AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Attendre, laissez le temps.

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Attendre, laissez le temps.   Jeu 2 Fév - 20:36

- Veuillez trouver des jeunes hommes digne de ce nom pour ce genre de chose et pressentez les moi. Je vais personnellement les essayer pour voir si il font l'affaire pour mon fils. Aller

Un homme dans un bureau, regardant dehors et ordonnant ceci a son humble serviteur. Celui ci obéit après une légère courbette et partit faire ce que son maître disait. Ce dernier souriait en regardant la vue panoramique, il allait enfin peut-être savoir combler son fils après tout.

Parlant de fils.....
A quelque kilomètres dans un grande maison

- Je m'ennuie! Je m'ennuie! Je m'en-nui-e! JE M'ENNUIE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Dit un gamin (moi) tout le temps, non stop, tapotant un doigt contre la vitre, regardant le soleil briller et les gouttes de pluie rageuse tomber.

- Calmez-vous maître. Essayer de trouver quelque chose a faire.
- Mais je n'ai RIEN a faire.
- Et vos nouveau trucs acheter?
- J'en veux pas! En plus c'est pas moi qui ait acheté mais mon père!
- Oui mais essayer les au moins.
- Non, ils sont trop nuls! Je veux un truc a faire toute la journée sans me lasser!!!!!![/b]

Voilà des mois je crois que j’emmerdai mon monde avec le même refrain. Je m'ennuyais! J'avais peut-être tout ce que je voulais mais il manquait toujours plus. Ce n'est pas tout les jeux du monde qui me comblerait . Il me manquait un petit truc essentielle pour toute survie. De l'amour. Ou peut-être juste quelque chose a me mettre sous la dents là. J'avais trop faim!!

Je mangeais vite des nouilles préparer très vite fait, sous les cris de la bonne qui me criait dessus de pas manger comme ça, hors des repas et surtout cette 'saleté' comme elle dit. Mais je m'en fou! Je VOULAIS manger. MAINTENANT.

Elle me courait après dans la cuisine et je courais aussi, continuant a manger. On s'arrêtait tout les deux quand la porte s'ouvrit et on regardait qui étais là.

- Toujours en train d'ennuyer notre très cher bonne jin?
- Mbaigh vhnon.
- Quoi?
- Mais non. C'est elle qui m'interdit de manger quand je le veux. Dis-je après avoir avaler les nouilles en bouche.
- Elle a raison dans un sens, bon, il vous bassines encore avec ses 'je m'ennuies'?
- Oui encore plus de jours en jours.
- Mhhh.... J'ai peut-être trouvé quelque chose alors.
- QUOI !! QUOI !!
- Je crois que ça va te plaire. Tu auras un jeune homme rien que pour toi pour satisfaire tout tes besoins. Et j'ai bien TOUS.
- Mhh?
je fronçais les sourcils, essayant de voir a travers ce qu'il mijotait. j'allais donc avoir un garçon a ma botte? C'est ça qui était pas ennuyant? Oh mais... Quoique. Pourquoi pas. Ça allait m'occuper de plus être seul ici nonstop.

- Tiens, choisis-le.

Il me tendit une cassette que je mit directement dans notre machin-truc fait pour cela. Je le mit et mit sur play.
Je vis pleins de garçon, a genoux, des gens les tenant par les bras de chaque côté, des chaînes a leur poignet et au cou. Ils étaient en pantalon et après un moment, il montrait leur visage.

Un seul dans le tas attirait mon attention qui était déjà partit sur autre chose.

- Lui....

Dis-je pointant du doigts le garçon devant moi. Lui, je le voualis lui. Il avait quelque chose. Son visage était beau, son corps aussi mais encore plus ses yeux. Ils avaient une chose très attirante.

- Je le veux lui.

- Mhhh... c'set pas le meilleur mais soit. Donc tu veux......  il regardait la liste dans sa min et me dit ensuite son nom.

Je regardais l'écran hypnotisé par ses yeux voilé. Des larmes naissant par ce que mon père avait du lui donner. Mais a travers, j'y vu de la tristesse, de l'anéantisement, de l'assitude et dans un seul colère. Hypnotisant.

J'éteignit la télévision et souriait satisfait.

- Kamekashi Kazuya....

Je souris encore plus et retournais vite a mes nouilles sous le regard furieux de ma bonne, a qui je tirais la langue.
Regrettant très vite car elle me courait après avec un rouleau a pâtisserie et m'ayant obliger a nettoyer TOUTE la cuisine.
Elle est rude! Au secours!

Mais ça allait. Je partit dans mon bureau et continuait a travailler sur mes occupations.
Non je n'étais pas un gamin capricieux rien. Juste un peu trop expressif par moment. En fait que quand je m'ennuyais. Pour le reste du temps, je restais silencieux et très calme. Je dessinais très souvent des animaux et faisait beaucoup de photographie.

Ma passion a moi. Et j'étais déjà connu. J'avais eu une fois une exposition a moi tout seul mais je restais souvent, cloitré dans cette chambre noir pour travailler passionnément sur œuvres.
Avec moi, les photographies était fait a l'ancienne, dans un chambre noir avec des lumière rouges.
J'aimais ce qui étais ancien.

J'avais hâte en tout cas que ce garçon vint. Je me demandais si il était aussi beau que l'image de la cassette.
Demain il allait venir.... Enfin ce soir apparemment. Mon père voulait qu'il soit déjà pour une première nuit.
Bon je savais que mon père était pas un saint mais bon, je n'étais pas comme lui, loin de la.
Mon père étant connus pour toutes les personnes ayant passé dans son lit pour un moment. Je n'avais jamais fait ça! Ô grandement t jamais. Et je le ferais JAMAIS non plus.

Ce garçon.... Je l'observerait juste. Regarder tout de lui, ça m'attirait et intéressait. Essayé de deviner ce qu’il à pu se passer dans une vie de quelqu'un. Profilage!  J'étais un AS dans ce domaine. ET oui.... j'aidais des personnes tel police, FBI ou des gens dont je me souvenais plus trop le nom. J'étais très doué.

Comme quoi après tout ce que je faisais paraître quand je m'ennuyais, j'étais très sérieux et doué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Jeu 2 Fév - 23:42

Je me réveillais en sursaut et en larme.

Encore un rêve bien dégelasse comme il le faut ou je me faisant prendre comme un animal, recevant parfois deux sexe suintante en mon intérieure et une autre queue frémissante dans ma bouche.

J'avais le ventre retourné, je n'aurais pas eu le ventre vide je l'aurais volonté recracher sur le sol.

Cette nuit avait été vraiment éprouvante.

Je m'étais fait prendre pendant heure d'affier par des dizaines de vieux porc assoiffé de perversion, me prenant parfois à deux, ou seul, ou même avec des gode, mais pas le petit godemichet pour pimenter les relations sexuelle des gens non, les gros godemichets pour sadique, certain clouté, d'autre aussi grand qu'une main.

Aujourd'hui encore j'avais été déchiré de l'intérieur, j'avais vu mon sang glisser hors de mes cuisses, heureusement que ces hommes se protégeaient sinon j'étais sur que j'aurais chope quelque chose.

Le problème avec moi, c'était que mon intimité ne s'habituait pas à recevoir, je restais toujours étroits, peu importe le nombre de venu ou de la grandeur de la venue, si je n'étais pas préparé convenablement je me déchirais, mes ces hommes s'en foutaient… Prenant leur pied et me laissant, l'intérieur en sang et la bouche remplis de leur semence dégelasse.

Hier encore, enfin aujourd'hui il y a quelque heure, j'avais été jeté dans la salle de bain pour me laver sommairement avant que l'on me renferme dans ma "chambre", m'attachant les bras avec les chaine, comme un animal…

Je me dégoutais, je détestais ma vie, je détestais mon état, je en me souvenais même plus quand ça avait commencé ni pourquoi.

Quelqu'un entra dans la pièce, il m'attacha un collier autour du cou avant de me détacher les mains et de me tirer pour que je le suive comme le chien que j'étais…

Enfoiré…

Je le suivis docilement, je n'avais pas le choix de toute façon, j'avais compris depuis bien longtemps qu'il était impossible de s'échapper…

Il donna ma laisse à un autre homme.

-C'est ça? demanda-t-il dédaigneusement en me montrant de la tête.
-Oui, c'est celui là, je en sais pas pourquoi ils ont choisis celui-ci, il est nul, il a juste un beau cul étroit.

Je baissais la tête, ravalant mes larmes.

Ensuite je sentis une piqure dans mon bras avant de sombrer dans le noir.

Je ne savais pas combien de temps j'avais dormis, juste que quand je me réveillais j'étais allongé sur du parquet, devant un homme assis sur une chaise, me lorgnant sans aucun scrupule, je baissais immédiatement la tête.

Je n'avais pas le droit de tenir tête a qui que se soit…

Il devait faire nuit aussi, apparemment, car les fenêtres ouverte ne laissait filtrer aucune lumière.

Je gardais la tête baissé au sol, ravalant ma rancœur et mes larmes, attendant le verdict.

Qu'est ce qui allait bien me tomber dessus maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Ven 3 Fév - 5:55

- Kamekashi Kazuya je présume?

Le père de Jin sourit amusé et se levait pour aller retrouver le petit être au milieu de la petite chambre, allumant une petite lumière. Il relevait sa tête et ce rappelait de tout ce que Kazuya avait été capable de faire quand il l'avait pris. Kazuya surement aussi.
Si il n'était pas là pour son fils, il aurait surement jouer un bon moment avec d'abord. Il s'accroupit a sa hauteur et regardait son visage sous toute les coutures pour voir si rien n'était abîmé. Il savait que son fils n'aimait guère cela.

- Je crois ne pas devoir me présenter, tu dois sûrement me reconnaître mais... Tu n'es pas ici pour moi. Mais pour mon fils. J'offre a mon fils un jeune homme de son choix avec qui il pourra s'amuser un peu, dans tout les sens du terme. Alors... Tu vas vivre ici, nourris loger et payer jusqu'à ce qu'il en ait marre. Clair? Oh et... Ne t'inquiète pas, moi je n'ai aucun droit de te toucher. Bon... aller hop! Lèves-toi. Tu commences cette nuit déjà! Ah oui, tu dormiras dans sa chambre toute les nuits.

Il se levait et claquais des doigts pour que la bonne vint et lui donner des vêtements. D'autres que ça.
Il repartait pour travailler et avant de quitter la pièce il se retournais.

- Ah oui encore une chose... N'aies pas peur. Tu es entre de bonne main.

Il quitta la pièce, le laissant là pour aller travailler.


De l'autre côté de la maison, un garçon était impatient devant la fenêtre.(moi!!!!!!!!!!)
La bonne vint me chercher et je sautait sur mes pieds. Enfin j’allai le voir!! Enfin!!

Je rentrait dans ma chambre, la bonne fermant a clé derrière moi et je regardait intéressé la personne déjà présente.
Je sourit content. Je le voyait un peu avec la lumière de la lune et le trouvait encore plus beau.

Je m'approchait doucement tel on guète une proie et sourit de plus en plus. De quoi faire flipper un peu je l'accorde. Je le regardait de haut en bas et sourit encore plus. MAGNIFIQUE!!!!!! Il était trop beau!!!

Je pris son bras et l'emmenait devant le lit, l'y poussant, le faisant reculer vers euh... où il fallait quoi.
Je me mit a califourchon au dessus de lui et enlevait son haut, bien trop curieux. Comme si je voulais vérifier que son torse était pareil que sur la vidéo.

Quand le t-shirt fut enlever.. OUI!!!! pareil!!!
Je léchais mes lèvres envieux et regardait chaque morceau de peau. Mettant mes mains sur les flanc, regardant si c'était doux.

Et ça l'était!!!!!

- Yaah!!

Je sautais sur lui, le plaquant contre le matelas, entourant mes bras autour de lui pour le mettre sur son côté et je souris mielleusement me collant a lui. WOAW!!!!!! C'était trop chaud!!!!

Je collais mon visage contre son torse, un bras autour de sa hanche et l'autre entre nous replier. Je fermais les yeux, prêt pour dormir.

- Bonne nuit!!

Dis-je a haute voix, pour me laisser aller contre lui et soupirant de bien être. DODO!!!!!!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Ven 3 Fév - 7:12

La voix qui m'appelais me fus étrangement familière… Surement un autre des gars qu'y m'était passé dessus…

Je l'entendis approcher et je me crispais en entier, relavant les fesses, en un message silencieux, comme la catin que j'étais…

La lumière s'alluma et il revint près de moi, me relevant la tête.

Oh… Je me souvenais de lui … Il m'avait prit encore et encore, sans relâche, je n'ai pas pu me rasseoir pendant plusieurs jour.

Il avait d'abord fait une sélection très très… particulière? On était arrivé une dizaine à lui, il nous avait essayé à tour de rôle, devant tout le monde, ne se vidant jamais en nous, juste pour voir notre étroitesse, Il m'avait choisit et embarquer dans une pièce avec lui.

De la il m'avait prit sans relâche, dans toute les positions possible et imaginable, il m'avait même drogué pour que je ressente du "plaisir"… Baliverne! Plaisir feint et faux!

J'avais été prit dans tout les sens, avec des objet divers mais non douloureux, mais trop imposant je m'étais encore déchirer, le sang coulant, mais lui continuant, heureusement il n'avais jamais jouit en moi, toujours un préservatif… C'était le mot d'ordre pour la ou je travaillait…

Il m'agrippa le menton pour me regarder sous toutes les coutures avant de me dire que j'étais un cadeau pour son fils…

Surement un gras geek en manque de sexe…

J'allais rester jusqu'à ce qu'il s'ennuie? Avec exclusivité?

Je devrais tout faire pour ne pas l'ennuyer, satisfaire un ado bigleux ne devait pas être un problème et ce sera du repos pour moi de ne plus me faire prendre encore et encore par des porcs les yeux brillant de perversion et la queue suintante de leur jus dégelasse, même si je me doutais que mon nouveau "maître" ne sera pas mieux…

Mais il sera le seul à me toucher.

Il claqua des doigts et on me donna un bas de jogging et un T-shirt. Il quitta la pièce, sa dernière phrase me laissant derrière. Je m'habillais en vitesse, quittant mon pantalon de cuire et mon collier de soumis.

On m'emmena dans une pièce et j'attendis, dos à la porte, réfléchissant à l'attitude à adopter.

J'entendis la porte s'ouvrir et me tournais en même temps que la clef dans la serrure. Ils croyaient que j'allais fuir? J'étais une pute, je ne reculais pas devant un client.

Par contre, toutes mes manœuvres de séduction s'envolèrent en même temps que je croisais son regard très foncé à cause de la luminosité de la pièce, juste allumé par la lueur de la lune.

Il n'avait absolument rien de l'ado bigleux, un peu grassouillet et couvert de bouton, cette homme était magnifique…

Il s'approcha de moi doucement en souriant, d'un sourire que je ne compris pas, alors qu'il me lorgnait de haut en bas, me rendant nerveux. Et si je en plaisais pas et qu'il me renvoyait d’où je venais?

Je devais essayer de mettre mes atout en avant mais je n'y arrivais pas, bloquer par ses magnifique yeux.

Il me prit par le bras et m'emmena devant le lit.

Ca y était, il allait me prendre.

Il me poussa, me faisant reculer jusqu'à la tête de lit.

Je sortis enfin ma panoplie du séducteur, sourire taquin, attitude ouverte et regard désireux, même pas simulé celui là, pour une fois que quelqu'un de beau allait se satisfaire de moi.

Il s'installa à califourchon sur moi en m'enleva mon haut, je le vis se lécher les lèvre et lui envoya un regard libidineux alors qu'il détaillait mon torse, posant ses mains sur mes flanc pour me caresser, je frémis, vraiment!

Il poussa un cri avant de se jeter sur moi, me plaquant contre le matelas, me prenant au dépourvu, passant ses bras autours de moi pour me mettre sur le côté, se collant à moi, son visage sur mon torse, un bras autour de ma hanche et l'autre entre nous.

Quand il me dit bonne nuit j'écarquillais les yeux.

J'avais pour maître un détraquer, c'était pour ca qu'il était beau! Il était attardé! Il préférait me prendre pour un oreiller que me prendre tout court!

Mais j'étais tombé ou?

Mas vu ma nuit éprouvante de la vielle je ne mis pas longtemps à m'endormir à mon tour.

Le lendemain je me sentais bien, ça faisait longtemps que je n'avais pas aussi bien dormis, ou étais-je?

Je me souvins quand je vis une tête poser sur mon torse…

Le détraqué…

Je devais tenter quelque chose, je devais rester à ses côté, au moins le temps de récupéré un peu! Ou de trouver un moyen de m'échapper de cette vie!

Je me redressais, le mettant sur le dos doucement avant de m'installer à califourchon sur son bassin, me frottant légèrement contre son sexe en repos… malgré un matin…

Un infirme?

Je posais des petits baisers sur son visage, arrivant à sa mâchoire je sortie la pointe de ma langue pour tracer un chemin jusqu'à creux de son cou, mordillant sans laisser de trace la peau fine.

J'étais une pute, on pouvait me marquer autant de fois que l'on voulait sans que je ne réplique mais moi je ne pouvais pas le marquer.

Je passais mes mains sous son T-shirt, le caressant doucement en continuer de taquiner sa gorge de ma langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Ven 3 Fév - 11:03

Quand je le poussait sur le lit, il me sourit et je penchais un peu la tête sur le côté, répondant a son sourire, un sourcil levé.
Je savais pas pourquoi il souriait. A moi?
C'est gentil ça!!!!!!!!

Je vis ça tête quand je l'avais plaquer sur le matelas.
Il ne devait pas trop comprendre ma façon de réagir. Je savais ce qu'il était, je savais bien ce qu'il sétaient tous quand mon père les avaient montrer. Mais je ne m'arrêtais pas su rles détails, ni le passé de quelqu'un. Même si ça m'intéresse grandement de tout savoir mais... Nan!

Je savais ce que mon père faisait aussi a des personnes comme lui. Beaucoup d'aillerus de personnes venaient et sortaient d'ici, passant par le bureau ou la chambre de mon père. Plusieurs fois par jours même.

Et a chaque fois, ils étaient sortis par derrière, pour pas qu'ils me voient surement. Tant mieux, ils m'interessaient pas.
Sauf peut-être tout ce qu'ils faisaient mais nan!

Je savais donc ce qu'étais ce Kamekashi Kazuya entre mes bras. Je savais aussi ce qu'il croyait.
Que j'étais un autre de ses nombreux clients mais .. nan!
Je ne le toucherais jamais, enfin pas dans ce sens là. Crois de fer si je mens je vais en enf.... Non je vais pas dire plus loin on ne sait jamais hein. Je veux pas aller en enfer.

Mais c'était pour moi tout bonnement impossible de faire ce genre de chose. J'étais peut-être agé déjà mais jamais je n'ai touché quelqu'un et l'inverse pareil aussi... Enfin,.. Pas jusqu'à ce stade quoi.

Un attardé? Non je ne l'étais pas du tout. Juste par moment très très enfant mais c'est tout. Je pouvais être très sérieux aussi.
A voir quand je sors ou quand mon père invites des personnes. Devant ma bonne et ici, je restais moi-meêm.
Etant enfant quand l'envie me prenait.

Je m'endormis rapidement, trop bien contre ce corps chaud. J'avais toujours froid seul et je ne dormais pas beaucoup.
D'où mon superexitation par moment.

Je me réveillais doucement sentant quelque chose d'humide dans mon cou.
Je geignit d'inconfort, essayant d'ouvrir un oeil.

J'ouvris enfin mes yeux, a moitié endormis encore et regardait le corps au dessus de moi. Je sentais une langue dans mon cou et des mains allant sous mon t-shirt.

- Anoo...... Que fais-tu?

Je me demandais ce qu'il faisait. Je le regardais vraiment perdu penchant la tête.
Je regardais plus bas où il était assis et.... Oh! c'est sur ma partie ça où il était assis.

Je remarquais une chose a son pantalon et fronçait les sourcils.
Je me redressais d'un coup, enveloppant mes bras autour de son dos.

Mais pas por le toucher ou autre, ni même pour l'embrasser quand mon visage s'approchait de son torse.
Je mis mains sur le bord de son pantalon et passait ma tête a côté de lui.

- Mhhh... C'est pas un peu trop grand pour toi? Je vais devoir le dire pour tes vêtements.

Je relâchais tout et me décollait de lui, lui offrant un sourire.
- Bon euh... Tu m'expliques ?

Je parlais de ce qui faisait dans mon cou et sous mon t-shirt ET surtout sur moi comme ça.
Me réveillé plus bas? Impossible, désolé.
Enfin pas que j'étais impuissant mais.... Mon cerveau pensait très peu dans ce sens là.

Bien spur ça m'arrivait de bander, oui. Mais pas souvent, j'étais pas oreinté 'sexe' on va dire.
Je le regardais penchant un peu ma tête attendant qu'il me dise ce qu'il faisait là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Ven 3 Fév - 22:13

Je me figeais complètement quand il me demandait ce que je faisais, arrêtant les ondulations de mon bassin, me redressant pour le regarder.

WTF?

C'était quoi ce gars? A bien y réfléchir, c'était le matin, je me frottais sur sa queue et il bandait pas… Impuissant?

Il se redressa ensuite, m'entourant de ses bras et je soupirais de soulagement, ouf, ce gars canon n'était peu être pas canon…

C'était ce que je me disais jusqu'à ce qu'il tripote le jogging qu'on m'avait donner me demandant si il n'était pas trop grand et qu'il allait devoir le dire, aqui? pour mes vêtement.

WTF??‼!

J'étais tombé ou?

Je le regardais ave des yeux grand ouvert.

Je rêvais, c'était pas possible!

Sauf si je ne l'attirais pas… Alors la ma fierté en prendrais un coup, je n'avais que ça… Et encore, d'autre était beaucoup plus beau que moi.

Mais c'était quoi son problème?

J'allais faire comment pour rester ici le plus longtemps possible si on baisait pas? J'allais servir à quoi? Faire peinture? Ou il allait vite me jeter?

Mais c'était quoi ce bordel‼

Quand il me demanda de lui expliquer je sortie de ma léthargie, le regardant, incrédule.

Qu'est ce que je faisais?

J'essayer de l'excité bon sang!

-Mon… métier? hésitais-je.

Mais qu'est ce que je foutais là?

C'était une blague, c'est ça?

WTF‼‼‼‼!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Ven 3 Fév - 22:27

Pourquoi ils se figent quand j'ai dit ça? Je le regardais de façon a dire "Quoi? Qu'est-ce qui se passe?" Il avait arrêter ses mouvements sur mes hanches, me rassurant quand même un peu aussi car bon, j'étais pas impuissant et j'allais pas tenir longtemps non plus hein par ses frictions.

Je regardais son torse, le redécouvrant. Je l'enlaçait et écoutait son coeur.
- Chaud.

Il était chaud. Et son coeur battait bien. Agréable son. COOOOOOOOOOOOOOOOOOL!!!!!!!

Son métier. Je souris tout joyeusement.

- Ton métier? Oh!!! Tu es masseur? COOL!!!!

Je me retournais sur moi même et me couchais sur le ventre, lui laissant place a mon dos. J'enlevais mon t-shirt et fermais déjà les yeux attendant ce massage avec plaisir.

WOw! un vrai massage? J'en avais jamais eu! Surtout pas de quelqu'un d'aussi beau!
Mhhh.... On allait voir si ses mains faisaient des merveilles.

Moi qui avait souvent des crispations au dos, ça allait être le bienvenue.
Aller euh... KAzuya?Oui c'est ça. Aller hop! Au boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Ven 3 Fév - 23:04

Je buggais encore plus quand il colla son visage à mon torse en s'exclamant un "chaud" qui me laissa perplexe.

Je le redisais hein, mais je le pensais vraiment…

WTF‼‼

Quand je lui dis "mon métier" il sourit, joyeux, avant de s'exclamer que j'étais masseur. Il se retourna et enleva son T-shirt avant de se coucher sur le ventre.

Un masseur… moi…

Quoi que…

Un sourire carnassier s'afficha sur mes lèvres que je me léchais déjà d'avance. On allait voir si je le laissais indifférent longtemps.

Je posais d'abord mes mains sur ses omoplates, les lissant pour délier les muscles superficiels, remontant sur le sa nuque, massant le trapèze avant de descendre en cercle le long de la colonne vertébrale, descendant de plus en plus bas, jusqu'à arriver au bas de ses reins, je souris avant de descendre mes mains sur ses fesses et de les malaxer doucement.

Alors? Allais-je avoir une réaction satisfaisante?

Oui? Non?

Aller on tente le tout pour le tout.

Je me penchais et embrassais sa nuque, reglissant mes mains en éventails le long de sa colonne vertébrale, ma langue taquinant sa nuque, remontant jusqu'à son oreille pour la mordiller, traçant le contour de ma langue. Je descendis ensuite mes main, accompagner du bout ma langue, tout le long de la colonne, passant entre chaque vertèbre, grignotant de temps à autre à la rencontre d'un os plus anguleux qu'un autre. Mes mains passèrent sous le pantalon pour plus de contacte avec ses fesses, les malaxant avec douceur et possessivité.

Tout en prenant ses fesses nu à pleine mains, je descendis encore ma bouche sur le bas de son dos, passant presque la limite de l'horrible bas de jogging, commençant à lécher une fesse, que j'avais découvert en la découvrant passant ensuite la naissance de la raie de ses magnifique fesses bombé.

Miam!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Sam 4 Fév - 16:10

Il déposait ses mains sur mon dos et je soupirais. C'était chaud. Agréable.
- Tes mains sont chaudes, c'est agréable.

Je fermais les yeux, posant ma tête sur mes mains et attendait que ses mains fasses des miracles.
Il descendait plus bas et mon sourire s’effaçait un peu quand ses mains se posaient sur mes fesses.

Il faisait quoi?

Il remontait ses maison et je resouris. Je préférais ça que ce qu'il il allait faire....

Euh......

Je sentais ses lèvres sur ma peau et j'ouvris les yeux, mon sourire partant complètement. Mes sens développé, mon côté enfant partit pour laisser place a l'adulte. On me traitait par moment de monstre la façon dont je changeais d'un coup de comportement. Parfois n me traitait ou me considérais de quelqu'un ayant 2 personnalités.

Aucun de tout je n'étais.

Ses lèvres était agréable, surtout mélangé a ses caresses. J'aurais pu en profiter quand même mais comme il allait un peu plus loin, c'était STOP.

Ok de passer ses mains sous les vêtements mais pas ce qu'il commençait là. J'étais normalement battit et je pouvais très bien devenir excité. Même si je ne le fis pas vraiment car je l'arrêtais, attrapant ses mains derrière mon dos.

- On va arrêter ici. J'ai faim!

Je remit très rapidement le jogging a sa place et me levais, le repoussant de sur moi. Je me levais, un sourire niait sur mes lèvres.
- Oh!! Il y a des aliments que tu aimes pas? Ou des choses dont tu es allergiques?

Je m'assis dans le lit et mit mon t-shirt le regardant avec un sourire.
Je savais ce qu'il allait vouloir faire et j'allais toujours l'arrêter. Quoi qu'il arrive.
- Oh!! Et est-ce que tu aimes faire. euh... comme jeux ou autre?

Si il devait vivre ici, fallait qu'il soit a l'aise donc autant savoir tout ça.

- Oh oh!! Euh... Je t’aie fait de la place dans mon placard donc tu pourras installer tes vêtements qui vont arriver cet après-midi!

Oui, je pouvais me comporter comme un enfant et oublier beaucoup de choses très vite.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Sam 4 Fév - 22:06

Il me repoussa, s'exclamant qu'il avait faim… C'était quoi le problème? J'étais tombé où? Dans un asile psychologique pour gamin attardé qui cherchais es cobaye pour tester lesdits attardé?

Il c'était levé et avait bien remis son jogging. J'étais littéralement sur le cul, et pas seulement parce que mes fesses étaient posées sur le lit…

J'étais pas assez bien pour lui? Ou il était vraiment impuissant ou attardé? La j'avais mon cœur qui battais a chamade… Je n'étais… pas à son gout?

NON!

Non, non, non! Il pouvait pas! Pas me retirer la seul chose que j'avais, il ne pouvait pas détruire le seul truc qui "allait" chez moi!

Je n'avais absolument pas suivit ce qu'il m'avait raconté, trop pris dans ce que je ressentais, d'ailleurs se qu'il disait me passais par-dessus la tête.

Je sentis un sentiment de trouble te de frayeur immense m'envahir, mais je ne pouvais pas lui montrer ma détresse, pas maintenant!

Je ne trouvais rien de mieux que de lui montré par mon énervement, quand il se rassit dans le lit je me jetais carrément dessus, plaquant ses poignets de par et d'autre de sa tête, les bloquant de mes main, m'asseyant à nouveau à califourchon sur lui le vrillant des mes pupille noir sous la colère.

J'avais les yeux noisette en général, mais dès que j'avais un sentiment trop fort ma pupille se dilatait, enlevant la couleur et ne laissant que le noir envahir mes yeux.

-C'est quoi le problème? Je te plais pas ou quoi? T'attend quoi pour me faire ce pourquoi je suis là? grognais-je.

Je ne comprenais pas, et ça me terrifiais, car d'un côté il était une porte de sortie, tant que je restais ici il n'y aurait que lui qui me "baiserait" personne d'autre, me laissant le temps de m'échapper, mais si je servais a rien, il allait me jeter…

J'étais perdu, et j'essayais de faire passer ça par de la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Sam 4 Fév - 22:33

Je sursautais et laissait un son étouffé sortir de ma bouche quand il se précipita sur moi, me plaquant contre le matelas.
Je le regardais perdu, mes yeux grands ouvert et le regardait fort surpris.

Qu'est-ce qui se passe? Pourquoi il faisait ça!
Je m’inquiétais un peu quand il se mit a califourchon et voyant son regard.

Je m'inquiétais et a ce regard noir de colère je pris peur. Je le regardais pas l'aise et tremblait légèrement.
Je détournais la tête a ce qu'il dit, essayant de retenir mes tremblements.

J'avais des raisons pour ne pas vouloir faire tout ça. Je ne voulais jamais y penser.

- Lâches......moi.....

Je regardais le mur plus loin et essayait de dégager mes mains. Je voulais qu'il me lâches!
Il ne pouvait pas se contenter de ce que je donnais? Le fait que pour une fois quelqu'un ne profitais pas de son corps?

Je le regardais un peu perdu, baissant les yeux tout de suite, voyant son torse, des contractions dans le ventre par l'énervement ou l'angoisse.

- Tu es là pour passer du temps avec moi. Pour me tenir compagnie. On a jamais parler de... ce que tu crois. Je... Je ne peux pas faire ça. Faudra te contenter des jours pénard que je t'offres. Mais n'attends pas de moi que je... Te touches.

Je remontais mon regard dans le sien, regardant chaque détail d'un visage pour le lire comme un livre.

- Je Ne coucherais jamais avec toi. Pas que tu ne me plais pas, ce n'est pas ça. Tu es très très beau mais je ne peux pas alors, tu veux bien me lâcher? J'ai vraiment faim!! S'il te plaiiiiiiitt!!!!!!!

J'avais faim moi!! J'essayais de me redresser mais pas moyen avec lui qui avait mes bras tenu.
- Aller!!! Je veux mangeeeeeeeeeeerrrr!!!!!!!!!!!!!!!!! Lâches-moi!!!!

Bon maintenant il savait que je le toucherais pas et j'arrêtais de me débattre avec mes jambes et mon haut pour qu'il me lâches. Je le suppliait comme un gamin, lèvres retroussé et yeux larmoyant!!

Il n'avait pas a savoir le pourquoi mon problème. Il pouvait penser ce qu'il voulait, je m'en fou.
- Bon! Aller, c'est pas drôle! Je veux aller manger maintenant! Lèves-toi de sur moi! T'auras beau me supplier, je te toucherais jamais dans ce sens là. Bon des câlins le soir ou devant la télé ou encore dans le bain oui mais des câlins d'ours en peluche. Pas des câlins d'adultes comme mon père en fait souvent. Aller!!! S'il te plait! Je veux manger!

J'avais faim !!!!!!!!!! Je voulais manger!!! Je rebattais des jambes contre le matelas.
J'allais surement faire beaucoup de câlins. Comme une enfant a son doudou.

Et oui, il prendra des bains avec moi! J'aimais beaucoup sa peau! Elle était belle!
Envie de toucher et m'y coller toujours. Il allait devoir me supporter très très souvent; ainsi que mes sautes d’humeurs digne d'un enfant assez souvent quand ça m'arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Dim 5 Fév - 0:08

Il sursauta et me regarda perdu, les yeux grands ouverts… Comme un gosse! Un putain de gamin!

Je le sentais trembler sous moi et ça me troublais encore plus.

Qu'est ce que je foutais là!?

Il tourna la tête pour fixer un point au loin, me demandant de le lâcher, puis tourna des yeux perdu sur moi.

J'écarquillais les yeux face à ce qu'il me racontait, perdant mon masque de colère, laissant apparaître furtivement ma détresse avant de le transformé en perplexité. C'était quoi ça?

Qu'est ce qu'il me racontait? Il se foutait de moi?

Jute lui tenir compagnie? Jamais il ne me toucherait?

En plus il réclamait à manger…

Mais c'était quoi ce bordel dans lequel on m'avait jeté?

Il essaya de se relever, se débattant, mais j'étais tellement abasourdie/choquer/vexer que je ne m'en rendis pas compte.

Je me secouais la tête en vue de son regard larmoyant d'enfant capricieux.

J'étais devenue… baby sitter? Une pute qui s'occupe d'un môme?

Je me dégageais, j'avais besoin de respirer la, ça n'allais pas, pas du tout… la seule chose que je savais faire on m'empêchais de le faire, j'étais pas une nourrice, je pourrais pas supporter un gars sexy qui se prends pour un gosse, même si je détestais ce métier j'étais un homme et ce gars était plus que tentant…

Je me levais pour aller à la fenêtre, l'ouvrant grand, et fis passer la moitié de mon corps, toujours torse nu.

L'air frais matinal me procurait des frissons sur tout le corps malgré le soleil hivernal qui tapait sans aucun coton de pluie pour le masquer.

J'avais la nausée.
Sur le coup je me sentais malade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Dim 5 Fév - 0:43

Il se relevait et je vis son expression changer, comme si il allait ressortir tout ce qu'il avait manger.
Enfin si il avait manger car il n'avait pas l'air très gros et de quelqu'un qui mangeait correctement et a sa faim.

Son regard me fit mal et regrettais de ne pas pouvoir lui donner ce en quoi il croyait être là.
Je restais allonger dans le lit, regardant le plafond pendant que lui allait près de la fenêtre.

Désolé Kazuya. Mais j'en suis incapable.

Je le regardais prendre l'air.
Ça devait être la première fois que quelqu'un le prenait pour autre chose qu'un objet a sexe, un objet pour assouvir ses besoins.

Je me redressais dans mon lit et le regardait sérieusement.
Je le ferais changer d'idée sur lui-même. Ses yeux m'avait parler.

Je me levais et pris son t-shirt, la déposant sur mon épaule.
J'entourais mes bras autour de son bassin, me collant gentiment contre lui.

- Tu veux savoir pourquoi Je t'aie choisis toi et pas quelqu'un d'autres?

Je déposais mon menton sur son épaule et regardait au loin. La vue était bien d'ici, de la brume se montrant pour disparaitre dans l'air dans quelque heures.

- Tes yeux.

lui dis-je avant de le soulever et tourner avec pour l'emmener hors de cette fenêtre.
- Bon j'ai faim alors on y va!!!

Je le redéposait sur ses pieds et lui mit son t-shirt sur l'épaule.
- Alors, où bien tu me suis gentiment ou je te portes. Tu choisis. Mais moi je veux aller manger! J'ai bien dormir alors maintenant je veux manger!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Dim 5 Fév - 1:48

Je sursautais en sentant deux bras m'entourer et le sentant se coller à mon dos, il avait changé d'avis?

Apparemment… non…

-Qu'est ce qu'ils ont mes yeux? Sont pareil que des milliers d'autre! m'exclamais-je, absolument pas convaincus.

Qu'est ce qu'ils avaient très sérieusement mes yeux? Ils étaient noisette… comme beaucoup d'asiatique!

Il me souleva ensuite, me tenant toujours par la taille, pour me faire tourner.

Oïe! J'étais léger mais pas au point qu'il me porte aussi facilement!

Il me passa le T-shirt informe que j'avais mis pour la nuit et grimaçais en l'enfilant. Dans ces cas là je préférais encore être torse nu…

Il me donna une proposition… qui ne laissa même pas le choix à a réflexion. Hors de question qu'il me porte.

-Je te suis… soupirais-je d'une voix éteinte

Je n'allais pas manger de toute manière, je n'avais pas faim, ou bien si mais je ne le ressentais pas, la plupart du temps je mangeais plus par nécessité qu'autre chose, pour ne pas m'évanouir ors d'un acte sexuelle.

Mais là y'avait rien eu, nada, niet, que dalle! Pas de sexe, pas de nourriture, pas besoin.

Je le suivis docilement, gardant les yeux au sol, je me sentais pas à ma place… pas que je m'étais déjà sentis bien quelque part mais ici c'était pire, je me sentais moins que rien…

J'avais rien d'une nourrice en plus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Dim 5 Fév - 9:24

Quand il accepta de me suivre, je fus aux anges et criait de joie. Enfin manger!!!!!!!  Je cherchais encore dans mon armoire un gilet et sortit déjà, ouvrant la porte. Avant de passer la porte, je lui :

- Ils ne sont pas pareil sinon je ne t'aurais pas choisis toi pour vivre a mes côtés. Essayes de... Profiter de ce que je peux te donner et oublies le reste.

Avant de disparaitre rapidement dans le couloir, courant déjà comme un enfant direction la cuisine pour mon estomac!!!
- Manger manger manger manger mangeeeeeeeeeeeeeeeeeeer!!!!!

Je rentrais dans la cuisine sans douceur et la bonne était déjà là, ayant déjà préparer le petit-déjeuner. Mes yeux pétillaient de voir de la nourriture et je voulu me jeter sur un toast mais elle frappait sur ma main.  Je tenais ma main, boudant et la regardant fâché.

Je voulais manger moi!!!!!  J'avais la dalle! Elle me dit d'attendre mais j'arrivais a chiper discretos un morceau de pain et le mangeais vite. Quand elle me vit mâcher, elle haussait la voix me menaçant avec son rouleau a pâtisserie.

- Ah on! Pas touche avec ça!! J'ai eu ma dose hier!!! STOP!

Je m'assis sur un tabouret et restait sage comme une image.
- Oh faudra donner double portion a Kazuya, il est tout maigrichon. Il devait pas manger beaucoup.

Elle déposait des œufs devant juste après que je lui ait dit ça et ne regardait pas son visage tout souriant a mon propos, comme un mère couverait son fils. Je mangeais beaucoup sans manger beaucoup en fait.

Je mangeais très souvent entre les repas, très très souvent et a table je mangeais aussi mais toujours en toute petite quantité. Je mangeais la moitié de mon œuf et m’attaquais a des toast que je mit en bouche avant de mettre mon gilet et sortit en courant dans le jardin.

- Jin continues a manger tu....

Elle arrêta de m'appeler voyant que je n'allais pas revenir et je savais qu’elle allait ranger mon petit-déjeuner.  Je marchais pieds nu dans l'herbe fraiche, un peu humide, jouant sur des gros cailloux dans notre jardin. Je sautais d'un pied a l'autre et regardait le ciel tout en mangeant mes toast;

J'entendis peu de temps après un aboiement et je me retournais voyant mes deux chiens arriver. J'avalais tout mon toast d'un coup et commençait a jouer avec eux, courant eux me rattrapant, les faisant sauté. Enfin, je m’amusait quoi.

Je trébuchait un moment, un de mes chiens dans mes pattes et je me fit attaquer par eux. Je riais comme un gosse quand j'entendis la voix de la bonne crier sur les chiens pour qu'ils arrêtent. ^Je sais pourquoi elle faisait ça et ce n'était pas grave. Elle avait peur que je me blesse car les chiens était quand même grand et  jeunes il ne savait pas encore vraiment se calmer quand il fallait. ils avaient trois mais bon quand même. Je ris grandement et me redressais les caressant. Je me relevais bien vite et recourait avec eux, riant comme jamais. J'adorais mes chiens.

Je me calmais un moment, attrapant un peu froid a cause de l'herbe mouiller. Je fit mettre mes pieds directions la cuisine et marchait un sourire niais et idiot sur le visage. Mes chiens me suivaient et je les retins par le collier quand j'arrivais a la fênetre coullisante qui servait de porte pour aller au jardin.

- Tu as peur des chiens?

Lui demandais-je retenant le plus fourbe. Husky je l'avais appeler. C'était un  husky et je trouvais le nom restait sympa alors. Husky.

- Marie? Père rentres quand?
- Ce soir.


Je hochait de la tête, sachant qu'il sera là pour le dîner. Elle se retournait pour faire le nettoyage et je caressait mes chiens.
- Oh oh oh oh!!!!! Kazuya!! JE te montre la salle de bain!! Vient!!!

Je m'approchais vivement de lui, le tirant par la main. Le trouvant trop lent, j'eus une idée. J'allais savoir aussi tient si il était aussi maigre que je l'avais sentit.

- T'es lent!!

Je me retournais et m'abaissait. J4avais un bras en main, le passant derrière ma tête et enroulait ses jambes avec mon autre bras le soulevant du sol direction la salle de bain sur mon épaule.
- On y va marmotte!!!

Je partit le tenant fermement avec mon bras et partit vers la salle de bain. Grande a souhait pour moi. Arriver devant je le redéposait par terre et lui sourit grandement.
- Vas-y vas-y!!! Regarde!!! J'ai un bain,une douche, des lavabos, même un jacuzzi qui euh... est mieux sans les bulles je trouve mais, rentre!! aller aller !! Je vais laver ton dos!!

Je le poussais vers la porte pour qu'il y entre. J'étais déjà excité de lui montrer ma salle de bain. Trop bonne d'ailleurs.!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Dim 5 Fév - 10:53

Il cria de joie quand j'acceptais d'aller manger et je soupirais de dépit… Avant e passer la porte il me lacha le truc le plus ridiculement con que j'avais jamais entendu.

-C'est des yeux putain! Ils sont ronds et noisette, comme 80% de la population japonaise! Oublier le reste? Tu te fous de ma gueule en fait? J'ai ca dans la peau, au plus profond de moi comment tu veux que j'oublie? m'emportais-je.

Il s'encourra  vers la cuisine, je supposais, et je le suivis d'un pas mou, les bras croisés sur mon torse, complètement perdu, choquer, et en colère.

Quand je rentrais dans la cuisine la cuisinière le menaçait avec un rouleau à pâtisserie et il fini par faire l'enfant sage.

Mais qu'est ce que c'était que ce bordel?

Il lança ensuite que pour moi sa serais  double ration et la cuisinière posa une assiette pleine d'œuf devant moi.

Mon estomac se serra, j'avais envie… vraiment envie… Mais pas question! Même si j'adorais manger je souhaitais garder ma ligne pour le jour ou il me jetterait dehors, je en lui servirais quand même a rien… Donc autant garder la ligne pour les prochain client, de toute manière je préférais le sucré!

Je regardais d'un œil dubitatif se truc gras et plein de calorie, me demandant comment je pourrais m en débarrasser discrétos sans devoir jouer ma boulimique…

Sauf que la question ne se posa pas très longtemps quand il s'en alla dans la cuisine, enfilant sa veste, pied nu dans l'herbe un toast à la main jouant avec des cailloux avant que deux chien assez jeune vinrent jouer avec lui.

Il trébucha et les chiens sautèrent sur lui.

Je détournais les yeux, tant mieux, plus vite mort plus vite je retournerais à mes habitude, certes je les détestais mais pas autant que ce qu'il me proposait.

Sauf que l'autre idiot se remis a courir, les chiens le suivant.

Je soufflais, exaspéré;

-Il est attardé, c'est ça? C'est un retarder mental? demandais-je à la bonne.

Elle sourit avant de me déballer… une connerie…

-Jin peut le paraître, oui, mais il ne l'est pas. C'est vrai que son attitude est spécial mais il est comme toi et moi. Très normal. Des choses dans la vie de quelqu'un font qu'ils deviennent comme ça. Tu découvriras bien pourquoi Jin est comme ça. Mais ne le considèrent pas comme un fou, tu pourrais être surpris. Et détends-toi un peu, tu es entre de bonne main avec lui. Fais lui confiance il te fera pas de mal.

Je restais sur le cul quelque minute.

Sur le cul! J'étais littéralement sur le cul! Ben oui, mes fesses étaient posé sur une chaise. Mais je l'étais aussi au sens figuré.

-C'est la manière gentille pour dire que je suis entré dans un zoo? Et débarrasser moi de sa s'il vous plait! terminais en repoussant l'assiette d'œuf avec un mine de dégout.

Elle l'a prit sans un mot avant de jeter dan s la poubelle l'aliment… Je détournais les yeux.

Putain! A cause de cette attarder j'avais faim maintenant!

En parlant du retarder il arriva avec ses deux chien, les tenants et me demandant si j'en avais peur.

J'haussais un sourcil.

Si il savait seulement ce que j'avais vécu avec des chiens, il ne poserait même pas la question. Je n'en avais pas peur, tant qu'ils approchaient pas mon cul!

Il demanda à sa bonne quand son père rentrerait et je grimaçais.

Il sauta ensuite sur moi pour me montrer sa douche.

-Mais ca va pas? Qu'est ce que tu veux que je foute dans une salle de bain avec toi? m'exclamais-je.

Il avait bien dit qu'il ne me toucherait pas non? Il avait pas besoin de douche avec moi!

Quand il me tira par le bras pour que je le suive je freinais des quatre fer. Non!

Il s'exclama que j'étais trop lent avant de me porter comme un sac à patate.

J'essayais de me débattre fermement, mais j'avais autant de muscle que j'avais de graisse… pas beaucoup…

Arrivé à destination il me posa par terre et me montra sa salle de bain comme un gosse qui montre sa salle de jeux.

Il me poussa à l'intérieure et je ne pu qu'apprécier la richesse et la grandeur du lieu.

Sauf que… Pas de bain avec lui, sauf si…

Je me retournais vivement et le poussa contre la porte que je refermais en même temps, 'y plaquant avant de plonger mon visage dans son cou et de mettre une de mes jambe entre les sienne, essayant de stimuler son pénis.

-Sauf pour ça, j'ai pas de raison de prendre le bain avec toi, déclarais-je en passant mes main sou son T-shirt frottant ma cuisse contre son entre-jambe et mordillant son cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Dim 5 Fév - 12:01

Quoi faire avec lui dans une salle de bain?
JE le regardais surpris.

- Bah, te laver quel question. On va dans une salle de bain pour quoi si ce n'est que de se laver?

Je lui ris aunez le prenant pour un idiot. C'était une question très débile. Une salle de bain, il y avait bain donc, se laver le corps etc.
Et c'est moi l'idiot heureux? Bah voyons.

J'allais lui montrer un truc quand je me fit plaquer contre la porte.
Je le regardais la bouche ouverte et perdu, mettant mon visage sur le côté.
Qu'est-ce qui se passe?

Je baissais la tête quand je sentais sa jambe aller entre la mienne et soulevait un sourcil le regardant a nouveau un peu beaucoup perdu.
Son souffle dans mon cou était chaud et je me perdais 3 secondes dans ce qu'il me fit avant de réagir comme d'habitude, a ma manière.

J'attrapais ses avant-bras et riait en remontant mon épaule contre mon cou.
- Arrêtes ça chatouille!!! Oh, viens voir cette merveille!!! Mon bain est éééénorme. On pourrai même faire de la brasse,je devrais essayer hein!

Je le repoussait gentiment, me dégageant de sa prise et regardait déjà le bain énorme. J'ouvris le robinet souriant comme un idiot je l'accorde mais c'était comme ça. Je me retournais vers lui souriant plus encore et mit l'eau un peu plus fort. Je retirais mon t-shirt que je pliais avant de mettre sur un lavabo.

Je pris des shampooing et me retournais vers lui.
- Tu préfères quoi comme odeur?

J'étais réellement en train de choisir et je le regardait sérieusement, attendant une réponse qui pourrait me faire choisisr entr els deux odeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Dim 5 Fév - 12:30

Il me repoussa, encore, me disant que je le chatouillais puis il s'extasia sur son bain ou on pouvait faire de la brasse…

Nan… ca n'allais pas… pas du tout…

Je me sentais déjà moins que rien quand je me faisais prendre comme une pute mais là c'était pire, la seule chose que je savais faire on me la refusait…

Il retira son T-shirt et je notais juste qu'il était super bien foutu sans plus, j'étais beaucoup trop dégouté pour faire ne serais-ce qu'un seul mouvement, quand il me demanda ce que j'aimais comme odeur je croisais son regard sérieux et pris peur.

-Noies-toi dans ta brasse! m'exclamais-je avant de prendre mes jambes à mon cou.

Je sortis de la salle de bain en courant, je ne savais pas ou j'allais mais j'y allais à grande. J'arrivais dans un cul de sac et m'enfermais dans la pièce la plus proche, tapant une chaise devant la porte pour la bloquer avant de reculer jusqu'à ce que je tape contre un mur.

J'étais dans une bibliothèque…

Bordel!

Elle était immense! J'allais tout au bout des rayons et me laissa tombe sur mes fesses, ramenant mes genoux a moi et posant ma tête sur mes bras croiser sur mes jambes.

Qu'est ce que je foutais là?

Un incapable, voila ce que j'étais… Un jeune homme inutile…

Les larmes coulaient sur mes joues, je voulais retourner à ma vie 'avant, sentir que je valais au moins quelque chose…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Lun 6 Fév - 8:03

Je fus surpris par sa réaction. Je déposais mes shampooing fermant l'eau et grimaçait a l'idée de m'y noyer.
Il m'avait faire peur maintenant, c'est malin!

Je remit vite mon t-shirt et courrait après lui, a des meeeeeeeeeeeeeeeeeetres de lui mais bon.
Je le vis s'enfemrer dans la bilbiothèque et essayiat d'ouvrir mais c'était bloquer.

J'allais frapper mais me retins entendant des pleures de l'autre côté. Je baissais la tête, ne comprenant pas ce que j'avais pu faire de mal. Pourquoi il réagissait comme ça.  Il a du beaucoup s'ouffrir. J'allaisretoquer mais ma main s'abattit en une caresse contr ela porte.

Je partait de là, le laissant seule avec son chagrin. Je ne pouvais rien y faire....

Encore une fois.

Je partit dans la cuisine, retrouvé la bonne et m'assit sur un tabouret, regardant devant moi avachit sur une main, coude sur la table.

- Ne? Pourquoi les gens pleure-t-il?

Ma bonne s'arre^ta et me regardait, tntdit que moi j'étais en train de regarder les fruits dans la corbeille.

- Pourquoi dont?
- Je ne sais pas. Suis-je méchant?
- Pourquoi dis-tu ça? Bien sûr que non.
- Alors pourquoi pleure-t-il a cause de moi?


Elle me regardait débutatif et pris une chaise pour se mettre a côté de moi.
- Tu parles de Kamekashi?
- Mhhh.
- Tu sais ce qu'il est n'est-ce pas?
- Oui mais je m'en fou de ce qu'il était et ce qu'il faisait.
- Lui pas. Tu sais, parfois des personnes n'ont pas le choix de faire ce qu'ils font. Au début ils le font par obligation et après par nécissité. Pour prouver qu'ils vivent, qu'ils aient une raison pour vivre. Je crois que c'est le cas pour KAmekashi. Comme tu ne le touches pas le sens qu'il voudrait, dans le sens où il a l'habitude, il doit se sentir seul, extrèement mauvais.
- Mais il n'est pas mauvais! Il est gentil, je le sais.
- Oui je sais. Tu peux voir a travers tout le monde, Un don que tu as.
- Que dois-je faire?
- Restez toi-même. Tu arriveras a le faire s'accepter lui-même. Tu as un grand pouvoir en toi Jin. Ce pouvoir est que a tes yeux, la personne la plus mauvaise ne l'est pas. Tu voix en les autres ce qu'ils sont vraiment. Alors... Restes toi-même.

Je lui souris et me remit tout droit. Je resterais moi-même quoi qu'il arrive. Je suis bien connu pour cela.
- Oh! Est-ce que tu pourrais préparer un rpas un peu plus sucré ce soir? Je crois qu'il préfère de la nourriture dans se style là.

Elle me sourit en mettant plein de oeuds dans mes cheveux ausquels je rouspetais, puis d'un sourire partit dans mon endroit pour travailler un petit peu. J'en eus très vite marre et était partit dans le jardin, me prélacer dans le soleil en compagnie de mes cheins.
Je leur parlait comme avec des amis. C'était les euls que j'avais de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Lun 6 Fév - 10:10

Au bout d'un certain moment à ressasser tout ce qui n'allait pas… ou du moins quand je n'avais plus assez de larmes dans mes yeux pour pleurer, je me calmais.

La vie allait être dure pour moi… je n'avais plus qu'à me faire viré, j'arriverais ben à le mettre à bout… Puis… je n'étais pas moche… enfin, maintenant je n'étais plus sur… Mais j'arriverais bien à l'allumer ce gamin, pour qu'il prenne ce pourquoi j'existe et qu'il me jette comme les autre.

Je ne servais qu'à ca de toute manière, je n'avais rien à côté, rien, j'étais juste un beau cul étroits…

Quoi que beau cul… Il ne me regarde même pas…

Je sentis les larmes me revenir, tiens j'avais pas assécher le lac?

Sauf que je ne voulais plus pleurer, je voulais agir, partir le pus vite possible car j'allais devenir fou…

Ou bien perdre l'habitude… et ça c'était une très mauvaise idée, peu être que c'était ça qui me faisait me sentir si mal.

Si on me traitait comme une personne normale j'allais perdre l'habitude d'être traité comme une pute, et si je perdais l'habitude… Je ne me relèverais pas quand il me jettera…

C'était décidé! J'allais le faire craquer! Pour ma propre survie! Tant pis pour lui, si il voulait un compagnon de jeu il n'avait qu'à pas aller le chercher chez les prostitué, on apportait du plaisir, pas ce genre de compagnie!

Je me relevais et m'étirais, faisant craquer mon dos.

Je me dirigeais vers la porte, enlevant la chaise pour la remettre à sa place, j'attrapais la poigné de la porte pour l'ouvrir mas me figeais.

C'était un gosse… du moins dans sa tête… je ne pouvais pas…

SI!

C'était à moi que je devais penser! Si je commençais à penser à lui j'allais avoir un souci!

J'ouvris la porte, mais au plus j'avançais au plus j'avais de doute.

De l'air! J'avais besoin d'air!

Je me dirigeais, je ne sais comment, vers un balcon, je sortis, oh… un jardin, surement le même qui menait à la cuisine. Heureusement que ce n'était pas très haut, j'avais besoin de marché, donc je passais par-dessus la rambarde atterrissant lourdement sur mes pieds.

Je me mis à marcher jusqu'à un banc, m'installant dessus, les fesses sur le pose dos et les pied sur l'assise, mes coude sur mes genoux et ma tête entre mes mains.

Je ne devais que penser à moi…

J'entendis un aboiement et relevais vivement la tête, le voyant avec ses chiens…

Les larmes se remirent à couler.

Je me sentais encore plus sale qu'à l'accoutumé, encore plus que quand je me faisais prendre par plusieurs gars différent à la suite.

J'allais le salir… et pas question de revenir sur ma décision, sinon c'était moi qui allait morfler…

Je regrettais déjà…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Lun 6 Fév - 10:32

Je respirais grandement l'air pur avant de me redresser et d'embêter mon chien qui commençait a jouer. Je me levais recourant un peu avec eux, les attrapants et eux aussi.

Je riai a haute voix quand je fut attraper par les deux qui me barbouillait de lèches et je rigolais. Ca chatouillait trop!!!!
Je réussis du moins a me lever et souris, m'asseyant a nouveau et ils firent pareil.
Je penchais la tête et il sifrent pareil, comprenant pas où je voulais en venir.

Je me levais d'un coup et ils firent pareil sautant autour de moi.
Je ris avant de voir au loin, Kazuya. Je souris plus fortement et lui fit signe de la main a grand coup de bras!

Je me dirigeais déjà vers lui avant de m'agenouiller et prendre mes chiens par la laisse puis cirait; 'Attaquer!'
Et ils couraient vers Kazuya, sautant sur lui et commencer a l'attaquaer avec des lèches, jouant avec lui an fait.

Je courait après eux arrivant mort de rire près d'eux et attrapais leur collier pour les éloigner.
Je ris en les caressant, pour les féliciter et regardait Kazuya amusé.
- Désolé, ils t'ont pas fait peur au moins. Je te présente Husky et Berger. Pas burger hein, berger. Ce sont mes chiens.

Je les caressais grandement, tirant sur leur joues pour en faire un sourire et riais a haute voix de ma propre bêtise.
Je regardais Kazuya et vint m'asseoir aussi, mes chiens a mes pieds qui nous regardait.

- Tes vêtements sont arrivé je crois. Tu as faim? Miki a du faire des sandiwch. Il est déjà 14heures t'imagines!! Le temps passes super vite, je trouve. Moi j'ai faim, tu viens? Ou je dois te reporter comme la tantôt? Ou demander a mes chiens de t'y tirrer. Husky adore tirrer des poids, n'est-ce pas husky!!?

Je sourit grandment en caressant mon chein et fit semblant d'avoir un truc en main.
-Regardes, c'est drôle!

Je me levais et les fit venir a moi, sentir ma main, que je fit bouger dans tous les sens courant même dans tout les sens, efnin autour du banc avec eux a mes trousses qui voulait savoir ce que j'avais dans les mains. J'ouvris d'un coup mes mains et ilscherchaient déespérement si c'était tombé. Je ris amusé et puis le regardait, me mettant face alui, légèrement penché.
- Tu viens?

Je souris gentiment le regardant dans les yeux. Ses yeux étaient rouge et je vis un goutte d'eau sur sa joue.
Je l'essuyais d'un geste doux sur sa joue et sourit en regardant le ciel.
- Il a plu juste sur toi? Bizarre.

Je savais qu'il avait pleurer, mais je fis semblant de rien. Lui montrant que ce n'était pas grave.
Que ce qui s'était passé, était le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Lun 6 Fév - 19:01

Il jouait avec ses chiens comme… Un gosse!

Il me fit un signe de main que je dédaignais en tournant la tête sur le côté.

Je ne le regardais pas et sursautais quand j'entendis un "attaquer", je n'eu pas le temps de faire un mouvement que je me retrouvais avec deux mastodonte me lécher le visage.

Les chiens, c'était vraiment pas ma tasse de thé depuis que… soit!

Il arriva, mort de rire, avant d'attraper ses chiens, me les présentant.

Je grimaçais, bien sur qu'ils ne m'avaient pas fait peur, il m'avait prit pour quoi hein? Je levais les yeux au ciel quand il tira sur leur joue pour montrer leurs dents… Gamin!

Il m'exaspérait… vraiment… C'était trop… trop… un enfant!

Son bonheur me donnait la nausée. Ca me rendait malade de penser quoi moi je ne pourrais jamais être aussi insouciant que lui.

Je tournais la tête quand il joua avec son chien, ne regardant pas comme il me le demandait.

Je suivis des yeux une feuille s'envoler vers le ciel et garda cette image en tête, je la dessinerais tantôt… Si je trouvais de quoi le faire…

Je savais dessiner, j'adorais immortaliser les belles choses en les figeant dans un dessin ou une peinture, bien qu'en photographie ça devait être encore mieux…

Il se pencha vers moi, face à moi, me demandant si je venais, je soupirais, exaspéré, près à le suivre mais me figea quand il toucha mon visage, essuyant une larme qui ne s'était pas effacé comme les autres…

Ca réplique me mis en colère!

Je repoussais sa main et me levais pour aller vers la cuisine.

-Te fou pas de moi sale gosse! grommelais-je.

Non mais je vous jure. Pleuvoir juste sur une joue, débile profond!

Arrivant dans la cuisine je sentis mon ventre se serrer face à la nourriture.

Non! Je n'avais rien fais qui puisse me faire mérité de manger! Je m'installais à table, j'allais le regarder manger… Quoi que…

Je laissais mes bras pendre le long de mon corps et posa ma tête sur la table.

Je me sentais… Vide…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Lun 6 Fév - 20:21

Il m'évitait? Non il m'avait juste pas vu c'est pour ça qu'il n'avait pas réagis a mon signe de main.

Quand il repoussait ma main, je reculais le regardant partit en colère. J'avais fait de nouveau quelque chose de mal?
Je regardais mes chiens et oublia tout de suite ce qui s'était passé courant une dernière fois la course avec mes chiens.

Quand j'arrivais presque a la cuisine, je glissais et m'étalait comme une merde et de tout mon long, glissant sur le ventre, mon visage carrément glissant dans l'herbe.

Aie.

Mes chiens se jetaient sur moi et je m'adossait sur mes coudes, frottant mon nez un peu douloureux. Miki arrivait dans l’embrasure de la porte et fut soulagé quand je ris gêné.

- Désolé, j'ai glissé chef!

Je sortit ma langue et caressait mon chien avant de me lever, ignorant les douleurs mon poignets. J'ai du glisser sur une épine de rose ou un truc du style, pas grave.

Je m'installais en regardant mes vêtements couvert de terre. Je ris a ma propre vue et regardait les fruits en prenant un pour la manger.
Je le regardais du coin de l'oeil. Il n'allait pas bien le pauvre.

Je regardais Miki et fit signe a Kazuya. Demandant silencieusement ce qu'il avait. Elle haussa les épaules ce qui m'aidait pas trop. J'étais quelqu'un qui n'avait jamais eu vraiment d'amis. Je restais toujours dans cette maison, sortant que dans le grand jardin. C'était pour moi le seul 'dehors' que je voyais tout comme les 'dehors' quand j'allais en voyage. Pas très souvent en fait.

Je me levais, attrapant un sandwich et allait dans l'armoire a friandise. Elle allait me dire quelque chose mais je hochait négativement de la tête. C'était pas pour moi. Je fit signe de mon sandwich puis moi et puis le chocolat et puis lui.

Traduction: moi je manges sandwich et lui ça.

Je sifflais mon chien et accrochait la tablette de chocolat a son collier et puis lui montrait Kazuya. Il  y allait et mit ses pattes avant sur sa cuisse, tapotant ses bras avec son museau pour lui faire relever la tête. Je souris et me mis dos a lui, regardant Miki faire a manger.

Du chagrin? Rien de tel qu'un bon chocolat pour se sentir mieux.

- Les vêtements sont arrivés?
- Oui, ils sont dans ta chambre.
- Okay! Thanks. Oh! Tu peux lui montrer, je vais y aller.

Elle me sourit et je pris deux autres sandwiches, les mettant en bouche, pendant que je prenais d'autre chose en main. Elle me dit de manger doucement et je répondis étouffé un truc incompréhensible. Elle rit un peu et je courais vers mon petit endroit pour travailler. Mes chiens voulaient me suivre mais je fit signe de la main de pas bouger.

- Jouer avec Kazuya. Papa va là où personne peut aller.

Je fermait la porte et partit dans mon bureau personnel. J'y allais vérifiant que personne me regardait et me mit au travail. Développer mes photos et d'autres choses aussi. Je ne vit pas l'heure avancer, plonger dans ma concentration de fer, grattant des croquis, vérifiant les photos et travaillant sur mes pc.

Après l'amusement, le travail et vice-versa. Tel était mon quotidien. Et j'aimais bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kamekashi Kazuya

Kamekashi Kazuya

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Mar 7 Fév - 1:16

Je l'avais entendu s'étaler par terre mais je ne m'étais pas relever, soit j'allais rire, soit sortir une réplique cinglante… Il ne méritait aucune des deux.

Je soupirais de désespoir, dans ma tête c'était le bordel, il allait falloir que je mette tout en ordre si je ne voulais pas péter un câble dans pas longtemps.

Je l'entendis rire et je voulu me cogner la tête contre la table, même son rire avait besoin d'être sexy ou quoi? Grrr!

Je sentis une pression sur ma jambe et tournais légèrement la tête… Le chien… avec un morceau de chocolat à son collier. J'esquissais un sourire, j'adorais le chocolat.

Je me redressais en frottant la tête du chien et lui prenant le chocolat, je en comptais pas le manger… pas tout de suite du moins…

Je ne savais pas pourquoi mais je n'avais pas l'impression de le mériter, j'allais vivre ici en parasite… et ca me bouffait!

Il demanda pour mes habit puis demanda à la bonne de me montrer avant de prendre deux sandwich et de les engouffrer, la bonne lui demanda de manger doucement et il lui répondit un truc à moitié baragouiner qui me fis légèrement sourie. Il ordonna ensuite à ses chien qui voulaient le suivre de jouer avec moi.

Naaaaaan, sans façon vraiment… je n'aimais pas… jouer… avec des chiens moi.

-Tu vas manger maintenant.
-Je n'ai pas faim…
-Menteur! J'entend ton ventre gargouiller!

Je la fusillais du regard.

C'était mon problème.

-Ou sont les vêtements? demandais-je d'une voix neutre.
-Dans votre chambre…
-Merci, dis-je en me levant.
-Kamekashi, ne te rend pas malade…
-Ne vous en faites pas, lui lançais-je avant de regarder les chien. Pas bouger! On reste ici!

Sur ce je m'en allais vers la chambre de Jin, heureusement que j'avais une très bonne mémoire… En fait j'avais une mémoire photographique, ce qui aidait beaucoup pour figer des image sur du papier.

Je commençais un défilé avec toutes les nouvelles tenus que j'avais, les repliant à chaque fois pour les ranger.

Pas mal, ils avaient bon gout.

Ensuite je cherchais un bout de feuille et un crayon, que je trouvais sans trop de mal, avant de me mettre à recréer l'image de cette feuille volante…

Je ne sais pas combien de temps ca avait duré, juste que je m'étais endormis sur le bureau sur lequel je m'étais installé, le morceau de chocolat à mes côté.

Ca m'avait touché d'un côté… Mais je ne le méritais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akakuro Jin
Admin
Akakuro Jin

Messages : 191
Date d'inscription : 01/02/2012

MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   Mar 7 Fév - 6:53

J'entedis mon horloge sonné me sortant de mon monde et relevais la tête regardant l'heure.
- Déjà si tard!!!!

Je me levais et rangeais tout les papiers, les rangants dans une chemise. Je pris le morceau de sandwich pas encore fini et l'angloutis avant de sortit de ma pièce en vitesse. Heureusement que j'avais mis l'horloge pour qu'elle sonne a 20h. Sinon j'étais près a faire plein de chose encore.

Je sortis en trombe de ma pièce et les lumières du soir était déjà allumer. Je courais vers la bone qui étais en train de nettoyer dans le couloir et lui demandait si mon père était déjà arrivé. Pas encore. Dommage, bah il sera là pour dîner donc dans 30minutes.

OUHLA!!! Fallait se préparer. Je recouru dans ma chambre et sursautais énormément en tombant en arrière.
Mais quel idée d'être là aussi a dormir sur mon bureau! J'alais avoir une crise cardiaque! Mon pauvre coeur qui est déjà si faible, c'était vraiment pas bon pour lui ça. Heureusement que je ne m'étais pas encore évanouit.

Je me dirigeais vers lui regardant les vêtements et fronçait lessourcils. Il pouvait ranger non? Je le fis a sa place, rangeant tout dans l'armoire, là où j'avais fait pleiiiiiiiiiiiiiiiiiin de place rien que pour lui. Je sortis tout de même des vêtements pour qu'il puisse s'habiller et me préparait vite vite.

Pantalon noir, chemise blanche un peu ouverte, j'arrangeais mes cheveux et puis me décidait d'aller le réveiller quand même.

- Kazuya? demandais-je en touchant son épaule, secouant un peu Kazuya réveilles-toi. C'est l'heure du dîner. Kazuya. Eh?

J'avais jamais dû réveiller quelqu'un moi. Je caressais sa joue et regardais le dessin que j'entre-appercevait sous lui et truovait déjà ça beau. EH! Mais il a fouiller dans mes affaires pour trouver du papier et un crayon! C'est pas bien ça!

Bon! Je faisais comment pour le réveiller? Je continuais?
J'allais dire encore une fois son nom mais des grattements se fit a ma porte et j'allais ouvrir, pour découvrir mes chiens, qui entraient tout de suite.

Qu'est-ce qu'il font là? Raaah!! Les autres domestiques ont pas fait attention! Si mon père voit ça il va pousser une gueullante. J'attendis assis sur le lit qu'il deigne se réveiller avec Berger qui tapottais de nouveau le bras, le poussant avec son museau, les pattes sur ses cuisses. C'est qu'il l'aime bien dis donc! Husky me restait fidèle au moins et je le caressais, regardant la scène.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Attendre, laissez le temps.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Attendre, laissez le temps.
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» Attendre que le temps passe
» laissez moi tranquille ... je boude ...
» Combien de livres lisez-vous en même temps?
» Que faire lorsque le temps est pourri !!!!
» Au temps où Bruxelles bruxelait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: REGLES !! :: Archives :: Sujets à Ignorer-
Sauter vers: