l'arbre sur mon bras, un pétalle mourrait, demain elle tomberait. Il ne m'en resteras plus beaucoup du tout. Je caressais l'arbre. Plus de temps? J'en aurais pas et puis même si j'en avais, je n'aurais personne qui m'aimerait.

Je pris une serviette, frottant mes cheveux puis regardait an ouveau cet arbre, frottant avec lautre main mes cheveux. Je sursautais grandement quand la porte s'ouvrit. Putain mais il peut pas faire plus de bruit pour montrer sa présence ou avoir une aura qui me disait qu'i létait là non!! Il fait du bruit pour 10 pour parler mais pas dans ses déplacements? Quel idiot!

MERDE!! J'étais torse nu! Et il a du voir mon dos. Je réagis vite, lui jettant ma serviette a la tête et courait pour attraper ma chemise que j'enfilais rapidement, cacahtn mon corps. Ma tête c'est assez je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 11:17

Je ne le vis qu'un bref instant avant qu'un essuie ne s'abatte sur ma tête.

Son dos aussi était couvert de cicatrice et de tatouage, il lui était arrivé quoi en fait?

Baaah, pas mes affaires!

Je retirais la serviette et le vis se précipité pour mettre un haut, je m'approchais de lui et me pencha pour le regarder dans les yeux avec un sourire.

-J'ai tout vu! Tu sais tu ne devrais pas avoir honte de ton corps, par contre ton caractère, je serais honteux à ta place, la politesse veux qu'on dise "bienvenue" a la personne qui entre, facile non? Je vais devoir t'apprendre les bonne manière je pense…

J'eu un sourire moqueur toute ma tirade, j'espérais qu'il n'allait pas se fâcher… puis je me souvins d'un détail qui me fis avoir un air sérieux, je glissais ma main sous sa chemise, la relevant un peu, caressant sa hanche ou j'avais vu un tatouage différent des autres.

Les trais… c'était exactement les mêmes…

La vie ou le néant, la destruction… Un symbole bien triste en soit…

Un jour j'avais reproduit ce symbole, je me souviens avoir été longtemps puni, aller savoir pourquoi, alors j'ai fait des recherche, les personne ayant des pouvoir pouvais donner à ce symbole un pouvoir… le reste étant écrit en hébreux j'ai rien compris, mais je ne m'intéressais pas à la magie, c'était magnifique mais dangereux. A part ma mère et maintenant Jin, je n'approchais pas les magiciens.

Je me dégageais ensuite, retrouvant mon air simplet.

-Maaaah, je suis crevé! En plus j'ai fais un rêve trop bizarre!

Je frissonnais en me souvenant de ses canines, terrifiant… enfin, pas vraiment, plutôt surprenant et intrigant, mais les gens normal devait avoir peur…

Rooh, et puis flute! Je ne suis pas normal et je l'assume très bien!

Je m'affalais sur son lit, tête dans l'oreiller, gémissant de bien être avant de me relever d'un coup.

Ce n'était pas son odeur…

Je penchais la tête de côté avant d'hausser les épaules, jetant le coussin à l'autre bout du lit pour me réaffaler sur le matelas.

Ca sentais aussi une odeur différente mais la sienne dominais donc c'était bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 11:44

Il s'approchait de moi et je ne pu m'empêcher de reculer ma tête bien plus loin. T'approches pas! OUST!

Il me dit qu'il avait tout vu et je rougis super fort. Ca tirade faisait pensé a d'ature chsoe. Apprendre les bonne maières alors qu'il n'y a pas 2minutes j'étais presque a poil? Qu'il me dit qu'il avait tout vu.

Quand ses mains relevait ma chemise, je réagis de suite, essayant de le rabaisser.
- Eh!! C'est propriété privé ici!!! Déjà que tu te tappes l'inscruste chez moi, viens pas me dire ce que je dois faire et ARRETES DE ME TOUCHER !

Je rabattais ma chemise convenablement et j'aurais bien voulu grogner mécontent. Mais j'allais passer pour une bête.

Il allait se coucher et je le vis regarder l'oreiller un moment comme si l y avait un truc qui cloachait. Puisbalaçait l'oreiller. NON MAIS EH!!!

Je sautais sur lui, là c'était bien de trop. Je sautais sur le lit, attrapant ses mains pour les bloquer au dessus de sa tête et me mit a le chatouiller.

- C'est plutôt moi qui dot t'apprendre les bonnes manières espèce de parasite!

J'abattis le coussin sur sa tête ayant lâché es main set puis me remit a le chatouiller avec des doigts comme des piques sur lui. Je grimaçais concentré sur le fait que je le punissais, montrant mes dents sans faire trop attention. Après tout mes dents était normal un peu. Juste un choia plus long. MAis pas encore comme les vampires, heureusement. Non, ces dents là blesserait mes lèvres si je devais les garder jour et nuit.

J'allais lui apprendre moi les bonne manières. Même prêt al ui jeter un sceau d'eau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 18:38

Quand je relevais sa chemise il m'envoya bouler, je lui tirais la langue.

Non mais! J'avais le droit de regarder ses tatouages! Il n'avait qu'à pas les mettre à des endroits aussi "difficile" d'accès!

-Très bien, Monsieur je fais toujours la gueule, j'arrête de te toucher… puis je marmonnais tout bas pour pas qu'il entende, pour l'instant…

Je me retournais pour être sur le dos et il sauta sur moi, me bloquant les deux mains au dessus de ma tête, se mettant à me chatouiller.

Je rigolais à pleine gorge en gesticulant dans tout les sens, bon sang c'était horrible!

Je le regardais taquin quand il me traita de parasite.

Il plaqua le coussin sur ma tête en lâchant mes bras et se remis à me chatouiller. Cette fois-ci je pu mieux me défendre.

En bougeant je fixais mon regard sur son visage alors que le mien était tordu par mes rires. je réussi à rattraper ses deux mains et je cru voir quelque chose qui me rappelais mon rêve.

Je me mis en position assise, lâchant une main pour mettre ma mienne sur sa joue, je la glissais en une caresse jusqu'à ses lèvres.

Il avait comme des canines, je regardais, impressionné mais en rien terrifié, trop cool!

-En fait c'est juste parce que je n'avais pas tilté que je t'ai vu en rêve, quoi qu'elles étaient beaucoup plus longue dans mon rêve!

Je lâchais ses lèvres et yeux et refixais les siens.

-Je suis peut-être un parasite mais pas le seul vu l'odeur du coussin qui ressemblais en rien à la tienne! Et moi j'ai de très bonne manière, juste que je le montre pas souvent, je reste un prince, mine de rien. ricanais-je.

Je crois… que j'adorais être avec lui, je me sentais naturelle et rassuré!

Sauf quand il me parlait de reprendre le trône, pire que ma mère! Elle aussi voulait que ce soit moi qui dirigeais le pays.

Mon sourire s'effaça alors que je me perdais dans mes pensé, continuant de le regarder dans ses yeux, qu'il avait très beau d'ailleurs, un brun foncé dans lequel on voulait s'abandonné…

Elle me prenait souvent à part, me donnant elle-même des cours pour me former dans le but que je devienne roi, j'avais tout appris, enfant je voulais! Je voulais rendre le village heureux, arrêté de croiser leurs regards méprisant quand mon père nous emmenait en ballade.

Mais quand ma mère fut exécuter car elle voulait protéger un enfant qui avait volé, l'empêchant d'aller en prison, j'avais perdu cette envie, terrasser par la peur…

Ma mère si gentille, si aimante avait été tuée car elle avait contesté un ordre de mon père…

Je savais qu'elle ne l'aimait pas, elle avait été obligé de se marier sinon on brulait sa famille, mais la haine que j'avais vu dans son regard ce jour là m'avais fait froid dans le dos.

Maintenant j'avais peur, car plus personne ne contesterais mon père et on n'allait surement pas me donner du soutien pour le terrasser… J'étais seul.

Je me demandais si Jin pouvais comprendre…

J'avais perdu ma voix pendant un long moment après ça. Et puis j'ai du m'habituer à vivre sans amour. A mes 14 ans j'avais fait ma première fugue, personne ne savait qui j'étais car comme j'avais les même idées que ma mère mon père me cachais, comme si je n'existais pas.

C'était la première fois que je m'essayais à faire quelque chose pour le village.

Je préférais les aider comme ça plutôt que déclencher une guerre.

Je détournais vivement ma tête en sentant une larme rouler sur ma joue, mince, j'avais pas prévu que les souvenir me feraient autant mal, j'arrivais assez bien à cacher mon mal être d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 19:50

J'entendais qu'il disait 'pour l'instant' et j'aurais bien voulu l'étrangler mais comment expliquer que j'avais une ouïe très trop fine? Ouais je suis une bête monstrueux, buveur de sang qui entends et voit comme le pire animal prédateur du monde.

Ouais c'est ça j'allais lui dire. Il allait s'encourir ouais.

Quoi que..... C'était LUI quand même, le drôle de phénomène digne de sa mère!

Il réussit a attraper mes mains et j'écarquillais les yeux le regardant surpris a ce qu'il fait. Il regardait mes canines me disant qu'il les avait pensé plus longues dans son rêve. Impossible... Il ne pouvait pas savoir que j'étais...? Non, c'est juste son imagination qu'il se faisait.

Décidément il était pas comme tout le monde. Je touchais mes lèvres quand il me lâchait.
Il parlait d'une odeur sur le coussin et je le regardais stupéfait et incrédule. Mais c'est un clébard ou quoi?

Je pinçait mes lèvres pour pas laisser mes canines sortirent tiens. Son visage plongé dans des pensées, c'était fort tentant.

Je pouvais savoir a quoi il pensait. Ca mère était son portrait, il lui ressemble beaucoup.
- T'es bien ta mère tout craché!

Je le pris contre moi, le serrant dans mes bras, pour l'étreindre. Elle aussi avait des moments où des larmes coulait et une tristesse se fit sur son visage et dans son coeur.

- Ca va aller petit. Tu vois ce dont tu fais preuve fait que tu sera un grand Roi comme elle me lavait dit avant de mourir... Je suis là, tu n'es pas seul.

Je le serais contre moi, oubliant que j'étais monstrueux et que j'était peut-être pas très doux avec tout ses je sais pas trop quoi sur mon corps.

Je caressait ses cheveux et c'était bien bizarre. J'étais rarement tendre avec quelqu'un ou offrant mes bras. Depuis sa mort personne n'avait été dans mes bras. Ca me faisait du bien aussi.

Ca allait aller. J'étais là et je savais que je pouvais compter sur Tomohisa. ET sur pleins d'autres personnes. Les villageois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 20:07

Je retournais mon regard vers lui quand il me dis que j'étais le portrait craché de ma mère.

-J'avais cru comprendre que tu ne voulais pas t'en souvenir, tu dois me détester alors si je lui ressemble tant… lui dis-je avec un sourire triste.

Il me prit dans ses bras et je refermais directement mes mains derrière lui, le serrant plus fort, me laissant aller à une étreinte réconfortante que je n'avais plus eu… depuis la mort de ma mère en fait…

Je ricanais à son "petit" avant de me figer. Qu'est ce qu'il racontait? Comme si il avais lu dans mes penser… baah, pas grave, avec les magiciens rien ne pouvais m'étonner… ma mère parlais au animaux, c'était pour dire…

Je sentis mon cœur se gonfler de joie quand il me dit que je n'étais pas seul car il était là.

J'aurais voulu le remercier, mais j'avais leur cœur au bord des lèvres, a part sangloter j'aurais été incapable d'émettre un son, mais se mot ce répétais sans cesse dans ma tête … "merci".

Il caressa mes cheveux et j'aurais presque pu ronronner de plaisir.

Rolala, lui il sentais bon… J'aurais pu m'endormir comme ça tiens… sauf qu'il faisait jour et que j'étais en moyenne forme donc pas besoin de dormir!

Je me redressais en lui offrant un sourire éclatant, j'embrassais sa joue.

-Le "petit" te dis merci, vieux snock! ricanais-je.

Ben oui, y'avait que les vieux qui parlaient comme ça. Je lui souris, moqueur.

Par contre je gardais mes mains sur sa taille, j'avais pas envie de bouger! Même si je m'ennuyais comme un rat mort!

-On fais quoi? demandais-je avec une voix d'enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 20:22

Ouais c'est vrai je voulais pas me rappeler d'elle mais bon, tout son lui était elle.

Je le laissais pleurer, car même étant homme pleurer faisait du bien. Surtout lui si il était aussi fragile qu'elle m'avait dit. Le coeur d'un bon roi.

vieux schnoc? Je te le fais pas dire minus. Par rapport a moi tu es un bébé.

Je caressais encore son dos quand il me demandait ce qu'on allait faire.

Je laissais tomber mes bras mollement le lâchant complètement, regardant en l'air.

- Putain t'es pas croyable. Je crois que je vais t'haire encore plus qu'elle.


Je détachais son bras de moi et me relevaot.
- Et l'odeur comme tu dis, j'invites encore qui je veux dans cette maison + lui dit pas devant lui sinon je crois que ton visage ressemble plus a rien.

Je pris un livre et lui fit signe de venir me rejoindre.

- On va faire un truc plus dur. Potion contre la douleur.

Je lui montrais la page pour la recette, et le laissait prendre mes plantes. Je dois faire gaffe quand même. Une plante dans la recette, ressemblait comme 2 gouttes d'eau a une plante mortelle. Je parie qu'il va le prendre.

L'idiot de première.

Mais idiot qui serait bien le premier prince et roi qui serait faire de la médecine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Lun 20 Fév - 21:02

Quand je lui demandais quoi faire ses bras tombèrent le long de son corps et il leva les yeux au ciel, me disant qu'il allait plus me détester que ma mère.

-Roooh, mais moi je t'aime bien… tant pis, je compenserais ta haine avec mon amour! lui laçais-je avec un grand sourire moqueur.

Il se releva et me parla de la personne de qui je n'aimais pas trop l'odeur.

-Ma zet! Déjà que je ne ressemble pas à grand-chose! dis-je en posant mes main sur mon visage avec un grand sourire moqueur. Quoi que un peu de changement ne me ferais pas de mal, ne?

Et puis bon, c'était pas que je n'aimais pas son odeur… juste que ce n'est pas la sienne, j'avais le sens de l'odora très développer et il n'y avait que très peu d'odeur corporel que je pouvais apprécier, et celle de Jin était vraiment… intéressante! Un mélange de plante, de sucre, de musc et d'un petit truc indéfinissable, le genre d'odeur qui me fait tourner légèrement la tête et me met à l'aise.

Il prit un livre et me dit de le rejoindre, ce que je fis directement.

Une potion contre la douleur? Cool! Ca aiderait la vielle femme du boucher ça! Si je la réussi je lui rapporte!

Je regardais la page, attentif.

Je ressemblais les plante qu'il fallait, hésitant un instant sur deux qui se ressemblais.

Je déposais tout devant lui, prit le livre et repartis vers les deux plante que j'étudiais un instant…

Roooh, pas moyen… Je regardais du coin de l'œil si il ne me regardait pas avant de fermer les yeux et de respirer.

Noir et mauve. Mort et apaisant.

Quand je disais que j'avais mon odora développé ce n'était pas une bague, je pouvais sentir l'essence des choses, voyant la couleur de leur nature, ca ne marchais que si je fermais les yeux…

Je me demande quelle couleur avait Jin… je ne l'avais pas encore sentis les yeux fermer… prochaine fois!

Je rouvris les yeux, victorieux en prenant la plante qui n'avait pas l'odeur de mort et la rapportais vers la table, le regardant, attendant le verdict.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Mar 21 Fév - 10:02

Compenser avec son amour? Mais il est taré! Plus que taré ce type!!

Il dit ensuite qu'il ressemblerait encore moins a quelque chose. Haha très drôle.
- Oui, qui sait après être passé sous ses mains, tu sera encore plus hideux que moi crapaud.

Je savais pas de quoi Tomohisa était capable si il savait qui il était. Et mon instinct me dit qu'ils allaient forcement se voir un jour et qu'une baston allait a voir lieu.

Il me rejoins et regardait attentivement les plantes, rassemblant toute les plantes facile et je le vis regarder le piège dans la préparation. Intéressant sois dit en passant la façon dont il arrivait a voir la différence entre les deux. Inhabituel.

Il vint avec le bon et je souris assez fier quand même. Pas mal.
Je soulevait la première feuille de la plante, là on on pouvait voir une petit pointe jaune. Signe que cette plante n'était pas celle qui était mortelle.

- Tu vois ce point jaune? C'est comme ça que nous herboriste normaux trouve la différence avec l'autre plante qui n'as pas de point. Mais toi tu l'as découvert d'une façon... assez surprenante.

Il tenait pas ça de sa mère. Elle, elle prenait toujours les mauvais. Elle était doué pour soigner mais pas pour préparer des potions comme celle là. Je me levais de ma chaise et me mit derrière lui, prenant une feuille. Je lui montrait comment découper puis comment écrasé dans un écraseur. Et cela avec toute sauf certains qui fallait faire bouillir dans un tout petit d'eau.

Ensuite, j'ajoutais moi-même du thé vert et mit le reste dedans pour que ça fuse.

- Demain, la potion sera finit et on pourra tout mettre dans des flacons. Ca te dit une visite a domicile dans un village avant que la nuit ne tombe?

Je pris un panier et mit une cape sur ma tête pour me cacher. Car il y avait des enfatns où on allait et beaucoup de gens qui avaient peur de moi. J'étais un monstre pour eux. Un monstre qui les sauvait mais il disait que c'était ma punition pour être vilain et c'est de sauver d'autre personne pour pas qu'il devienne comme moi.

Je lui passait le panier et ouvrit la marche. Une bonne heure de marche et on arrivait. Beaucoup de personne s'écartait me voyant. Enfin, voyant la belle cape noir que j'avais. Mais était intrigués par la personne derrière moi. Le chef du village arrivait et je le suivis, prenant le panier avec moi.

- Reste ici, je dois lui parler.

Je rentrais seul dans sa demeure et j'enlevais ma cape.
- Bonjour, alors que nous as-tu ramener?
- Tout comme d'habitude.
- Bien, ma femme va te donner des provisions, même chose que d'habitude je suppose.
- Oui.
- Dis-moi? Qui est ce garçon que tu as avec toi? Un apprenti?
- J'aimerais vous parlez de cela. Le reconnaissez-vous?
- Euh attends, je vais regarder car honnêtement j'ai pas fait attention.


Il regardait un moment et je restais sans bouger, le laissant aller regarder a la fenêtre. Je ne du pas attendre longtemps.

- Putain! Pourquoi tu as ramené un de ses fils de cet espèce de...
- Regardes attentivement Brousard. A qui ressemble-t-il?

Il regardait a nouveau et son visage en colère s'adoucit. Je tapotait son épaule quand il s'assit sur un banc pas loin.
- C'est son portrait craché.... Mais.. Que fait-il ici?
- Il fugue souvent. Mais j'aurais besoin de votre aide et aux autres villageois. Ce gamin est comme sa mère, son père le retient enfermé depuis sa mort pour qu'il ne puisse être connu par le peuple et donc être choisis.
- Si je vois où tu veux en venir... Tu veux que le jour venu, nous soyons tous là pour l'acclamer lui?
- Oui c'est ce que je veux. Son cœur est pure et c'est le seul qui peut vous sortir de votre mysère a tous.
- Mais il reste son fils a lui, beaucoup de personne n'accepterons pas.
- Alors qu'il le voie a l’œuvre. Un fils de cet homme ne ferait pas ce qu'il fait. Il n'aiderait personne.
- Oui mais... Je verrais ce que je peux faire. J'en parlerais au villageois et aux autre voisins.
-Merci.
dis-je me dirigeant déjà vers la sortie.
- Akakuro... Pourquoi est-ce que tu bouges maintenant? Pourquoi après tant d'années d'inactivité? Même mes chiens t'ont renifler la nuit. Pourquoi est-ce que tu bouges maintenant? Tu était comme mort avant, tu ne te transformait pas non plus toute les nuits. Seulement quand tu avais faim alors pourquoi maintenant qu'il est là?
- Aucune idée. Mais mieux vaut que je sois de votre côté que celui de l'ennemi. Là vous aurez bien des problèmes a survivre.

Je sortis sans un mot de plus, remettant ma capuche, rattrapant une tomate qui allait s'abattre sur moi et la laissait tombé par terre. Je pris le panier avec les provisions, sans me retourner.

- On y va Kazuya. On a du chemin a faire avant que la nuit tombe.

Je me mis en route, et sentait juste que ce qu'il m'avait dit n'était pas faux. J'étais inactif depuis des années, et je ne me réveillais que maintenant.

Pourquoi?

A cause de lui. L'espoir de tout le monde dans ce Royaume. Les temps de misère doit se terminer maintenant. Dans leur générations et pas plus tard.

C'est le temps pour les enfants de refaire une ère et de créer la paix tant attendu depuis des siècles. Je ferais tout pour que cela arrive. Même sacrifier ma vie pour ses deux là.

Tomohisa Yamashigawa et Kazuya Kamekashi.

2 grands êtres au cœur pur. Et doté de yeux impériale.

Oh! Kazuya le savait-il que sa mère venait d'une lignée d'yeux impérial?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 1:03

Je ricanais.

-J'aurais une raison pour rester encor plus longtemps ici alors, déclairais-je de but en blanc.

Ben vui, qui se ressemble s'assemble, donc je pourrais rester avec lui!

Je rougis quand il me fit comprendre qu'il avait comprit comment je "voyais" certaine chose… arf!

Il me montra la préparation en me faisant faire, en se mettant dans mon dos et j'enregistrais tout, au cas ou pour plus tard, regardant chacun de nos gestes avec une admiration non feinte.

-Village? Quel village? Ma tête n'est pas mise à prix? plaisantais-je. Yosh! Allons-y! m'exclamais-je ensuite.

Il embarqua un panier et se mis une capuche sur la tête, ce que je trouvais triste, il aidait des gens et il ne pouvait pas montrer son visage?

C'était injuste!

Je ne dis rien cependant, pas envie d'avoir sa colère, déjà que me connaissant j'allais lui en faire voir des verte et des pas mûre…

Arriver au village il me laissait en plan pour aller parler à quelqu'un, je le laissais faire avant d'être entourer d'enfant avec des bouilles toutes mignonne… mais leur paroles me refroidis quelque peu.

-Ne, ne? Tu es la prisonnière du monstre?
-Un monstre? Ou est ce que tu as vu un monstre toi?
-Ben le gars avec la capuche!
-C'est mon ami, pas un monstre, déclarais-je avec un sourire.
-Vrai?
-Je te promets! En plus il est super gentil!
-Menteur! Un monstre c'est un monstre!

Le petit garçon s'en alla, me laissant seul avec la fillette.

-Papa et maman on dit que le monsieur c'était un monstre… murmura la petite fille.
-En fait… il est juste pas très très beau à l'extérieure, mais sinon il est adorable tu sais?
-Je te crois! Parce que tu as l'air gentil!

J'éclatais de rire quand Jin revint enfin…

Le petit garçon de la tout suite…. lui avait jeter une tomate?

Mais ca n'allait pas!

Je vis rouge!

-Hep, hep, hep! Tu viens avec moi toi! ordonnais-je à Jin d'un ton impérial qui ne m'était pas familier.

Je ne lui laissais pas le choix, ici il ne pourrait pas s'énerver, je lui attrapais le poignet pour me diriger chez le petit garçon, je lâchais Jin, lui intimant d'un regard de pas bouger avant de prendre le gamin à bras.

Il avait l'air terrifié…

-Dis moi, pourquoi tu as fait ça? demandais-je d'une voix douce.
-Mais… Mais… C'est un monstre! s'exclama-t-il avant de me serré fort le bras, comme de peur que Jin l'attaque.
-Pas bougé toi! ordonnais-je à Jin avant de retourner au petit garçon. Pourquoi c'est un monstre?

Là je faillis ricaner tellement la tête de l'enfant était risible, comme si ses yeux allaient lui sortir de la tête.

-Euuuh… Baaah… papa et maman… Ils ont dit qu'il était un monstre…
-Pourquoi?
-Baaah… Pas beau? hésita-t-il de moins en moins sur de lui et de ses conviction.

Turquoise… hésitation.

D'un geste fluide je lui enlevais sa capuche à Jin en fixant le garçon dans mes bras. Il fut d'abord horrifié avant de passé par la surprise puis l'intrigue.

Les couleurs se mélangeaient, plusieurs autre enfant approchèrent timidement alors que les parents étaient horrifié.

-Tu vois ce visage mon cœur? demandais-je d'un voix douce au garçonnet hypnotisé, tirailler entre les conviction de ses parents et la curiosité.
-Humhum, répondit-il distraitement en regardant Jin fixement.
-C'est la personne qui empêche des gens de mourir quand ils tombent malades.

Il tourna vivement la tête vers moi alors que les autres enfants écoutaient attentivement.

Tu avais raison Yuya, les enfants étaient vraiment des êtres qui pouvaient tout accepter tant qu'on ne leur mentait pas…

-Qu…quoi?
-Parce que tu crois vraiment que tout les médicament vous tombes des arbres toi? rigolais-je.
-C'est tout lui qui à fait les médicament? demanda la petite fille.
-La plupart oui!
-Alors… c'est lui qui à sauvé mami? s'étrangla-t-elle.

Je lui souris doucement et elle se tourna précipitamment vers Jin avec un grand sourire avant de s'incliner.

-Si c'est toi qui à fait les médicaments de mami je te remercie! Elle ne serait plus là sans ça, c'est elle qui m'a dit!
-C'est pas un monstre alors? me demanda le petit garçon à l'oreille.
-Nan, c'est même la plus belle personne que j'ai jamais rencontré…
-Mais il n'est pas très… euuuh…
-Tu sais… la beauté ne se calcul pas à l'extérieure… Comment trouve tu le roi et les deux prince hérité du royaume adverse?

Je n'apparaissais nulle part moi, il n'y avait que deux hérité connu, de tout manière il avait la même beauté masculine carré que mon père, moi j'avais hérité des trais fin de ma mère, on ne me reconnaîtrait pas dedans… et encore heureux!

-Rooh, ils sont très beau!
-Tu trouve? Alors qu'ils ont tuer, piller, fais du mal à beaucoup de gens?
-Oh!

Je souris. Ils comprenaient, j'allais surement avoir une raclé en rentrant mais au moins j'avais tenu un de mes promesses à Yuya… J'avais traité des enfants comme de véritable personne.

-Oui, oh… souriais-je.

Le petit garçon dans mes bras gesticula dans mes bras pour descendre, je le lâchais tout de suite avant qu'il ne se mette devant Jin et s'incline légèrement.

-Je suis désolé, j'ai toujours cru… enfin… pardon! Je m'appel Ryosuke et toi? Tu veux bien être mon ami?

Le petit garçon lui tendit la main.

S'il te plait Jin, accepte…

Je regardais autour de moi et fus stupéfaits de voir beaucoup de paire d'yeux meurtrière sur moi, mais heureusement il y en avait autant des bien vaillante.

Je saluais enfin tout les enfants en prenant la main de Jin pour nous amener vers la foret, faisant un dernier signe aux enfants. Une fois qu'on fut hors de vue je rentrais la tête dans mes épaules.

-Oui j'ai pas été sage, j'accepte la punition, mais fait pas trop mal s'il te plait, je suis douillet!

Par contre je gardais fermement ma main dans la sienne, la chaleur qu'elle dégageait était vraiment apaisante.

Mais bon, j'avais peut être fait une grosse bêtise mais au moins maintenant les enfants était de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 7:45

Une raison pour qu'il reste? Mais oui c'est ca, lances toi des fleurs tiens. Tu rêves! Je sais très bien me débrouiller, j'ai pas besoin d'un cleps pour me faire voir la différence entre les plantes. Crétin.

En plus de ça il étiat idiot. J'allais pas l'emmener dans un village ennemi, mais un des siens. Qu'il peut être bête alors. Contrairement a son Royaume qui ignore son existence a peu près, l'autre Royaume est très bien au courant des TROIS fils de ce Roi. Donc, désolé croquette mais tu ne passera pas inaperçu.

Il me suivit docilement, me laissant tout de même tranquille une bonne heure sans trop parlé. Quand je revins pour qu'on puisse partir, il attrapais ma main en m'emmenait vers un gamin.

EH! A quoi il joue là!! Je m'en fou, crêve ici tout seul, je m'en vais. Je me retournais déjà pour partir quand il me dit 'pas bouger toi' Roh mais merde!

Il te dit que je suis un monstre et tout ce que tu trouve a faire toi c'est demander pourquoi? Je dois t'acheter ou te fabriquer des lunettes? Je soupirais d'énervement, mais grandiosement. Je fais le mordre si il continues!

Il arracha ma capuche et je fus horrifié moi-même par ce qu'il avait fait. Mais il était malade ou quoi!! Pourquoi je mets une capuche a ton avis espèce de crétin sans cervelle! Pour pas que les gens me regardent avec de l'horreur, de la surprise, de la pitié. Si il me voyait pas alors je pouvais pas voir des choses que je voulais pas sur leur visage.

Mais non toi crétin tu enlèves ma capuche et fais voir a tout le monde mon visage et bien plus! Je regardais légèrement paniqué autour de moi avant de me reconcentrer sur eux en train de joyeusement papoter.

Je te hais!

Mais il est vraiment bavard en fait! Expliquer a des gosses que c'est moi, le monstre des plantes, qui faisait des remèdes miracles pour d'autres. Je vais le tuer!

D'autres enfants était là et j'étais vachement mal a l'aise. Il me regardait tous comme une bête de foire maintenant. Génial. Une petite fille s'approchais de moi et je reculais d'un pas. T'approches pas le mioche!

Elle s'inclina et je fus grandement surpris. Mais qu'est-ce que.... Elle me remerciait pour avoir sauver sa mami? Mais enfin, c'est mon boulot, elle devait pas me remercier. Je regardais un peu perdu Kazuya, cet espèce d'emmerdeur de première qui me mets dans des situations embarrassante extrême.

Il dit ensuite que j'étais la plus belle personne qu'il avait vu. Wow, alors il a pas du en voir beaucoup des personnes. Il expliquait ensuite que la beauté n'était pas a l'extérieur mais a l'intérieur et je cru que j'allais le laisser en plant tiens, pour qu'il donne des cours de moral comme bons lui semble et moi pouvant partir chez moi, me nourrir et dormir!

Le petit garçon qui m'avait jeter la tomate vint vers moi aussi pour s'excuser et me tendre la main pour demander mon nom.

Je regardais la main, mais je ne l'as pris pas, remettant ma capuche sur la tête. J'allais pas toucher un des enfants. Je pouvais encore être traité d'abus juste pour être condamné a mort tiens. Kazuya ne voyait pas les parents là? Moi qui avait réussi qu'ils le portent dans leur coeur le seul héritier sympa, il voulait faire tout foiré ou quoi?

J'attrapais le panier avec mes provisions et on pu partir. Mais juste avant, je dit mon nom, pour faire plaisir a ces sales momes.

- Jin

Je partais rapidement, entendant de loin, les parents prendre leur enfants et leur dire de ne plus me parler. Des gosses qui finirons bien par a nouveau écouter leur parents comme ils avaient déjà fait. Même si aujourd'hui il me 'défendait' ça ne durerait pas. A quoi il pensait hein? Que tout le monde allait m'accepter, que tout le monde allait m'aimer juste parce qu'il expliquait certaines choses a des personnes? Faut vraiment qu'il se réveille un tout petit peu beaucoup le gars là.

Il me dit ensuite qu'il acceptait sa punition, qu'il n'avait ps été sage puis de pas y aller trop fort car il était douillet. Ah ben c'est dommage, j'ai une bête mangeuse de sang en moi qui maîtrise pas sa force. Tu veux la rencontrer peut-être. Elle sera ravis de te faire ravaler la langue.

Je continuais a marcher jusque quelque centaines de mettre de chez moi, pensant au pires scènes sans dire un mot ni le regarder. puis me jetait sur lui. Je dégageais ma main fortement et le poussait par terre, allant a califourchon sur lui et empoignait son col.

- Non mais tu pensais faire quoi là hein! Qui t'a permis de faire ça!? Est-ce que je t'ai demandé quelque chose? A ce que je sache NON! Alors pourquoi tu viens toi et tu te mets a forcer les gens a m'accepter? Si il me hais laisses-les, je m'en fou putain!! Arrêtes de jouer les sauveurs avec moi et aides plutôt ton peuple au lieu de les regarder périr et te dire que de toute façon tu pourras pas monter sur le trône. Tu n'es qu'un sale froussard! Un trouillard qui fuis tout ce qu'il rencontre! Tu veux que je te dise? Tu crois que je suis né comme ça hein?! Tu crois que je aussi hideux depuis que je suis petit? Tu te trompes. Je suis comme ça car j'ai pas eu le choix! Pourquoi crois-tu que je ne veux pas parler de ta mère hein!!? Pourquoi a ton avis? Oh mais que suis-je bête, peut-être parce que c'est de sa faute que je suis comme ça!!

Oh! J'avais pas pensé a gerer mes paroles... J'écarquillais des yeux au fait de ce que j'avais dit sur sa mère. Mince c'est pas vrai! Je venais de lui dire carrément que c'était de sa faute. Non, c'est moi le crétin ici. Personne ne devait savoir qu'elle était une sorcière et ce que moi j'étais.

C'est de sa faute aussi! Je le lâchais et me relevais, reprenant le panier pour continuer la distance qu'il y avait jusque chez moi. Crétin d'idiot. Je réagissais comme ça car... Ca faisait des années que je n'avais pas eu de contact avec des enfants, ni même avec des personnes. Je restais toujours en retrait, j'étais quelqu'un de seul depuis tellement longtemps. J'étais devenu encore plus associable qu'avant.

Crétin avec trop de coeur. Voilà ce qu'il était l'autre. Si il me trouve si beau il n'a qu'à me dire ses mots magiques tiens et comme ça *plouf* l'être hideux disparaît et au moins ses paroles auront un sens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 8:18

J'avais sentis sa colère durant tout le chemin et c'était terrifiant… Surtout quand je me retrouvais les fesses à terre lui sur moi me crachant mes quatre vérités…

J'avais mal au cœur…. Je savais tout ca, sauf pour ma mère, mais le reste… Je le savais. Je le regardais d'un air neutre, attendant qu'il aie fini, ne pas lui montrer ma douleur…

A la fin il écarquilla les yeux et se relevais, je restais par terre, le regardant retourner chez lui…

Je me levais enfin et fis demi-tour.

Peut être que je devais rentrer au château tien, là bas on ne m'aimait pas beaucoup mais au moins personne ne me blessait.

Je sentais quelque chose couler le long de mes joues et je ricanais en remarquant que c'était juste mes larmes…

Le pire dans l'histoire? Je ne lui en voulais toujours pas…

Je ne sais pas combien de temps je marchais, j'étais tellement chambouler intérieurement que je ne prêtais même pas attention au chemin que je prenais, si je me faisais trouver par un garde, tant mieux, sinon…

La lune était déjà haut dans le ciel…

J'allais devoir retrouver le chemin tout seul… Au bout d'un moment je m'affalais contre un arbre, en face d'un courant d'eau.

Ca n'allait pas là… Moi qui étais toujours positif j'étais complètement briser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 9:24

J'aurais jamais du dire ça!!! Surtout pas sur sa mère. Le reste c'était la vérité et tôt ou tard il l'aurait su et aurait du faire face.

Je remarquais qu'il ne me suivait pas ni ne rentrais. Quand je voulait voir où il était, je le voyais plus. Très bien! Bon vents! Retourne dans ton château pourrit!

J'étais énervé et culpabiliser. Je me laissais me transformer en plein dans ma maison tout en rangeant toutes mes provisions. Quel idiot j'étais. J'avais même demander de la viande pour lui.

ROh je vous jure. J'étais idiot d'avoir crier sur lui comme ça. Il avait cru bien faire et c'est vrai que ses mots disant que j'étais beau de l'intérieur me fit vraiment plaisir.

JE soupirais fortement et sortit pour rejoindre le courant d'eau pour aller me laisser aller un peu. J'arrivais a peine et je sentais mon oiseau se poser sur mon épaule. Je le caressait et il partit me laissant seul un moment. Je m'accroupis d'abord, buvant dans ma main l'eau que je pris.

La lune était bien haute aujourd'hui. Mes yeux réagissait de suite, changeant de couleur pour répondre a sa lumière. Mes dents pointus était derrière mes lèvres et je souris avant de commencer a m'amuser avec l'eau.

Faisant des arabesque, des dessins. Tout en bougeant mes doigts, mes bras. J'essayais aussi des 'attaques' pour me former encore au combat avec les elements. Je mélangeais l'eau avec le vent et je reçu un glacons. Qui fondait car je prenais l'eau en dehors de la glace. Je refis des mouvements, créant un serpent d'eau qui allait dans tout les sens autour de moi.

Les éléments était magique et apaisant je trouve. Vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 16:22

J’avais fermé les yeux et au loin je sentis une odeur similaire à celle de Jin mais légèrement différente, si je devais donner une couleur à Jin se serais le doré, ici c’était du doré mélangé à du rubis, étrange mélange.

J’ouvris les yeux et me penchais et ce que je vis me fis écarquiller les yeux de stupéfaction. L’homme jouait avec l’eau, comme Jin mais un peu plus perplexement.

Je me levais et le joignis, le regardant transformer l’eau en glace avant de la remettre à sa forme d’eau.

-J’ai un ami qui fait presque comme toi… enfin ami… il doit plus vraiment m’aimer maintenant… Tu t’appel comment ?

Je n’avais pas encore vu son visage, j’attendais qu’il me fasse face.

-En tout cas c’est tout aussi beau ! m’exclamais-je.

J’adorais regarder la effet de la magie, ca me rendais serin.

Un jour j’avais surpris ma mère, elle n’avait pas le droit apparemment, elle m’a fait faire un serment inviolable pour que je ne le répète à personne de son vivant, mais même maintenant qu’elle était décédé je n’avais jamais rien dit…

Jin devais le savoir elle qu’elle faisait de la magie…

Je n’en revenais pas que c’était elle qui l’avais rendu comme ça… Maintenant je comprenais mieux pourquoi il m’aimait pas trop…

Il ne voudrait surement plus me revoir chez lui maintenant…

Snuf, monde cruelle, je l’adorais moi ! Et il sentait bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 16:57

J'étais occuper avec l'eau, m'amusant tout seul,me calmant aussi mais sursauta, envoyant ou lâchant plutôt de l'eau sur la personne qui m'avais surpris.

J'avais pas bouger d'un pouce mais mon contrôle s'était arrêté net donc l'eau suspendu dans les aires tombait comme la gravité l'oblige dans l'eau. Qu'est-ce qu'il faisait là? J'ai cru qu'il était partit dans son château.

Bon dans un sens c'est vraiment bien qu'il soit là, je pourrais m'excuser... Ah... non... J'étais mode vampire là.

Que devais-je faire?

Je me retournais vers lui, mes yeux dorés illuminant mes yeux, la lune reflettant sur ma peau pale. J'avais une idée. Je me ferais passé pour une deuxième personne. Après tout, caractéristique et apparence tout autrement.

Je m'approchais aussi rapide que le son et me retrouvait derrière lui. Aussi rapide ce qui veut dire qu'on ne me voit pas me déplacer. Trop rapide

Je me retrouvait derrière lui et lui murmura aux oreilles.
- Qui es-tu?

Je le surplombait plus sans ses bosses dans le dos et c'était assez marrant en fait. Je pris mon jeu au sérieux et entourait mon bras autour de lui, juste pour venir chercher le médaillon autour de son cou. Je fit le tour de lui pour me mettre face a lui.

Je le regardait dans les yeux et sourit.
- Quelqu'un d'important si tu portes ce médaillon.

Oui car une fois tourner au médaillon, c'est moi, en vampire qu'on appelait. Donc moi, le vampire qui arrivait rapidement.

- Sais-tu ce que signifie ce médaillon?

Je tournais autour de lui, caressant son cou, sentant se cheveux, regardant la grandeur de ses mains, tout. Comme je le faisais avant quand j'étais en 'chasse'.
J'allais pouvoir lui expliquer l'importance du médaillon, sans devoir expliquer pourquoi je le sais. Il devinera bien un moment, surtout si je lui montre mes canines.

Et puis notre histoire, nous les vampire, était pas très connu. Beaucoup ne savent pas que des créatures comme nous existent ni même ce que nous sommes. Un gars comme lui devait pas le savoir non plus.

Tant pis, le jin monstre des plantes lui expliquerait bien.
- Cet ami dont tu parles.... Pourquoi ne t'aimerait-il plus? Cet ami... Ne serait-ce pas l'herboriste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

avatar

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 21:57

Je reçu de l'eau sur moi, me faisant ricaner bêtement, j'allais surement avoir un rhume, pas grave!

Il se tourna vers moi et je me sentis subjugué par son regard doré. La même couleur que quand je "sentais" Jin.

Etrange… Mais envoutant…

En une seconde il se retrouva dans mon dos, je me figeais un peu. Qu'est ce que c'était que…? Nan! Ca n'existait pas, ce n'était pas possible… aussi impossible que… la magie… Mince…

Si la magie ça existais, pourquoi pas ça?

Baaah, laissons les questions de côté pour l'instant.

Je frissonnais quand il me demanda qui j'étais à l'oreille.

Nan mais oh! Tu savais pas rester en face de moi pour me poser un question non? Fallait essayer de me faire peur?

-Kazuya, enchanté, et toi?

Il passa un bras autour de moi et toucha le médaillon autour de mon cou, j'enroulais directement mes doigt autour.

Cadeau de Jin, pas touche!

-J'y tien donc touche pas, comment ça important?

Ben oui, j'étais curieux, d’où le fait d'avoir un collier "secours" faisait de moi quelqu'un d'important?

Bon j'étais prince, ma ça sa changeais rien, personne ne me connaissait et ceux qui me connaissait me détestait à cause de mon nom.

Donc non, personne d'important!

Il était maintenant face à moi et je pu observer ses traits à loisir.

Putain qu'il était beau!

Il me ramena sur terre en me demandant à quoi servais ce médaillon.

-Un collier secours, c'est tout ce que je sais, mais c'est plus parce qu'il me l'a donné que j'y tiens tu sais, j'ai quasiment rien écouté de ce qu'il me disait dessus. Comment tu le connais?

Je parlais du collier. En soit je m'en fichais de à quoi il servait, j'étais aux anges quand Jin me l'avait offert, donc je n'avais pas vraiment tout enregistré.

Il tourna autour de moi, me regardant sous toutes les coutures. Ben va y, te gène pas ! Je suis pas le diné hein! Non mais!

Je frissonnais quand il toucha mon cou, soupirant ensuite d'agacement, roooh, pourquoi j'étais si sensible maintenant?

Bon si Monsieur voulait bien arrêter de me tourné autour comme si il allait me manger se serais sympas!

Rolala, dire que si ma mère ne m'avait pas raconté des histoires sur ce genre de créature je serais occupé de lui faire un brin de causette comme détestait Jin, mais non, je restais sur mes garde.

Quand il me parla de l'herboriste je tiltais direct.

-Tu connais Jin? Cool, tu es un ami à lui? Tu devrais lui rendre visite plus souvent, ca doit être dure d'être seul tu sais, même si il préfère quand je me tais, quoi que maintenant il doit préférer que je sois plus dans ses pattes. En fait j'ai agis sur un coup de tête, ca m'énerve les personne qui juge sur l'apparence extérieur et j'ai rencontrer quelqu'un une fois qui m'a dit qu'un enfant pouvait tout entendre, qu'il pouvait tout faire changer et j'ai donc voulu montré au gosse que Jin n'était pas un monstre, mais bon, il l'a mal pris, tant pis, je pas envie de mourir empoisonné, je préfère partir.

Mode babelutte activé, appréhension envolé, si il connait Jin il peut pas me vouloir du mal… En fait si, mais bon.

Tant pis, mon heure seras arrivé plus tôt que prévu et je pourrais enfin arrêter de me poser des questions genre: je dois prendre le trône ou pas? Ou pire… Je commence par la mure ou la fraise?

Rolala, quand on avait un estomac à la place du cerveau. Roooh! Il allait arrêter de me tourné autour ouais?

-Si tu veux me croquer fait le vite et arrête de tourné, j'vais vomir, tu me donne le tournis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
avatar

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    Jeu 23 Fév - 22:13

- Ce médaillon appelle quelqu'un quand tu tournes. Jin en le donnes qu'à ceux qui le mérite, qui ont un coeur pur et.... C'est moi, qu'on appelle en tournant ce médaillon.

Je souris dans son dos, venant renifler dans son cou, tenant son cou par la même occasion. Autant lui faire un tout petit peu peur.

Il m'expliquait ensuite son problème avec moi et je souris, lâchant son cou, me mettant face a lui.

- Jin ne déteste pas sans raison quelqu'un. Il ne t'en veux pas, crois-moi. Il sait très bien que tu as fait selon tes convictions mais.. Essayes de te mettre a sa place la prochaine fois. Etre rejeté depuis des années par tout le monde a cause d'une apparence, ça change un homme. Si tu veux le mettre en colère, il faut l'attaquer sur son apparence et lui dire que non,il est pas moche. Il sait très bien qu'il n'est pas beau et entendre de la part de quelqu'un que ce n'est pas vrai, il s'énervera. Même si ce que tu dis.... Kazuya.... c'est vrai la beauté de quelqu'un est a l'intérieur. Mais tu ne changeras pas son apparence.

Je fit venir de l'eau a nous et fit danser un serpent lentement autour de lui, souriant amusé.
J'eus un sourire encore plus grand quand il me dit de le croquer.

- Te croquer? Ooooohhh... A quoi penses-tu? Pourquoi devrais-je te croquer?

Je retins encore mes lèvres sur mes dents et fit bouger l'eau plus rapidement autour de lui. Aller Kazuya. Dis-moi? connais-tu ce que je suis? Normalement tu ne devrais pas le savoir, ni même en avoir entendu parler sauf si.... Ta mère a eu une langue trop pendue. Comme d'habitude je dirais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fugue en terre étrangère    

Revenir en haut Aller en bas
 
Fugue en terre étrangère
Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Planète Terre, système solaire et mappemonde
» Le Titanic (maquette en terre)
» Salvatore, R.A. - Terre Promise - La Légende de Drizzt 3 - Les Royaumes Oubliés
» [Tajadod, Nahal] Debout sur la terre
» Mes dernières arrivées en bières étrangères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REGLES !! :: Archives :: Sujets à Ignorer-
Sauter vers: